Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 août 2014 4 28 /08 /août /2014 20:37

JUILLET-2014-0049.JPG 

Grasse dominant la baie de Cannes et la baie de Napoule

 

Entre Méditerranée et Alpes du sud, la jolie cité médiévale de Grasse s’adosse à la montagne, à 350 mètres d’altitude environ. Le cadre est agréable, le climat presque langoureux à force de douceur et le lacis des ruelles étroites et pittoresques du centre historique incite à la flânerie dans un mélange unique d’architecture dite à la génoise.

JUILLET-2014-0098.JPGJUILLET-2014-0063.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet environnement exceptionnel ne fait pas seulement de Grasse, classée Ville d’art et d’histoire par le Ministère de la Culture, un lieu privilégié de villégiature, alliant beauté du site et intérêt culturel. C’est également l’une des raisons essentielles de sa renommée mondiale dans le domaine de la parfumerie, née de la conjonction de plusieurs facteurs. Grasse est l’héritière d’une longue tradition commerçante et industrielle au Moyen-Age.

JUILLET-2014-0114.JPGGrasse l'Italienne


Dès cette époque, les marchands grassois concluent des accords commerciaux avec Gênes et Pise, exportant notamment du cuir tanné, du vin et du bétail. Grâce à la richesse en eau de la région de Grasse, le tannage deviendra l’activité principale de la cité dès le XIIème siècle, lui assurant une prospérité croissante et une flatteuse réputation quant à la qualité de ses produits.

JUILLET-2014-0128.JPGJUILLET-2014-3159.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les familles de négociants grassois dès cette époque et jusqu’au XVIIIème siècle, assureront la pérennité du tissu économique ainsi constitué, permettant à la ville de traverser les mutations commerciales, sociales ou politiques sans traumatisme. La Renaissance voit éclore une nouvelle mode en provenance d’Italie : celle des gants parfumés. Les tanneurs grassois prompts à s’adapter, s’emparent de ce nouveau créneau et parfument cuirs, sacs, gilets et ceintures avec des graisses et des huiles odoriférantes. Ils ont alors pour clients, nobles et têtes couronnées.

JUILLET-2014-0120.JPG

Cité à l'influence Ligure capitale des figons


 En 1614, le Roi crée le titre de « Maître Gantier-Parfumeur ». Un siècle plus tard, en 1724, c’est de cette corporation définitivement détachée de la tannerie que naîtra « l’Ancêtre » de l’association actuelle des parfumeurs de Grasse. L’impulsion est donnée. Les paysans de la région profitant de la qualité du terroir argilo-calcaire, donc riche en oligo-éléments, du microclimat idéalement doux et de l’ensoleillement indispensable à la bonne croissance des fleurs, cultivent alors dans leurs champs idéalement situés entre mer et montagne, la Jacinthe, la Rose Centifolia autrement appelée Rose de Mai, le Jasmin et la Tubéreuse.

JUILLET-2014-4948.JPG

Palais des congrés de style belle epoque


 Après le passage des barbares de la Révolution française, les impôts augmentent et l’industrie de la tannerie périclite, cédant la place à la production exclusive des parfums. Au XVIIIème et XIXème siècle, la ville connaît un essor économique fulgurant. Les parfumeurs, pour éviter la concurrence de leurs confrères parisiens, se spécialisent dans la fabrication et la vente des matières premières.

JUILLET-2014-4951.JPGJUILLET-2014-4955.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sieste dans la villa Fragonard 

Les techniques de production se modernisent et s’améliorent pour accroître la rentabilité et faire face à une demande croissante. Dès 1825, les conditionnements des parfums et autres produits dérivés (poudres, savons...) sont fabriqués industriellement et des précurseurs, comme Antoine Chiris, fondent les premières parfumeries de Grasse, rompant avec des méthodes jusqu’alors exclusivement artisanales.

JUILLET-2014-4989.JPGLe canal de la Siagne, ouvert en 1860, permet de développer les champs de plantes à parfum par l’irrigation. La faculté d’adaptation des parfumeurs grassois reste intacte. Et malgré les innovations ou les mutations, la tradition demeure. De très grands parfums sont toujours régulièrement créés à Grasse, entretenant la légende.

JUILLET-2014-4968.JPGJUILLET-2014-4980.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toutefois, Grasse n’est pas exclusivement un centre industriel mondialement connu pour sa réussite dans le domaine de la parfumerie ; c’est aussi un coin des Alpes Maritimes chargé d’histoire et de culture, comme en témoignent sa richesse architecturale et ses musées ; avec en plus flottant dans l’air, diffus mais perceptible, des effluves de roses et de jasmin.

JUILLET-2014-4999.JPG

Cathédrale de Grasse et ancien Evéché


 Grasse a de nombreuses fois été peinte par des auteurs comme la ville où règne une multitude de fleurs. Dans son édition de 1894, "la Côte d'Azur", Stephen Liegeard, l'inventeur de cette appellation décrit tout le littoral de Cannes à San Remo et s'attarde poétiquement sur la ville de Grasse. "Sachez donc que, retenue par sa ceinture d'orangers sur des déclivités rapides du dernier contrefort des Alpes, la cité des parfums ne semble tenir debout que par un miracle d'équilibre".

JUILLET-2014-5019.JPGJUILLET-2014-5025.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La présence des fleurs et de la parfumerie à Grasse naît de la convergence de faits économiques et sociaux. Pourtant depuis le moyen âge la ville de Montpellier était réputée pour sa Faculté de médecine, de pharmacie et pour ses liens avec la parfumerie. Mais son climat rude ne lui permettait pas l'acclimatation de certaines espèces et obligeait cette ville, propriétaire d'une flotte commerciale, à puiser les matières premières nécessaires à ses apothicaires parfumeurs en Orient et en Italie.

JUILLET-2014-5013.JPGSieste parfumée dans le vieux Grasse


Il fallait supprimer ce coûteux monopole et la ville de Grasse, du fait de son emplacement privilégié, de son micro climat et de l'abondance de ses sources, permettait d'offrir un réservoir d'espèces végétales et d'acclimater les plantes les plus fragiles du monde. Ainsi, la présence des orangers est attestée à Grasse dès le 17ème siècle. De la fin du 18ème siècle à la seconde moitié du 19ème siècle, la parfumerie artisanale grassoise se transforme en véritable industrie.

JUILLET-2014-0071.JPGJUILLET-2014-0112.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De grandes usines spacieuses vont s'installer en périphérie et quitter le stade de fabrique.. Pour répondre à la demande locale en matières premières, outre des orangers qui transforment les baous en magnifiques jardins, des œillets, des rosiers, du jasmin vont être plantés sur les meilleures terres. Des tapis de menthe, sauge sclarée, tubéreuse, jonquilles, jacinthes, genêts, narcisses, géraniums, iris, mimosas, lavandes, cassiers vont fleurir à Grasse. La violette sera semée à proximité des terrasses d'oliviers, arbre symbole de la Méditerranée.

JUILLET-2014-5033.JPGSieste parfumée dans la villa de la Marquise Clapiers-Cabris


Les campagnes du pays de Grasse vont se couvrir de plantes à parfum, les nouvelles espèces remodeler le paysage et rendre les jours de cueillette, "l'air irrespirable à force de sentir bon". En l’an 1040, Grasse apparaît pour la première fois dans un texte historique. Le nom lui-même nous renvoie à l’époque romaine : la ville est située à environ 20 kilomètres du littoral. Ce promontoire s’appelle le « Grand Puy » ou en latin « Podium Grassum ».

JUILLET-2014-3147.JPGJUILLET-2014-3151.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grasse devint rapidement une ville commerçante. Dès 1171 les marchands concluaient des accords avec Gênes et Pise (les deux grandes républiques de Méditerranée), faisaient rentrer du blé et des peaux, exportaient du cuir tanné, de la toile, du vin et du bétail. Suivant l’exemple des petites républiques italiennes, vers 1138, quatre consuls élus à l’année dirigèrent la ville qui, au début du XIIème siècle devint un siège épiscopal.

JUILLET-2014-4959.JPG

Durant les siècles suivants, les guerres n’épargnèrent pas Grasse. Mais l’essor économique et social qui avait déjà débuté au Moyen-Age se poursuivit sous la monarchie du XVIème au XVIIIème siècle. Il concernait surtout les tanneurs et l’artisanat du parfum. De plus, les marchands exportaient de l’huile d’olive vers la Hollande et l’Angleterre, des savons et des cuirs vers l’Italie. A partir de ces activités familiales furent constituées des sociétés commerciales.

JUILLET-2014-4984.JPGL’essentiel du pouvoir de la ville était détenu par une oligarchie composée de familles de négociants anoblies ou de la haute bourgeoisie. La vie sociale se développa dans l’élégance et le faste sans accentuer les luttes entre noblesse et tiers Etat qui conduiront la France en 1789 à la Révolution et à ses génocides. C’est la raison pour laquelle la ville fut épargnée par les grands bouleversements sociaux. Ce sont les mêmes familles qui dirigeront la ville sous l’empire Napoléonien et sous la Restauration.

JUILLET-2014-4963.JPG

Dans la cour du musée de la parfumerie

 

A cause des impôts élevés et du libre échange post révolutionnaire, le commerce du cuir et les tanneries périclitèrent. La parfumerie accéda aux XVIIIème et XIXème siècles au rang qu’elle occupe encore aujourd’hui. Les nouvelles techniques préludèrent à la fabrication industrielle du parfum. La culture des fleurs en progression ainsi que la création de nouveaux produits et la fabrication de parfums entre les deux guerres donnèrent à Grasse la réputation de « Capitale Mondiale des Parfums.

JUILLET-2014-4971.JPG

 

                          DIAPORAMA DE LA PROMENADE


  
Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 06:47

JUILLET-2014-6143.JPG

Le Suquet, le vieux Cannes

 

Au cœur du quartier, ses ruelles médiévales en pente serpentent autour de la citadelle. Son artère commerçante principale, la mythique rue Saint-Antoine, la rue des restaurants et des pubs, dévale la colline depuis la rue du Suquet et débouche sur le quai Saint-Pierre et la promenade de la Pantiero où se trouve l'hôtel-de-ville de Cannes derrière lequel s'anime le marché Forville que je vous ai déjà fait découvrir et dont les plus grands chefs étoilés de la région se servent pour leurs produits du terroir.. 

JUILLET-2014-6214.JPGJUILLET-2014-6216.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce soir le parvis de l'église Notre-Dame-de-l'Espérance accueille les concerts estivaux des Nuits Flamenca du Suquet. Deux jours de fête, de danses et de chants… rythmés au son du flamenco !  La danseuse Mercedes Ruiz rend hommage à sa terre natale, la terre de Jerez. Une tradition revisitée à travers son regard, sa danse… Cette grande d'Espagne au sourire lumineux vient mettre le feu aux nuits du Suquet.

JUILLET-2014-6044.JPG

Le Castellum Marcellini


 A partir de 19h30 s'installe une bodega avec sangria, paëlla et autres spécialités, suivi de démonstration et d'initiation gratuites à la sévillane proposées par l’Association Pimienta Flamenco de Delfina Carrasco et ses danseuses Manuela Sanchez et Consuela Rodriguez.

JUILLET-2014-6039.JPGJUILLET-2014-6041.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour la 3e année, le Suquet passe à l'heure espagnole. Pour la première des deux soirées de la Fiesta flamenca, le public a répondu présent et s'est laissé prendre à la magie sévillane. Ce festival inédit pour la culture locale plutot italianisante, « Fiesta Flamenca » a démarré en trombe sur une place de la Castre noire de monde.

JUILLET-2014-6055.JPG

Sangria et paella sur la place de la Castre


 Pendant que certains savouraient ces mets et breuvages typiques de l'Espagne, une cinquantaine de téméraires s'est essayée à des cours gratuits de danse sévillane. « Gauche, gauche, droite et balai... Allez, un, dos et tres... » Disciplinés, en ordre, les danseurs du dimanche soir ont été au pas pendant une bonne heure.

JUILLET-2014-6045.JPGJUILLET-2014-6137.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques messieurs avaient sorti leur plus beau costume tandis que les dames, bien plus nombreuses, s'étaient parées de robes fendues jusqu'à la cuisse. Maquillées comme pour les grands soirs et ornées d'un chignon dans la plus pure tradition andalouse.

JUILLET-2014-6170.JPG

Paquebot dans la baie de Cannes


 Crée par le peuple Gitan et Andalou, sur la base de folklores populaires, le Flamenco est un art de musique, de chant et de danse. Parler de Flamenco, c'est parler d'art, l'art de l'Andalousie arabe, juive, chrétienne et, bien sur gitane. Cette dernière ethnie venue du nord de l'Inde est si étroitement liée au Flamenco qu'il est impossible de faire l'impasse sur la connaissance de la spécificité des Romanichels. En général, on considère que les Gitans, peuple errant par excellence et sans domicile fixe, sont arrivé en Europe au XVe siècle et en Espagne vers 1447, en passant par Barcelone la Catalane.

JUILLET-2014-6201.JPGJUILLET-2014-6164.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La raison qui les a poussées à s'installer en Andalousie est sûrement le sens de l'hospitalité et l'esprit ouvert de ses habitants, habitués aux continuelles invasions d'autres peuples. La participation gitane à l'apparition de l'art Flamenco a donc été primordiale, mais il ne faut pas oublier que le Flamenco n'est pas l'apanage des seuls Gitans. On peut prendre comme exemple le fait que pas un seul chant n'a de nom en "calo" (la langue des Gitans).

JUILLET-2014-6205.JPG

La tour du suquet haute de 22 metres sur la colline du Suquet haute elle de 66 metres


 Le Flamenco prend appui sur des compositions au sens mélodique et rythmique indiscutable qui éveillent, peut être en raison de la cohabitation durant des siècles en Andalousie, le souvenir de la musique arabe. Celle-ci impose sa répétition insistante des périodes et ses langoureuses inflexions, et laisse s'élever ses airs mélancoliques transmis aux enfants de génération en génération, avec une certaine saveur orientale propre également à la liturgie mozarabe.

JUILLET-2014-6158.JPGJUILLET-2014-6157.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tour vigie ou est mort le masque de fer  

Le Flamenco, comme l'univers des corridas en Espagne, est né dans la basse Andalousie, c'est à dire dans sa partie la plus méridionale, entre Séville et Cadix. Pour bien des amateurs de Flamenco, il faudrait, pour bien le situer, suivre le cours du fleuve Guadalquivir depuis la capitale andalouse jusqu'à son embouchure. En prenant le fleuve comme axe, le Flamenco naît et s'enracine de manière très particulière sur ses deux rives, à la façon de doigts lumineux.

JUILLET-2014-6168.JPGLes modulations du chant et la force de la danse se seraient fondamentalement établies dans le quartier sévillan de Triana, et dans la province sévillante à Utrera, Lebrija, Ecija, Marchena, Osuna, Carmona, Alcala de Guadaira et Moron de la Frontera ; dans la province de Cadix, à Arcos de la Frontera, Jerez de la Frontera, Sanlucar de Barrameda, EL Puerto de Santa Maria, Puerto real et San Fernando, ainsi que dans sa capitale Cadix.

JUILLET-2014-6068.JPGSelon la tradition, le cante jondo aurait été directement introduit dans la ville de Cordoue par les soldats arabes de Tarik au VIIe siècle.. Il est curieux de découvrir dans le recensement des habitants de l'Andalousie au VIIIe siècle que les grandes concentrations de population gitane correspondent aux deux provinces que nous avons considérées comme le noyau générateur de l'art Flamenco : Séville et Cadix.

JUILLET-2014-6074.JPGJUILLET-2014-6082.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme on peut l'observer, la présence du peuple gitan à influé de façon décisive sur la naissance et le développement du Flamenco ; l'endogamie de ce peuple est d'ailleurs patente dans le fait que les noms de famille gitans les plus fréquemment répertoriés conservent de nos jours leur présence et importance. C'est le cas des noms de familles Flamencos tels que Ortega, Moje, Soto, Vargas, Herdian Jimenez, Hernandez ... 

JUILLET-2014-6112.JPG

Olé olé zapateado


 Au cours des temps, le Flamenco s'étendit pour occuper un territoire beaucoup plus vaste jusqu'a arriver à Barcelone et meme aux Saintes Marie de la Mer en France....  Pour cet avant dernier week end de Juillet le festa Flamenca a enchanté tous les aficionados de cette musique et de ces danses entrainantes dans le cadre idyllique de la place de la Castre entre remparts et tours médiévales...

JUILLET-2014-6124.JPGJUILLET-2014-6126.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour la petite histoire la fiesta Flamenca se situe dans le quartier du Suquet au pied de la tour de vigie de la citadelle ou le Masque de Fer se serait évadé de l’ile Sainte Marguerite pour s’y refugier. Il serait mort après une longue période de recueillement et de prières ayant pardonné à ses bourreaux (voir plaque dans diaporama).

JUILLET-2014-6129.JPG

la paella, la mer, le flamenco...que du bonheur !


 La légende voudrait que le masque de fer hante toujours les lieux. Les restes d’un crane, d’un squelette et surtout d’un masque aurait été découvert dans une oubliette. Le crane serait l’homologue scientifiquement prouvé de celui de Louis XIV et le masque de velours celui peint par un artiste de la cour sur un tableau d’époque.

JUILLET-2014-6110-copie-1.JPGJUILLET-2014 6088

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A ces troublantes révélations s’ajoutent des apparitions constatées par les habitants du quartier associées à des bruits étranges contribuant à faire de cette tour hantée un lieu de souffrance pour une âme oubliée. Allez ! J’entends déjà certains me dire que nous sommes dans la cité du cinéma….

JUILLET-2014-6113.JPG

flamenco nuevo et guitare flamenca


Je pense que pour beaucoup d'entre vous, vous ne connaissiez pas le Cannes médiéval, comme je viens de vous le présenter, mais seulement celui au travers de son palais des festivals et de sa croisette. Le vieux Suquet est le coeur historique de la ville.


                                DIAPORAMA DE LA SOIREE






  
Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 18:46

JUILLET-2014-5303.JPG

Le concept depuis des années est d’offrir des concerts gratuits répartis sur sept scènes mobiles, le long de la Promenade des Anglais, rendue aux piétons pour la circonstance. Dès 20H, les troupes de musique en déambulation s’installent déjà dans une ambiance festive avant que les concerts principaux ne commencent.

JUILLET-2014-5290.JPGJUILLET-2014-5289.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pendant l’entracte du feu d'artifice du 14 Juillet, elles reprennent leur prestation chacune dans son univers danse, fanfare, humour, passant de restaurant en restaurant ou de plage en plage... Cet événement est avant tout l’opportunité de produire des artistes locaux.

JUILLET-2014-5286.JPG

JUILLET-2014-5281.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est à souligner la participation d’artistes de renommée internationale qui ont choisi d’adhérer au concept de ce festival gratuit opérant dans le lieu mythique de la Promenade des Anglais associé à la perspective de la mer et de la baie des anges. Ce tour du monde musical réuni près de 200.000 personnes, sur la célèbre promenade.

JUILLET-2014-5313.JPG

Apres les traditionnels défilés du 14 juillet  de la journée qui ont vu les passages dans les airs de plusieurs alphajet de la base aérienne de Cazeaux (Gironde) puis des parades militaires des troupes des armées de terre, air et de la marine avec des uniformes à perte de vue et des véhicules militaires qui ne l'étaient pas moins, place au spectacle du son et lumière.

JUILLET-2014-5721.JPGJUILLET-2014-5326.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et avec la Fête nationale, en plus des animations musicales tout au long de la célèbre Promenade des anglais rendue piétonne le temps d'un soir, un magnifique feu d'artifice est tiré depuis la mer ! L'amour brille sous les palmiers de la Prom'. Pour le feu d'artifice cette année, point d'orgue de la soirée, la thématique se voulait romantique «L’amour, c’est éternel». Alors le spectacle se voulait aussi acoustique.

JUILLET-2014-5716.JPGUn air du Moulin Rouge, célèbre film romantique, enivrait la Promenade des Anglais et la Baie des Anges. Pas une voiture à l'horizon, ni la moindre goutte de pluie sur la Cote d'Azur. Les chanteurs dressés sur leurs chars déambulaient parmi les passants enchantés. Sens en éveil, ils ont pu régaler leurs "oreilles" avec du rock & roll, de la musique du monde, ou même de la variété internationale ! Une programmation éclectique que je vous ferais découvrir plus bas avec l'énumération des groupes.

JUILLET-2014-5345.JPGJUILLET-2014-5353.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En face du Negresco aux couleurs tricolores, il y avait même un air de Copacabana. Le groupe Jobin Project a fait voyager les promeneurs avec une musique brésilienne. Résultat, la Prom' s'est transformée en un dancefloor improvisé. A 22H pétantes, le feu d'artifice à démarré. Dans le ciel s'inscrivaient des cœurs rose et mauve. La tête dans les étoiles, les amoureux du monde entier ont profité de ce petit clin d'œil romantique le temps de trente minutes de spectacle sur la Baie des Anges.

JUILLET-2014-5676.JPGLes couleurs, effets et intensité des tableaux ont été en parfaite harmonie, avec la bande sonore. La diversité des feux sélectionnés est astucieusement combinée afin de transporter les spectateurs au cœur du show et ceux qui avaient eu la chance de prendre possession des plages, étaient dans un état de béatitude sans pareil. Un feu d'artifice sur la mer, c'est magique !

JUILLET-2014-5677.JPGJUILLET-2014-5678.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’un point de vue artistique et en corrélation avec le thème musical proposé, la création d’un spectacle introduit, dans sa conception, des produits européens de grande qualité et pour cela, les Italiens sont les maitres absolu. La mise en valeur du site avec une chorégraphie «feu-musique» parfaitement synchronisée offre l’alternance de fresques toutes aussi différentes les une des autres. Le bouquet final intensif et puissant a mis fin à cette grande soirée de spectacle pleine d’émotions. Nice est, et restera magique éternellement ....

JUILLET-2014-5528.JPGFaisons le tour ensemble des concerts et des spectacles qui m'ont été proposé: Les concerts se passent sur 7 scènes musicales entre la Villa Masséna, le Théâtre de Verdure, le Palais de la Méditerranée, le Casino Ruhl, le Negresco, le Hard Rock Café et l'hôtel Westminster et offrent au public des mélodies festives et éclectiques.

JUILLET-2014-5416.JPGJUILLET-2014-5344.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ca commence dés 20h avec le Caroline Jazz Band & The Cats Swingers. Comme dans les rues de la Nouvelle Orléans, les orchestres de jazz rythment et ponctuent les événements de la vie quotidienne: baptêmes, mariages, funérailles, carnaval…La parade du CJB est accompagnée par les Cats Swingers, deux couples de danseurs passionnés de swing  qui entraînnt le public avec eux.

JUILLET-2014-5386.JPGDu coté de la plage du Lido, il y avait  les P'tites Ouvreuses, un "Baleti guinguette" et l'orchestre musette d’Henri Riariri que j'ai zappé totalement, ce n'est pas le genre de musique que j'apprécie. Je ne suis pas encore assez vieux ! hi hi hi. Alors, passons aux choses sérieuses avec la musique qui déménage et celle du Kustom Band qui présente une véritable «rock’n roll story » en revisitant les standards américains des années 50 et 60 d’Elvis aux Stray Cats en passant par Hanks Williams sans oublier ses Blue Suede Shoes…

JUILLET-2014-5415.JPGLa scène suivante est celle du groupe Serpico un univers funk et pop rock, cette formation fait partager son amour pour la musique de qualité qui lui a valu plusieurs grandes tournées à l’étranger.. Un peu plus loin, c'est Jobim Project et sa chanteuse brésilienne Nina Papa qui proposait un hommage à Antonio Carlos Jobim dont l’œuvre est entrée dans la postérité. Je me suis régalé avec la voix de cette chanteuse internationale.

JUILLET-2014-5340.JPGLes scènes suivantes se composent de formations de variétés surfant sur les plus grands tubes de variétés françaises et internationales des grandes décennies 70 et 80 avec le groupe Mémories, puis celui d'Olivier Jude (Tyrolfest) et de son orchestre qui se produit depuis plus de dix ans sur les scènes de la Côte d’Azur. Le groupe invite à danser par le biais d’un voyage musical dans le temps et l’espace avec des interprétations très personnelles (ce n'est pas trop non plus ma tasse de Jack Daniel's).

JUILLET-2014-5472.JPGJUILLET-2014-5483.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin on arrive au groupe de R'n'B, Sister G, qui a eu ma préférence et pourtant, c'est un groupe pour "Teenagers" en folie du style Rihanna, Mariah Carey, Beyoncé ou encore Alicia Keys. Sister G est composé de Linda et Laetitia Garcia orchestré par leur DJ Kris Nicci. Et la, je dois bien l'avouer, j'ai  succombé au charme de leurs voix et de leur énergie.

JUILLET-2014-5440.JPGJUILLET-2014-5730.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce fut une très belle soirée musicale sur la mythique Promenade des Anglais face à la non moins mythique Baie des Anges méme si celle ci fut unique.... Pour les amateurs de grands festival, il y a beaucoup de choix sur la Riviera avec les festivals de Jazz de Nice et de Juan les Pins, les nuits du Sud à Vence, les Techno Plages à Cannes , les nuits du Sporting à Monte Carlo ou encore les Crazy Week toujours à Nice. De quoi passer des nuits gigantesques ! The Riviera is the Best .....

JUILLET-2014-5746.JPG

 

                          DIAPORAMA DE LA PROM PARTY


  
Repost 0
Published by freerider06 - dans comté de Nice
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 15:37

JUIN-2014-2111.JPG

Le pays de Grasse à 8h du mat

 

Le Parc Naturel Régional des Préalpes d'Azur se situe sur les premiers contreforts montagneux à l'ouest des Alpes-Maritimes et regroupe 45 communes des Pays de Grasse à la haute vallée du Loup et de l'Esteron. Cette région est riche en clues entaillant profondément les arêtes aux strates calcaires inclinées.

JUIN-2014-2161.JPGJUIN-2014-2310.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La petite rivière de l’Estéron franchit par deux fois une longue chaîne rocheuse ouest-est, chaîne longue de plus de 20 km. A coté du pittoresque village de Saint-Auban, en remontant vers le nord elle a creusé la profonde clue du même nom.

JUIN-2014-2159.JPG

La faille de Saint Auban


 Si elle n'est pas aussi célèbre que les clues d'Aiglun qui se trouve un peu plus en aval dans la vallée, la clue de Saint-Auban a la réputation d'être un parcours sportif et ludique, dans lequel s'enchainent rapidement sauts et toboggans. D'une longueur d'un kilométre et d'un dénivelé de 120 métres, ce parcours est fait pour ceux qui souhaitent découvrir l'activité du cannyoning dans un rythme endiablé. Ici, nous ne sommes pas dans un parc d'attraction, nous sommes au coeur de la nature..

JUIN-2014-2174.JPGJUIN-2014-2328.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entouré d’un site verdoyant, Saint Auban est confortablement adossé sur le versant d’une échine rocheuse et veille sur un carrefour stratégique important. Adossé au magnifique éperon rocheux de Tracastel, le village de Saint-Auban domine la vallée de l'Estéron rivière qui se jette dans le grand fleuve niçois le Var. Le vaste territoire s'alterne de barres rocheuses, vallées irriguées et immenses zones boisées.

JUIN-2014-2220.JPG

Chapelle Notre Dame de la Clue ou Notre Dame de la Source


 Les amateurs de sensations fortes pourront découvrir les falaises environnantes lors d'une journée d'escalade ou pratiquer le cannyoning dans les clues, immense entaille de 200 mètres de profondeur forgée dans les gorges de la rivière. On y découvre des surplombs, des à-pic, des anfractuosités dans les rochers creusées par l’Estéron torrentueux depuis des millénaires. On retrouvera le soleil avec plaisir dans la plaine où l’on pourra pêcher ou se promener au bord des lacs.

JUIN-2014-2134.JPG

Chapelle sous la falaise


 Saint-Auban s’appelait "Puget de Mallemort", Puget parce que le village était construit sur une butte. Et Mallemort, parce que du haut de la falaise on précipitait les condamnés à mort dans l’Estéron. Saint Auban et ses environs ont eu jusqu’à 3 000 habitants, il n'en reste que 200 à présent. Il y avait trois Proconsuls à l’époque romaine. Les gens se nourrissaient de glands, de pêche et de chasse. La plaine de Saint-Auban était marécageuse. C’est la raison pour laquelle il sort de petites sources de partout au pied du Mont Pensier.

JUIN-2014-2320.JPG

Sur la route des gorges de Saint Auban


 La forêt était infestée de loups, qui s’attaquaient au bétail et aux Hommes. Aussi ces derniers utilisèrent-ils les grands moyens pour s’en débarrasser. Les habitants des villages qui entouraient la forêt de Pensier se mirent d’accord et à un signal convenu, incendièrent la forêt. Ce gigantesque incendie dura plusieurs jours, mais les loups disparurent définitivement. C’est de là que vient le nom de Garou, Forêt brûlée.

JUIN-2014-2333.JPGJUIN-2014-2338.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En effectuant des fouilles pour capter l'une des sources, on a trouvé les ossements d’un cavalier romain enfouis sous un gros rocher. Le nom du village actuel vient du nom de son seigneur Guiglielmo de San Albano. Sur la route des clues, vous apercevrez Notre Dame de la clue, chapelle troglodytique en plein air aménagée comme la grotte de Lourdes.

JUIN-2014-2535.JPG

Saint Auban (Alpes Maritimes)


 C'est à partir de cet endroit que tout va basculer pour le reste de mon itinéraire. J'étais tranquillement en train de faire des photos, quand un cantonnier s'est approché de la moto et me demande si j'ai besoin d'aide (en plus, il me parle en gavot). La suite vous la connaissez, il va m'indiquer un village qui se trouve en cul de sac, mais qui d'après ses dires, vaut le déplacement.

JUIN-2014-2341.JPGJUIN-2014-2378.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gars est un village du haut-pays grassois situé dans le centre-ouest du département des Alpes-Maritimes à 24 km au nord de Grasse à une altitude de 740 mètres au confluent de l'Estéron et de nombreux vallons, dans un cadre isolé et sauvage.. Le nom du village est d’origine celto ligure, gar ou kar signifiant « gros rocher ». Havre de paix et source d'inspiration, Gars surprend par ses maisons serrées les unes contre les autres. L'eau y est très abondante.

JUIN-2014-2307.JPGJUIN-2014-2207.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On peut découvrir une multitude de sources qui alimentent les fontaines et lavoirs de l'époque romaine. De la rue principale se faufilent les petites ruelles voûtées dont certaines passent sous les maisons du village. En visitant Gars, j'ai l'impression que le temps s'est arrêté, le village demeure paisible et tranquille rafraîchit par ses nombreuses fontaines, seul le bruit de ses vives cascades trouble le silence de ce site.

JUIN-2014-2265.JPGDans une ruelle, je tombe sur une plaque "ici est né Celestin Freinet". La mairie semble ouverte, je m'invite à l'intérieur de celle ci , d'ou,  j'aperçois une dame qui à l'air de s'ennuyer. Evidemment, je vais la harcèler de question et elle finit par me donner les clés du musée Freinet et du moulin à farine.

JUIN-2014-2481.JPGCélestin Freinet est né le 15 octobre 1896, à Gars, petit village des Alpes maritimes. Pédagogue mondialement connu, il a développé ses conceptions à l'École Freinet, à Vence, qui existe toujours. Freinet est enterré à Gars avec son épouse Élise (14 août 1898-31 janvier 1983), et leur fille Madeleine (8 août 1929-20 octobre 2007). Élève de l´École supérieure de Grasse, puis de l´École normale de Nice, il quitte celle-ci pour la guerre 14-18, le 10 avril 1915.  Il est nommé aspirant le 1er janvier 1916, et est versé dans l'infanterie.

JUIN-2014-2446.JPGJUIN-2014-2460.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il participe à l'offensive du Chemin des Dames d´où il revient blessé grièvement  par balle au poumon. Convalescent et encore handicapé, il devient instituteur à Bar-sur-Loup (patrie de l'Amiral de Grasse), en 1920. Aussitôt, il cherche à réaliser dans l´éducation son refus de la guerre et de l´endoctrinement qui a mené le peuple à la tuerie (5000 niçois ont été tué en 14/18). Freinet étudie tous les courants d´éducation nouvelle qui foisonnent à cette époque dans toute l´Europe. 

JUIN-2014-2297.JPG

Les clues de Saint Auban


 il développe avec l'aide de sa femme Elise Freinet toute une série de techniques pédagogiques, basée sur l'expression libre des enfants : texte libre, dessin libre, correspondance interscolaire, imprimerie et journal scolaire, enquêtes, réunion de coopérative etc. Militant engagé, politiquement et syndicalement, en une époque marquée par de forts conflits idéologiques, il conçoit l’éducation comme un moyen de progrès et d’émancipation politique et citoyenne.

JUIN-2014-2465.JPGJUIN-2014-2476.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son nom reste attaché à la pédagogie Freinet qui se perpétue de nos jours notamment via le Mouvement de l'École moderne. Tandis que certaines techniques développées par Freinet ont pénétré l'institution scolaire, elles ont également pu inspirer la Pédagogie institutionnelle et des approches plus libertaires, autogestionnaires. L'École Freinet, de Vence, devenue publique en 1991 est classée au patrimoine de l'UNESCO et à reçu le Label « Patrimoine du XXe siècle » le 28 novembre 2002.

JUIN-2014-2489.JPGJUIN-2014-2522.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfant il lui arrive de garder les troupeaux de ses parents à Gars. Reçu au certificat d'études primaires il est admis à l'école primaire supérieure (en internat) à Grasse en 1909. Il obtient son brevet et entre à l'école normale d'instituteurs de Nice. Freinet  a aussi rejoint en 1944 le maquis FTPF, toujours partant pour les libertés de son pays.

JUIN-2014-2430.JPG

Source de Gars


 Les pays de montagne ont cette particularité de vous surprendre constamment, car ils cachent dans leurs entrailles un nombre incalculable de secret bien gardés, préservés par la difficulté du relief. Le Pays de Grasse, entre la Riviera et les hautes montagnes du Mercantour, est un territoire de moyennes montagnes, composé de gorges, de forêts et de vallées agricoles, l’un des territoires de France les plus riches en biodiversité : le croisement des influences méditerranéennes et alpines sur un territoire préservé, le rend exceptionnel.

JUIN-2014-2494.JPGJUIN-2014-2514.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec plus de 2000 espèces végétales, les Préalpes d’Azur abritent le tiers de la flore présente en France. 40 espèces floristiques sont endémiques des Alpes du sud. Ce territoire est riche en grottes et avens,1 952 cavités, 137 km de galeries souterraines, l'un des plus importants de France. L’activité agro-pastorale extensive qui subsiste sur ce territoire est favorable au maintien de cette biodiversité exceptionnelle mais également à la préservation de paysages remarquables des plaines et plateaux avec comme capitale Grasse et son terroir unique au monde.

JUIN-2014 2538

Le pays des lacs à Saint Auban, péche à la truite

 

                            DIAPORAMA DE LA BALADE


  
Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 23:00

JUIN-2014-3130.JPG

Plus haute route d'Europe département des Alpes Maritimes

 

Saint Etienne de Tinée (Santo Stefano di Tinea) est un petit village du Comté de Nice niché au cœur des montagnes à 100km de sa capitale dans la vallée de la Tinée, intégrée à la zone cœur du parc national du Mercantour. Il faisait partit de l'ancien État de Savoie, puis rattacher au Royaume de Piémont-Sardaigne. C'est un village pour les amoureux de la Montagne et du Mercantour. 

JUIN-2014-3103.JPGJUIN-2014-3112.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa géographie particulière lui vaut de disposer d'une « pico-centrale » unique en France. Juste en aval du village se trouve la Clapière, le glissement de terrain le plus volumineux d'Europe et l'un des plus rapides au monde. C'est à partir de Saint Etienne de Tinée que l'on accède à la plus haute route d'Europe. Le col est ouvert du mois de juin au mois d'octobre. La montée depuis Saint Etienne de Tinée a une pente de 6,2% avec un maximum de 10% et une longueur de 26,7 km.

JUIN-2014-3121.JPG

vieille télécabine de la station de ski d'Auron


 Au bout de la route, on arrive à l'oratoire de Notre Dame du Très Haut à 2804 m d'altitude dans les Alpes Maritimes, Comté de Nice. Reposant et très discret ce village est riche d'un patrimoine très ancien. En effet Saint Etienne de Tinée est le carrefour culturel ou les influences nisso-piémontaises se sont rencontrées au cours des siècles précédents. Ce petit village abrite la très célèbre Chapelle de St Sébastien, toujours représenté le corps criblé de flèches; ornée d'une somptueuse fresque extérieur qui date du XIIème siècle, c'est un vestige d’une époque révolue ou les peintres italiens et l'influence de la renaissance s'exportaient.

JUIN-2014-3145.JPG

Village de Saint Dalmas le Selvage


Petite anecdote au passage, un incendie ravagea la ville et afin de prendre des précautions, lors de la reconstruction les habitants du village ne juxtaposèrent pas les bâtisses afin d'éviter que les flammes ne se propagent, effet surprenant garantit. Aux détours des ruelles de la petite ville très coquette il est possible d'apercevoir sur des façades des cadrans solaires, vestige d'une époque révolue.

JUIN-2014-3187.JPGComme beaucoup de villages de la vallée de la Tinée, Saint Etienne doit son nom à la présence d'un prieuré bénédictin installé sur les ruines d'un village ligure nommé Daelia Insula par les Romains. En 1388, il se rallie immédiatement à la maison de Savoie venu protéger le Pays niçois des envahisseurs provençaux et français, ce qui lui vaut d'être libéré des contraintes féodales. En 1594, pendant les guerres de religion, les troupes de Lesdiguières, assiégées par le baron Grimaldi, se réfugient dans l'église qui sera incendiée, mettant le feu à l'ensemble du village.

JUIN-2014-3190.JPGJUIN-2014-3204.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fonte des glaciers dans la Tinée au mois de juin


Chef-lieu de mandement à la Restauration Sarde, le village est peu touché par l'exode rural car la rigueur des hivers obligent depuis toujours les Stéphanois à une émigration hivernale temporaire. Le village est l'archétype du village alpin d'altitude. Bien qu'étant en Comté de Nice, le site fait penser à la Savoie ou la Suisse. Quand tous les troupeaux de la vallée de la Tinée se donnent rendez-vous pour la plus belle fête pastorale de l'été avant de rejoindre les verts pâturages d'altitude... Ce jour-là le village n'est que fête, musique, animations pour petits et grands, pour célébrer une tradition ancestrale qui unit les hommes, les animaux et la nature... 

JUIN-2014-3214.JPG

Monter le col de la Bonette en courant ! chapeau


 Cette fête célèbre le départ des brebis vers les hauts pâturages, où elles vont passer quatre mois. Traditionnellement, au début de l'été, Saint Etienne de Tinée fête la transhumance. Les moutons des basses plaines montent pâturer dans les alpages, et participent ainsi au maintien des espèces végétales au sein du fragile écosystème de nos montagnes.

JUIN-2014-3219.JPGIls arrivent ! Au loin, résonnent les sonnailles. L’air se charge d’électricité, les gamins courent vers la route, le bruit se précise, l’excitation grandit. Vite ! Puis, surgit le troupeau, les bergers sont la avec leurs moutons et leurs brebis. Voiture avec gyrophare, à l’avant, à l’arrière, de petits hommes orange s’agitent, ils houspillent les chiens, du geste, de la voix. Les "roves" aux longues cornes, caracolent sur les côtés. Le troupeau fait masse. Il en impose. Il semble être un long fleuve tranquille ou tumultueux que les bergers se contentent de suivre.

JUIN-2014-3230.JPGC’est, en fait, le signe d’un troupeau mené de main de maître. L’homme est le patron. Il dirige, mais reste à l’écoute. Il prend les bonnes décisions en accord avec ses bêtes. Il les respecte. Le berger des Alpes Maritimes doit gérer le vieil antagonisme entre nomades et sédentaires. Il lui faut être diplomate et déterminé, transhumer à pied n’est pas choisir la facilité, mais c’est la noblesse du métier.

JUIN-2014-3871.JPGUne foule incroyable est venue accueillir, un troupeau de 1000 bêtes en route pour la vacherie de Demandols. C’est parti pour la 25e Fête de la transhumance. Les étals sont prêts, les chapiteaux dressés. Une foule immense s’amasse déjà au son des fifres et des tambours. Mais d’un coup, on s’affère. On fait stopper la fanfare. L’alerte au raz-de-marée de laine vient d’être lancée. Ni une ni deux, la vague de moutons déferle. Mille bêtes se frayent un chemin jusqu’à la place, à quelques centaines de mètres de là.

JUIN-2014-3237.JPGJUIN-2014-3883.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cascade au dessus du hameau 


L'arrivée des bergers et de leurs troupeaux à 10h sur la place centrale, puis moutons, chèvres et chevaux empruntent les rues du village pour rejoindre la place San Ment. La transhumance est un moment très spécial de l’année, les bergers parcourent  de cent cinquante à deux cent kilomètres en sept ou dix jours, tantôt sur la route, tantôt sur des drailles (du nissart draio, sentier). Chaque jour il faut faire manger les brebis, mais aussi les chiens et les hommes. Chaque soir il faut trouver un endroit avec de l’herbe, un point d’eau et une configuration de terrain qui permette le parcage des bêtes, mais aussi un parking pour les voitures accompagnantes. Ça demande une logistique sans faille.

JUIN-2014-3250.JPGLa transhumance d'été porte les images les plus fortes du pastoralisme régional. Elle déplace et regroupe les troupeaux en grandes unités, pour rejoindre avec leurs bergers l'herbe fraîche des alpages pendant les trois à quatre mois d'estive. Le mot transhumance intègre deux informations, trans (au-delà) et humus (le pays), car le voyage qu'il désigne conduit au-delà du territoire d'origine. C'est une forme de vie pastorale étroitement associée aux régions à climat méditerranéen. Elle permet de palier la sécheresse qui sévit l'été et jaunit les maigres pâturages des plaines.

JUIN-2014-3239.JPG

troupeau d'ovins dans les paturages


 Dès le mois de juin, les troupeaux gagnent alors les montagnes les plus proches, où l'herbe renaît après la fonte des neiges. Ils en reviendront entre septembre et novembre, avant que la neige ne les recouvre de nouveau. La transhumance fait partie du patrimoine niçois. Historiquement, elle a tracé son propre réseau routier, les drailles qui furent les premières voies de communication entre les plaines niçoises et les montagnes alpines.

JUIN-2014-3260.JPGTout en s'adaptant aux évolutions de la société, les éleveurs ovins ont su conserver le caractère naturel et authentique de l'élevage, dont la clé de voûte reste la transhumance. Ainsi, en Pays niçois, celle-ci demeure un phénomène économique et social considérable. Chaque année, en effet, quelque 120 000 têtes estivent en montagne et 100 000 environ, viennent depuis la montagne hiverné en plaine.

JUIN-2014-3874.JPG

Village de Roya dans la Tinée à ne pas confondre avec la vallée du méme nom..


 En alpage, la plupart des troupeaux ovins sont gardés en permanence par un berger. La conduite d'un troupeau en altitude est une activité complexe, qui fait appel à de multiples compétences. Le travail de gardiennage varie considérablement d'une estive à l'autre. Les découpages des alpages en différents "quartiers", suivant l'altitude, l'exposition, la pente, définissent globalement le calendrier d'utilisation de la montagne.

JUIN-2014-3267.JPG

Bousièyas le plus haut village des Alpes Maritimes à presque 2000m d'altitude


 D'origines souvent très anciennes, ils doivent normalement permettre au berger qui gère bien son herbe de tenir sur l'alpage durant toute la saison, quelles que soient les conditions météorologiques de l'année. Elément fondateur du système d'élevage transhumant, l'alpage suscite aujourd'hui de nombreuses revendications: randonneurs pédestres, équestres ou cyclistes, chasseurs, protecteurs de la nature… Dans l'alpage, espace de quiétude pour les bergers et leurs troupeaux, des angoisses et des détresses ont également surgi avec l'irruption des grands prédateurs (loups, lynx).

JUIN-2014-3843.JPG

L'église du Bourguet, Notre-Dame des Grâces


 Chacun veut pouvoir utiliser l'alpage à son gré, sans comprendre que l'avenir d'une gamme de paysages variés passe par le maintien et le redéveloppement de la transhumance ovine. Dans les Alpes Maritimes, pays à 70% recouvert de montagne, la transhumance se poursuit depuis des millénaires; elle en est devenue presque sacrée. Les transhumants ne marchent pas pour la coutume ou le folklore, mais pour leur travail. Une marche lente et irrégulière, exigeant une attention de tous les instants.

JUIN-2014-3866.JPGUn berger qui reste à l’estive habite dans une cabane ou dans un refuge. Une à deux heures de marche le sépare du dernier village de la vallée niçoise. Le ravitaillement, le bois, la nourriture des chiens sont montés à dos d’âne. Un voyage de sel pour la saison est effectué par hélicoptère. Au coucher du soleil, les sentiers sont déserts. Le pastre se retrouve souvent seul. Il garde un grand troupeau de 2000 bêtes, réunissant souvent plusieurs troupeaux appartenant à différents propriétaires.

JUIN-2014-3889.JPG

En descendant sur Nice, la Tinée traverse des gorges de pélites rouges


 Les chiens sont de précieux aides. Depuis quelques années, le Patou est devenu indispensable. Ce chien courageux doit conserver une certaine agressivité pour remplir son rôle protecteur. Seul un chien puissant peut l’affronter et plusieurs Patous sont nécessaires pour protéger le troupeau des attaques éventuelles de loups.

JUIN-2014-3846.JPGDans le pays niçois la transhumance à pied y étant encore tolérée, ils empruntent les petites routes départementales et nationales, les chemins, les carraires quand elles existent encore. La transhumance d'été porte les images les plus fortes du pastoralisme régional.

JUIN-2014 3257

toit en bardeaux dans la vallée de la Tinée

 

                           DIAPORAMA DE LA BALADE


  
Repost 0
Published by freerider06 - dans comté de Nice
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 19:00

JUIN-2014-3424.JPG

Tout doucement, j'arrive à Saint Etienne de Tinée (Alpes Maritimes)

 

Le berger, acteur principal des relations conflictuelles qui se sont imposées avec le retour du loup, personnage mystérieux, en communion permanente avec la nature mérite notre attention. A la fois protecteur et guérisseur de son troupeau, ce magicien des alpages n’hésite pas parfois, à tutoyer la sorcellerie pour parvenir à ses fins.

JUIN-2014-3308.JPGJUIN-2014-3347.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si en 1975 le troupeau d’ovins du département  des Alpes Maritimes s’élevait à 70.000 têtes en hiver, pour en atteindre 120.000 en période d’agnelage, le troupeau de bovins était moins nombreux avec environ 4000 bêtes. A ces chiffres, s’ajoutaient les animaux transhumants, venus de Provence et d’Italie. Bien que la transhumance concerne surtout les ovins, des troupeaux de génisses montés du Piémont fréquentaient le haut pays niçois.

JUIN-2014-3293.JPG

Un blason qui donne le ton de ses influences ..


 Au total plus de 130.000 bêtes transhumaient dans les hautes vallées du Mercantour dont 2000 bovins venus du Piémont. Aujourd’hui, le cheptel s’est notablement appauvri. On recense des chiffres plus faibles pour l’ensemble des Alpes Maritimes : 1500 caprins répartis dans 50 exploitations, 1500 bovins laitiers relevant de 40 exploitations, mais  seulement 53000 brebis, agneaux et moutons, élevés pour le lait et la viande, le tout conduit par 178 bergers.

JUIN-2014-3438.JPGJUIN-2014-3441.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Confererie des Pénitants Blancs de Nice 


Au total, 454 exploitations. La production de fromages constitue le principal revenu de ces éleveurs sédentaires. Grâce aux fromages le Haut-Pays niçois peut lutter contre la désertification. La transhumance se maintient avec les apports significatifs de 85000 ovins et environ 1500 bovins, sur l’ensemble des alpages traditionnels.

JUIN-2014-3466.JPG

Bénediction par Mr le curé de la transhumance


 Ce déplacement de personnes et de bétail s’opère deux fois l’an. D’une part au mois de juin, des milliers de têtes animales montent vers les pâturages du haut pays niçois. Réciproquement, une transhumance inverse s’opère en octobre. Elle envahit en hiver l’Esterel et le pays grassois avec des animaux venus des hautes vallées du Mercantour. En automne et en hiver, les troupeaux reviennent toujours vers des altitudes plus clémentes mettant en rapport le Haut-Pays avec les environs de Nice et Grasse.

JUIN-2014-3301.JPGJUIN-2014-3332.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Précisons que dans le Comté de Nice, « le droit de bandite » d’origine féodale donnait à celui qui le possédait, la faculté de faire paître ses troupeaux sur du terrain qui ne lui appartenait pas. Supprimé en 1964, ce droit frappait dans les Alpes Maritimes 20.000 hectares de terrain dont 5000 de forêts. Cette migration saisonnière est à l’origine des premières voies de communication intérieures.

JUIN-2014-3410.JPGDans le passé, le courage et la résistance des anciens permettaient de surmonter les difficultés de relation imposées par le relief tourmenté de la montagne. De nombreux chemins permettaient d’aller d’un village à l’autre et de relier bassins et vallées, quitte à affronter des pentes raides et à franchir des cols. Les troupeaux transhumants suivaient ces sentiers appelés « draïo » dans la langue du pays niçois.

JUIN-2014-3445.JPG

Avec une bergére aussi grande, le loup n'a qu'a bien se tenir


 Lors de leur passage, les bergers acquittaient, au profit des localités traversées, les « droits de pulverage », en rapport avec la poussière déplacée par leurs bêtes. Ces migrations s’articulaient autour de grandes foires qui se perpétuent encore aujourd'hui à Guillaumes dans la Haute Vallée du Var (fleuve) et à Saint-Etienne-de-Tinée.

JUIN-2014-3458.JPGCette tradition d’échanges commerciaux remonte au Moyen-âge. Les habitants d’alors, attendaient les foires pour se pourvoir en objets divers, vêtements et animaux dont ils avaient besoin. Ils en profitaient également pour vendre une partie des produits du bétail dont ils devaient se défaire. Toutes sortes de produits y étaient ainsi échangées. Saint Etienne de Tinée connaît une foire mensuelle, celles d’août et septembre sont les plus importantes pour les ventes de bétail du sud de la France.

JUIN-2014-3493.JPGLe spectacle de la transhumance traversant les villages avec ses brebis porteuses de sonnailles, ses ânes lourdement chargés, encadrés par des chiens attentifs à leurs maîtres, est toujours le privilège des hautes vallées niçoises. La réapparition du loup dans les Alpes Maritimes menace aujourd’hui le pastoralisme extensif des vallées du Mercantour, déjà affaibli par une impitoyable concurrence internationale.

JUIN-2014-3510.JPGLe berger, maître incontesté de la montagne, en symbiose avec la nature depuis les origines de l’humanité, ne méritait pas un destin aussi cruel. Le berger entoure son troupeau d’une magie protectrice, dite magie « propitiatoire et symbolique » qui se manifeste sous la forme de rites, de talismans ou d'objets sculptés, préparés à l'intention des meneuses (menouns en nissart), ces bêtes qui marchent en tête et conduisent le troupeau.

JUIN-2014-3653.JPGJUIN-2014-3608.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis la nuit des temps, le pastre se fie au dicton, forgé par l’expérience,  affirmant que : « Si le chien est du bon Dieu, le loup est du Diable ». Dans sa démarche l’amour dépasse souvent la magie par des gestes simples, comme: Tiens longtemps dans tes mains du pain, du sel et du maïs, puis donne les chauds de toi, chauds d’amour et de bon vouloir. Alors, la bête consentira à souffrir de tes soins, s’il le faut, elle s’abandonnera sans peur ni recul et guérira. 

JUIN-2014-3368.JPG

A mon avis, le Curé ne boit pas que du vin de messe


 Les soins s’apparentent parfois à des pratiques étranges, comme le recours à la « pierre à venin ». Lorsqu’un homme ou une bête est mordu par une vipère, on applique la « pierre à venin » sur la morsure, cette pierre a le pouvoir d’extirper la substance toxique en s’en imprégnant, puis de la rejeter après avoir subi un trempage dans du lait.

JUIN-2014-3354.JPGJUIN-2014-3401.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si la vie du troupeau respectait le cycle des saisons, le solstice d’été en constituait une date carrefour. La nuit qui le précède (entre le 20 et le 21 juin) et celle de la Saint Jean Baptiste (entre le 23 et le 24 juin) donnaient lieu à des pratiques induites par des croyances venues du fond des âges. A la lueur de la lune, les bergers ramassaient les plantes qui possédaient un pouvoir de guérison ou un effet magique sur les bêtes.

JUIN-2014-3717.JPG

Dans le cochon tout est bon !


 C’était le cas de l’herbe Tume récoltée la « nuit de vigile » de Saint Jean Baptiste. Placée secrètement dans les bergeries, elle protégeait des dangers de la clavelée, une maladie contagieuse semblable à la variole. La nuit de la Saint Jean, les pâtres prélevaient également les spores des feuilles de fougères mâles, capables d’écarter les sortilèges et maléfices et de guérir les animaux qui en mangeaient.

JUIN-2014-3489.JPGJUIN-2014-3752.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le matin de la Saint Jean, comme le voulait la tradition, les bergers faisaient passer le troupeau dans les cendres du bûcher, afin de le préserver du piétin. D’autres pratiquaient des attouchements sur les animaux, en utilisant des feuilles grillées aux flammes des feux ou les marquaient avec un bouquet enduit de cendres en disant : « Que San Juan te garde ! ».

JUIN-2014-3526.JPG

Comment faire un abreuvoir à bestiaux avec les bucherons


 Pour éloigner les serpents, le berger dépeçait une couleuvre vivante, récupérait sa peau fraîche pour en gainer son fouet avec des clous. Divers talismans, accrochés au cou des meneuses, avaient pour fonction de protéger l’ensemble du troupeau. La pierre pigote, la pierre de foudre, la pierre de lait ou la pierre noire ou encore la croix à virgules hélicoïdales, représentant le soleil en mouvement, plaçait le troupeau sous la protection de cet astre.

JUIN-2014-3522.JPGJUIN-2014-3640.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le berger, perdu dans la nature, doit faire face seul aux maladies et aux blessures. Guérisseur par nécessité, avec de faibles moyens, il soigne grâce aux ressources de son environnement en employant : les plantes, les principes homéopathiques et les conjurations récitées. L’ensemble constitue un héritage de connaissances acquises et transmises de père en fils.

JUIN-2014-3558.JPG

le four à pain municipal


 Les mystérieuses conjurations récitées, aux effets probants, constituent toujours une énigme inexpliquée. Les bergers des Alpes Maritimes détiennent des prières secrètes, capables de chasser la maladie, uniquement par le pouvoir de conjurations récitées. A l’occasion, elles s’accompagnent de signes de croix, de cercles tracés avec le doigt.

JUIN-2014-3686.JPG

JUIN-2014-3692.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les mystérieuses conjurations récitées, aux effets probants, constituent toujours une énigme inexpliquée. Les bergers des Alpes Maritimes détiennent des prières secrètes, capables de chasser la maladie, uniquement par le pouvoir de conjurations récitées. A l’occasion, elles s’accompagnent de signes de croix, de cercles tracés avec le doigt sur la partie à guérir et d’onctions de salive.

JUIN-2014-3763.JPGLes talents du berger étaient souvent mis au service des hommes qui venaient les solliciter de fort loin. Pour guérir une entorse, le berger porte le pouce à la bouche, l’humecte de salive, le promène autour de l’enflure et termine par un petit signe de croix au milieu du pied, après avoir récité la formule conjuratoire. Vingt quatre heures après, le mal est dissipé…

JUIN-2014-3733.JPGJUIN-2014 3772

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

affiche faite par l'artiste Patrick Moya 

 

Sensible aux caprices de la nature qui l’enveloppe, le berger ait capable de prévoir les changements du temps. Ces prévisions météorologiques, souvent empiriques, sont capitales pour la protection et parfois la survie de son  troupeau. Aujourd’hui souvent mal compris dans leur acharnement désespéré à défendre leurs brebis contre les attaques du loup, les bergers des Alpes Maritimes maintiennent une tradition séculaire en voie de déshérence.

JUIN-2014-3778.JPG

Qui pense à nos bergers... Aucun parti politique  en tout cas !


 Leur fonction reconnue de protecteur intégré de la montagne qu’ils nettoient et régénèrent pour mieux la sauvegarder, devrait suffire à encourager leur présence. Ces hommes et ces femmes, éleveurs et souvent aussi agriculteurs pour récolter foin et grain ont façonné ces montagnes que l'on parcourt l'été. Les paysages que l'on traverse portent tous leur empreinte profonde. S'ils venaient à disparaître, sans qu'aucune relève ne soit assurée, l'entretien des terres dans ces communes poserait un problème crucial aux collectivités.

JUIN-2014-3543.JPGJUIN-2014-3830.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il n'est pas sûr que le tourisme rural, alternative de bon sens face à la désertification des montagnes, puisse exister sans la présence d'un troupeau, la silhouette d'un berger, le tintement des sonnailles. Je rappelle que le département des Alpes Maritimes est composé à 70% de montagnes et que 70% de la population habite sur les 30% restant....

JUIN-2014-3800.JPGJUIN-2014 3391

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...Ce qui fait de l'arrière pays niçois l'un des plus sauvages de France. En quelques kilometres on part de l'altitude zero pour arriver à des sommets dépassant les trois mille deux cent metres. De la Mer à la montagne le département des Alpes Maritimes possede la particularité d'etre à lui seul le composé d'un continent tant sa diversité est exceptionnelle...

JUIN-2014-3788.JPG

 

                                  DIAPORAMA DE LA BALADE


 
Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 20:27

JUIN-2014-1713.JPG

Fort Royal Cannes Ile Sainte Marguerite

 

L'histoire que je vais vous raconter est bien éloigné de celle qui vous a été proposé par Stéphane Berg dans son émission à l’eau de rose. Le XXIe siècle n'a pas que des inconvénients, nous ne sommes plus condamnés à mort sur la place publique quand on crie la vérité. Peut-être même qu'à l'image de médiapart ou bien du canard enchainé, on s'exposera tout au plus à un "euro symbolique" !

JUIN-2014-1729.JPGJUIN-2014-1740.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est fini le temps ou l'histoire s'écrivait par ceux qui avaient le pouvoir et qui bien sur s'empressaient de donner une version plutôt flatteuse et élogieuse du monarque en place. Plus tard la république ne changera en rien les bonnes vieilles méthodes car, il est préférable que notre histoire continue à être belle et bien romancé auprès du petit peuple.

JUIN-2014-1723.JPGLes histoires de Prince et de Princesse sur son beau cheval blanc, de chevaliers et de mousquetaires protègeant la veuve et l'orphelin ont toujours rassuré le bon petit peuple et il s'en contentera aveuglément ! Comme pour la médaille que l'on donnera à celui qui a servi de chair à canon et qui a réchappé au massacre...

JUIN-2014-1777.JPGJUIN-2014-1813.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est grâce justement à cette liberté médiatique, que nous devons aujourd'hui la mise en lumière de quelques manuscrits tenus secret et bien gardés jalousement par les archives nationales ou bien par les bibliothèques étrangères, notamment celle de Turin ancienne capitale de la maison de Savoie qui conserve dans ses murs les écrits des témoins de l'époque.

JUIN-2014-1760.JPGLe mystère du Masque de fer est l’un des plus célèbres de l’histoire. Voltaire est le premier à évoquer cette légende et à dénoncer le roi tyran. Il publie en 1751 le "Siècle de Louis XIV", où il affirme qu’on envoya dans le plus grand secret, au château de l’île Sainte-Marguerite, un prisonnier inconnu.

JUIN-2014-1766.JPGCe prisonnier avait un masque dont la mentonnière avait des ressorts d’acier, qui lui laissaient la liberté de manger avec le masque sur le visage (en realité un masque de velour). De multiples hypothèses ont été imaginées pour résoudre ce mystère, la plus célèbre faisant de cet inconnu un frère jumeau de Louis XIV, qui aurait été dissimulé pour éviter toute contestation sur le titulaire du trône.

JUIN-2014-1834.JPGJUIN-2014-1845.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alexandre Dumas a popularisé en 1850 cette légende dans son roman "Le vicomte de Bragelonne", relayé ensuite par Marcel Pagnol "Le Masque de fer", en 1965. Bien sur, toutes les fanfaronnades seront écrites et les détectives en herbe donneront des versions rocambolesques jusqu'a prétendre qu'Eustache Danger, ce simple valet aurait été le prisonnier. Rendez vous compte qu'a cette époque le roi pouvait faire assassiner un noble qui ne lui plaisait pas, alors un valet ! Mais qui était donc en vérité ce roi dont les livres d'histoire vénèrent ?

JUIN-2014-1800.JPGEn 1660, Louis XIV règne sur la France en maître incontesté, tandis que son peuple meurt de faim. La folie des grandeurs de ce monarque a mené la France à la ruine. Louis XIV se faisait appeler le Roi Soleil, ce qui était promesse de richesse, de grandeur et de bonheur. Mais à la fin de sa vie le petit peuple parisien cracha sur son cercueil  et avait de bonnes raisons à cela.

JUIN-2014-1869.JPGJUIN-2014-1907.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La cellule du masque de fer 3 rangées de barreaux 


À la mort du Roi Soleil, la monnaie française était ruinée, le pays appauvri. En opprimant, en torturant et en chassant les huguenots protestants, le plus chrétien de tous les rois, comme il se faisait appeler, priva en outre le pays de son élite économique, qui fut accueillie à bras ouverts en Hollande, en Angleterre et dans l'Allemagne protestante.

JUIN-2014-1825.JPGCe despote de pacotille était une potiche entre les mains de Mazarin et de Colbert. C’était aussi un trouillard. Il est allé se planquer à Versailles, loin de Paris et de son peuple. Il a mis la monarchie dans une bulle. Pendant qu’il faisait son carnaval... Ce roi tant admiré des français du XXIe siècle fait parti des trois monarques mégalo qui ont ruiné la France avec François 1er et Napoléon III.

JUIN-2014-1828.JPGSuite à une série de guerres interminables contre ses voisins, il affame la population et mène l'État au bord de la banqueroute, le forçant à lever de lourds impôts sur le peuple. Je vous fournis la liste: 1667-1668, Guerre de Dévolution; 1672-1678, Guerre de Hollande; 1683-1684, Guerre des Réunions; 1688-1697, Guerre de la Ligue d'Augsbourg (ou guerre de Neuf Ans); 1689, dévastation du Palatinat, destruction systématique des maisons, des routes, des arbres fruitiers, des puits, dans toute la province.

JUIN-2014-1896.JPGJUIN-2014-1932.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1701-1713, Guerre de Succession d'Espagne (plus d'un million de morts); 1702-1704, épouvantable répression de la révolte des Camisards, avec la bénédiction du pape Clément XI (450 villages furent brûlés et leurs habitants exécutés). Louis XIV a ainsi consacré 32 années sur 54 à faire la guerre.

JUIN-2014-1920.JPG

Fresque dans la cellule du masque de fer


 Sur son lit de mort, il aurait confessé au futur Louis XV : "j'ai trop aimé la guerre". Le roi dépense à la guerre, à la construction du château de Versailles et aux fastes de la cour tout l'argent que Mazarin puis Colbert s'évertuent à faire rentrer dans les caisses de l'État. Les colonies servent au royaume et ne doivent pas se développer au détriment de l'industrie française.

JUIN-2014-1889.JPGJUIN-2014-1886.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour favoriser l'accroissement naturel, il crée des amendes pour les colons masculins célibataires de plus de 20 ans et les filles de plus de 16 ans non mariées. En revanche, il alloue la somme de 300 livres aux familles de plus de dix enfants. En mars 1685, il promulgue le "Code noir" : Ce texte, qui expulse les Juifs des Antilles, définit les règles de métissage et régularise le plein usage des esclaves dans les colonies auquel il donne un cadre juridique (Par exemple, amputations en cas de fuite...).

JUIN-2014-1745.JPGEn 1666, Louis XIV décrète que tous les Bohémiens de sexe masculin doivent être arrêtés et envoyés aux galères sans procès. En 1682 il confirme et ordonne que tous les Bohémiens males soient dans toutes les provinces du Royaume où ils vivent, condamnés aux galères à perpétuité, leurs femmes rasées, et leurs enfants enfermés dans des hospices.

JUIN-2014-1906.JPGJUIN-2014-1941.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Louis XIV ne se lavait jamais, mais s'aspergeait de parfum pour couvrir les odeurs. Quand il avait envie de faire caca, il faisait ça en plein milieu de l'allée du château de Versailles, devant ses courtisans qui l'applaudissait bien fort. Une fois la grosse commission déposée sur le sol (et que personne n'avait l'idée de l'enlever) un laquais de haut rang nommé porte-coton venait torcher le cul royal.

JUIN-2014-1971.JPGIl fit empoisonner ou assassiner quelques nobles ou moins nobles qui l'avaient énervé, et est l'auteur d'une variation testamentaire qui ne contient que quatre mots (Après moi, le déluge !). Ce roi était un tyran sanguinaire imbu de sa personne, personne ne le regretta. Le cortège funèbre de Louis XIV fut "hué ou raillé" sur la route de Saint-Denis. C'est de ce roi que les livres d'histoire glorifient ... en le nommant "soleil".

JUIN-2014-1954.JPGJUIN-2014-1960.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’île Sainte-Marguerite est située sur la route maritime qui relie l’Italie à l’Espagne. Le rivage de Cannes ne permettant pas un mouillage aisé, c’est Sainte-Marguerite qui fut le point d’ancrage et la base recherchée de la navigation marchande et guerrière. La construction du fort royal date de la première moitié du XVIIe siècle. Richelieu fit édifier l’enceinte composée de trois bastions tournés vers le sud.

JUIN-2014-1986.JPGPendant la guerre de Trente Ans, conflit qui divisa l’Europe au XVIIe siècle, les troupes espagnoles occupèrent l’île pendant deux ans et améliorèrent le système défensif du fort. Après l’assaut de l’armée française et la reprise des îles, on acheva de fortifier le site. La fonction militaire à laquelle s’ajouta, dans la deuxième moitié du XVIIe siècle, une fonction carcérale perdura jusqu’au XXe siècle. Classé monument historique en 1927, le fort perdit sa valeur militaire par un déclassement en 1944.

JUIN-2014-2002.JPGJUIN-2014-2004.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Acquis par la Ville de Cannes en 1993, le fort accueille aujourd’hui les visiteurs sur ses remparts et dans son musée. Le musée abrite les célèbres prisons qui enfermèrent le Masque de fer à l’époque de Louis XIV. D’autres prisonniers endurèrent la geôle de Sainte-Marguerite: les pasteurs protestants rebellés contre l’interdiction du culte de l’Eglise réformée à partir de 1689, les révoltés arabes contre la colonisation de l’Algérie à partir de 1841.

JUIN-2014-2012.JPG

L'inconnu: Canon portant la devise Ultima Ratio Regum ( le dernier argument des rois)


 Le peintre Jean Le Gac propose un itinéraire de cellule en cellule évoquant la mémoire des lieux et des hommes. Dans les citernes romaines, le musée présente des objets archéologiques du site et une mise en scène de maquettes explicatives.

JUIN-2014-2010.JPGJUIN-2014-2007.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les fouilles de l’île et les fouilles sous marines des abords ont permis de présenter au musée les vestiges des peintures murales du Ier siècle, les restes du contenu de l’épave romaine du Ier siècle avant notre ère et celle de l’épave sarrasine du Xe siècle. Des salles consacrées aux expositions temporaires s’ouvrent sur une vaste terrasse dominant la mer et offrant une vue panoramique des Alpes du Sud au cap d’Antibes et à l’Estérel. L'alcatraz français est devenue aujourd'hui une ile paradisiaque....

JUIN-2014-2018.JPG

Calibre 24, longueur 3.68m, poids 2800kg, capable de projeter un boulet de 12kg à environ 4 kilometres.

 

                                        DIAPORAMA DU FORT


 
Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 23:07

JUIN-2014-1829.JPG

La Polynesie ? Non, les iles de Cannes


Au sud-est de Cannes l'archipel des îles de Lérins sépare le golfe de Napoule à l'ouest du golfe de Jouan à l'est. Il est composé de quatre îles : deux grandes, Sainte-Marguerite et Saint-Honorat et deux petites, la Tradelière et  Saint-Féréol.

JUIN-2014-1187.JPG

Cabanes de pécheur sur l'ile Sainte Marguerite


 L'insularité engendre toujours un dépaysement. L'arrivée au débarcadère de Sainte-Marguerite, pourtant situé à quelques encablures seulement de la mythique Croisette, transforme aussitôt l'état d'esprit du visiteur, lui apportant la quiétude incomparable de ces terres encerclées par la mer.

JUIN-2014-1211.JPGJUIN-2014-1218.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

jasmin qui a poussé dans le yucca 


Véritable havre de paix, la plus grande des Iles de l'archipel de Lérins offre un cadre idyllique, entre les criques et la forêt domaniale de pins et d'eucalyptus. La nature y règne en maître absolu. Jalousement protégée par les Cannois, la virginité originelle de Sainte-Marguerite a résisté à l'urbanisation de la Côte.

JUIN-2014-1276.JPG

Cormoran sur le rocher


 Les cabanes de pêcheurs et les restaurants au-dessus du port ou encore une maison forestière et une résidence privée côté Sud de l'île sont les seul bâtiments importants de l'ile, avec le fort Royal qui présente un vaste ensemble architectural dont la visite permet de remonter les siècles jusqu'aux Romains grâce au musée de la Marine, chargé d'une histoire bimillénaire.

JUIN-2014-1304.JPGL'île doit son nom à une chapelle élevée sur son territoire en honneur de la martyre d'Antioche, dans les premiers siècles du christianisme. Après l'occupation de l'île par les Romains, dont les traces subsistent encore de nos jours, Sainte-Marguerite appartient pendant de nombreux siècles aux moines de Lérins. En 1617, le Duc de Guise charge Jean de Bellon de réaliser la construction d'un fort destiné à verrouiller l'accès à Cannes.

JUIN-2014-1417.JPGJUIN-2014-1478.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour cette balade d'une dizaine de kilomètres, je ferai le tour de l'île en passant par  l'étang du Batéguier, l'allée des Eucalyptus, la côte sud, la pointe de la convention, la côte nord et le fort Royal. Une grande balade entre histoire et nature à seulement 15 minutes de bateau de Cannes.

JUIN-2014-1237.JPGDepuis le port de Cannes il ne faut que 15 minutes pour atteindre l'île Sainte Marguerite. La principale compagnie maritime est Trans Côte d'Azur qui assure une quinzaine de rotations dans la journée. Le trajet aller-retour revient à 13 euros pour un adulte, mais si vous réserver votre billet par internet, il ne vous en coutera que 10€. 

JUIN-2014-1337.JPGL'île Sainte Marguerite est un espace de nature sauvage et préservée et c'est pour cela qu'il est interdit de fumer sur la totalité de l'île et qu'une compagnie de pompiers est en permanence en alerte sur l'île. La première image que l'on a de l'île est l'arrivée avec une vue magnifique sur le fort royal. On est aussi impressionné par la couleur de l'eau autour du débarcadère.

JUIN-2014-1359-copie-1.JPGOn peut visiter l'île toute l'année. L'été de nombreuses personnes viennent y chercher de la fraicheur et un coin pour se baigner. Mais pour moi la plus belle période pour visiter l'île, c'est le début du printemps, car on est quasiment seul sur les sentiers de l'île. En sortant du bateau je prends sur la droite en direction de l'ouest pour atteindre la pointe du Batéguier et me retrouver avec le soleil dans le dos.

JUIN-2014-1369.JPG

un goéland


 Je longe une petite plage, et le centre de voile de Cannes jeunesse. Pour les gens observateurs, juste en face d'un petit panneau, le long de l'eau, on devine des murs qui sont les vestiges d'une villa romaine. Je prends le petit sentier qui fait le tour de la pointe, que l'on appelle ensuite le chemin de ceinture.  J'en profite pour admirer la vue sur le massif de l'Esterel, le Pic de l'Ours et le Mont Vinaigre, les montagnes qui tombent radicalement dans la mer, c'est extraordinairement beau.

JUIN-2014-1390.JPG

Pin torsadé


 L'ile Sainte Marguerite offre un patrimoine naturel exceptionnel. L'île est parcourue de long en large par des chemins forestiers, le chemin de ceinture permettant d'en faire le tour à proximité des fonds marins limpides. Un parcours itinérant botanique permet, grâce à sa signalisation, de repérer de nombreuses essences d'arbres et de plantes maritimes.

JUIN-2014-1430.JPG

Monastere de l'Ile Saint Honorat


 À l'ouest de l'île, l'étang des Batéguiers offre un abri à de nombreux oiseaux migrateurs que l'on peut observer tout au long de l'année.  Les senteurs de pins et d'eucalyptus de l'immense forêt insulaire de 170 hectares font de l'île Sainte-Marguerite un cadre unique de calmes promenades.

JUIN-2014-1491.JPGMis à part deux petits observatoires pour apercevoir la faune, l'étang du Batéguier n'est pratiquement plus visible. La végétation a envahie les abords du site et elle est devenue trop haute, ce qui empêche de voir cet étang dans son intégralité. Pour protéger les espèces animales et végétales, l'accès est interdit sur les berges de l'étang.

JUIN-2014-1522.JPGCette étendue d'eau vaseuse et salée s'intègre dans un site de qualité exceptionnelle. La végétation s'est adaptée au milieu salé. On la qualifie d'halophile. L'étang est classé en Réserve biologique domaniale. C'est dommage de ne plus avoir la magnifique perspective de l'étang et de la mer, j'en gardais de merveilleuses images. Il y a des moments ou l'on doit stopper un peu la végétation trop envahissante !

JUIN-2014-1549.JPGJe quitte la pointe du Batéguier en prenant l'allée du Dragon, je suis dans la forêt domaniale de Sainte marguerite appartenant à l'état. je passe par l'allée des Eucalyptus qui est bordée de magnifiques arbres, immenses. Ce sont les plus vieux eucalyptus d'Europe. L'odeur qui se dégage de ces arbres est vraiment agréable.

JUIN-2014-1565.JPGJ'arrive maintenant sur la côte sud ouest de l'île, la plus sauvage . En tous cas la côte se découpe et forme de petites criques aux eaux émeraude. On a une vue magnifique sur l'île de Saint Honorât et de son monastére. En descendant vers la pointe est, les pins maritimes commencent à disparaitre pour laisser la place à des bruyères, de la myrtes, des lentisques, des genêts et autres broussailles ou arbustes.

JUIN-2014-1579.JPGJUIN-2014-1596.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On arrive alors à la pointe de la convention. Juste en face de moi un petit ilot rocheux, l'île de la Tradelière peuplée de goélands. Je suis enfin à l'Est de l'île et je peux admirer le paysage en direction du cap d'Antibes.  Lorsque le temps est bien dégagé on peut voir les sommets enneigés du massif du Mercantour méme encore maintenant au mois de juin.

JUIN-2014-1612.JPG

Sterne Pierregarin qui me fait comprendre qu'il y a un nid


 On peut aussi voir l'un des trois blockhaus datant de la guerre de 40. En retournant vers le débarcadère et en empruntant le sentier du littoral, j'aperçois le sentier qui monte au niveau de la pointe du vengeur ainsi que les falaises de fort royal. Au moment où le relief évolue fortement et où le chemin monte de plus en plus, je passe devant les grilles d'un petit cimetière qui abrite les tombes des combattants de la guerre de Crimée.

JUIN-2014-1637.JPGJUIN-2014-1643.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aloés et Pin Maritimes


Juste à côté on peut aussi voir le cimetière musulman. Ces tombes seraient celles de la smala de l'Emir Abdel Kader, près de 800 personnes emprisonnées sur l'île en 1843 après la conquête de l'Algérie par le Duc d'Aumale. En longeant le cimetière par le nord, j'arrive au pied du fort Royal au niveau de l'un des deux restaurants de l'île, la Guérite. On a vue originale sur le fort et sur la falaise sur laquelle il se trouve.

JUIN-2014-1680.JPG

La guerre de Crimée a opposé une coalition Franco Anglaise à la Russie de 1854 à 1855. Le fort servit pour les malades et les bléssés. Certains ne survivant pas et reposent dans ce cimetiére.


 Il me reste à remonter les escaliers pour me retrouver au pied des impressionnants murs d'enceinte du fort.  Édifié de 1624 à 1627 sur l'emplacement de vestiges datant de l'antiquité romaine, ce petit ouvrage est agrandi et renforcé par les Espagnols qui occupent les îles de Lérins à partir de 1635 disposant d'une garnison d'environ 800 hommes.  En 1637, les Français reprennent les îles de Lérins, et baptisent la citadelle du nom de fort Royal.

JUIN-2014-1676.JPGJUIN-2014-2020.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ouvrage est alors considérablement renforcé : les fossés sont approfondis, les courtines surélevées, et deux demi-lunes sont désormais reliées au fort par des passerelles surélevées. Le gouverneur royal Guitaut fait également construire une tenaille, bastion bas placé à l'avant des portes d'accès du fort, qui porte aujourd'hui son nom.

JUIN-2014 1736

Restaurant la guerite les pieds dans l'eau


 26 mètres d'altitude, l'ouvrage surplombe une falaise rocheuse sur la côte nord de l'île Sainte-Marguerite, face au cap Croisette. A l'intérieur de l'enceinte, subsistent encore aujourd'hui une chapelle, et plusieurs hangars affectés à l'hébergement des troupes et aux magasins d'artillerie. Parmi ceux-ci, on trouve l'imposant bâtiment que constitue la poudrière, cernée par les murs du bastion royal au sud du fort, sans doute dans le but de réduire les conséquences d'une explosion accidentelle.

JUIN-2014 2030Par la suite, l'ouvrage fait l'objet d'aménagements mineurs. Ainsi, un sémaphore est construit en 1862, par surélévation d'une ancienne tour du fort. Le Musée de la Mer permet de découvrir l'intérieur de l'enceinte du fort Royal et ses sombres cellules, il dispose également d'un second espace muséographique, rassemblant une importante collection d'archéologie sous-marine et terrestre ainsi que  le Méditerranoscope : un ensemble d’aquariums méditerranéens. L'entrée du fort est à 6€.

JUIN-2014 2037

 

                       DIAPORAMA DE SAINTE MARGUERITE


 
Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 19:33

JUILLET-2014-4164.JPG

Rencontre de beach volley devant le musée

 

Parmi la pleiade de sportifs de cette ouverture exceptionnelle, on notait la présence de Philippe Candeloro (patinage), Bernard Thevenet et Fabien Barel (cyclisme) Marielle Goitschel (ski), Stephane Diagana (atlhetisme), Loic Pietri (judo) Jeff Tordo (rugby)  Michael et Lionel Meloul ( taekwondo)...

JUILLET-2014-3911.JPGJUILLET-2014-3915.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...Jonathan Pastorino (full contact)  Claude Puel, Alexis Bosetti, J.P Rivere,  E. Bauthéac (OGCN), Sonia Fluza (Karaté),  Camille Muffat, Charlotte Bonnet, Fabrice Pelerin ( natation) et bien d'autres champions la liste est longue. Consacré aux sports dans toute leur diversité, des plus populaires aux pépites oubliées, le Musée National du Sport s’adresse à tous. Au fil d’un parcours innovant, ont revit les plus beaux exploits de chaque génération ! Accro du ballon rond, fou d’ascension, athlète ou fan de la petite reine...

JUILLET-2014-3916.JPGJUILLET-2014-3918.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'allée des étoiles

 

Le Musée national du sport entame une nouvelle vie. Créé en 1963 dans le XIIIe arrondissement de Paris et fermé en 2012, il fait désormais partie du paysage niçois. Conçu tout comme le stade Allianz Riviera qui le surplombe par l'architecte Jean-Michel Wilmotte, le nouveau musée, qui s'étale sur 5.860 m2, renferme plus de 45.000 objets et 400.000 documents: maillots et tenues, équipements, trophées, médailles, mascottes, affiches, peintures, films, photos et archives.

JUILLET-2014-4138.JPG

le nain gourmand du tour de France


 Près de 80% des collections, actualisées en permanence, sont données par les sportifs eux-mêmes ou leurs familles. Le reste est acquis par l'établissement, notamment lors de ventes aux enchères. Dans le grand hall d'entrée, un match en direct accueille le visiteur sur écran géant, devant un «Nain gourmand» datant de 1952, véhicule publicitaire haut en couleurs de la caravane du Tour de France.

JUILLET-2014-4150.JPGJUILLET-2014-4059.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle est si petite que ça ?

 

Dans une première partie historique, un très beau Pollux antique en marbre trône devant une impressionnante collection de médailles olympiques. Plus loin, un «appareil de gymnastique» en bois, ayant appartenu à Léon Gambetta et ressemblant à s'y méprendre à une guillotine, fait face à une superbe collection de cycles, des débuts à nos jours.

JUILLET-2014-3995.JPGOn remonte ensuite le temps avec un maillot de Louison Bobet, le vélo d'Anquetil, des pointes de Colette Besson, un justaucorps de Marie-Jo Pérec ou encore une combinaison de Laure Manaudou, et l’extraordinaire exploit de Jean Naud  qui effectua 3200 km sur un velo trois roues dans le désert du Sahara.

JUILLET-2014-4019.JPGAprès les sports «solitaires», la section «défis d'homme à homme» (boxe, tennis, escrime...) où l'on trouve le dernier peignoir de Marcel Cerdan rebrodé de la main d'Edith Piaf ou la robe de tennis de Suzanne Lenglen signé Jean Patou (C'est au Tennis club de Nice que Suzanne Lenglen s’entraîna sous la direction de son père et commença sa carrière en devenant en 1914 championne du monde le jour de ses quinze ans. Son palmarès comporta 44 titres internationaux, 2 titres olympiques et elle fut pratiquement invaincue en simple sans perdre un seul set de 1919 à 1926)....

JUILLET-2014-4025.JPGJUILLET-2014-4003.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

....les skis de Jean-Claude Killy. Mais aussi la raquette de Yannick Noah vainqueur de Roland Garros en 1983, et aussi les mascottes et torches olympiques, sans oublier les peintures de Maurice Denis, les sculptures de Gustave Doré et d’Alfred Boucher lors d’une visite articulée autour du thème du défi.

JUILLET-2014-4023.JPG

La combinaison de Cerdan brodée par Edith Piaf


 Au son du haka ou de la Marseillaise, le visiteur pénètre ensuite dans le monde des sports collectifs. Les afficionados peuvent toucher des yeux les maillots, dédicacés ou non, de Parker, Messi, Karabatic, Platini, Pelous ou encore Ibrahimovic. La visite se clôt sur les sports extrêmes et automobiles avec une moto de Christian Estrosi lui-même ancien sportif de haut niveau et qui a fait don d'une de ses motos de course au musée.

JUILLET-2014-3960.JPGJUILLET-2014-3971.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Prince Albert & Marielle Goitschel

 

Les expositions sont réparties en quatre espaces déclinant le thème du défi : le défi sur soi, avec les sports individuels, le duel, le collectif et enfin le défi "au-delà des limites", avec les grandes aventures humaines. C'est une énorme fierté pour la Ville de Nice d'accueillir le Musée du Sport et bien sur qui dit Allianz Riviera, dit OGC Nice. Le "Café des Aiglons", situé à la sortie du parcours permanent, est un espace entièrement dédié au Gym, permettant de retranscrire sa culture et de mettre en valeur son histoire et son indentité particuliére.

JUILLET-2014-4034.JPGJUILLET-2014-4099.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'un coût de 18 millions d'euros et employant 19 personnes à plein temps, le musée a été financé par un partenariat public-privé, incluant l'État, la ville de Nice et le Conseil General des Alpes Maritimes et qui dit Comté de Nice, dit aussi Principauté de Monaco. Des liens très étroits existent depuis toujours avec la Principauté, il est le seul Comté au monde qui peut se vanter d'avoir une principauté au sein de son territoire ....

JUILLET-2014-4105.JPGLe Musée national du sport rassemble une collection unique au monde qui retrace superbement l'histoire du sport depuis le XVIe siècle pour les ouvrages les plus anciens jusqu’à l’actualité la plus immédiate. Tel un exemple, un tas d’activités sportives variées étaient organisées devant le musée pour les jeunes : football, athlétisme, tournoi de beach volley (Mettant en compétition 20 équipes de six joueurs),  badminton.

JUILLET-2014-3976.JPG

Championnat de Bubble foot devant le musée


 Découverte du bubble foot : Il s'agit de football où chaque joueur est introduit dans une grosse bulle d'air le protégeant des chocs et des chutes. De ce fait, les joueurs ont beaucoup de mal à courir et le spectacle est garanti grâce à des coups d'épaules biens placés !

JUILLET-2014-3928.JPG

Ferrari 1952


 Exposition de véhicules anciens (avec notamment une Bugatti 35 de 1926 et une Ferrari mondiale de 1952 ainsi que de 3 motos de légende. On n’oubliera pas de traverser l’allée des étoiles pour y voir des figurines grandeur nature des grands champions du sport azuréen actuel comme Victoria Ravva, Camille Muffat, Valérie Nicolas ou encore Nodjialem Myaro…. Ce fut une belle fete, une belle ouverture !

JUILLET-2014 3947

Claude Puel et Camille Muffat


                           DIAPORAMA DE L'OUVERTURE

Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 19:59

JUIN-2014-2698.JPG

Je dois reconnaitre que les élections de Miss locale ont bien changé. C'est fini le temps de la petite nana du quartier au physique ordinaire, mais rigolote, qui ne dépassait pas les 1.65 mètre et se présentait en jean ou en short. Les castings aujourd'hui, sont d'une qualité remarquable, les filles ne pensent plus seulement à un jeu pour s'amuser et passer une bonne soirée entre copines, mais à un tremplin pour le mannequinat et tout ce qui a attrait à la mode ou à la médiatisation, exit les Nabilla, Loana,  Kardashian etc...

JUIN-2014-2694.JPGJUIN-2014-2701.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce sont des machines à gagner qui prennent le monopole des élections régionales. Effectivement, je me suis aperçu que plusieurs d'entre elles se présentaient dans différentes communes du département et perseveraient chaque année pour arriver au titre de Miss Cote d'Azur qui débouchera  ensuite sur celui de Miss France. Comme je vous l'ai deja dit, plusieurs d'entre elles ont déjà été première ou seconde dauphine dans les années précédentes....

JUIN-2014-2731.JPGCe fameux soir contre la Suisse, Place des Patriotes au cœur du Village de Mougins l'une des dix Miss en compétition a vécu un véritable rêve de petite fille et à ce petit jeu, c'est la Mouginoise Cécilia Sans, 20 ans qui a été élue Miss Mougins 2014. Le choix fut difficile et c’est à l’issue d’une soirée spectaculaire organisée par la Ville et le Comité Miss France que Cécilia à tiré son épingle du jeu. Justine Isnard (1ère dauphine) et Jennifer Meyrand (2ème dauphine) ont reçu les suffrages du jury et du public elles aussi.

JUIN-2014-2734.JPGJUIN-2014-2737.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cécilia représentera donc Mougins à l'élection de Miss Côte d'Azur organisée à l'Eco Parc toujours à Mougins. L'écharpe comme le veut la tradition lui a été remise par Frédérique Juguet la Miss Mougins 2013, qui fut la  2ème dauphine de Miss Cote d'Azur l'année dernière.  Entre parenthèse dés le départ de la compétition votre serviteur avait déjà trouvé les deux finalistes.. On appelle sans doute cela l'oeil du photographe.

JUIN-2014-2884.JPGLa soirée démarre bien entendu par le discours inévitable du maire. Passé ce moment pénible qui nous est imposé, l'animateur et la déléguée du comité Miss France Lydia Podossenoff  ouvre le bal si on peut dire par la présentation des anciennes mIss régionales. Notre miss Cote d'Azur 2013 bien sur,  Aurianne Sinacola et la Miss Provence et ses dauphines. Remarquez bien qu'en région PACA, il y a deux miss différentes.

JUIN-2014-2750.JPGJUIN-2014-2761.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Provence pour le Var, les bouches du Rhône, les Alpes de Haute Provence et le Vaucluse et la Miss Cote d'Azur pour le seul département des Alpes Maritimes. Alors pourquoi ne pas appeler directement Miss Comté de Nice, si on veut différencier les deux cultures totalement différentes ? Je comprends tout à fait que notre département ne soit pas la Provence, ça on le savait déja, mais alors appelons les choses  clairement... Le terme Cote d'Azur, n'est pas une entité historique, le Comté de Nice oui ! Le Comté de Nice est même un Pays, alors que la Cote d'Azur est un terme "Business" inventé pour les touristes hivernants et les étrangers dans les années folles !

JUILLET-2014-2963.JPGLes candidates vont faire différentes chorégraphies, entre couper par le show d'une association locale " les étoiles de Mougins". Celle ci va assurer l'intermède entre chaque passage des miss et notamment  par la belle prestation d'une chanteuse qui interprétera de façon magistrale  "I Will Always Love You" de Whitney Houston. Le public d'ailleurs ne s'y trompera pas en l'applaudissant debout ! Et cela, grâce à la note de voix exceptionnelle qui est prise par l'ampleur musicale, s’imposant comme l’un des plus difficiles à interpréter notamment par sa longue note finale. Tout le monde connait cette chanson magique.

JUILLET-2014-2803.JPGJUILLET-2014-2827.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si certaines d'entre-elles (comme me l'a avoué la maman d'une candidate) sont déjà familières avec le milieu du mannequinat, pour certaine, il s'agit d'une toute nouvelle expérience. Mais l'appréhension s'efface vite sous les spots, les Miss défilent tour à tour devant l'objectif des photographes de presse locaux ou des amateurs passionnés et toutes se prêtent à l'exercice avec enthousiasme et le sourire aux lèvres.

JUILLET-2014-2918.JPGOn voit qu'il y a déjà du métier pour certaines ! Une Miss France est appelée à rester figée dans un sourire niais une année entière. Les candidates victimes d’un AVC ont donc un avantage certain. La déléguée régionale Lydia Podossenoff est une bonne prof ultra bright  (ex Miss Provence 2005, elle a été choisie par Geneviève De Fontenay pour concourir à l’élection de Miss Model of the World) assisté des délégués correspondant Richard Cau et André Giordano (il y a toujours un Giordano qui se faufile quelque part, dans ce cas la, il n’a pas tord).

JUILLET-2014-2914.JPGJUILLET-2014-2924.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La société Miss France, filiale du groupe Endemol, gère l'organisation de l'élection Miss France et depuis 2010, l'organisation des élections régionales. Sylvie Tellier, Miss France 2002, est la directrice générale. Tout commence en 1920 sous la houlette de Maurice de Waleffe. C’est lui qui instaura un référendum de la plus belle femme de France. Le succès est énorme puisque 1700 jeunes filles vont s’inscrire. Après une première sélection de 49 candidates par un jury, elles parurent 7 par 7 pendant 7 semaines sur tous les écrans de cinéma où les spectateurs recevaient un bulletin de vote à l’entrée.

JUILLET-2014-2979.JPGC’est ainsi que fut élue la première Miss France, Agnès Souret. Du jour au lendemain, le nom d’Agnès Souret fit le tour du monde. Malheureusement, elle connut un destin tragique peu de temps après son règne. En 1928, il créa le concours Miss Europe après avoir participé à la première ébauche du concours Miss Univers. Mais la guerre va tout interrompre, d’autant plus que Maurice de Waleffe disparaîtra en 1946.

JUILLET-2014-2970.JPGJUILLET-2014-2977.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La réorganisation de l’élection nationale fut confiée à Guy Rinaldo et Louis de Fontenay. Cela donne naissance au comité Miss France en 1954. Après une présidence éclair de Guy Rinaldo jusqu’en 1956, c’est Louis de Fontenay qui prend les rênes du comité avec Geneviève de Fontenay. Ils vont alors orienté le concours vers des élections en région pour aboutir à une finale annuelle, cette finale se déroulant en province de 1947 à 1972. De 1973 à 1986, la finale Miss France revient à Paris, dans les grands hôtels.

JUILLET-2014-2800.JPGDurant ces années, Patricia Barzyk (Miss France 1980) terminera 1ere dauphine de Miss Monde. En 1981, après la disparition de Louis de Fontenay, c’est Geneviève et Xavier de Fontenay qui prennent la présidence du comité mais c’est en 1987 que l’élection va connaître une plus grande exposition médiatique grâce à la télévision. Guy Lux est le présentateur de cet événement en direct sur France 3 dans lequel les télespectateurs participent au choix de la gagnante.

JUILLET-2014-3013.JPGJUILLET-2014-3018.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pendant 9 ans, ce programme bat des records d’audience si bien qu’en 1995, TF1 succède à France 3 pour la retransmission de l’événement. L’élection de Miss France 1996 revient aux origines du concours avec une élection nationale en province, à Lille. En 1998, la retransmission télévisée connaîtra un record jusque là inégalé avec 13 millions de téléspectateurs et un pic à 15 millions au moment du sacre de Sophie Thalmann.

JUILLET-2014-2983.JPGPour les 80 ans du concours, en l’an 2000, c’est une jeune métisse franco-africaine, Sonia Rolland, représentant la Bourgogne, qui remporte le titre, le seul jusqu’à ce jour pour la Bourgogne. C’est Paris qui détient le record de titres devant la Normandie et l’Alsace. En 2002, la société Miss France est cédée au groupe Endemol par Xavier de Fontenay. Geneviève de Fontenay reste néanmoins la présidente du comité Miss France jusqu’en 2010 où elle décide de quitter l’image Miss France.

JUILLET-2014-3025.JPGLa Cote d'Azur a été élu six fois Miss France (33, 47, 51, 54, 66, 82). L’actrice et chanteuse Colette Dereal fut Miss Cannes et restera la Miss qui fera l'une des carrières les plus brillantes à l'instar d'Agnés Souret.

JUILLET-2014-3055.JPGJUILLET-2014-3080.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Colette Dereal a chanté avec les plus grands chanteurs, à joué avec les plus grands comédiens, j'ai eu la chance de la voir plusieurs fois au Kim Club. Sa dernière apparition en scène date du 2 juillet 1985 au Kim Club à Cagnes-sur-Mer, chez ses amis de toujours Kim et Mario, où elle s'est produite de 1977 à 1979. Et bien, même si les guignolos ont gagné, le spectacle des Miss ce soir la, était beaucoup plus brillant !

JUILLET-2014-3070.JPG

 

                                 DIAPORAMA DE LA SOIREE

Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES

Retour Blog Principal & Commentaire