Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 07:54

photos-2010b-0369.JPG A deux pas de Saint Jean Cap Ferrat et faisant suite à ma visite le matin de la villa Ephrussi, je continuai ma route vers Menton pour grimper sur l’un de ces fameux villages perchés du comté Niçois.

photos-2010b-0381.JPGphotos-2010b-0398.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Du bord de la mer au vieux village, l'histoire est partout présente pour le plus grand bonheur des amateurs de vieilles pierres, des passionnés d'architecture ou des nostalgiques de la Belle Epoque. Le village perché, couronné par son donjon, situé à 225 mètres d'altitude, dans un cirque montagneux que domine le mont Agel est remarquable. L’ensemble de Roquebrune constitue le seul spécimen, existant en France, des châteaux dits carolingiens, embryons de ceux élevés deux siècles plus tard et qui marquèrent l'apogée de la féodalité.

photos-2010b-0387.JPGL'histoire a laissé ses traces. Le village médiéval et son château, l'église Sainte-Marguerite, l'éclat argenté de l'olivier trois fois millénaire, la grotte du Vallonnet et le Cabanon de l'architecte « Le Corbusier » en sont les plus vibrants témoignages.
Le faste des demeures semblables à des palaces nous rappelle qu'ici, têtes couronnées, écrivains, artistes, sont venus chercher l'inspiration et le repos. On a pu y rencontrer Sir Winston Churchill, Coco Chanel, Sacha Guitry, Jacques Brel, Silvana Mangano, Le Corbusier, Eileen Gray...

photos-2010b-0396.JPGphotos-2010b-0447.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 En 1115, le nom de Roquebrune (Roccabruna) apparaît pour la première fois dans un document des archives de Gênes : le Comte de Vintimille, seigneur du lieu, en fait hommage avec d'autres châteaux à la commune de cette ville qui a soumis ses ancêtres dans son expansion vers l'ouest. Gênes finira par s'approprier Roquebrune qu'elle fera administrer par un castellan (châtelain).

photos-2010b-0448.JPGLa grande république marchande, déchirée par les guerres civiles, voit la famille patricienne des Grimaldi s'expatrier et s'installer sur le rocher de Monaco. Charles Ier Grimaldi achète la seigneurie de Roquebrune en 1355, mais prise et reprise par les guelfes et les gibelins génois ou les seigneurs voisins (comtes de Tende et de Beuil), ses successeurs ne la possèderont pacifiquement qu'après 1507, année de la dernière grande expédition génoise pour reprendre Monaco. Du XVème siècle à 1792, Roquebrune formera avec Monaco et Menton un « Etat » qui, au XVIIème siècle, prendra le nom de Principauté de Monaco (Principatu de Munegu).

photos-2010b-0456.JPGphotos-2010b-0408.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 L'arrivée des troupes françaises à Nice en 1792 entraîne le rattachement de la Principauté au nouveau département français des Alpes-Maritimes.

Revenue en 1814 à son légitime souverain le Prince de Monaco, mais sous le protectorat du Roi de Sardaigne et du comté de Nice, Roquebrune coule des jours paisibles jusqu'en 1848. A cette date, une crise économique, jointe à la propagande sarde, entraîne une révolte de Roquebrune et de Menton qui font sécession. Les subtilités de la diplomatie transforment de 1848 à 1860 Roquebrune et Menton en villes libres. Napoléon III règle leur annexion définitive à la France par le traité du 2 février 1861 passé avec le Prince Charles III de Monaco.

photos-2010b-0437.JPGle plus viel olivier du monde.. 3 fois millenaire 

 

La nouvelle commune française, qui s'étend du torrent de Saint-Roman à celui de Gorbio, passe rapidement d'une économie rurale à une économie basée sur le tourisme. Le développement du Cap Martin attire, pendant les hivers de la "Belle Epoque", les infortunées impératrices Eugénie et Elisabeth d'Autriche (la Sissi chère au cinéma).

photos-2010b-0469.JPGphotos-2010b-0477.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le Château quand à lui fut construit en 970 par Conrad 1er, Comte de Vintimille, en vue de défendre la frontière ouest de son domaine féodal et de prévenir un retour offensif, terrestre ou maritime, des hordes sarrasines qui parcouraient encore trop souvent ce secteur.
La forteresse comprenait alors tout le village. Au XVème siècle, les Grimaldi augmentèrent la puissance militaire de ce donjon. Les ruelles, pleines de caractère, où il fait bon flâner, présentent les aspects typiques d'un village médiéval.

photos-2010b-0502.JPGSur le chemin de Menton, se dresse un des arbres les plus remarquables .Les racines apparentes de ce Mathusalem d’olivier s'étendent sur vingt mètres.
Peut-être amené par les Phéniciens il y a 3000 ans. Hanotaux qui habitait Roquebrune le fit admirer à ses invités : Clémenceau, Poincaré, Briand.  Cet olivier est considéré comme l'un des plus vieux arbres du monde.

Je continue ma route sur GORBIO qui ne s'impose pas au visiteur tout de suite, GORBIO se mérite, se découvre, il faut le regarder dans ses détails, ses vieilles dates gravées, ses portes en ogives, ses fenêtres géminées et puis s'asseoir au pied du vieux château sur la placette, être réceptif un instant... et sentir à quel point ce lieu a conservé son âme.

photos-2010b-0492.JPGphotos-2010b-0489.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Dominant la mer, à seulement 7 kms de Menton, place forte des Comtes LASCARIS de VINTIMILLE  ce petit village est, de l'avis des amateurs, resté un des plus authentiques de la Région. GORBIO du fait de sa situation excentrée, n'est pas un lieu de grand tourisme, pourtant riche de nombreuses ruelles, porches, impasses, placettes, a conservé son cachet d'antan. Gorbio est un pays de langue nissarte à l'opposé de Menton, Roquebrune et Monaco qui sont de langue monégasque. Ce village a été transformé en commanderie templière par le comte Ottone II de Vintimille, à laquelle il donna le nom d'Agerbol, ce nom désigne toujours un avant-poste fortifié d'époque médiévale.

photos-2010b-0497.JPGLes familles Lascaris, Isnardi,  De Gubernatis,  Raimondi,  Corvesi,  Alziari,  Guigliotti y tiennent tour à tour des parts de seigneurie. Depuis 1388, le comté de Nice appartient aux comtes puis ducs de Savoie. Gorbio suit alors la destinée du comté de Nice et est rattaché à la France en 1860. En 1793 Anna Maria Lantiéri se distinguera dans la résistance contre les forces d'occupation françaises. Résistance qui avait pour nom Barbétisme. Au musée du Risorgimento de Turin on trouve trace d'un Alessandro de Gubernatis de Gorbio, sergent dans la brigade Pinerolo. Vous avez pu remarquer souvent la mention du comte de Vintimille dans mon article. Cette ville maintenant italienne était l’une des places importantes de l’ancien comté de Nice.

 

                        DIAPORAMA DE LA BALADE


Repost 0
Published by freerider06 - dans comté de Nice
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 14:15

photos-2010b-0291.JPG Située entre Nice et Monaco, la Villa Ephrussi de Rothschild est un magnifique palais entouré de célèbres jardins, dominant la Méditerranée. La Villa Ephrussi de Rothschild, appelée aussi Villa Ile-de-France, est un des plus beaux palais de style Renaissance de la Côte d'Azur construit sur le sommet du Cap Ferrat.

La villa et ses jardins sont classés au titre des monuments historiques. En 1883 Béatrice de Rothschild, fille du baron Alphonse de Rothschild, épouse à 19 ans le banquier milliardaire Maurice Ephrussi.

photos-2010b-0281.JPGEntre 1905 et 1912 elle fait construire la « Villa Ephrussi de Rothschild » inspirées des plus somptueux palais renaissance italien de Florence et de Venise sur le sommet du Cap Ferrat à Saint-Jean-Cap-Ferrat, haut lieu de villégiature très à la mode des plus importantes fortunes d'Europe et d'Amérique du Nord d'alors. Grande voyageuse, elle fait le tour du monde et fait appel aux plus illustres marchands d'art de l'époque pour meubler sa villa et trouver les plus belles pièces multiculturelles et éclectiques pour ses collections d'art, sur le thème de sa couleur favorite, le rose.

photos-2010b-0050.JPGTableaux de maître, peintures du XVIIIe siècle, plafonds peints, boiseries, tapisseries d'Aubusson, dont des portes du palais impérial de Pékin, tapisseries de Beauvais, importantes collections de faïences de Castelli et de porcelaines de la manufacture royale de Sèvres, également collectionnées par d'autres membres de sa famille. La villa surplombe la Méditerranée comme un navire entourée de neuf jardins à thèmes.

photos-2010b-0097.JPGJardin à la française, jardins espagnol, jardin florentin, jardin japonais, jardin de Sèvres, jardin provençal, jardin exotique, jardin lapidaire.100 variétés de roses dont l’une porte aujourd’hui le nom de la Baronne. Vestiges archéologiques, patios, pergola, cascades, bassins, palmiers, parterres fleuris, jacinthes d’eau, papyrus géants, bambous ... Allez ! Je gare ma moto sur le parking de la villa et je vous fais découvrir cette merveille.

photos-2010b-0085.JPG

Commençons par les jardins :

 photos-2010b-0250-copie-1.JPGphotos-2010b-0245.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le jardin de Sèvres


Orné d'éléments architecturaux, ce jardin est visible depuis la salle à manger de la villa. Assurant la transition avec le reste des jardins, il prolonge la terrasse et surplombe des volières intégrées sous des tonnelles. Des ibis blancs, un olivier, des orangers, un cèdre rampant y évoluent entre les pergolas ...
J'y  ai pris mon thé avec un nuage de lait !

photos-2010b-0044-copie-1.JPG
Le jardin espagnol

photos-2010b-0197.JPG
Les murs ocre et les arcades du jardin espagnol créent une ambiance orientale. Aux grenadiers succèdent les Strelitzia Reginae, dont les étranges fleurs aux pétales en pique, bleues et orange, évoquent des têtes d'oiseaux tropicaux. Composé d'une grotte fraiche,d'une pergola et d'un canal empli de plantes aquatiques , c'est l'un de mes préférés.

photos-2010b-0236.JPG
Le jardin florentin

 


Le jardin florentin lui fait suite, face à la rade de Villefranche. En son centre un grand escalier  en fer à cheval encadre une grotte aux philodendrons, jacinthes d'eau, papyrus géants, où se cache un ange de marbre. Il se prolonge par une allée de cyprés bordée d'abelias, de streptosolen,lantanas,senecios et raphiolepsis.Apres ça , si je suis toujours incapable de reconnaitre les plantes , c'est que je ne suis pas doué..

photos-2010b-0094.JPGphotos-2010b-0169.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le jardin lapidaire, Jardin de Fleurs

 


Ce jardin de fleurs abrite des éléments architecturaux qui n'avaient pas trouvé place dans la maison. Quelques gargouilles, des nains de pierre cohabitent ... Azalées, fushias et hortensias fleurissent dès le printemps. Un figuier nain rampant s'enroule autour des colonnes. Les fleurs donnent un aspect majestueux contrastant avec le vert de certains autres jardins.

photos-2010b-0198-copie-1.JPGphotos-2010b-0256.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le jardin japonais


Entièrement restauré en 2003, grace au mécenat de la télévision Nippone, le jardin japonais "Cho-Seki-Tei" - qui signifie " jardin où l'on écoute tranquillement l'agréable bruit des vagues au crépuscule "  dissimule une rivière qui serpente jusqu'à un bassin de carpes, surplombé d'un cèdre pleureur et de bambous. Ce n'est tout de meme pas mon préféré !

photos-2010b-0117.JPGphotos-2010b-0123.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le jardin exotique


Par un jeu de petits sentiers et d'escaliers, on pénètre dans le jardin exotique. Sur ce pan de rocher très abrité, s'entremêlent les diverses espèces d'agaves, à feuilles lisses ou épineuses, les figuiers de Barbarie, les grappes orange des fleurs d'aloès. Les fleurs sont peu présentes dans cette espace, plutôt à tendance vert. Cette fois ci j'adore !

photos-2010b-0132.JPG
La roseraie


Au dessus de la mer, la roseraie s'étend sous un petit temple hexagonal. On y admire une centaine de variétés de roses différentes : les " Pierre de Ronsard", les " Amours de Peynet ", les " Johann Strauss ", la princesse de Grace... Ce jardin de fleurs sublime l'espace de jardin de la propriété. Les couleurs des fleurs jaillissent sous une lumière majestueuse. Je suis un peu déçu, car je pensais découvrir une rose à mon nom ... et pourquoi pas ! Il y a tellement de Giordano dans le comté de Nice.

photos-2010b-0254.JPG
Le jardin provençal


Pour rejoindre le jardin à la Française, le visiteur doit cheminer par le jardin provençal à travers les oliviers, les cyprès, les glycines, les buddleias, ou les lavandes,ses bouquets de polygala et ses agapanthes entouré de plantes aromatiques... Plusieurs petits chemins rejoignent le temple de l'amour . Le temple de Soso en fait !

photos-2010b-0077.JPG
Le jardin à la Française


Ce lieu offre aux amoureux de l'art une vue unique sur le somptueux palazzino de Béatrice. Les grands bassins du jardin à la Française, fleuris en été de lotus et de nénuphars, les pelouses, ornées de pots à feux classiques et de grands vases renaissance italienne ainsi que la Terrasse du Levant où sont exposées des sculptures catalanes, terminent la promenade. Malheureusement au moment de ma visite , les jardiniers composaient le nouveau theme autour des bassins. J'ai eu droit tout de meme aux fontaines musicales. Un must !

photos-2010b-0082-copie-1.JPGphotos-2010b-0101.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 En été, les jardins sont le cadre de concerts et de pièces de théâtre qui offrent aux visiteurs un moment rare de dépaysement et de divertissement. Le palais Beatrice ... une visite indispensable lors d'un sejour sur la Cote d'Azur.

photos-2010b-0300.JPG

                                               

                              DIAPORAMA DE LA VISITE 


Repost 0
Published by freerider06 - dans comté de Nice
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 10:55

007.JPG Differents Foldings kinax ou kodak

 

On dit que l’appareil photo est l’œil de l’histoire, la photographie, autant que je puisse m’en souvenir et remonter dans ma mémoire, je m’y suis toujours intéressé.
Pendant 10 ans, j’ai acheté par ci par la, dans des brocantes, des marchés aux puces ou bien des salons spécialisés des appareils photos. Il en existait pas très loin de chez moi de ces salons, comme celui de Mouans Sartoux dans les Alpes Maritimes tout proche de mon domicile ou encore celui de Nîmes dans le Gard, de Martigues  dans les bouches du Rhône ou bien de Chabeuil dans la Drome.

012.JPG 

Quelques foldings francais

 

Je suis même allé au salon de la photo de Ljubljana dans l’ex Yougoslavie. Avec mes quelques économies et quelques heures sup, je suis parti à la chasse aux appareils. J’en ai déniché dans des greniers, chez des particuliers, des professionnels, des journalistes collectionneurs de FR3, des petites annonces.

013.JPGA cette époque, personne ne s’intéressait vraiment dans les brocantes et les puces aux appareils photos. La grande difficulté était de trouver l’objet car les prix par contre étaient des plus raisonnables et la concurrence était pratiquement inexistante jusqu’au jour ou il est arrivé ce Suisse sur le marché qui a publié une cote argus personnalisé des appareils de collections.

025.JPG 

Stereoscope de table vers 1900 et une lanterne magique

 

Une cote qui avait bien sur était faite pour lui et par lui. Les pièces de sa propre collection étaient surévalués et ceux dont il avait envie de posséder étaient sous estimé bien entendu !! Ce fut un peu le début de la fin pour les tous petits collectionneurs comme moi, le moindre brocanteur au parfum de naphtaline de cette cote multipliaient le prix d’un simple folding kodak par trois…..

DSC_0008-copie-2.JPG

Folding de luxe avec soufflet vert ou marron

 

Très vite, je me suis intéressé à l’histoire de ces appareils photos, histoire qui n’en était qu’a ses balbutiements en France pour le monde du « collectible camera ». Pour se constituer une collection, il n’y avait pas de références existantes et le travail du collectionneur était difficile. Seul les états unis et la grande Bretagne avaient quelques références en la matière, mais bien sur dans la langue de Shakespeare que je maitrisais assez mal pour les détails techniques. A cette époque internet n’existait pas, ni même le minitel d’ailleurs. Le seul correspondant que je connaissais été « vintage camera » à New York, mais les courriers me parvenaient plusieurs semaines voire quelques mois plus tard.

DSC_0019-copie-2.JPG

Detectives en bois ou cuir et petite chambre de voyage

 

En France la référence photographique se situait à Bièvre dans l’Essonne que je ne manquais pas d’aller visiter comme celui de Vevey en Suisse ou encore le petit musée de Mougins (06) crée par André Villers (un photographe que j'estime beaucoup) grand ami de Picasso dont on peut voir beaucoup d’œuvres photographiques du maitre à l’intérieur de celui-ci...

DSC_0020-copie-3.JPG

Plusieurs Chambres photographique de voyage vers 1880. En noyer. Format 18X24cm.

 

Dans le milieu des années 80, je me trouvais à la tête d’une petite collection d’un peu plus de 300 appareils photos : Des détectives, des folding, des appareils espions, des reflex, des box, des chambres de voyage, des daguerréotypes, des stéréoscopes, une lanterne magique, des Leica, des Rollei, des Américains, des Français, des Russes, des Allemands ou des japonais ….. Certains avec des histoires extraordinaires comme ce livre relié cuir possédant un soufflet à l’intérieur des pages et fait en un unique exemplaire pour un diplomate à l’ambassade française de Kiev en 1923 pour l’espionnage. Une pièce bien évidemment inestimable…….

DSC 0003-copie-1

folding et petite chambre pliante avec le fameux livre espion

 

La photographie est l’art de rendre permanentes, par des moyens autres que ceux du dessin manuel, les images perçues dans la chambre noire. La photographie a été imaginée dans ses moindres détails en 1760 par le Français Tiphaigne de la Roche.  Le désir de reproduire la réalité en image existe depuis la nuit des temps, ce fut même le but essentiel du dessin et de la peinture avant l’intention de Niepce qui s’associera en 1829 à Daguerre, peintre, décorateur et inventeur du diorama. Voila maintenant plus de 180 ans que le miracle dure et que les hommes lui vouent un culte sans pareil à cet appareil photo, paparazzis ou simple amateur.

DSC_0023-copie-1.JPG

Petite chambre photographique de voyage française vers 1880

 

Aujourd’hui (Mai 2010), Mouans Sartoux  vient d’avoir les honneurs de TF1 avec son château du 16e siècle (a voir absolument) dont je l’aperçois  de la tour de ma bastide fait , son 24é salon de la photo. Cela devait faire presque 20 ans que je n’avais plus mis les pieds à la salle Leo Lagrange pour voir cette manifestation. Pendant 15 ans la présidence de diverses associations m’avait tenu écarté de quelques passions d’antan. Mais, je ne regrette rien comme on dit ! Je reprends depuis ma retraite anticipé de nouveau quelques bonnes vieilles habitudes oubliées et je me délecte du plaisir de les renouveler…… La liberté , ce n'est que du bonheur !

DSC_0024.JPG

deux chambres  photographique française, époque collodion vers 1860.

 

Revenons à ces appareils de collections ! Le plus cher est bien évidemment le plus rare et pas forcement celui de la marque la plus prestigieuse. Moins il a été fabriqué en nombre d’exemplaires et plus il a de la valeur. Par exemple les folding de chez kodak qui sont assez commun chez les brocanteurs avec leur soufflet noir, sont plus rares avec des soufflets vert ou rouge ou avec un habillage serpent ou lézard en modèle luxe. Cette marque bien que commune est tout de même une légende…

DSC_0026.JPG

l'emblematique Rolleiflex 6x6 et le Rolleicord

 

Kodak est sans doute la marque et le fabriquant d'appareils photo les plus importants de l'histoire de la photographie. En effet, fondée en 1881 par George Eastman est devenu le plus ancien fabriquant d'appareils photographiques toujours en activité, c'est aussi le plus prolixe. Surtout, Kodak a permis l'essor de l'industrie photographique au début du XXème siècle et sa démocratisation en fabriquant des appareils conçus pour le grand public grâce à l'invention du film souple sur gélatine.

DSC_0028.JPG

trois Leica au premier plan puis un contax, un Mercurey et un exakta

 

S’inspirant des chambres d’atelier, le folding tire son nom du soufflet qui relie le plan film à l’ensemble obturateur/objectif. Premier avantage, cette liaison souple autorise une mise au point plus aisée en jouant sur la distance entre le plan film et l’objectif. Autre avantage, le soufflet peut être totalement replié et venir se loger, avec l’obturateur et l’objectif, dans le corps du boîtier. La chambre noire de l’appareil étant ainsi escamotée, le gain de place est significatif et l’appareil replié peut tenir dans une poche. J’en ai beaucoup dans ma collection et je ne puis tous vous les montrer.

DSC_0043-copie-1.JPGIl y a aussi les appareils de type « box » rigides de forme parallépipédiques. Avec une finition simple, recouvert de cuir noir, ils ont l'allure d'une simple boîte et sont relativement discrets, c'est pour cela qu'ils portèrent aussi le nom de « détectives ».Les appareils rigides s'opposent aux appareils pliants (folding) et sont souvent plus encombrants, mais aussi plus robustes.

DSC_0046.JPG

En 1898 Georges Eastman demande à Franck Brownell, son créateur d'appareil photo, d'inventer un appareil facilement utilisable, le meilleur marché possible et de bonne qualité. En 1900, le Brownie est créé. Son nom est inspiré des personnages créés par le canadien Palmer Fox qui écrit et dessine des histoires pour enfants. Par cet effort de marketing et de publicité, Eastman va toucher aussi le marché des enfants.

DSC_0011-copie-2.JPGCela lui permettra de péréniser le succès de cette gamme d'appareils synonyme de photographie populaire, renforcé par l'excellent rapport qualité prix de ceux-ci. De 1900 à 1980, plus de 100 modèles différents utiliseront le nom de Brownie. J’en ai aussi pas mal !

DSC_0017-copie-2.JPGOutre un sympathique marché de l'occasion  des appareils photos, le salon de Mouans Sartoux aura permis de voir quelques expos réalisés par des photographes de talent soit par des professionnels ou bien par des amateurs avertis du club local. Plusieurs conférences sur divers sujets ayant attrait aux pratiques de la photographie et quelques jolies modèles se sont gracieusement offertes à l'œil des photographes amateurs......... tables rondes, ateliers et démonstrations informatiques, initiation à la prise de vue portraits et macro, loisirs créatifs ont aussi contribué à faire de cette journée une belle reunion pour les passionnés de la region.

DSC_0030.JPGDSC_0033.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  A 2€ l'entrée avec la participation à une tombola, on pourra seulement reprocher que l'espace dans la salle Leo Lagrange soit limité car en plus des stands , le millier de personne qui s'est agglutiné autour d'eux se sera un peu bousculé .  Pourquoi ne pas le deplacer à la salle de sport qui est à chaque fois emprunté pour le salon du livre , celle ci est beaucoup plus fonctionnelle pour que ce salon de la photo évolue un peu ...

DSC_0037-copie-1.JPGDSC_0041-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Un salon qui tombe à pic tout de meme , puisque celui ci se deroulant à l'interieur d'un "espace loisir" aura permis de passer du bon temps pendant que dehors , il faisait un temps excécrable sur la Cote d'Azur.

DSC_0042.JPG

                                 DIAPORAMA MA COLLECTION


Repost 0
Published by freerider06 - dans region sud
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 22:50

 photos-2010b-0002.JPG

Il y avait 650 exploitants horticoles et agricoles en 1971 sur le canton d'Antibes, Biot, Vallauris. C'était alors l'un des piliers économiques majeurs de ces trois villes. Aujourd'hui ils sont moins d'une cinquantaine. Même si Ronsard en fait l'apologie dans les Amours, votre rose d'ornement garde de grandes chances de provenir des Pays-Bas.

0009.JPG 

le producteur "la rose d'Antibes"

 

En mars, le marché de Rungis a reçu plus de 440 000 tiges de l'étranger dont la moitié directement de Hollande… Les autres producteurs sont la Colombie, l'Equateur, le Kenya ou encore Israël. On estime aujourd'hui à 300 hectares la superficie totale des serres dédiée à la culture de roses dans le 06, alors qu'elle s'étendait à 617 hectares en 1998.

photos-2010b-0001.JPG

la centifolia: la rose à parfum

 

La fleur coupée fait vivre sur la Côte d'Azur 700 producteur, qui à eux tous dégagent un chiffre d'affaires de 34 million d’euros par an. On est loin des milliers de rosiéristes, éleveurs de jasmin, d'œillets et spécialistes de mimosa des années 50. Aujourd’hui encore Gilbert Constans de la « rose d’Antibes » continue le travail de son père et de son grand père depuis 1925, son domaine se situe à Antibes prés du lycée horticole. Il a obtenu de nombreux prix et il est considéré comme le meilleur représentant Français de la rose.

photos-2010b-0052.JPGphotos-2010b-0056.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

  Cueillette de la rose à parfum à la bastide

 

 Le rosier cent-feuilles Rosa centifolia ou rose de Mai par contre est pour la parfumerie et non pour la décoration comme on vient de le voir plus haut.
Charles de l'Écluse dit avoir observé un rosier presque blanc à plus de 120 pétales en 1591.
« Cent-feuilles » fait référence au grand nombre de pétales de la fleur. Les Anglais l'appellent aussi « rose chou » (Cabbage rose). La plante a l'aspect d'un buisson, pouvant atteindre 1,5 à 2 m de haut, avec de longues tiges arquées et retombantes. Elles ont toutes un parfum doux et sucré.

photos-2010b-0009.JPG

des cagettes de centifolia pour la parade

 

C'est une rose cultivées pour l'extraction d'huiles essentielles et concrètes. Une essence fort couteuse que l'on retrouve en note de cœur dans des parfums tels que Joy de Jean Patou , N°5 de Chanel , Paris d'Yves Saint Laurent, L'air du Temps de Nina Ricci , Madame Rochas de Rochas , Kenzo de Kenzo, Anaïs de Cacharel , Amazone de chez Hermès , Nahéma de Guerlain , calandre de Paco Rabanne ou encore Christian Dior qui a l'exclusivité du domaine de Manon à Grasse ou bien Chanel avec le domaine Mul à Pégomas.

photos-2010b-0024.JPG

les serres de la rose d'antibes

 

Les pétales sont encore utilisée dans l'alimentaire pour confectionner confiseries, bonbons, pétales de Rose cristallisés, pâtisseries orientale, confitures et gelées, boissons, vinaigres, liqueurs. L’eau de rose contient du géraniol, du citronellol et du rhodinol. Elle est utilisée en cosmétologie et dans l'industrie pharmaceutique pour ses propriétés aromatiques, astringentes, antiseptiques, dépuratives et béchiques.

photos-2010b-0041.JPG 

cueillette du matin à la bastide des parfumeurs

 

Pour expo Rose 2010, les horticulteurs de la région ont fourni gracieusement, la bagatelle de 63000 roses pour l’exposition, plus de 10 000 rosiers de jardin se sont offert également au regard des curieux avec 125 producteurs et 10 obtenteurs-créateurs qui on été présent tous le long de la manifestation sur le cours Honoré Cresp.

photos-2010b-0003-copie-1.JPGLa rose ? Elle est à la manifestation Grassoise, ce que les actrices du cinéma sont au festival de Cannes. Une star, la seule, l’unique…. L’autre grand pays de la rose à parfum est la Bulgarie, le grand invité pour Exporose 2010 et son village Kazanlak en Thrace.

0018.JPGLa Thrace, pour ceux qui l'ignoreraient, était une région d'Europe centrale aujourd'hui partagée entre la Grèce du Nord-est, la Turquie européenne et la Bulgarie méridionale. Kazanlak possède l'un des plus précieux monuments de l'héritage architectural et artistique de la culture des Thraces. Il s'agit d'une tombe découverte en 1944, et datée du début du IIIe siècle avant JC, qui compte parmi les neuf monuments bulgares inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco.

photos-2010b-0015.JPG

Miss Grasse pour le défilé au hameau de Grasse Plascassier

 

Cette ville est très tournée vers l'extérieur, lors de la visite de la délégation grassoise l’année derniere, il n'y avait pas moins de 21 ambassadeurs présents à la Fête de la rose. On a pu constater à cette occasion combien l'aura de Grasse était grande hors de nos frontières. »

photos-2010b-0004.JPGLa délégation avait été accueillis comme des princes par le maire de la cité, les Grassois ont pu assister sur place à un défilé gigantesque « long de plus d'un kilomètre et animé par plus de 20 000 personnes » avec pour finir la visite de l'incontournable vallée des roses.

photos-2010b-0044.JPGGrasse et Kazanlak, c’est comme si le merveilleux rencontrait le sublime ……

 

DIAPORAMA AVEC LES ROSES DE MON JARDIN


Repost 0
Published by freerider06 - dans Provence
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 09:58

photos-2010b-0006.JPG Cette année Grasse a choisi de dédier son exposition internationale de fleurs à « La rencontre de deux fleurs » : Pour ce quarantième anniversaire, la thématique retenue est « La Rencontre de deux Roses : Centifolia et Damascena » rendant ainsi hommage à deux cultures et aux deux roses entrant dans la composition de bien des parfums de prestige... pour les deux villes au monde produisant la reine des fleurs : Grasse en France et Kazanlak en Bulgarie.

photos-2010b-0003.JPGJe me devais de ne rater cet événement sous aucun prétexte, même si à Cannes Amalric et son film « Effeuillage » faisait la une sur la croisette.
La Rose Centifolia, cultivée à Grasse, appelée aussi Rose de Mai, permet d'obtenir une concrète puis une essence absolue à partir d'un traitement par extraction aux solvants volatils ; ou bien d'obtenir une huile essentielle à partir d'un traitement aux solvants et à la vapeur d'eau.

photos-2010b-0106.JPGLa Rose Damascena qui vient de Bulgarie n'est traitée quant à elle qu'à la vapeur d’eau pour obtenir de l'essence de Rose,  « L'or liquide ». Cet or liquide fait de la Bulgarie aujourd'hui le premier exportateur mondial.

photos-2010b-0087.JPGExporose de Grasse est donc l'occasion d'un voyage culturel au travers de deux cultures : Grassoise et Bulgare. Différentes animations folkloriques et notamment musicales sont l'occasion de découvrir et de s'évader dans la culture bulgare... Les groupes se sont produits dans le centre ville et sur le cours honoré Cresp. Arsanal et Iskra ont dévoilé au public Grassois des costumes et des danses de toutes beautés et des sourires gracieux….

photos-2010b-0131.JPGComme chaque année, cette manifestation est un grand rendez-vous départemental, régional et international regroupant les professionnels de la rose (créateurs, diffuseurs et producteurs, organismes horticoles), le public et les partenaires culturels et événementiels de la ville de Grasse. Durant quatre jours, la ville devient un véritable écrin pour la rose. Qu'elle soit coupée ou en rosier, d'un blanc pur ou d'un rouge grenat, c'est la rose en général qui est mise à l'honneur à Grasse pendant Exporose.

photos-2010b-0075.JPGphotos-2010b-0082.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Bouquets de roses par centaines, compositions travaillées et rosiers y sont présentés et connaissent un succès renouvelé auprès des visiteurs. La prestigieuse villa Fragonard, le palais des congrès, le Cours Honoré Cresp, la cathédrale ou le Musée International de la Parfumerie, ainsi que le musée de la marine dédié à l’amiral de grasse celui la même qui a obtenu l’indépendance des USA deviennent des lieux privilégiés pour accueillir la fleur déclinée dans toutes ses couleurs et  ses compositions.

photos-2010b-0130.JPGDe nombreuses animations culturelles sont organisées : expositions, concerts, table ronde, visites thématiques de la ville... A l'occasion de cette manifestation, un concours est organisé pour couronner quelques lauréats parmi les participants du monde professionnel de la rose. Un jury, composé de professionnels issus du monde de l'horticulture, décerne l'un des nombreux prix à la plus belle variété de rose et de rosiers de jardin.

photos-2010b-0261.JPGInutile de décrire la reine des fleurs, ses variétés sont des plus nombreuses. Au mois de Mai chaque année la plus grande manifestation d'importance lui est réservée : L’exposition internationale de la rose ou Grasse expo-rose. Avec plus de 40.000 roses sélectionnées pour le concours, la Capitale mondiale des parfums, organise une manifestation grandiose en l’honneur de la reine des fleurs.

photos-2010b-0250.JPGCe n'est pas un hasard si cette Fête se déroule en mai. En effet, la rose de mai ou " Centifolia " très utilisée en parfumerie est récoltée en mai sur les collines du hameau de plascassier ou de pegomas par des femmes et des hommes dés 4h du matin. La villa-musée Fragonard, présente à l’occasion une exposition rehaussée par des concerts, conférences, le thème de la reine des fleurs et fleur des reines.

photos-2010b-0010.JPGphotos-2010b-0208.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  La première édition s’est déroulée en 1971, dans les jardins et les salons de la Villa Fragonard, ce musée consacré au peintre de la cour de Louis XV. Des bouquets artistement composés de fleurs multicolores enchantent notre vue et notre odorat. Un jury délibère avant l’ouverture pour choisir la plus belle rose. Plus de 20 000 visiteurs visitent Expo Rose chaque année. Toute la ville vibre à l’unisson de la manifestation.

photos-2010b-0341.JPGLa rose a pour notre ville une signification particulière. Il y a plus de 200 ans la mode était à parfumer les gants de peau avec de l’essence de rose, c’était les balbutiements d'une industrie aujourd'hui développée dans le monde entier qui a permis la renommée internationale de Grasse. Une production de 18,5 millions de tiges et un chiffre d’affaires estimé à plus de 9 millions d’euros. Première production de fleurs coupées dans les Alpes-Maritimes et plus grand producteur dans les Alpes Maritimes.

photos-2010b-0360.JPGphotos-2010b-0345.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le marché de gros assure l’écoulement de 71 % de la production Nationale (64 % pour Antibes et 97 % pour Nice). La rose est cultivée dans les Alpes-Maritimes depuis 1895. Elle est restée pendant longtemps la spécialité d’Antibes. Quelques producteurs se sont rassemblés autour d’une marque « Nice Qualité Plus » Garantissant une origine de production sur la Côte d’Azur, le seul label reconnu de qualité en France.

photos-2010b-0152.JPGSymbole de grâce, de beauté et fleurs des Dieux, la rose émeut, déchaine les passions. Elle a su traverser le temps et s'offrir une éternelle fraicheur. Expo Rose de Grasse est considéré comme la première exposition européenne. Muse des artistes et des créateurs de Parfum, adorée des jardiniers, elle nous vient du fin fond des âges. Préférés à toutes les fleurs, la rose est honorée du qualificatif de "reine des fleurs".

photos-2010b-0198.JPGphotos-2010b-0149.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Dans le prochain article, je vous montrerai les roses de mon jardin, ainsi que celles de la bastide de la rose à Mouans Sartoux ou ma grand mere etant jeune cueillait  cette fleur tous les matin la centifolia  aux alentours du hameau de Grasse Plascassier à l’endroit même ou habitait Edith Piaf, 500 mètres à vol d’oiseau de ma propriété.

 

           DIAPORAMA EXPO ROSE ET ANIMATIONS

 


Repost 0
Published by freerider06 - dans Provence
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 17:01

023-2009-08-15-wodstoock.jpgrivers.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1964, quand l'invasion britannique était au plus haut de l’affiche,  les rockers américains avaient de grosses difficultés à trouver leur place sur les hit-parades américains.
Johnny Rivers a été l'un des premiers à reprendre pied, son premier disque  arrive en plein milieu de la Beatlemania. Sa tendance musicale etait sensiblement la même que le style britannique et que le bon vieux  rock n’ roll américain et son  Rythm & Blues a été joué avec une verve et une simplicité qui a donné à sa musique une touche contemporaine. Au cours des quatre prochaines années son son funky, et son go go rock lui on donnait un flux régulier dans le Top 10 du classement des disques.

a-gogo.jpgJohnnyRivers1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le son  Sudiste dans une grande partie de la musique de Rivers était authentique. John Henry Ramistella est né le 7 Novembre 1942, à New York. Quand il a eu environ cinq ans, son père a déménagé à Baton Rouge, en Louisiane, où un de ses oncles était chef du département de la Louisiana State University art.
Son père et son oncle avait l’habitude de se réunir et de jouer des vieilles chansons populaires italiennes à la mandoline et à la guitare. Quand John a commencé à jouer, il écoutait du R & B à la radio en fin de soirée sur des stations comme la  WLAC de Nashville. Toutefois le R & B  était déjà un mode de vie à Baton Rouge.

Johnny-Rivers-A-Touch-Of-Gold--Wild-Night-Front-Cover-26456.jpgJohnny-Rivers---Classic-2008.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au premier cycle du secondaire, il était assis au coté de divers groupes locaux, dont un dirigé par Dick Holler, qui a écrit plus tard: «Abraham, Martin et John ». Holler lui  présentera à un grand nombre d’artistes  de R & B et lui  ouvrira un tout nouveau monde. Johnny a ensuite formé son propre groupe, The Spades en 1956. «Il a joué des airs de... Little Richard, Larry Williams, Bobby Bland ». «Nous sommes devenus la bande la plus chaude près de Baton Rouge dira t’il ! » Puis Elvis Presley et Jerry Lee Lewis ont frappé le public de plein fouet, alors il a pris une petite touche de rockabilly.
Puis Johnny à commencé à parcourir la Louisiane, le Texas, le Mississippi, l'Arkansas et l'Alabama. Son premier enregistrement, "Hey Little Girl", a été découvert à  Natchez, Mississipi et s'est bien vendu sur le circuit de la tournée.

FrontBlog.jpgalbum-best-of-johnny-rivers.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  En 1957, Johnny se rend à New York pendant les vacances scolaires et reste chez une  tante. Il voulait rencontrer Alan Freed du Columbus Circle.
 «Je me tenais en face de la station de radio. Il faisait très froid et il est venu avec Jack Hooke qui était son directeur. J'ai dit:« Mon nom est Johnny Ramistella. Je suis de Baton Rouge, en Louisiane, et j'ai un groupe. Je joue et j’ecris, et je voudrais vous faire entendre ma musique. " Alan m'a donné sa carte et  m’a dit: «Nous avons un bureau à la Brill Building sur Broadway. Pourquoi ne viendriez-vous pas  demain après-midi ? Je suis descendu et Jack Hooke était là et j'ai joué quatre ou cinq chansons.

johnny_rivers.gifslimsloslider.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à Baton Rouge, Rivers  a commencé à voyager en solo. Lors d'un concert à Birmingham, en Alabama, il  rencontre la veuve de Hank Williams, Audrey, qui l’emmène à Nashville vers 1959 et lui valut un contrat avec MGM Records.
Vers 1960, Johnny se partage entre Nashville et Bâton-Rouge. Il rencontre à  Shreveport le légendaire guitariste James Burton dans la maison de vacances de Ricky Nelson. Rivers s’envole pour Los Angeles, ou il rencontré Rick et sa bande et commence à composer pour lui.

B00004UTMP_08__SCLZZZZZZZ_.jpgShadows-on-the-Moon.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Rivers revient sur la scène en 1963, presque par accident. Il était un client régulier du  Bill Gazzari club sur La Cienega Blvd dans L.A. C'était un petit restaurant italien qui, généralement  reste ouvert jusqu'à quatre heures du matin. Une nuit Johnny trouve le patron du  Gazzari triste parce que son groupe maison partait.  Gazzari lui dit:« Tu es  musicien. Tu ne peux pas venir m’aider pour quelques nuits jusqu'à ce que je trouve quelqu'un? Je lui ai répondu, 'je joue funky rock. Je ne pense pas que c'est ce que vous voulez ici. Il me supplia: «S'il te plait viens jouer jusqu'à ce que je trouve un autre groupe de jazz." 

johnnyrivers.jpgjohnnyrivers.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À la surprise générale, des foules immenses se sont réunis pour entendre Johnny.  Les bénéfices de Gazzari ont grimpé en flèche, et quand Rivers était prêt à partir, Gazzari lui offrait plus d'argent que sa propre maison de disques.
Rivers a également rencontré deux hommes au Gazzari qui  allait jouer un rôle majeur dans sa carrière: Lou Adler, qui est devenu son producteur, et Elmer Valentine, qui avait ouvert une version  Parisienne du Whisky A Go-Go  sur le Sunset Strip.

Johnny-Rivers-Greatest-Hits-314093.jpguntitled.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le Whisky  à Go-Go a été un succès d'ouverture immédiat. Rivers et sa fameuse guitare Gibson symbolisait le groupe des nouveaux jeunes. A partir de ce moment Johnny Rivers ne quittera plus les charts des boites branchés de Los Angeles. Le petit gars de Baton Rouge devenait l’un des artistes les plus apprécié de la cote ouest des états unis ………. En même temps au whisky A Go-Go apparaissait une autre légende de la musique Américaine : Jim Morrison. Johnny and Jim vont continuer à me bercer de leur musique « du diable » pour le restant de mes jours ……let’s the good times roll and ride free.

 

Pour ecouter et voir les videos , couper d'abord le son sur le lecteur qui se trouve dans le resumé d'article de la premiere page du site.

 When a man loves a Woman est le plus beau slow que je considere de tous les temps.

 

 

 

Tous le monde connait la musique de James Bond 007

 

 

 

Le sublissime "Sunny" chanté par Johnny

 

le legendaire "John Lee Hooker" Toujours aussi envoutant, on ne se lasse pas de ce morceau qui dure 10minutes

 

CC Rider pour les bikers

Repost 0
Published by freerider06 - dans region sud
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 12:45

 

DSC_0039-copie-1.JPGla brague et l'eglise de Valbonne prés du moulin  

 

Ce n’est pas une balade au bord de mer que je vous propose cette fois ci, mais une promenade au bord de l’une des deux rivières toute proche de mon domicile.

Commençons par celle de la Brague :

Vous pouvez faire cette randonnée soit à partir du village de Valbonne en laissant votre véhicule prés du parking de l’église à coté du moulin des moines ou bien commencer par le village pittoresque de Biot accroché sur un éperon rocheux au-dessus de la rivière. C’est le village ou se passe la fête des templiers ainsi que les célèbres verreries qui en ont fait sa réputation. C’est un point de départ privilégié pour cette randonnée.

DSC_0006-copie-1.JPGD’un coté comme de l’autre, c’est de toute manière un parcours de neuf kilomètres qui vous emmènera le long de cette rivière pour une durée de trois heures. Evidemment il faudra envisager qu’une personne puisse vous récupérer à l’une des deux extrémités….. En suivant ce magnifique sentier, vous écouterez les bruits cristallins de l'eau tombant en cascade, vous apprécierez le calme des aulnes, au milieu de paysages romantiques. Vous y trouverez des feuillus tels que frênes, charmes, noisetiers, lauriers et noyers.  A l'abri de ces arbres, vous serez attirés par les odeurs typiques des myrtes, des lentisques, des cistes et des romarins.

DSC_0001-copie-2.JPG La brague est une petite rivière prenant sa source à Châteauneuf de Grasse à 350m d’altitude  et se jetant dans la Méditerranée prés d’Antibes après un petit parcourt d’un peu plus d’une vingtaine de kilomètres. Après avoir dévalé les pentes castelneuvoises, la Brague traverse la plaine d’Opio ou se trouve le mémorial Coluche, avant de rejoindre ses gorges, au cœur du parc naturel départemental. Un sentier de découverte à été aménagé pour vous familiariser avec la végétation du parc.

DSC_0045.JPG

pont romain à Biot

 

Le cours d’eau serpente ensuite dans des zones d’habitat résidentiel diffus en amont de Valbonne, puis traverse un passage plus resserré dans le Parc Départemental de la Brague, où la végétation naturelle typiquement méditerranéenne est dominée par les pins (pins d’Alep, pins maritimes, pins pignons), et les chênes (chênes verts, pubescents, chênes liège). Sous ces arbres se développent les espèces caractéristiques de la garrigue …

DSC_0047.JPGDSC_0114.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Iris sauvage et petite ecluse sur le ruisseau 

 

L'eau parle et les oiseaux chantent, vous pourrez peut-être apercevoir des fauvettes, pies, coucous, petits ducs, geais et grives qui peuvent être observés dans la forêt. La Brague attire également de nombreux oiseaux aquatiques : poules d’eau, hérons, canards, bécasses, qui ont élu domicile dans ce parc et accompagneront vos promenades de leurs chants mélodieux.

0016.JPG 

un pont prés du village d'Auribeau sur Siagne

 

La rivière est classée en 2ème catégorie piscicole, et abrite une population d’anguille, barbeau méridional, blageon, chevesne, rotengle, vairon, tanche, truites arc-en-ciel et fario, épinoche. Une fois la promenade terminé, vous pouvez faire une halte au charmant village de Valbonne ou ma Soso est originaire et boire une boisson fraiche au relais de la poste qui est tenu par son filleul. C’est l’une des rares communes possédant encore un raisin tardif appelé le servan dont je vous en avez  parlé pour la fête de la saint Blaise. La commune accueille aussi sur son territoire le parc scientifique de Sophia Antipolis, première technopole européenne.

DSC_0064-copie-1.JPG

Passons maintenant à la seconde promenade pour une rivière plus importante : la Siagne.

Le nom vient sans doute d’une variante du mot sanha qui désigne une variété de roseaux dans notre région. Tout au long de cette rivière les Ligures laissèrent une série d'ouvrages monumentaux  comme des « oppidum » qui complète la promenade.

DSC_0057.JPG 

Marina à Cannes Mandelieu sur la Siagne

 

La Siagne est un petit fleuve relativement bien fourni presque toute l'année. Son débit a été observé sur une période de 41 ans (1967-2007), à Pégomas peu en amont de Cannes et donc non loin de son embouchure dans la mer. La Siagne prend sa source sur la commune d'Escragnolles (06). Elle rejoint la Mer Mediterranée à Mandelieu, où on l'a transformée en port de plaisance.

DSC_0066.JPG 

La siagne à l'embouchure de Robinson la Napoule

 

D'une longueur d’approximativement 50 km la Siagne nous amènera au travers des villages de St. Césaire, Auribeau, Pégomas. Cette magnifique vallée à la végétation luxuriante héberge le canal de la Siagne véritable château d'eau qui alimente en eau potable les villes de Grasse et de Cannes.

 DSC_0077-copie-1.JPG

Pont sur la siagne prés de l'embouchure de Mandelieu

 

On pourra découvrir dans cette vallée des vestiges romains dont un aqueduc sur la Siagnole de Mons. Un regroupement d’une dizaine de dolmens dont deux classés monuments historiques sont à découvrir dans les alentours de St.Cézaire ainsi qu’un cite archéologique prouvant le fait que cet endroit merveilleux était déjà peuplé à l'époque du néolithique.

DSC_0084-copie-1.JPGCe circuit unique et pittoresque que nous fait découvrir la vallée de la Siagne est une savante alchimie qui mêle langoureuse promenade sous couvert de feuillus, au bord d’une des plus belles rivières de la Côte d’Azur, à un climat étrange où l’on peut croiser comme par magie le chemin du vieux druide oublié des temps.

DSC_0117-copie-1.JPG

le village perché médieval de Auribeau sur la Siagne

 

On distingue six grands types de milieux naturels sur le territoire de la Siagne : Les milieux souterrains grottes et cavités, les milieux saxicoles falaises et éboulis, les milieux aquatiques, les milieux humides fonds de vallées et les gorges, les milieux forestiers fermés chênaie pubescente, chênaie verte, châtaigneraie, hêtraie, charmaie, subéraie, mimosa, landes, maquis et garrigues, les milieux ouverts oliveraies, zones de cultures, pelouses.

DSC_0118-copie-1.JPGUne végétation riche et variée due à l'association du climat montagnard et méditerranéen permet de trouver : le saule blanc, l'orme champêtre, et bien sûr le figuier. Sur les pentes moins abruptes on découvre les chênes verts, les genêts, les cistes, les lavandes, et les pelouses à thym. Un régal à la fois oculaire mais aussi olfactif.

DSC_0136.JPG

Un pecheur qui me montre toutes ses prises ...

 

La rivière est très poissonneuse, la truite fario et le barbeau méridional apprécient les eaux vives et limpides de la Siagne. Elle est devenue le paradis des pêcheurs. Il est important de noter que les écrevisses à pied blanc ont élu domicile dans cette rivière, mais attention cette espèce est protégée.

DSC_0134.JPG le paradis au bord de la riviere , chevaux et petit ranch

 

Bien des découvertes vous attendent sur les bords de cette rivière et de ses gorges ! Les observateurs attentifs pourront également admirer l'aigle royal et le faucon pèlerin pour qui les gorges sont des sites de nidification. A la tombée du jour on peut entendre le hibou grand duc et l'engoulevent aux chants impressionnants, mais le jour avec un peu de chance on appréciera la mélodie du rossignol philoméne.

DSC_0138-copie-1.JPGIssues d'un réseau Karstique, ces eaux sont riches en carbonates de calcium. Cette rivière est l'un des atouts majeurs de notre patrimoine naturel.

Dans les Alpes Maritimes , l'association de l'eau et de la vie est parfaitement reussie la ou l'eau jaillit en abondance.L'eau , symbole de mouvement et de vie , a modelé sous les formes les plus variées le profil contrasté de notre departement,depuis les cimes enneigees jusqu'au littoral, réalisant ainsi l'unité géographique de l'exceptionnelle Cote d'Azur.

                                 DIAPORAMA DE LA BALADE


Repost 0
Published by freerider06 - dans region sud
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 15:47

DSC_0060.JPG
J’ai échappé à l’arrestation des templiers en Provence orientale en février 1308. 700 ans plus tard, je reviens à Biot, mon village…
Cote de maille, tunique blanche à croix rouge et casque en fer, me voila de retour au pays sur les terres de mes ancêtres. Je viens reconquérir mon bien à la pointe de l’épée d’une croix signé « Templier » et en chasser le bailli.

DSC_0010.JPGDSC_0041.JPG

 



















Je ne reconnais plus le riche bassin de la brague. Il y avait des marécages. Oh, mais je vois un bivouac au bord de la Brague notre rivière éternelle. Des soldats ? Une tente s’ouvre. Une damoiselle peu vêtue en sort. Elle ne devait surement pas filer la quenouille. Je ne peux pas courir le guilledou, moi qui ai fait vœu de chasteté. Je remonte vers le village qui était à l’époque l’une des principales commanderies templières n’en déplaise aux habitants d’Antibes qui contestaient notre acquisition du territoire des clausonnes jusqu'aux terres de la Bouillide.

DSC_0052-copie-1.JPGLa, ou un golf s’est installé maintenant au XXe siècle, nous avions nos cultures et nous élevions des chevaux et des bêtes à corne (1500 hectares). Tiens un verrier (la spécialité de Biot). Ce sont les vénitiens qui ont été les premiers à souffler le verre. Quand je pense que je voulais ramener l’un d’entre eux de terre sainte pour travailler à Biot.

DSC_0077.JPGDSC_0082.JPG

 


















Je suis au pied du village. Il n’a pas changé. J’évite de passer par la rue de la calade. Car comme son nom ne l’indique pas, elle monte depuis l’entrée du souterrain qui permettait d’accéder au cœur du village.La montée est toujours aussi éprouvante.

DSC_0093.JPGDSC_0097-copie-1.JPG

 



















Je croise Christine Tabusso, une responsable de la communication et de l’événementiel qui me propose de me conduire au massif des Aspres, son père chevauche  ce cheval de fer que l’on nomme Harley Davidson. J’y retrouve les pierres sculptées de la croix des templiers qui délimitaient la commanderie. L’une d’elle a été cassée vraisemblablement par des vandales sarrazins .Nous aimions nous recueillir sur le plateau d’où l’on a toute la cote que l’on appelle d’azur à nos pieds. Nous redescendons au village. Le bar du coin est toujours la. Je vais boire à tire-larigot. Ne dit on pas : boire comme un templier ?

DSC_0031-copie-1.JPGDamoiseaux et gentes dames salué-je en rentrant dans la taverne. Qu’est ce que vous êtes venus chercher, habillé comme ca ? me lance le tavernier. Je suis revenu chercher la règle du temple. « Laquelle » s’interroge l’hérétique.
Passe t’on chemin va nu pieds me répond il. «  Cœur loyal ne peut mentir » Vilain  malotru ! Devant ma prestance chevaleresque, il se soumet : beau sire, un pastaga ! Qu’ès aquèou ? Je vais tester ce breuvage. Et moi qui est prononcé les vœux monastiques, d’obéissance, de pauvreté et de …. Sobriété.

DSC_0012.JPGDSC_0013-copie-1.JPG

 



















Ma sortie de la taverne est remarquée. Notamment par des gens d’armes sortant d’une chariote. L’un d’eux me fait souffler dans un ballon. « C’est quoi cet accoutrement de théâtre » me demande le schtroumph en bleu. Sais-tu à qui tu parles manant, je suis chevalier ! Il n’a pas compris. Mais pourquoi ne peut-on plus boire dans ce pays ? Vous risquez de partir en prison ! C’est à moi qu’il dit ca, qui a assuré la police de la route pour protéger les pèlerins en terre sainte. Mieux vaut mourir dans l’honneur que de vivre dans la honte.

DSC_0153.JPGJe propose alors de payer ma faute en deniers. Pour lui, ce sont des jetons de casino. Il veut des euros, sinon il m’embarque…. Même pauvre j’ai du courage, je préfère rejoindre mon temps car vivre parmi vous et ce roi ridicule que vous idolâtrer dans votre capitale, je ne poins plus ….

DSC_0164-copie-1.JPGDSC_0180.JPG



















Surgissent alors des templiers. Des vrais. Mes frères vont me délivrer des milices de ce nabot et me ramener dans l’histoire. Je leur emboite le pas et nous nous dirigeons vers la commanderie, plaça dei arcado. Ils vont vers la salle au trésor, la ou étaient conservées les archives. Quand je songe que plus tard, peut-être des manants armés de poêles à frire, rêveront de découvrir un tout autre tresor, des monnaies sonnantes et trébuchantes. Ils en seront pour leur frais car le seul trésor présent pour l’instant, c’est celui du cœur et de l’esprit lorsque l’on vit ici sur cette terre de mythes et de légendes que nous appelons maintenant la cote d’azur.

DSC_0168.JPGPuis, le chevalier me laissa à mes occupations pour rejoindre ses amis tous venu par se couloir du temps pour célébrer l’une des fêtes les plus pittoresque du département. Entre spectacle équestre, de fauconnerie, d’aigle royal ou de hibou grand Duc que nous voyons assez souvent par ici, puisque ce rapace nocturne se trouve être l’oiseau en nombre le plus important de France dans les départements du Var et des alpes Maritimes .

DSC_0184-copie-1.JPGNous avons pu le soir nous émerveiller d’un spectacle de feu suivi d’un bal médiéval bien sympathique ou j'ai pu faire la connaissance de gente dames du nom de: Sénégonde de Fromentin , Clervie de Longis, Hermine de Poudevigne et Floberte de Corbié. Normal me direz vous , je n'ai pas prononcé de voeux monastique moi !  et tout cela sans dépenser un piastre….. Chevalier vous voyez bien que notre époque à aussi ses privilèges !

              DIAPORAMA DE LA SOIREE MEDIEVALE


Repost 0
Published by freerider06 - dans Provence
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 06:23

DSC_0035.JPG
Cette année, Biot et les Templiers s’ouvrent sur l’Europe en accueillant des troupes d’animation templières italiennes d’un pays voisin et ami. L’ensemble des troupes proposera d’ailleurs des reconstitutions de la vie de l’Ordre du Temple, ses règles et ses principes, mettant ainsi à l’honneur les 10 000 commanderies alors présentes en Occident en l’an 1200.

DSC_0011-copie-1.JPGDSC_0043.JPG

 



















Les différentes troupes templières, venues de la France entière, ont plongé la ville dans une atmosphère chevaleresque en reconstituant les scènes de la vie médiévale. Plus de 10 000 personnes été présentes pour assister à la reconstitution de la donation de Biot aux Templiers et vivre durant 3 jours au 13ème siècle

DSC_0085.JPGL’Ordre des Templiers apparaît au 12ème siècle, suite à la prise de Jérusalem par les Perses et les Arabes. En ces temps de croisades, les pèlerinages en Terre Sainte deviennent dangereux et les chemins incertains. En mars 1209, le Comte Alphonse II de Provence délivre aux Templiers un acte de donation autorisant la jouissance des terres biotoises. Les chevaliers du Temple forment alors l’unité territoriale de Biot, ils constituent un important domaine.

DSC_0124.JPGDSC_0188.JPG

 



















La création de l’ordre du Temple nécessite l’établissement d’une règle permettant d’introduire et de légaliser l’arrivée des templiers dans la société médiévale du 12ème siècle. Ainsi, en 1128, un concile se réunit à Troyes pour rédiger la règle primitive de l’ordre sur la base des travaux de Saint-bernard.

DSC_0334-copie-1.JPGLa règle primitive, également nommée « règle latine », définit tous les préceptes de la vie des moines soldats. Elle prévoit effectivement les statuts hiérarchiques, l’élection du Maître de l’Ordre, les pénalités, la vie conventuelle des frères, les chapitres, les pénitences et la réception des étrangers dans l’ordre.

DSC_0100-copie-1.JPGDSC_0112.JPG

 



















Le document original de la règle de l’Ordre du temple, datant du 12ème siècle, a été exposé du 26 au 28 mars 2010, au Musée d’Histoire et de Céramique Biotoises, dans le Centre Historique.
Les troupes italiennes quand à elles sont fondé en 1561 par le Grand Duc Cosimo de Médicis de Toscane, pour combattre les corsaires, l’Ordre de Saint Etienne de Toscane suit la règle des Bénédictins. L’Ordre italien comporte quatre classes composées de chevaliers issus de sang noble, de chapelains, de sergents et de canonniers.

DSC_0338.JPGle pont de la brague au pied du village


Les chevaliers siègent dans le couvent de la ville de Pise et sont vêtus du blanc manteau comportant une ligne rose et la Croix de Malte à liseré or sur le côté gauche.
En entrant dans le centre historique biotois, les visiteurs traversent les couloirs du temps pour faire un saut de 800 ans dans le passé. Echoppes, campements, artisans d’antan, gueux, gentes dames et preux chevaliers investirent les ruelles et les places pour reconstituer la vie médiévale du 13ème siècle.

DSC_0204-copie-1.JPGDSC_0225-copie-1.JPG

 


















Des ateliers ludiques, des initiations à la culture médiévale telles que le tir à l’arc, la calligraphie et les danses médiévales ou encore une chasse aux trésors permettent à certains de tester leur hardiesse et leur vertu tandis que d’autres se laissent porter sur des airs musicaux d’un autre temps. Au détour d’une ruelle, le public n’a qu’à tendre l’oreille pour découvrir les contes enchantés et chevaleresques des troubadours animé par la compagnie "les Loups de Ravel".

DSC_0216.JPGle village de Biot au bout du campement de la fontanette


L’un des temps forts de cette manifestation a été sans aucun doute le défilé aux flambeaux, et l’accueil majestueux et solennel des Chevaliers de l’Ordre du Temple par les visiteurs, qui se laissent guider au son des tambours vers la place aux Arcades pour assister à une saynète théâtrale rappelant la vie de l’Ordre en l’an 1200.

DSC_0219.JPGDSC_0239.JPG




















Un spectacle équestre réalisé par la compagnie "l'hippogriffe" où cavaliers et montures évoluent en harmonie pour le plaisir de petits et grands marque également un des grands moments de la fête, sans oublier le concert de chants grégoriens et polyphonies du 12ème siècle donné par le remarquable ensemble Gilles Binchois en l’église Sainte Marie-Madeleine.

DSC_0247.JPGL’Ordre des Templiers apparaît au 12ème siècle, suite à la prise de Jérusalem par les Perses et les Arabes. En ces temps de croisades, les pèlerinages en Terre Sainte deviennent dangereux et les chemins incertains. C’est pourquoi, en 1118, Hugues de Payns, vivant sous la règle des chanoines de Saint Augustin, regroupe ses compagnons dans un ordre nommé « Les Pauvres Chevaliers du Christ », formé pour assurer la « police de la route » entre « les territoires occidentaux » et Jérusalem et ainsi veiller à la sécurité des pèlerins. Vous pouvez revoir mes articles sur l'edition 2009: Article 1  et Article 2 et revoir les photos des scénes de combat.

DSC_0297.JPGDSC_0307.JPG

 



















D’abord concentrés en Orient, les chevaliers sont très appréciés du roi Baudoin II de Jérusalem. Celui-ci les accueille alors dans son palais et leur attribue le Temple de Salomon, c’est ainsi que les Pauvres Chevaliers du Christ deviennent Chevaliers du Temple ou Templiers.
En 1128 et 1140, les règles de l’Ordre sont établies dans le détail. Les chevaliers se doivent alors de porter une tenue spécifique, composée d’une robe blanche à croix vermeille sur le cœur ou sur l’épaule.

DSC_0302-copie-1.JPGPlus tard, le Temple de Salomon est consigné dans des « retraits », l’Ordre des Templiers s’étend grâce aux multiples donations et une gestion rigoureuse des terres. Les Templiers s’installent alors dans des « maisons », appelées plus tardivement « commanderies ». Dès 1150, 29 « maisons » sont recensées en Provence, et à la fin du 13ème siècle, on compte déjà 9 000 commanderies en Occident dont 3 000 en France. Les Templiers vivent dans les commanderies de façon monastique. En effet, hors de leur mission de protection, ils ne sont plus soldats et répondent aux vœux de pauvreté, de chasteté et de prière.

DSC_0097.JPGDSC_0004-copie-1.JPG

 


















Les templiers de Biot avant leur arrestation avait des moyens considérables dans leur commanderie pourtant lors de celle-ci, ils vivaient assez pauvre.
Qu'est ce que cela peut bien cacher ? Pourquoi les Hospitaliers n'ont pas préservé la prédominance de Biot sur la partie orientale de la Provence, comme l'avaient fait les Templiers ? Pourquoi certaines choses ont-elles disparu ?

DSC_0282.JPGY aurait-il, là, dessous, une histoire plus secrète comme l'ont signalé quelques auteurs récents se basant sur un quatrain de Nostradamus qui laissent supposer que Biot, Vence ou Nice aient pu renfermer une partie du trésor des Templiers ? Le trésor des Templiers à Biot, Mythe ou réalité ?

Dans mon prochain épisode , ne le manquez surtout pas ,j'ai été dans les confidences d'un templier et de celle de dame Rosemonde de Pourderolle.

              DIAPORAMA DES FESTIVITES



Repost 0
Published by freerider06 - dans Provence
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 06:29

DSC_0238.JPGSi Antibes est célèbre avec son quartier satellite de juan les pins qui a accueilli toutes les plus grandes célébrités du monde du show biz et du cinéma bien avant l’ennuyeuse mode saint tropez et ses illusions surfaites , Antibes est un village pleins d’histoires , de découvertes , de cultures et de ressources , d’innombrables artistes comme Picasso,Monet,Balzac,Jules Verne s’y sont installés. Cité presque totalement fortifié, Antibes est aussi connu pour son remarquable fort carré, sa vieille ville et les fortifications de son vieux port fait par Vauban.
DSC_0248.JPGSitué sur la presqu’île Saint-Roch, le Fort est bâti sur un rocher culminant à 26 mètres au dessus du niveau de la mer. Son chemin de ronde s’élève à 43 mètres et offre une vue panoramique à 360 degrés vers la corse et les montagnes du Mercantour. Le Fort est entouré d’un parc protégé de 4 hectares à la faune et la flore typiquement méditerranéenne. Ce parc est la propriété du Conservatoire du Littoral.

Situé sur un extraordinaire emplacement, le Fort carré offre des spécificités architecturales qui en font un fort hors du commun.
DSC_0206.JPGDSC_0205.JPG























Dès l’Antiquité, le site est un lieu de culte avec un temple romain dédié à Mercure. Construit sur ordre du Roi de France Henri II dans la deuxième moitié du XVIème siècle, le Fort Carré sert à l’époque aussi bien de sentinelle pour la frontière toute proche avec le Comté de Nice que de poste de défense pour Antibes, dernier port français avant cette frontière. Si celui-ci est construit sur le modèle des forts italiens ou du fort du mont Alban à Nice, il est amélioré au XVIIe siècle par Vauban qui développe les fortifications et intègre le fort dans le dispositif défensif de la ville.
DSC_0194.JPG Aux quatre coins du Fort, il fera ériger des bastions portant un nom indiquant vers où il est dirigé : le Bastion France, le bastion Nice, le bastion Corse et le bastion Antibes. La forme particulière du Fort carré permet de surveiller quatre directions précises. Du chemin de garde, vous pouvez admirer le port de plaisance.

Opérationnel dès 1585, le Fort Carré a connu sa première attaque en 1592, contre l’armée du Duc de Savoie et celle de Charles Quint.
DSC_0200.JPGDSC_0204.JPG























Sensiblement amélioré à la fin du XVIIe siècle par Vauban, le Fort demeure un site stratégique jusqu’au XIXe siècle. Lorsque Nice est rattachée à la France en 1860 et que la frontière recule, le bâtiment est déclassé militairement et les soldats le quittent au profit de casernes plus modernes construites au pied du Fort Carré.

C’est dans ces casernes que l’Armée installe après la Seconde Guerre Mondiale un centre de formation sportif militaire de haut niveau, mené par du personnel de l’Ecole de Joinville.
DSC_0157.JPG
Antibes fait parti de ces joyaux de la méditerranée, cité entièrement fortifié qui ressemble par moment à Essaouira que j’ai visité sur la cote atlantique au Maroc. La mer, les remparts, des couleurs chatoyantes qui en font des lieux uniques et immortels pour tous les visiteurs du monde entier. C’est pour cela qu’il est bien agréable de visiter cette merveille touristique à la mi Mars comme je viens de le faire, plutôt que dans la période estivale plus chaude et plus fréquenté.  Vous pouvez continuer votre balade sur le cap d’Antibes, puis faire le sentier des douaniers, ou bien visiter la villa Eilen roc ou encore le jardin botanique de la villa Thuret. Toutes des balades que je vous ai déjà présenté pour une ville aux multiples possibilités.
DSC_0197.JPGDSC_0228.JPG























Un autre endroit  idyllique d’Antibes est le sanctuaire de la garoupe. Un lieu de légende comme nulle part ailleurs….

La légende dit qu’Hélène mère de Constantin le Grand faisant halte à Antipolis aux environs de l'an 300, exprima le désir de faire construire une chapelle sur le plateau pour que l'on y prie DIEU et non plus les déesses païennes. En 1520, René de Savoie offrit aux cordeliers d'Antibes la construction d'une nouvelle chapelle pour y honorer Notre Dame de Bon Port. C’est a cette époque la ,que la légende entre en jeu pour l’éternité.
DSC_0289.JPG
Un pieux ermite s’était bâti une cahute auprès de l’oratoire de la bonne mère qu’il aimait tendrement. Il passait le jour et une partie de la nuit auprès de la Sainte Statue pour lui recommander les pauvres matelots exposés aux vagues et à la fureur des tempêtes. Une nuit d’hiver et de grands vents, l’ermite compatissant vint s’agenouiller auprès de sa Madone bien aimée, afin d’implorer son assistance. Mais quel ne fut pas son étonnement ? La Madone avait disparu. La niche était vide. Le bon religieux épouvanté se prit à pleurer à chaudes larmes, se lamentant et suppliant le seigneur de lui faire retrouver celle qu’il appelait à juste titre « son trésor infini », « son bien précieux ».
DSC_0302.JPG
Tout à coup, la porte de l’Oratoire s’ouvrit, un frôlement de robe se fit sentir près de lui et il reconnut Notre Dame, mouillée des pieds à la tête remontant sur son trône rustique. O Bonne Mère ! s’écria t’il, ou étiez vous ?
Je retourne, répondit-elle de la haute mer, secourir un navire qui invoquait mon secours, et j’ai sauvé l’équipage, à l’exception du capitaine qui blasphémait le nom de mon divin fils.
DSC_0309.JPG
Le lendemain arrivèrent des matelots pieds nus, venus remercier Marie de sa protection visible, car pendant l’orage, elle avait plané au dessus d’eux. La renommée de Notre Dame arriva jusqu’à Saint Louis, dit la légende. Saint Louis partant de Provence pour la croisade, assailli par une violente tempête, chercha refuge dans l’anse de la Garoupe, monta s’agenouiller au pied de Notre Dame, et mit son expédition sous sa protection.
DSC_0315.JPG
 Depuis le lieu dit de la "garoupe" à Antibes est un des sites les plus prisés des jeunes mariés qui viennent se faire photographier. Chaque année les marins pécheurs de la région font l’une des processions les plus pittoresques du département.
Au meme endroit et  au sommet du plateau de la Garoupe, sur la presqu'île du cap d'Antibes, se dresse le phare qui culmine à 103 mètres d'altitude. La hauteur de l'édifice est de 29 mètres. C'est l'un des phares les plus puissants de la côte méditerranéenne, avec une intensité lumineuse de 2 300 000 candelas. Sa portée lumineuse est d'environ 60 kilomètres pour la marine et de plus de 100 kilomètres pour les avions. Il est également équipé d'un radiophare d'une portée de 180 kilomètres.
DSC_0322.JPG
Pour la petite histoire, je vous cite deux anecdotes sur Antibes:
C'est tout d'abord ici que l'on fait le pissalat pour la fameuse pissaladiere Niçoise.
Ces derniers sont pêchés grâce à un privilège dérogatoire dans les seules prud’homies d’Antibes, Cros de Cagnes, Nice et Menton, pendant une période limitée à quelques semaines. Les alevins de sardines, sont alors pêchés de mai à août  . Puis à partir de septembre, on pêche la balaye , c’est-à-dire, la sardine jeune  et encore blanche. Puis l’on met ces alevins et jeunes poissons à macérer au sel avec des aromates dans un pot en grès, environ 15/18 jours !
DSC_0334.JPG
la meilleure pissaladière se déguste à la boutique de feu Hélène Barale, figure emblématique niçoise aujourd’hui décédée et dont le petit fils edouard a pris la suite recemment. Un conseil si vous passez par Nice allez au 39 rue beaumont , ici vous trouverez les spécialités Nicoises les meilleures du pays.
« M’en bati sieu Nissart » disait elle, à Nice, elle etait une institution, la mémoire de notre ville se reflète dans son restaurant, lieu insolite, devenu un réel musée. Le pissalat d'Antibes etait pour elle le meilleurs de toute la mediterannée.
DSC_0339.JPG

le stade qui se trouve au pied du fort carré à accueilli en 1938 une rencontre de  1/4 de finale de coupe du monde de football entre la suède et Cuba qui se solda par un 8-0  sans appel pour les scandinaves. Avant la seconde guerre mondiale le stade contenait 15000 places et etait le plus grand stade du sud de la France.
Non loin derrière le fort, au niveau de l’accès aux jardins qui l’entourent, vous pourrez voir le monument aux morts de la guerre 1914-18. Cette immense statue de poilu est l’un des plus grands monuments aux morts de France.

Repost 0
Published by freerider06 - dans Provence

Retour Blog Principal & Commentaire