Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 20:57

Septembre-2013-9598.JPG Dans la sensibilité méditerranéenne marquée par le faste et l’ostentation baroque, les cimetières occupent une place patrimoniale particulière, renforcée par une approche particulière de la mort. En Italie, les cimetières monumentaux de Gênes ou de Milan constituent de véritables résumés, et de l’histoire des mentalités, et de l’histoire de l’art. Il en va de même à Nice qui se rapproche culturellement de ces deux grandes cités historiques.

Septembre-2013-9604.JPG

les résidents peuvent admirer une vue magnifique sur la baie des anges


 Il semble qu’avant l’âge baroque, les Niçois ont enterré leurs morts dans des cimetières de la ville basse (l’actuel Vieux-Nice). Deux d’entre eux ont été localisés : le cimetière Sainte-Réparate (site de l’actuelle place aux Herbes) et le cimetière Saint-François (site de l’actuelle partie nord de la place Saint-François).

Septembre-2013-9594.JPGPour autant, dans le souci de se trouver au plus près des espaces les plus sacrés, et donc de Dieu, des sépultures ont aussi lieu dans les églises, singulièrement pour des grands personnages : le sénéchal Romée de Villeneuve dans l’église des Dominicains (sur le site actuel du Palais de Justice), le marchand florentin Bardi (XVe siècle) dans l’église Saint-François ou la duchesse Béatrice de Savoie (1503-1538) dans la cathédrale Sainte-Marie du Château.

Septembre-2013-9619.JPGSeptembre-2013-9630.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

d'un coté la mer, de l'autre les montagnes enneigées du Mercantour. Exceptionnel !


L’âge baroque va multiplier la possibilité de sépulture dans les églises, d’autant que le cimetière urbain de Sainte-Réparate disparaît (1588). L’ensevelissement des morts dans les églises niçoises est à la source de leur très riche décoration : pour répartir les coûts de construction, les commanditaires des bâtiments que l’on réédifie entièrement alors, dans le nouveau style baroque, vendent à des particuliers (nobles) ou à des associations (corporations) les chapelles latérales de l’édifice, avec la faculté pour eux d’y enterrer leurs morts.

Septembre-2013-9728.JPG

Rossi, un grand nom du Comté de Nice


 Dans une émulation propre aux mentalités de ce temps, les propriétaires vont rivaliser de luxe pour rendre leur chapelle plus belle que celles de leurs voisins.  En 1783, un édit du roi de Sardaigne Victor Amédée III défend d’ensevelir les cadavres dans les églises, tant urbaines que rurales, l’interdiction ne s’appliquant pas aux clercs. Il s’agit alors de trouver un nouveau site pour établir un cimetière. La colline du Château, un terrain vague depuis la destruction de la citadelle (1706) s’y prête parfaitement, tandis que d’autres champs funéraires trouvent place auprès des paroisses de la campagne.

Septembre-2013 9671Septembre-2013-9691.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Benoit Bunico fit abolir en 1848 l’obligation de résidence pour les Juifs dans le ghetto

 

Le cimetière chrétien du Château est donc ouvert après 1783. Quant au cimetière juif, qui se trouvait en contrebas de la colline, hors les murs, vers le site de l’actuelle rue Sincaire, depuis le Moyen-âge, il fut déplacé à la même époque pour se voir installé au sud du cimetière chrétien. Plus tard, au début du XIXe siècle, afin de ne pas perdre la clientèle des riches hivernants, le roi de Sardaigne Victor-Emmanuel Ier autorisa l’aménagement d’un cimetière protestant. 

Septembre-2013-0023.JPG

la plus niçoise de toutes les marques automobiles


 Les cimetières du Château sont les plus spectaculaires de Nice tant par leur situation que par le nombre de monuments funéraires de qualité qui s’y trouvent. Ils furent établis sur la base des murailles de la partie " moderne " de la citadelle, érigée au XVIe siècle et dont on peut voir des vestiges à l’extérieur, à l’est du site, dans les soutènements de la montée Eberlé. Un système de terrasses permet une répartition des tombes très aérée, ménageant de spectaculaires échappées panoramiques sur la ville, la mer et le cirque de montagnes qui l’entoure.

Septembre-2013-9653.JPGSeptembre-2013-9665.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le cimetière chrétien du Château présente aussi la particularité d’unir dans son enceinte plusieurs groupes nationaux, religieux et sociaux. Il est à la fois le cimetière du petit peuple du Vieux-Nice, celui des grandes notabilités politiques et sociales de la fin du XIXe - début du XXe siècle et celui des communautés étrangères formées par le tourisme hivernal (Russes, Allemands, Anglais et Américains).

Septembre-2013-0056.JPGHommage à une trés trés grande dame


De ce fait, on y trouve des tombes catholiques, mais aussi protestantes et orthodoxes. Les plus anciennes tombes sont de style néo-classique. Elles s’inspirent des sarcophages romains. On remarque aussi des chapelles parfois de même style, ou le plus souvent néo-gothique.

DECEMBRE-2013-0046.JPGToutefois, les plus nombreuses et les plus remarquables sont d’influence ligure. Elles allient lyrisme déclamatoire et réalisme minutieux. Bustes ou médaillons sculptés représentant les défunts, croix, anges, motifs symboliques comme l’ancre, signe d’espérance, les torches renversées, le lierre ou la fleur de pavot font de ces jardins de pierre un véritable musée.

Septembre-2013-9721.JPGSeptembre-2013-9748.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l'ange de Nice protége la famille Giordano(1895) 

 

Par sa situation proche de la ville encore limitée à l’actuel Vieux-Nice au début du XIXe siècle, le cimetière du Château concentre, dans sa partie nord, nombre de tombes de personnalités niçoise de cette époque : ainsi celle de la famille Garibaldi, contenant les restes de la mère du Héros des Deux-Mondes, Rosa (sa femme Anita, morte en 1849 près de Ravenne, y fut ensevelie en 1859 puis sa dépouille réclamée par l’Italie, fut transférée à Rome en 1931).

Septembre-2013-9703.JPGRosa Garibaldi , la mére de Guiseppe


Celles du poète de langue niçoise Rosalinde Rancher (1785-1843), du député de Nice au parlement de Turin Benoît Bunico (1810-1863), de l’amiral Félix De Constantin de Châteauneuf qui bombarda Tripoli en 1825, du célèbre corsaire Joseph Bavastro (1760-1833), du naturaliste Antoine Risso (1777-1845), du peintre Clément Roassal (1781-1850), du chimiste André Vérany (1812-1863), de la poétesse Agathe-Sophie Sasserno (1810-1860).

Septembre-2013-0137.JPGune fleur pour Mme Matisse l'épouse du grand peintre


A partir de la seconde moitié du XIXe siècle, la haute société politique niçoise vient rejoindre ces premières personnalités : les maires Alfred Borriglione (1843-1902), les ministres Edouard Corniglion-Molinier (1898-1963) et Edouard Grinda (1866-1959), les députés Constantin Bergondi (1819-1874), Flaminius Raiberti (1862-1929).

Septembre-2013-9663.JPGSeptembre-2013-9718.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le monde de la culture est aussi présent. Des peintres Charles Garacci (1818-1903), auteur d’un fameux portrait de Garibaldi, et Victor Sabatier à l’architecte Jules Febvre (1859-1934), concepteur, entre autres, de l’église Notre-Dame-Auxiliatrice (Don Bosco), et aux poètes niçois " Menica " Rondelly (1854-1935, qui écrit " La miéu bella Nissa ", devenu l’hymne de la ville) et Jouan Nicola (1895-1974).

Septembre-2013-9730.JPGl'amour que l'on porte à Nice est éternel


Nombre de personnalités locales viennent reposer entre ces murs, avec le grand mathématicien niçois Paul Montel (1876-1975). N’oublions pas les bienfaiteurs, César Rossetti,  François Grosso (dont l’ange de la monumentale tombe semble bénir la ville), et dont les noms ponctuent aussi la géographie de la ville. Enfin, notons, en face de l’entrée, l’émouvante pyramide élevée en hommage aux morts de l’incendie du Théâtre municipal (remplacé par l’actuel Opéra) du 23 mars 1881.

Septembre-2013-0078.JPGDECEMBRE-2013-0070.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au coté de Garibaldi, Menica Rondelly le pére de l'hymne niçois 


Quant au cimetière juif voisin, il retrace par ses tombes l’histoire d’une communauté paisiblement et très anciennement implantée à Nice. La simplicité des sépultures et leur dépouillement, quoique parfois marquées par l’architecture néo-classique, restent conformes à la tradition funéraire hébraïque.

DECEMBRE-2013-0127.JPGRemarquez les deux fauteuils en marbre pour se recueillir


Mais, en ce XIXe siècle et jusqu’à nos jours, Nice devient aussi une grande ville internationale. Les consonances des patronymes gravés çà et là suffisent à le démontrer : de la Russie aux Pays-Bas, de l’Autriche à l’Angleterre, de l’Espagne à la Pologne, tout un monde se découvre, au gré des symboliques propres, confondu dans la mort. Le révolutionnaire russe Alexandre Herzen (1812-1870), honoré, des années durant, par l’Union soviétique et les communistes niçois, n’est pas loin de Léon Gambetta.

DECEMBRE-2013-0134.JPGDECEMBRE-2013-0025.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Loin de son époux Henri Matisse, qui repose à côté du cimetière de Cimiez, on découvre la tombe étrangement ornée de Marguerite Duthuit-Matisse, comme celle de Mercédès Jellinek (la fille du confondateur, avec Benz, de la célèbre firme automobile dont le père, éploré, choisit son prénom pour le perpétuer à travers la marque Mercédès), entre ces mêmes murs.

DECEMBRE-2013-0126.JPGL’écrivain Gaston Leroux (1868-1927), le père de Rouletabille, se trouve là aussi. À côté de l’entrée du cimetière, la chapelle de la Sainte-Trinité (1935) est une œuvre de l’architecte François Aragon qui est aussi l’auteur des fresques intérieures. Les cimetières du Château de Nice témoignent donc de la diversité et de l’originalité de l’histoire niçoise au sein du grand moment d’égalité qu’engendre la mort.

DECEMBRE-2013-0139.JPG

  famille Lautner

 

DIAPORAMA DU CIMETIERE


  
Repost 0
Published by freerider06 - dans comté de Nice
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 06:24

JUIN-2014-0427.JPG Il y a bien entendu les pin-up historiques, celles des calendriers des années 50 d'où sont tirés leurs noms : pin-up girl, celles que l'on accroche à un mur par exemple. Il y a les pin-up rockabilly et, enfin, les nouvelles pin-up. Celles-ci sont un peu plus trash : elles s'habillent et se maquillent comme les Américaines d'il y a cinquante ans mais elles portent également des tatouages, question d'être un peu modernes.

JUIN-2014-0387.JPGJUIN-2014-0367.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette dernière tendance est semble-t-il celle qui « prend le mieux », particulièrement chez les jeunes femmes Azuréennes. Mais toutes se retrouvent dans une certaine "way of life» : le retour de la femme qui met en valeur ses formes avec des belles robes et même des jeans serrés dit rackabilly, du rouge à lèvre rouge vif, des accessoires, des chevelures plus flamboyantes et des poitrines défiant les lois de la gravité...

JUIN-2014-0412.JPGJamais sexuelle, toujours sensuelle, leur style est l’incarnation de l’âge de l’élégance.  Bref des vraies filles qui ne montrent pas tout mais suggèrent fortement. Depuis  environ deux ans, j'ai rencontré quelques-unes de ses femmes qui, parfois, se sont libérées après avoir suivi des cours d'effeuillage burlesque, rendus populaires par Dita von Teese.

JUIN-2014-0296.JPGJUIN-2014-0286.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur la Côte d'Azur, des boutiques se sont spécialisées à Cannes, Nice, Menton, Antibes, Grasse et une association vient de se créer "So Nice pin-up " rassemblant toutes les  azuréennes du département. A la manière du Crazy Horse Saloon, elles ont pris des pseudonymes burlesques, comme Mamzelle So de la Pampa, Krystie Red Sugar, Chérie Panthére, Bambi Freckles's, Lady Strawberry, Morti Ti Cia, Cherry Lyly Darling, Aka Lady Pee.

JUIN-2014-0201.JPGIl y a aussi ma copine  Vanessa qui gère le site "Folies Vintage" sous le nom de Néné Chérie, styliste et pétillante créatrice, ancienne membre d'un Harley Davidson club de la Cote d'Azur, à l'époque ou le mot club, voulait encore dire quelque chose !

JUIN-2014-0280.JPGJUIN-2014-0246.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette équipe de nanas affriolantes fait un tabac dans les différentes animations ayant attrait au retro des années 50. Car ce style "vintage" rime avec nostalgie et cette époque joyeuse de l'après guerre (C’était une époque tellement différente, construite sur des valeurs qui se perdent en effet, la famille, le respect, la persévérance, la transmission) n’avait rien à voir avec cette société de consommation jetable dans lequel on vit de nos jours.. 

JUIN-2014-0051.JPGJUIN-2014-0067.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'une d'entre elle est devenue un star sur la Riviera: son prénom, c'est Christine mais appelez-là Krystie Red Sugar ! Perchée sur des talons vertigineusement glamour, cette Niçoise a un pied dans son temps, l'autre dans les années 50. La quarantaine flamboyante, tombée dans le rétro très tôt, Krystie Red Sugar de So Nice Pin-up fut fascinée dés son plus jeune âge par les jolies toilettes féminines et les stars Hollywoodiennes des 50's, bercée par la musique rock’n'roll et le jazz, que ses parents écoutaient…

JUIN-2014-0239.JPGJUIN-2014-0192.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Make-up artiste depuis de nombreuses années, auprès de grandes marques de maquillage, de nombreuses femmes sont passées entre ses mains, pour mettre en avant leur beauté et leurs atouts. Pin-up au quotidien, elle ne sort jamais de chez elle (ou presque !) sans son rouge à lèvres fétiche, Rouge bien sûr et un accessoire dans les cheveux !

JUIN-2014-0136.JPGMême si La pin-up de 2014 est une femme moderne et libérée, ce qui est incontestable, il lui plaît de suivre les codes de la beauté, de l’élégance et du glamour de cette époque, mais toujours avec sa touche personnelle souvent rock’n’roll… «So Nice Pin-up» est donc née de sa passion de la culture «old school» et des années rétros, notamment les 50’s, mais aussi de son désir de sublimer la beauté des femmes, au travers de l’image des pin-up glamour.

JUIN-2014-0011.JPGJUIN-2014-0057.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec «So Nice Pin-up», son souhait est de faire découvrir l’univers de la pin-up, en mettant au service des femmes ses compétences et son expertise de la beauté, notamment par le relooking rétro, qui sait mettre en valeur votre féminité et votre corps, que vous soyez rondes ou minces. Dans les évenements de notre hexagone, Krystie est souvent associé à Mamzelle So de la Pampa pour organiser cette sorte de festivité dont j'ai pu assister lors de ce premier week-end du mois de Juin.

JUIN-2014-0341.JPG

So de la Pampa, sa grande passion de toujours sont les années glamour: 30's, 40's et 50's, le rock'n'roll et les Pin-up. Maquilleuse professionnelle et modèle photo, elle décide d'associer sa passion du rétro à son travail en proposant des relooking Pin-up sur mesure. Elle est devenue la référence de la Cote d'Azur. Il y a une troisième larronne pourrait on dire qui suit la trace du maquillage et des paillettes azuréenne de nos deux girl's, c'est Bambi !

JUIN-2014-0069.JPGJUIN-2014-0076.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bambi Freckles's son nom vient de ce personnage de Disney, ce faon roux aux longues pattes minces et aux grands yeux. « Freckles’s » signifie «taches de rousseur en anglais. Passionnée par l'esthétisme de la Belle Epoque aux années 60, et avec un plus profond attachement aux années-folles, elle vit retro-vintage au quotidien, c'est une « flapper » des temps nouveaux : une néo-garçonne à la féminité pourtant très prononcée.

JUIN-2014 0336

La trés sympathique Bambi Freckles’s


 Passionnée par l'esthétisme de la Belle Epoque aux années 60, et avec un plus profond attachement aux années-folles. Cette Bambi est l'incarnation des fantasmes masculins ! Quelle bonne idée que cette association ! Lorsque je pense à la Pin-up des 50's je pense tout de suite à l’élégance, la sensualité, la féminité et la grâce que représentaient les femmes de l’époque.

JUIN-2014-0404.JPGJUIN-2014-0379.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mamzelle So de la Pampa à droite 


Finalement, un beau retour à la joie et à la fête dans cette période de crise. Même dans notre ère de morosité ambiante, au cours de crise financière ou politique, la "Pin Up" n’a jamais perdu de son attrait et différents styles ont fait leur apparition ! Décidément, ce dimanche passé à Drap fut  une  belle journée sous le signe du rock’n’roll, des voitures américaines et des pin-up ou il régnait une effervescence sans pareil.

JUIN-2014-0083.JPGJUIN-2014-0163.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Krystie Red Sugar à gauche 

 

Organisée par la dynamique association Wild Cats race machine, nous avons été « noyée » par la rock'n'roll attitude : des moteurs de voitures et de motos qui donnent des frissons à la musique des Flyin'home et de Marylin, sans oublier des stands aux produits de légende.

JUIN-2014-0173.JPGLes passionnés n'hésitent pas à faire des kilomètres pour venir revivre l'ambiance des fifties. Le team Wild Cat’s Race Machine participe également au championnat de France de Dragster autos et motos depuis 2008 (Philippe, le Président a terminé troisième au championnat de France de dragsters, catégorie SST).

JUIN-2014-0359.JPGJUIN-2014-0358.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certains magasins Pin-up Custom notamment Rock'n'Fun Store proposaient à la vente leur produits tels que des robes Pin-up, des talons hauts, et tout un ensemble d'accessoires divers. Comme vous avez pu vous en rendre compte avec mes photos, la journée a été ponctuée de deux défilés Pin-up organisé par le magasin Retro & Pin-up Clothing; ainsi j’ai eu l'immense honneur de les voir défiler plus belles les unes que les autres.

JUIN-2014-0357.JPGJUIN-2014-0351.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans mon diaporama vous découvrirez ainsi quelques belles carrosseries des années 50/60: Chevrolet Corvette, Ford Mustang, Harley Davidson, choppers et Hot Rod qui vous laisseront imaginer la belle ambiance de ce rassemblement .... Et tout cela gratuitement comme on sait souvent le faire sur la Cote d'Azur.

JUIN-2014-0314.JPG

 Avec son physique atypique, très proche des canons de la beauté des années 20 ! Bambi Freckles’s est la réincarnation de Louise Brooks la fabuleuse danseuse du Ziegfeld Follies de Broadway,  elle a une grâce fabuleuse et par dessus tout, elle st super sympa.

  20140601_124701.jpg

 

                                DIAPORAMA DE LA FESTIVITE


   
Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 20:05

AVRIL-2014-6347.JPG

A la nouostra istoria, sempre fedel

 

Lu festin de Nissa commence toujours par l'hymne du "Païs Nissart" et, cette année... c'est le groupe de Vernante (le pays de Pinocchio) Lhi Jarris (prononcé Li Giari) qui a ouvert le baleti... Ce groupe  dans la tradition nisso-piémontaise joue en forme acoustique, avec des musiciens qui ont parcouru tous les festivals régionaux d'Europe et notamment le festival Interceltique de Lorient.

AVRIL-2014-6351.JPG

Barbet é viva la liberta


 Il est composé de Luca Pellegrino à la cornemuse et au chant, Daniel Dalmasso au violon, Diego Giordano à la guitare électrique, Roberto Bertrando à la Basse et Fabio Marengo à la batterie. Il y avait aussi la chanteuse niçoise Zine qui a fait danser les enfants, Célia en tête ...et bien sur le toujours très populaire orchestre de Riri Biagini pour démarrer la soirée du baleti.

AVRIL-2014-6253.JPGAVRIL-2014-6756.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cregni plu degun issa nissa 


Tout le monde a été ému quand un enfant de cinq ans à repris l'hymne niçois de Menica Rondely au micro de la scène. Menica peut être fier de la nouvelle génération qui s'annonce. Celle qui va apprendre enfin la vraie histoire de notre pays.

AVRIL-2014-6548.JPG

Zine l'autre niçoise avec Mado


 Francesco Domenico dit Menica Rondelly Barde Niçois né le 6 janvier 1854 à Nice (Royaume de Sardaigne) et mort le 26 juin 1935 à Nice (France), est un poète niçois, auteur de Nissa la bella  hymne officiel de Nice et du Pays niçois. Il était aimé à la fois par son peuple et par les notables niçois.

AVRIL-2014-6559.JPG

Lou Païs Gavouot est lui aussi représenté


 Voici ce qu'écrivait un de ses amis en 1931 " En tournant vos feuillets, curieux et avide, le cœur en émoi, en lisant vos vers tantôt si savants, tantôt si touchants, je revoyais les beaux habits de nos aïeux, les rondes de nos grand-mères, dans leurs jolis atours, la hallebarde et des harangues de nos "rimaïres" (Rimeurs, poètes) , et à mon oreille revenaient les couplets ingénus de nos mamans en nous berçant, et ceux plus lestes mais toujours sages de nos filles, de nos sœurs, ou de nos "calignera" (Fiancée, amoureuse) parcourant, jolies et joyeuses, nos jardins d'orangers, nos vallons fleuris, nos collines embaumées ".

AVRIL-2014-6639.JPGAVRIL-2014-6652.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le père de Francesco Domenico (dit Menica), qui s'appelait aussi Carolus, était commerçant tout comme sa mère Anna Maria Astraudo et appartenait à une vieille famille niçoise qui n'a pas quitté le vieux-Nice depuis le 16è siècle. En effet, les Rondelly descendent de Giuliano Rondeu, né à San Remo et de Francesca Raibauda, née à Nice mariés à la cathédrale Ste-Réparate en 1647 à Nice.

AVRIL-2014-6658.JPG

Lhi Jarris qui signifie "les rats" en patois piémontais, comme li Gari en nissart


 Francesca Raibauda appartenait à une vieille famille niçoise puisque ses grands-parents Gabrielle Raibaudo et Angelina Guirardo étaient nés à Nice vers 1550. Du côté de sa mère Anna Maria Astraudo, on trouve cette famille depuis le 16è siècle.  C'est ainsi que Menica était niçois depuis au moins 10 générations du côté de son père et du côté de sa mère. Ses origines entièrement niçoises expliquent de fait son attachement à ce pays qu'il connaît bien.

AVRIL-2014-6663.JPGAVRIL-2014-6685.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Né avant l'annexion à la France, il a vécu dans une période de transition riche en bouleversements. Menica a commencé très tôt à se distinguer par une personnalité originale puisqu'il s'est engagé dans l'armée de Garibaldi à l'âge de 16 ans à l'insu de ses parents. Ce n'est que 3 mois après son départ qu'il se décide à leur écrire de Dijon où il combattait au 1er bataillon des Chasseurs des Alpes-Maritimes. Le musée Masséna doit d'ailleurs avoir conservé la chemise rouge de Menica.

AVRIL-2014-6678.JPGLe prestige de Giuseppe Garibaldi, ce niçois devenu héros, défenseur des libertés en Europe et en Amérique du sud exerçait sur Menica comme sur toute la jeunesse niçoise un enthousiasme qui ne s'est pas éteint plus tard, puisqu'il a continué toute sa vie à œuvrer pour les idées de Garibaldi.

AVRIL-2014-6716.JPG

On chante tous pour l'hymne de notre pays Nissa la Bella


 Ses idées politiques sur la question de l'annexion peuvent se comprendre à la lumière de cette phrase imprimée dans une édition de 1904 de la Ratapignata. Il écrit à son ami Gian Negretti garibaldien comme lui : "si tous les italiens étaient comme toi et tous les français comme moi, l'alliance des deux belles nations aurait été signée aujourd'hui". Il est clair que son souhait aurait été que Nice reste indépendante mais républicaine.

AVRIL-2014-6725.JPGAVRIL-2014-6710.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il a rejoint les troupes de Garibaldi à 16 ans et il n'a pas renoncé à ses idées par la suite. Il fut à l'origine de la création de l'Union garibaldienne de Nice dont il fut le secrétaire jusqu'à la fin de sa vie. Il s'était beaucoup investi dans le pèlerinage à Caprera au sujet duquel il a écrit "De Nissa à Caprera", récit du pèlerinage qu'il effectue avec ses amis Garibaldiens sur la tombe de Garibaldi dans l'île de Caprera, au nord-est de la Sardaigne, où le héros niçois s'était retiré et où il mourut.

AVRIL-2014-6269.JPGSon engagement dans la défense de la France en Bourgogne aux côtés de Garibaldi ne résulte pas d'un coup de tête de jeunesse puisqu'il a réellement risqué sa vie et qu'il a perdu quelques-uns de ses compagnons dans les combats. Parmi ses fidèles compagnons de la légion Tanara, il y avait, semble-t-il, Achille Rossi, Augustin Galleani, Ignace Ribotti, François Boetto, Luigi Martinelli, Jean Parentelli, Paul Ignazio, Henri Pastoris, Giorgio Imbriani, Adamo Ferraris, Lieutenant Capella et aussi Giuseppe Beghelli (hommage à ces chemises rouges).

AVRIL-2014-6683.JPGAVRIL-2014-6688.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Zine la niçoise fait danser Célia 

 

A son retour de Dijon, il n'a jamais renié son engagement, bien au contraire puisqu'il s'est dévoué à faire "réhabiliter Garibaldi". Il faut savoir que ces volontaires, au lieu d'être accueillis avec honneur à leur retour ont été traités comme des voyous, en témoigne par exemple le fait qu'on les avait désarmés avant de franchir le Var et obligés à retirer leurs chemises rouges pour traverser Nice. C'est de cette façon que le gouvernement Francais remercia tous ceux qui venaient de la sauver du désastre Prussien en trahissant le héros des deux mondes. 

AVRIL-2014-6667.JPGSur sa tombe du château de Nice, un médaillon réalisé par le même sculpteur que pour le bas-relief de la place sainte-Claire et une inscription en niçois: "Desiri coura suouanerà, la mieù oura derniera. Saluda en cantan, la terra daï mieù Dieù, m'envoulà ben d'amour, doun naïsse la preghiera, per faïre de cansoun, per l'amour doù bouan Dieu " (traduction en français ci-dessous).

AVRIL-2014-6522.JPGAVRIL-2014-6693.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Je désire, quand sonnera ma dernière heure, saluer en chantant la terre de mes Dieux, m'envoler tout là-haut où naît la prière, pour faire des chansons, pour l'amour du bon Dieu). Il s'agit de la dernière strophe de son poème "Senche Cregni, Senche Detesti, Senche Aimi, Senche Desiri" page 22 de "Un Pessuc de Souveni Nissart". Le festin des Mai rappelle à tous nos origines ! ti voali ben nissa .....

AVRIL-2014-6690.JPG

AVRIL-2014-6755.JPG                            

                                         

                                        

 

 

                                                                                 

 

 

                                             

                                           DIAPORAMA DE LA FETE



  
Repost 0
Published by freerider06 - dans comté de Nice
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 19:22

AVRIL-2014-6749.JPG

Fêter un changement de saison bénéfique est une tradition bien ancrée dans nombre de sociétés humaines, quelque soit le lieu et l’époque. La précocité du printemps niçois a encouragé la multiplication des fêtes populaires à cette occasion. Ces fêtes sont connues sous le nom niçois de "festin", improprement et directement transposé en français. 

AVRIL-2014-6243.JPGAVRIL-2014-6569.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ancré dans les traditions, « lu Mai », ce festin 100 % Nissart, s'invite tout au long du mois. Pour célébrer en musique et en danse l'arrivée du printemps, au cri de virà lu mai ! On tourne les Mai. Durant cette fête participative et conviviale, les niçois et ceux qui aiment Nice sont invités à entrer dans la danse. Pour suivre aux pas chassés, les rondes et farandoles des danseurs en tenues folkloriques et s'immerger dans la « nissardité ».

AVRIL-2014-6286.JPG

Le pastis fabriqué par le Père Gil Florini du sanctuaire de la Madone d’Utelle


Organisée par la Ville, cette fête populaire qui surfe chaque année sur le succès, affiche tout un programme de réjouissances. Tous les Samedi à compter du 10 Mai, les quartiers tournent les Mai. Dès le dimanche 04 Mai et les suivants, direction, le jardin des Arènes de Cimiez, où, dès 11 h 30, les danseurs en tenues de bouquetières et de pêcheurs virevolteront aux sons des fifres et tambourins.

AVRIL-2014-6226.JPGAVRIL-2014-6276.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pan bagnat et la socca

 

En familles ou entre amis, « lu Mai » est l'occasion de se plonger dans les traditions d'autrefois. De chanter à plein poumon Nissa la bella l'hymne de notre pays, dansé, goûté aux spécialités niçoises, comme la pissaladière, le pan-bagnat, la tourta de bléa, la socca et d'écouter aussi les groupes musicaux. Cette année, la Ville a donné à ce festin traditionnel une note de modernité, en faisant la part belle aux concerts de pop rock tout en Nissart. Sans rire !

AVRIL-2014-6413.JPG

pique nique dans l'oliveraie des arénes de Cimiez


 Le public peut ainsi retrouver, les groupes lou Rauba capeu, Nux vomica, Lhi Jarris, lo Mageu d'en casteu, Gigi de Nissa qui les dimanches venus, à partir de 15 heures, entrent en scène, au jardin des Arènes de Cimiez. Reste que le festin des Mai est avant tout une fête en famille. Où l'on rit, danse, mange, discute, à l'ombre des oliviers.

AVRIL-2014-6484.JPGAVRIL-2014-6571.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

extrait d'anis étoilé purifié dans des alambics en cuivre, à l'ancienne fabriqué à Nice

 

Une fête spontanée, sans protocole, dont l'entrée est gratuite, faite de musique et de joie partagée, comme autrefois.... Cette fête, dont les origines remontent aux Romains, s'est enracinée dans le Comté de Nice. Au XIXe siècle, c'est un mât de cocagne fleuri, symbole de l'arbre de vie, que l'on plantait dans les quartiers. Pour mieux tourner, virevolter autour, aux sons de l'accordéoniste. Et ce sont ces accents que l'on retrouve aujourd'hui dans l'édition 2014 de « lu Mai ».

AVRIL-2014-6476.JPG

la recette du Pan Bagnat


 Tous les dimanches, ce festin s'achève, par des balèti, animés par l'orchestre de Nissa la bella. Pour danser comme autrefois. Avant de se dérouler aux Arènes de Cimiez et jusqu’aux années 60, le « Festin des Mai » était organisé dans les quartiers de Nice et en particulier au cœur de la vieille ville. A l’occasion, les rues et les places se paraient de guirlandes et de lampions.

AVRIL-2014-6594.JPGAVRIL-2014-6616.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore de nos jours, dans les jardins de Cimiez, on dresse le « mât de cocagne » qui représente l’arbre de vie, symbole du Printemps, sous les bravos des participants et sur l’air de « Nissa la Bella », véritable hymne niçois que l’on doit au poète Menica Rondelly, qui a redonné aux « Mai » ses lettres de noblesse. Chaque quartier ou hameau de la commune organise ses "mai". Au milieu du XIXème siècle, le plus renommé était le Festin dei verna (du niçois verna, l’aulne, arbre omniprésent dans les sols humides de la plaine du Var), ou Mai du quartier Sante-Margarita, à l’extrémité occidentale du territoire communal.

AVRIL-2014-6624.JPGTrès développée durant la Restauration Sarde, pendant le première moitié du XIXème siècle, les Mai connurent un temps d’éclipse avant d’être relancés, au début du XXème, par un groupe de Niçois attachés à la renaissance de ces traditions, en particulier Menica Rondelly le barde nissart. Dès lors, les Mai de quartier, de plus en plus souvent urbains désormais, marquent le souvenir des Niçois du XXème siècle de leur caractère simple, joyeux, convivial, festif et familial.

AVRIL-2014-6453.JPGAVRIL-2014-6729.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On décore de guirlandes et de lampions la place ou le carrefour principal du quartier, on y mange, on y joue au vitou, à la pignata , à la moura ou au pilou, on y danse autour du mât de cocagne, symbole de l’arbre de mai, renouveau de la Nature aux origines païennes, si vira lou mai-on tourne le mai dit-on, dans la tiédeur des journées et des soirées de printemps. Une multitude de fêtes couvrent ainsi la ville, découpant clairement des quartiers, au cœur même du Vieux-Nice.

AVRIL-2014-6596.JPGJusqu’aux débuts des années 1960, chaque quartier, en son carrefour le plus important, organisait son festin de mai. Le centre du quartier était décoré d’un « motif » central suspendu aux guirlandes et lampions qui décoraient les rues. Ce motif remplaçait l’arbre de vie (la biga) que l’on avait coutume de planter pour symboliser le renouveau de la nature. C’était le temps de « vira lou mai ». Un jury primait le plus beau « mai » et la Ciamada Nissarda commençait ses danses folkloriques….

AVRIL-2014-6603.JPGC’est en 1925 que naît la Ciamada Nissarda qui signifie Aubade Niçoise.  La Ciamada Nissarda est à l’origine une compagnie de théâtre amateur. C’est Jouan Nicola, poète et écrivain niçois, qui la crée. Il écrit lui-même les pièces jouées par la compagnie. Vers 1930, les vieilles traditions reviennent au goût du jour : le festin des cougourdons, la St Pierre, le mois de Mai, etc…

AVRIL-2014-6617.JPGLa Ciamada Nissarda se produit alors dans tout le Comté de Nice. Elle a dans son répertoire plus de 30 pièces de théâtre niçois. L’après-guerre marque un tournant dans l’association : le théâtre fait place, petit à petit, à la danse. Et c’est fort logiquement que la musique arrive en force. Le groupe s’adjoint un orchestre de festin composé d’un tambour, d’une grosse caisse et d’un accordéon. Cette musique rythme les danses et chants les jours de fête.

AVRIL-2014-6744.JPGAVRIL-2014-6758.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est grâce à un extraordinaire travail de recherches sur les origines des traditions, des fêtes patronales, des costumes, des chants, des cantiques, des danses et de la musique et à l’amélioration constante des spectacles que la Ciamada Nissarda a réussi à placer le folklore niçois au premier rang, c'est-à-dire au niveau international.

AVRIL-2014-6746.JPGLe costume niçois porté par les garçons reprend l’habit traditionnel des pêcheurs niçois, ou l’on peut se rendre compte qu’il a été influencé par la culture du folklore italien. constitué des éléments suivants : une chemise en toile blanche à large col fermé par une cordelière en coton rouge; une Culotte à la "Matelote", sorte de corsaire en toile rayée rouge et blanc retenu à la taille par une très longue ceinture en laine rouge bordée de velours noir, la taiola;  une veste taillée court avec col et revers, en gros drap marron; un bonnet de laine rouge, bordé de velours noir; des espadrilles en toile blanche et semelle de sparte.

AVRIL-2014-6602.JPGLe costume niçois porté par les filles est celui des bouquetières. Il se compose de : jupes en toile portant des rayures rouges et blanches et bordée de deux rangées de velours noir; chemisette blanche agrémentée de dentelles anciennes, avec des manches bouffantes; corset de velours noir fermé sur le devant par un passement noir; tablier et châle en satin noir brodé; grand chapeau rond et plat en paille tressée, appelé la capelina; chaussures noires de modèle ancien. Les avant-bras des Niçoises sont recouverts par des mitaines noires. Les dessous comportent un jupon et un pantalon serré au genou par des rubans, ainsi que des bas de coton blanc.

AVRIL-2014-6607.JPG

 Printemp
O divina sesoun ! O printèmps ! ti saludi,
Tu que pares lou ciel d’aquèu blu de satin,
Anounces lou retour dei suave matin
E fas nevar de flour sus li branca tout nudi.
Li làgrema d’aiga, dau soulèu, soun begudi;
Noun lançon qu’un moumènt de rai diamantin.
O divina sesoun,! O printemp ! ti saludi,
Tu que pares lou ciel d’aquèu blu de satin.
Dejà lu baragnas an de fuèia menudi;
Lou rièu, dintre lu prat, m’un bisbí argentin,
Traça au mitan dei flour lou sièu cours seprpentin;
Li journada de lus, enfin, soun revengudi.
O divina sesoun ! O printemps! ti saludi.
Guiseppe Giordano (lou calu)

                                 DIAPORAMA DE LA FETE


  
Repost 0
Published by freerider06 - dans comté de Nice
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 05:09

AVRIL-2014-8850.JPG

Freida Pinto et la haie d'honneur des éléves de la préparation militaire marine de Cannes

 

Contrairement à ce que vous pensez, ce n'est pas par les stars du cinéma dont, je vais vous parlez immédiatement dans mon article, mais de personnages de l'ombre qui ont fait ce que le festival de Cannes est devenu, une icone mondiale ! Enfin, si on peut vraiment parler d'ombre pour des personnages comme Cocteau ou Malraux.

_DSC8289.JPG

la voiture de mon jardinier saoudien !


 En 1972, Maurice Bessy succède à Robert Favre Le Bret, au poste de délégué général du Festival de Cannes. Maurice Bessy est vu comme un homme « affable, disert, pince-sans-rire et, surtout, fort cultivé, ». On assure qu'il a vu au moins quatre-vingt mille films; sa préférence va à Charlot soldat de Charlie Chaplin de 1918. Son père est exploitant d'une salle de cinéma à Nice ville où il est né en 1910, ce qui a fait naître sa passion pour le cinéma.

_DSC8205.JPG_DSC8207.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il a dirigé la revue Cinémonde, s'est occupé d'une chronique "Le Journal d'un menteur", publiée dans le Bulletin du Festival et a écrit de nombreux ouvrages sur le septième art,  en participant à la réalisation d'une encyclopédie en sept volumes: Histoire du cinéma: encyclopédie des films, aux éditions Pygmalion, sortie en 1986.

_DSC8281.JPGExposition de sculptures de Rabarama


Dès son arrivée au Festival de Cannes, il comprend immédiatement l'importance des sélections parallèles pour la manifestation: elles permettent au Festival de s'ouvrir sur d'autres genres de films et lui évitent la concurrence avec la Quinzaine des réalisateurs. Il est à l'origine de l'ouverture de nouvelles sections qui vont accroitre l'ampleur du marché international du film.

_DSC8223.JPG_DSC8235.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ils ont le look "petit bateau"

 

Véronique Cayla entre au ministère de la Culture en 1973 pour travailler au Fonds d'intervention culturelle. Elle prend ses fonctions de conseillère cinéma. Nommée en 1982 à la Vidéothèque de Paris, Véronique Cayla en devient directrice générale en 1989 avant de passer, trois ans plus tard, à la direction générale du groupe cinématographique MK2.

AVRIL-2014-8825.JPGJuliette Binoche

Nommée en janvier 1999 membre du Conseil supérieur de l'Audiovisuel (CSA), elle devient en 2001 directrice générale du Festival de Cannes. Véronique Cayla est directrice générale du Centre national de la Cinématographie et présidente, par intérim, de l'École nationale supérieure des métiers de l'image et du son.

_DSC8323.JPG_DSC8371.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Les starlettes de Cannes

 

 

Journaliste, François Chalais se spécialise dans les chroniques cannoises dès les premières éditions de la manifestation. Il anime de nombreuses émissions télévisées ou reportages (Aux marches du Palais, Cannes en noir et blanc, Reflets de Cannes) recevant les vedettes présentes au Festival. Il est le journaliste français qui représentera le mieux Cannes.

AVRIL-2014-8722.JPGJean Cocteau, poète et cinéaste, présente son film Orphée en 1950 au Festival de Venise : il y obtient le Prix international de la Critique. Un an plus tard, en France, il est nommé président du Syndicat des auteurs et compositeurs de musique. En 1953, il est président du jury cannois.

_DSC8337.JPGEt une Ferrari à la fourriére,  une !


 Représentant du monde artistique et de l'élégance sur la Croisette, on lui prête une certaine autorité. Il s'amuse de la situation et aime passer pour celui qui « dirige secrètement le Festival, »  confie-t-il. Il n'hésite pas à donner aux critiques des avis contradictoires afin de brouiller les pistes; de plus, il évite généralement les réceptions déclarant avec humour que son nom « n'est pas le pluriel de cocktails. » 

AVRIL-2014-8742.JPGAVRIL-2014-8774.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petite pause à l'espace Variety 

 

Pour les dirigeants du Festival de Cannes, la nomination de Jean Cocteau fut une expérience concluante; ils la réitèrent l'année suivante. Cependant, la présidence du jury revient dès 1955, par tradition, à un académicien. Jean Cocteau est également président d'honneur du Jury en 1957, titre qui jusque-là n'avait été attribué qu'à Louis Lumière en 1939.

AVRIL-2014-8765.JPGAndré Malraux, homme de lettres et ancien résistant, est nommé par le général De Gaulle en 1958 au poste de ministre des Affaires Culturelles. Il ne tarde pas à être considéré comme « l'ambassadeur des arts », engageant de vastes entreprises : inventaire général des richesses artistiques, création des Maisons de la Culture, expositions, célébrations de grands artistes disparus… tous les Français sont invités à participer à la réalisation de son grand dessein humaniste.

_DSC8239.JPG_DSC8243.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

c'est moi qui l'a le plus gros ! 


Son ministère obtient également le patronage du Festival de Cannes. Il participe à la reconnaissance de la Nouvelle Vague en sélectionnant le film de François Truffaut, jeune réalisateur, Les Quatre cents coups représentant la France dans le concours cannois; le film est récompensé par deux prix en 1959.

AVRIL-2014-4250.jpgHarisson Ford et Stalone pris sur le plateau de Canal +


La même année, André Malraux retient le film d'Alain Resnais, Hiroshima mon amour, pour la compétition cannoise. L'Espagne constitue l'un des grands chapitres de la vie de Malraux. Durant la guerre civile, il s'engage dans le combat contre l'armée franquiste en organisant l'escadrille España.

AVRIL-2014-8794.JPGSVP des billets !


André Malraux, durant ses années de pouvoir (1959-1969), ne manque pas de se rendre à de nombreuses réceptions cannoises. Il reste la personnalité politique associée à l'événement.

AVRIL-2014-8778.JPGAVRIL-2014-8785.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Festival de Cannes de 1955 voit naître sa Palme d'or, mais il voit aussi la naissance d'une star à la française, qui symbolise la femme libérée et le naturel. Brigitte Bardot n'a tourné que quelques films et ce n'est que l'année suivante que Roger Vadim l'immortalise dans Et Dieu créa la femme. Elle revient à Cannes  en 1967; longue attente car Brigitte Bardot estime que le Festival l'a lancée. L'ascension de Brigitte Bardot, dont le point de départ a été le Festival, a participé au formidable développement du phénomène starlettes. Elle est l'icone même du festival de Cannes.

_DSC8265.JPGDes clichés osés de Robert Mitchum aux manifestations d'intermittents du spectacle, en passant par l'intervention des CRS en 1973, le Festival de Cannes a connu de nombreux débordements depuis sa création. La Croisette, ses stars, son tapis rouge... et ses scandales, car rien ne vaut un gros tapage pour entrer dans la légende.

_DSC8357.JPGPour cette édition 2014, si Grace de Monaco a débuté le festival avec le boycott de la famille princière, la Palme de la polémique revient au film qui a réalisé la performance de choquer pour son contenu et de faire grand bruit par ailleurs, cette année. Un  long métrage qui fait couler beaucoup d'encre depuis des semaines: le sulfureux "Welcome to New York", inspiré par l'affaire DSK, avec Gérard Depardieu dans le rôle titre. 

_DSC8386.JPGDes palaces à la plage, tout est bon aussi pour assurer sa promotion, des immenses affiches placardées sur les façades... au char d'assaut ! C'est le moyen très spectaculaire qu'ont trouvé les poids lourds d'Hollywood Sylvester Stallone, Harrison Ford, Mel Gibson ou encore Arnold Schwarzenegger, tous à l'affiche de "The Expandables 3" pour débarquer le dimanche 18 Mai au Carlton ou j'ai assisté à une montée des marches historique qui est devenu le plus grand casting de star au monde  pour un film.

AVRIL-2014-8865.JPGMontée des marches de DSK (Depardiou super kon)


Plus pacifiquement, l'équipe de la comédie française "Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ?" Avec plus de 6 millions d'entrées au compteur, est venue elle aussi faire un tour à Cannes célébrer le succès phénoménal du film qui entend combattre les préjugés entre communautés. Cannes, c'est aussi la liberté d'expression ....

AVRIL-2014-8923.JPGSylverster Stalone en veste mauve, Harisson Ford, Jason Statham


Pour terminer quelques chiffres pour ce 67e festival de Cannes qui donnent le vertige: 19 feuilles d’or 18 carats recouvrent la palme signée Chopard; 250 m2 : la taille de l’affiche toilée du festival posée sur le palais par des alpinistes. 58 : le nombre d’années séparant le réalisateur en compétition le plus jeune (Xavier Dolan, 25 ans) du plus vieux (Jean-Luc Godard, 83 ans).

AVRIL-2014-8884.JPGTommy Lee Jones et Hilary Swank


32 000 personnes participent au plus gros marché du film du monde (chiffre d’affaire : 1 milliard de dollars).100 pays sont représentés au marché du film. 200 millions d’euros : le montant des retombées économiques pour la seule ville de Cannes, avec notamment 5 000 personnes travaillant  pour l’occasion.

AVRIL-2014-8906.JPGMel Gibson avec la barbichette blanche, Dolph Lundgren avec les lunettes noires à gauche.


Les seules retombées médiatiques sont évaluées à 40 millions d’euros. 250 000 : le nombre de résidents cannois pendant le festival. Ils ne sont que 70 000 en temps normal. Plus de 2 millions de personnes participent pendant les 10 jours.

AVRIL-2014-8970.JPGAu cinema de la plage: présentation du film sur la coupe du monde avec Sepp Blatter


Un million d’euros : c’est le budget coquet des plus grosses soirées privées qui se font sur les yachts ou les villas de la Californie (quartier des hauteurs cannoises). 20 000 bouteilles de champagne sont débouchées au seul Majestic Barrière. 39 000 euros : le tarif sympathique de la suite Penthouse Majestic pour une nuit. Pour ce prix, on dispose d’une piscine privée dominant la baie.

_DSC8197.JPGAVRIL-2014-8989.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tu viens, j'ai une bouteille de vodka dans ma chambre.. 


La plus belle suite du Carlton ( 380 m2 ) s’affiche, elle, à 20 000 euros la nuit, mais il faut la réserver minimum 8 nuits. 3 500 cigares s’envolent en fumée sur les terrasses de l’Hôtel Martinez. 400: le nombre, environ, d'empreintes de mains prises par l'artiste Nadine Seul qui, chaque année, demande aux plus grandes stars de presser un bloc d'argile, avant d'effectuer des moulages d'acier qui ornent "l'Allée des Etoiles" autour du Palais des Festivals.

AVRIL-2014-8977.JPG

Le "Nouveau Russe" pro Poutine incarnant le pays de la liberté ! nashe zdorovie, Za mir vo vsem miré ! 

 

                                DIAPORAMA DU FESTIVAL


  
Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 05:52

_DSC8014.JPG Soleil radieux à peine voilé de nuages de polémiques, le 67e Festival de Cannes  a ouvert ses portes le mercredi 14 Mai au soir pour douze jours de fête du cinéma. Une pincée de superficialité, un soupçon de trivialité, une touche de passion, une bonne dose de création... Bienvenue au Festival de Cannes de la démesure ! 

_DSC8024.JPGCannes, ce sont des films projetés dans le Palais des festivals avec son tapis rouge foulé par les stars, mais c’est aussi le plus grand marché mondial du 7e art rassemblant producteurs, distributeurs et même banquiers.  Pour Studio Canal, un des principaux acteurs du secteur, c’est là que se réalisent 50% des ventes internationales.

_DSC8066.JPG_DSC8124.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Timothy Spall "Mr Turner"


Au menu cette année des films britanniques ou français, des fictions ou de l’animation. Majors ou petits labels viennent montrer aux acheteurs du monde entier des longs métrages dévoilés à Cannes et bien d’autres encore, qu’ils soient à l’étape du scénario, du tournage, en montage, en post-production ou achevés. Le marché du film, ce sera cette année encore «plus de 30.000 participants professionnels» et 5.400 films en dix jours pour une affluence de plus de 2 millions de personne pendant la période festivalière.Soit une nouvelle année de progression.

_DSC8056.JPG

Hello ! Retournez vous, je suis de l'autre coté ...


 Cannes est aussi une terre de prospection pour de nombreux métiers du cinéma y compris les banquiers et autres établissements de crédits, entièrement spécialisé dans le cinéma. Adossé à deux grands actionnaires, la BNP et Neuflize-OBC, ces établissement de crédit fournissent des avances de trésorerie aux producteurs pour monter leur projet, que ce soit au stade du scénario ou en amont du tournage, avant que les vrais financeurs (chaînes de télévision, distributeurs etc) interviennent, en général à la livraison. Ils soutiennent ainsi quelque 90 films par an, 12 à Cannes rien qu’en sélection officielle.

_DSC8126.JPG_DSC8177.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais pourquoi Cannes ? La Cote d'Azur et les Alpes Maritimes  seront toujours une région de cinéma avec des studios historiques et "LE Festival de Cannes" est mondialement attendu. Le vernis glamour cache un travail de structuration de cette région qui, ici, en plus de produire des stars, travaille l'image sous toutes ses formes et en particulier le cinéma.

Tomer-Sisley8.JPG

Tomer Sisley le retour de Largo Winch


 La capacité d'innovation, mais aussi d'opiniâtreté, dans le domaine de l'image et du cinéma font de cette région la plus importante de France.  La Cote d'Azur est un des sites les plus recherchés pour y faire des images à sa lumière exceptionnelle et avec ses bleus si purs qu'ils font rêver le monde.

_DSC8447.JPG_DSC8512.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Alpes Maritimes sont résolument tourné vers le cinéma. Cannes est devenu l'icone mondiale du 7e art, Nice et ses studios ont ravivé la tradition cinématographique entamée avec les studios de la Victorine, quand au département, il est parvenu à gérer une politique aussi bien d'aide à la création qu'a la diffusion de cet art sur un territoire tout en contraste entre mer et montagne (Rappelons ici que le terme historique de Cote d'Azur n'appartient qu'au seul département des Alpes Maritimes).

_DSC8114.JPGAu fil des sourires éclatants et des flashs crépitants, le festival de Cannes est l'événement le plus médiatisé au monde avec les jeux olympiques ! Impossible d'échapper aux images glamour des stars montant les marches tapissées de rouge du Palais des Festivals et des Congrès. Chaque année au mois de mai, la célèbre Croisette est littéralement envahie par le 7ème art.

AVRIL-2014-8583.JPGAVRIL-2014-8735.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En voilà du beau monde qu'il faut loger: la ville dispose d'une centaine d'établissements et surtout, d'une trentaine de palaces. Le plus célèbre d'entre eux est sans nul doute le Carlton, inauguré en 1912. Et là, vous pensez sans doute que la fashion attitude est née à Cannes, avec le festival ...

gilles-lellouche5.JPG

Gilles Lellouche


 Erreur : C'était déjà une destination touristique de premier plan. Elle a été " lancée " par un anglais, Lord Brougham. Il découvre la ville et son climat, et en a fait un lieu à la mode. Ses amis le rejoignent à Cannes pour passer l'hiver et le mythe devient éternel.

claude-lelouch2.JPG

Claude Lelouch à la térrasse du Carlton


 Un mythe qui va devenir une icone mondiale avec la palme d'or du festival de Cannes (on ne dit plus festival du film, mais festival de Cannes, on est dans le cercle très fermé des icones). La palme d'Or est la véritable star du Festival de Cannes. Elle est fabriquée depuis 1997 dans les ateliers de l'horloger-joaillier suisse Chopard, véritable bijou en or et cristal, créé chaque année par les mêmes artisans.

_DSC8136.JPG

Sur la façade du Carlton


 Quarante heures de travail pour réaliser deux pièces  (en cas d'ex æquo) chaque année légèrement différentes de l'année précédente. Transportée dans un coffre qui la protège du moindre choc, la palme est escortée jusqu'à Cannes par des agents et cachée dans un lieu gardé secret, avant d'être apportée au Palais des Festivals au moment de la cérémonie de clôture.

_DSC8159.JPG

Le suquet, le coeur historique de Cannes. La tour ou fut emprisonné le masque de fer aprés l'ile Sainte Marguerite.


 Et que dire du tapis rouge, "le Red Carpet" ! Le tapis rouge, les stars et les starlettes, le strass et les paillettes, les robes longues et les smokings, les flashes des photographes, les cris des fans derrière les barrières: chaque soir à Cannes, la montée des marches du Festival de Cannes, pour les projections officielles, est un cérémonial presque immuable, indescriptible, enorme, hallucinant.

_DSC8165.JPG

Expendable 3 sur la façade du Carlton


 Ces 24 marches recouvertes d'un tapis rouge qui mènent au grand théâtre Louis-Lumière du Palais des festivals, sur la partie gauche du bâtiment, incarnent le rêve et le glamour, la magie du cinéma. Comment les monter ? Voici quelques astuces et confidences puisque, j'ai eu l'occasion de les gravir à plusieurs reprise et Soso les a monté l'année derniere, souvenez vous pour le film "la vie d'Adéle".

_DSC8525.JPG8452.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les imanquables bimbos du festival !

 

L'aventure des marches débute, si vous êtes une star, par une arrivée confortable en limousine au pied du tapis rouge. Sinon, il vous faudra jouer des coudes sur plusieurs centaines de mètres au milieu d'une foule compacte prête à tout pour vous doubler. Encadrée de policiers parfois zélés et de curieux en quête d'invitations, la balade peut devenir périple, un véritable parcours du combattant.

_DSC8181.JPGA Cannes, derrière les tenues d'apparat, les bonnes manières ne sont pas toujours de la fête. Après cette boucle pédestre sur la Croisette arrive le contrôle sécurité qui fait également office de vérification vestimentaire.

_DSC8437.JPG

je connais cet acteur, mais son nom m'échappe !


 Là où les stars ont droit à des touches d'originalité (cette année, chemise rose ou gros nœud papillon multicolore, chaussures à strass argenté ou simple tee-shirt bleu sous une veste) les quidams munis d'invitations pour la projection sont priés de respecter scrupuleusement « le port du smoking et de la tenue de gala ».

AVRIL-2014-8585.JPGPour les anonymes, l'attente pour la montée des marches est pénible !


Pour palier les oublis de dernière minute, les ouvreurs du palais proposent à la vente des nœuds papillon, obligatoires pour l'exercice... Vient alors le tapis rouge, où sont disposés en haie d'honneur au pied des marches, au centimètre près, 250 photographes de médias mondiaux.

guiseppe5.JPGGuiseppe pseudo vedette de la télé réalité ...


L'astuce est alors d'arriver derrière une personnalité que les photographes tenteront de faire s'attarder sur le tapis rouge devant leurs objectifs crépitants (ça m'est déjà arrivé avec Johnny Hallyday). Mais le stratagème est de courte durée, le personnel du Festival, vigilant, veille à ce que les marches soient montées à la vitesse d'un cheval au galop. Non, j'exagére !

AVRIL-2014-8564.JPGUne fois dans l'escalier, une bref pause sera tolérée au palier intermédiaire, le temps d'une photo volée avec son portable, avant de s'engager sur la deuxième série et de chiper une vue d'ensemble de cet espace de rêve. En prenant à gauche, en haut des marches, les curieux pourront observer derrière une vitre et une haie de gardiens du temple, la montée des stars.

AVRIL-2014-8798.JPGAVRIL-2014-8956.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le protocole prévoit que l'équipe du film de la soirée ferme la marche et puisse monter sur la musique de son choix (le dimanche 18 c'est l'equipe à Stalone qui a fermé la marche exceptionnellement !), à cette occasion ce sont les éléves de la Préparation Militaire Marine de Cannes qui feront la haie d'honneur..

AVRIL-2014-8563.JPGA son arrivée, le personnel du Festival incite les anonymes retardataires à faire place nette. Nous sommes alors à quelques minutes de la projection. A Cannes, on ne plaisante pas avec les horaires. L'heure c'est l'heure. Un dernier crochet par la terrasse fumoir du palais pour voir Harrison Ford ou Monica Bellucci s'en griller une. Les marches ont été montées, les yeux ont pétillé. Place au cinema...

lucie-lucas6.JPGLucie Lucas de la serie Clem ...tres sympathique !

 

Le palais des festivals en quelques mots, c'est une surface de 90 000m2 répartie sur 9 niveaux. 2 salles de presse, 3 de rédaction, 1 salle de diner de gala de 1650m2, le grand auditorium Louis Lumiere, le theatre Debussy, 24 petits auditoriums, 14000m2 d'exposition auquels s'ajoutent 4600m2 à l'espace riviera et 2600m2 à la rotonde (salle panoramique à 180°). Premier palais  à avoir obtenu la triple certification ISO 9001, ISO 14001 et OHASAS 180001 en Europe.

AVRIL-2014-8604.JPGCannes est plus que jamais cette année une belle caisse de résonnance et pas seulement pour les films présentés dans les différentes sélections. Après le film d'Abel Ferrara inspiré de l'affaire DSK et les principaux interprètes de Hunger Games : La Révolte, la Croisette faisait face à un débarquement musclé, les acteurs du film d'action Expendables 3.

2.jpg5.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La production avait soigné son happening avec une arrivée des stars sur des blindés, et quelles stars : Sylvester Stallone, Arnold Schwarzenegger, Harrisson Ford, Mel Gibson, Antonio Banderas ou encore Wesley Snipes. Devant des milliers de spectateurs qui scandaient leurs prénoms, les stars hollywoodiennes accompagnés aussi de Jason Statham, Dolph Lundgren ont savouré visiblement l'instant, sous un soleil radieux, en photographiant la foule et en réalisant de nombreux selfies depuis leurs blindés. 

3.jpgLes deux transports de troupes BT-60 d'origine russe aux couleurs des Expendables 3 et leurs célèbres occupants, ont fait une boucle sur la Croisette à la hauteur du Carlton, suivis par leurs fans. Une fois descendus de leurs blindés, Stallone, Banderas, Ford, Schwarzy et leurs collègues de tournage, se sont offerts un bain de foule, avant de poser devant des dizaines de photographes et de cameramen.

6.jpg11.jpg
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le pote de ma fille Jessica D. Lefevre toujours la au bon moment

(A suivre)

                              DIAPORAMA DU FESTIVAL


  
Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 04:56

Copie-de-DSC_0031.JPG On dit de Mouans-Sartoux qu'il est un village de fêtes. C'est le rendez-vous incontournable des apiculteurs de Provence et du Pays Niçois. Animations ludiques, ateliers culinaires, séance d'extraction de miel, dégustations, découvertes et démonstrations, la belle énergie du jazz band sont au programme de cette fête 2014.

Copie-de-DSC_0018.JPGLes apiculteurs de la région PACA ont à cœur de partager avec nous leur passion ! Car encore une fois ce produit du terroir du Sud Est de la France est exceptionnel, grâce notamment à une flore qui ne l'est pas moins. Une fête aux odeurs de thym, romarin, lavande et tilleul... Les visiteurs peuvent observer un apiculteur, équipé de sa combinaison, manipuler une ruche, ses cadres et la colonie d’abeilles qui y réside, grâce à l’Apimobile, véritable ruche roulante aux parois transparentes.

Copie-de-DSC_0034.JPGEt bien sur, ils sont tous la ! Les Stands gourmands de produits à base de miel pour une dégustation de miels, ainsi que la découverte de la gelée royale. Des animations dédiées aux enfants sont également au programme à l'intérieur du château, avec une initiation aux goûts des miels, le premier concours de construction de ruches, la confection de pains d’épices. Des balades guidées autour des plantes préférées des abeilles sont organisées dans un jardin mellifère dans le parc du Château de Mouans-Sartoux.

Copie-de-DSC_0015.JPGLes célèbres chefs de cuisine provençale, Mireille et Gui Gedda, proposent un voyage gustatif autour de la cuisine au miel. Ils assurent des démonstrations de cuisine : escabèche de rougets, miel toutes fleurs et croquant de crevettes à la purée de poivrons doux, sauce crustacés, miel toutes fleurs. Les visiteurs ont la possibilité de déjeuner dans le parc du Château autour des préparations concoctées par les chefs. Encore une fois Mouans-Sartoux proposent de passer une belle journée grâce à une municipalité et un service culturel dynamique et toujours très engagé pour la protection de notre écho système.

Copie-de-DSC_0044.JPG4 500 apiculteurs provençaux et niçois exploitent près de 165 000 ruches dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, première région française a possédé le plus grand nombre d’apiculteurs professionnels (350). La production en miel de Provence s’estime autour  de 2 000 tonnes par an, soit 8 % de la production nationale. La principale production de miel de Provence est le miel de lavande qui représente en année normale plus de la moitié de la production totale.

Copie-de-DSC_0052.JPGCopie-de-DSC_0053.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ambassadeurs passionnés, les apiculteurs réalisent 60 % de la distribution de miel en vente directe. Ils sont prés de 700  détenteurs de ruches dans le département des Alpes Maritimes pour un volume de production de 300 tonnes de miel /an. Notre département, grâce à la transhumance et sa richesse floristique, offre une grande variété de miels. Nous avons la chance de posséder à la fois un miel de montagne alpine et de Méditerranée, ce qui est tout à fait unique dans le territoire national.

Copie-de-DSC_0022.JPGOn trouve donc une variété de miel conséquente comme: Le miel d'acacia et tilleul qui a une légère touche mentholée; le miel de lavande vraie et fleurs des Préalpes, la délicatesse faite miel; le miel de romarin des collines du Paillon niçois délicieusement aromatique; le miel toutes fleurs, lavande, thym et sarriette doux et fruité; le miel de printemps des Baous, thym dominant goûteux et long en bouche; le miel de maquis de printemps, bruyère dominante, savoureusement typique; le Miel de Montagne d'été du Mercantour, sapin et/ou châtaigner,  tannique et velouté; le fameux miel de mimosa très crémeux, à la fois doux et suave.

Copie-de-DSC_0020.JPGCe miel est très rare et recherché par les amateurs de miels originaux. Les Alpes Maritimes sont les très rares producteurs de ce miel conseillé pour lutter contre la fatigue. Quelques cuillerées dans une boisson permettent d’en faire une source efficace d’énergie. Rien de tel en ce début de printemps pour se donner la pêche. Mention spéciale à un apiculteur du département considéré à juste titre comme la référence nationale.

Copie-de-DSC_0088.JPGCopie-de-DSC_0085.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La famille Lavoriero de Sospel, les ruchers des oliviers a obtenu  35 médailles au concours général agricole de Paris depuis 2001dont le Prix de l'Excellence pour leurs miels en 2014.. Marc Lavoriero a d'ailleurs reçu  la médaille de chevalier de l'ordre du Mérite agricole. Cette distinction, attribuée par le ministre de l'Agriculture, est la plus haute que peut recevoir un agriculteur. Comme pour l'olive de Nice, le miel du pays niçois est ce qui se fait de mieux en terme de gout et de qualité. En 2005, ils ont été les ambassadeurs des produits régionaux en Chine.

Copie-de-DSC_0100.JPGAutre producteur que l'on peut rencontrer au cours de la fête du miel de Mouans-Sartoux et qui ne passe pas inaperçu. Frédérique Maure se transforme en maya l'abeille pour l'occasion. Situé dans les terres de Siagne, ce terroir permet de proposer un produit de qualité. Des miels différents grâce à la biodiversité florale unique du bord de mer aux vallées alpines. Frédérique et son mari Philippe font ce que l'on appelle la transhumance des ruches dès le printemps.  Ils suivent la floraison jusqu'a la fin de l'été afin de proposer différents miels.

Copie-de-DSC_0065.JPGCopie-de-DSC_0084.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La transhumance se passe la nuit afin d'avoir toutes les abeilles dans la ruche. Ils doivent arriver impérativement avant le levé du jour de façon quelles puissent reconnaitre dès le premier rayon de soleil leur nouvel environnement et aller chercher le nectar tant convoité, sur les sites où la flore qui a été sélectionnée en vue d'avoir un miel de qualité.

Copie-de-DSC_0119.JPGLa récolte se pratique à partir du printemps avec le miel de bruyère, d'acacia, de romarin et se termine généralement en début d'automne avec les miels de lavande, de sarriette, d'arbousier. La récolte intervient à la fin de chaque période de floraison. Quand ils récoltent, ils remplacent les cadres pleins par des cadres vides.

Copie-de-DSC_0130.JPGCopie-de-DSC_0060.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les hausses pleines sont ramenées à la mielerie pour procéder à l'extraction. Ils retirent l'opercule de cire à l'aide d'un couteau. Ensuite, ils disposent les cadres dans l’extracteur, la force centrifuge fait sortir le miel des alvéoles qui coule sur les parois. Le miel ainsi extrait est recueilli dans un décanteur afin de séparer la cire restante et le miel.

Copie-de-DSC_0155.JPGAprès sa décantation le miel est stocké dans un maturateur où il attendra 2 à 3 semaines avant sa mise en pot. Les opercules de cire après égouttage, sont fondus et destinées à confectionner des bougies. Le rucher de St Cézaire est lui aussi ce qui se fait de mieux dans le département.

Copie-de-DSC_0124.JPGOn en vient tout naturellement aux plantes mellifères. Est dite « mellifère » une plante qui sécrète du nectar ou du miellat, substances à partir desquelles l’abeille fait son miel. Si toutes les plantes à fleurs produisent du pollen, toutes ne produisent pas de nectar. Evidemment, les abeilles provençales ne butinent pas les mêmes fleurs que les abeilles savoyardes, picardes ou bretonnes ! En montagne, les abeilles récolteront le nectar des fleurs de châtaignier ou de bruyère. Sur la côte méditerranéenne, elles se régaleront des fleurs d’abricotier, d’amandier, des lavandes maritimes.

Copie-de-DSC_0174.JPGCopie-de-DSC_0175.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les plaines de grandes cultures, telle la Brie, elles visiteront les champs de tournesol et de colza. Les espèces rustiques et les fleurs sauvages sont souvent plus riches en pollen et nectar que les fleurs sophistiquées...pissenlit, ortie, achillée, serpolet, pâquerettes, sainfoin… Le choix est vaste : asters, campanules, roses trémières, muscaris, myosotis, arabettes, mélilots blancs, hellébores... et bien sûr les lavandes et les bruyères. Côté arbustes, on pense aux petits fruits, à l’épinette vinette, au houx, au rhododendron, seringat, laurier-thym…

Copie-de-DSC_0136.JPGSachez que le lierre, la clématite, la glycine, le chèvrefeuille et la vigne vierge aussi sont mellifères. Les abeilles se régalent entre autres des fleurs des arbres fruitiers et de légumes comme les courges et les tomates ainsi que de toutes les aromatiques : thym, romarin, menthe, sauge, mauve, verveine, bourrache, marjolaine (ou origan), camomille…

Copie-de-DSC_0165.JPGL’arbousier fait partie des arbustes emblématiques du maquis méditerranéen, qu’il décore de ses grappes de fleurs en clochettes blanches et de ses baies rouge-orangé. Les fleurs de l’arbousier produisent un abondant nectar dont le principal intérêt est de constituer une source de nourriture précoce pour les abeilles, qui l’utilisent entre autres pour le démarrage du couvain.

Copie-de-DSC_0230.JPGEt comme je le précisais plus haut, les Alpes Maritimes ont la chance de posséder une flore méditerranéenne et montagneuse....Parallèlement à la fête du miel de Mouans-Sartoux, on trouve dans notre arrière pays de bien curieuse « maison des abeilles ».

Copie-de-DSC_0145.JPGLa Cà d'arbinée. Ce mot signifie « maison des abeilles » en brigasque et désigne un enclos qui protégeait les ruches des voleurs, intempéries ou encore des prédateurs. C'est une construction typique à la Haute Roya. Cet enclos, tel qu'on le rencontre dans les Alpes-Maritimes, regroupe un ensemble de ruches disposées sur une série de gradins ou dans des alvéoles ménagées dans les murs de l'enclos. Les enclos-apiers étaient construits selon l'époque en pierre sèche ou hourdée.

maison-abeille-la-brigue.JPGIls regroupaient et protégeaient une série de ruches artisanales dites bruscs, creusées dans des troncs de chêne-liège et posées soit sur des banquettes de terre empierrées disposées en gradins, soit dans des alvéoles réservées dans les murs exposés au soleil. Les bruscs n'étaient jamais mis à même le sol, ils étaient toujours posés sur au moins une pierre plate.  Les "ca d'arbinié" protègent une série de gradins empierrés sur lesquels sont disposés les bruscs; ils comportent généralement une cabane ou abri pour le matériel et les outils.

Copie-de-DSC_0192.JPG

                                DIAPORAMA DE LA FETE


 
Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 17:35

_DSC5951.JPG

L'école de danse de Mouans-Sartoux presente:

 

Ces dernières années, la télévision à mis en avant la danse sportive, avec une émission comme "Danse avec les Stars" (divertissement télé peu crédible j'en conviens). C'est tout de méme une juste récompense médiatique pour les passionnés de cet art à part entière qui en plus d'être un art est une vraie discipline sportive tant l'effort physique est soutenu...

_DSC5890.JPG_DSC5895.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On reste admiratif devant l'élégance et la virtuosité alliées à la rapidité d'exécution des figures qui réclament une concentration, une maitrise technique et une condition physique irréprochables. D'ailleurs, je dois féliciter quelques séniors qui ont tenu la dragée haute à certains couples beaucoup plus jeune.

_DSC6054.JPG

Valentino Esposito et Zaccagnino Laura, la classe italienne


 Mouans-Sartoux accueille une compétition d'envergure internationale ou français et  italiens sont au sommet de cet art, avec une participation des plus importantes. Monaco le petit poucet ferme la marche sans avoir  oublié de nous montrer quelques talents de classe, comme la principauté sait toujours le faire ! Bretons et Parisiens ont récolté quelques médailles... Mouans-Sartoux devient pour les couples de danseurs professionnels ou amateurs, un rendez vous à ne pas manquer.

_DSC5925.JPG_DSC5927.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le village azuréen est fier de figurer en si bonne place dans le palmarès fourni de la fédération Française de danse et, plus spécifiquement de la danse sportive. D'ailleurs le Grand prix Riviera Danse est plébiscité de manière impressionnante par les nombreux compétiteurs inscrits et les nombreuses demandes de réservation de la part de spectateurs connaisseurs.

_DSC5703.JPG_DSC5823.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour moi, c'est une première et, c'est grâce à une abonné de mon blog « Free Riders », qui possède un site spécialisé sur la danse, que j'ai eu envie de voir cela de plus prêt.... Danièle est une fana de cet art et son blog vous fera découvrir de merveilleuses vidéos sur le sujet, elle vous expliquera mieux que moi toutes les finesses de cet art. Voici l'adresse de son site: http://belleulysse.blog4ever.com/

_DSC5888.JPG

Dommage pour les chinois éliminés dés le 1er tour


 Au même titre que la peinture, la musique ou la littérature, la danse est un art à part entière. Elle tire ses origines dès les tout débuts de l’histoire de l’homme, et a accompagné nos vies depuis toujours. A ce titre, la danse a été traversée par différents mouvements, mais aussi par différents grands maîtres. La danse comme tous les arts peut transmettre des émotions et véhiculer des messages, si certains l’envisagent comme un sport, c’est parce que la danse demande une bonne condition physique, mais au même titre qu’un auteur est un artiste, un danseur lui aussi peut être considéré de la sorte.

_DSC5828.JPG_DSC5849.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La danse a toujours reflété le mode de vie d’un peuple, d'une identité, d’une époque. Ainsi dès ses débuts la danse avait sa propre signification, souvent rituelle, elle permettait la plupart du temps de se donner du courage, ou de porter chance. C’est à partir de l’Antiquité que la danse devient un art à proprement parler, comme tout art, la danse est régit par des codes, des normes, et l’esthétique prend une place prédominante au sein de cette pratique.

_DSC5864.JPG

Peiretti Francesca open youths & standard


 Au XVII ème siècle c’est à la cour de Louis XIV, grâce à Molière et Lully que le ballet se développe, la danse devient alors le divertissement préféré des souverains, qui aiment la regarder, comme la pratiquer. Passionné de danse, le roi crée alors l’Académie Royal de Danse en 1661, désormais devenu le ballet de l’Opéra national de Paris. Au XVIII ème siècle, la danse baroque fait son apparition. Mouvement très influencé par la musique baroque, la danse évolue et devient un véritable reflet de l’âme, qui permet d’exprimer ses émotions.

_DSC5851.JPG_DSC5855.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le ballet romantique prend place au sein du XIX ème siècle, la danse devient alors aérienne, la ballerine est désormais légère, gracieuse et vêtu d’un tutu vaporeux. Le XXème siècle est une période de chamboulement extrême pour la danse, libérée de ses codes, de nouveaux mouvement apparaissent progressivement partout dans le monde. Les danses de couples comme le tango ou la salsa apparaissent. Les artistes voulant se détacher des dogmes de la danse classique, modifient leurs positions et leurs mouvements pour créer une danse plus libre : la danse moderne.

_DSC5972.JPG_DSC5981.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De nos jours de nombreux mouvements proviennent de la danse moderne : la danse contemporaine, la danse jazz qui regroupe les claquettes, les comédies musicales… La danse est souvent liée à l’endroit ou elle est pratiquée. Ainsi on dénombre de nombreuses danses typiques au sein d’un pays ou d’un continent. La danse n’a pas subit la même évolution en Europe que dans le reste du monde. Ainsi, la danse africaine prend racine dans les rituels des tribus, tandis que la danse d’Amérique latine s’inspire largement des regroupements populaires et des différentes fêtes.

_DSC6049.JPG

Show formation Paso Doble Espagne


 Danses méditerranéennes, orientales, asiatiques… Toutes ont leurs caractéristiques propres et inspirent chaque jour la danse contemporaine. La danse est un art qui a largement était popularisé. En effet, plus que la peinture ou la littérature, la danse est devenue un art pratiqué par beaucoup d’individus. Ainsi grâce au développement de cette discipline, de nombreuses manifestations en rapport avec la danse ont vu le jour, mais de nombreux films également ont été réalisés.

_DSC6041.JPG_DSC6117.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dirty Dancing, Fame, Flash Dance, si ces noms vous rappellent quelque chose, c’est parce que dans les années 1980, l’intérêt pour la danse à connu son apogée, son heure de gloire à Hollywood. De nos jours, la danse semble encore une fois rassembler les foules, avec Billy Elliot, Black Swan, les cinéastes rendent un hommage à l’art qu’est la danse, cependant ces dernières années, ils sembleraient que la danse de rue (hip-hop, breakdance…) survolte le public, ainsi de nombreux films (Sexy Dance, Step up…) ont sut faire découvrir sous un autre jour la danse à un public moins avertit.

_DSC6076.JPG

Yan De Natale & Peirano Sophie Mouans Sartoux France


 La danse sportive est avant tout un sport de compétition qui se pratique en couple. Elle est issue des "danses de salon" ou "danse de société". Mais elle s'en différencie car elle allié l'esthétique, le caractère sportif et physique, l'élégance, la beauté des actions et des gestes, l'émotion visuelle et rythmique.... Il existe deux disciplines dans la danse sportive, dites "Standards" et "Latines". A Mouans-Sartoux toutes les catégories sont représentées par:

AVRIL-2014-0057.JPGAVRIL-2014-0062.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Samba venu du Brésil et de son carnaval, symbole de la fête de la gaité et de l'exubérance. Elle évoque le soleil et la sexualité.

Le Cha-cha-cha provient de Cuba et de ses rythmes afro-cubains. C'est une danse joyeuse, insouciante et effrontée.

_DSC6088.JPGLa Rumba, elle vient aussi de Cuba. Elle évoque la séduction et le jeu de l'amour entre les partenaires.

Le Paso Doble venu d'Espagne, il évoque la tauromachie. C'est une danse à très fort caractère qui évoque la passion et le drame.

Le Jive, parente du boogie, du swing, c'est une danse à caractère dynamique, vivante et joyeuse.

_DSC6121.JPG_DSC6124.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Tango, ses racines sont latines. A l'expressivité marquée, au très fort caractère.

La Valse Viennoise, née dans les salons de la noblesse du nord de l'Italie à l'époque du Royaume de Piémont Sardaigne dont notre cher pays niçois était parti intégrante, elle évoque le romantisme, la classe toute italienne.

Le Slow Fox Trot est un jazz swingué de la population noire de New York ou la fluidité du mouvement et la distinction priment.

Le Quick Step, influencé par le charleston est une danse très vivante, distillant la joie.

_DSC5699.JPG_DSC5883.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est de la rumba qu’ont peu à peu émergé toutes les danses dites «latines», et bien d’autres encore ! Les noirs sont les créateurs du rythme de base qui engendrera ce style. À l'arrivée du Génois Christophe Colomb, en 1492, Cuba est une grande île sauvage, dotée d'une végétation luxuriante et peuplée par les Indiens Arawaks.

_DSC5945.JPG

Français et Italiens sur le podium


 En 1501, Diego Suarez aborde l'île avec les 300 premiers Espagnols. La population indigène, victime de la "pacification" des Conquistadores, va aussitôt en décroissant. Les Espagnols conquérants ne tardent pas à trouver la solution au repeuplement de la grande île, puisqu’ils ont alors le monopole de l'esclavage. De sorte qu'en 1860 (date de l'annexion du comté niçois), ce sont trois millions d'esclaves qui ont été importés.

AVRIL-2014-0064.JPGAVRIL-2014-0074.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On s'entraine meme dans les couloirs ! 


Avec eux, ils ont naturellement apporté leurs cultes et leurs rites particuliers comme le vaudou, toujours pratiqué aujourd'hui, qui débute par des danses. Ces coutumes africaines séculaires étaient entretenues clandestinement. Parmi les danses qu'ils pratiquent, il en est une animale, inspirée de la démarche du coq, qui devient, pour les noirs de l'intérieur de l'île, une danse très prisée lors des fêtes villageoises. Durant la danse, la femme suggère les parades nuptiales des animaux afin d'aguicher puis de dominer l'homme séduit. Ce dernier essaie alors d'affirmer sa qualité de mâle afin d'obtenir ses faveurs.

AVRIL-2014-0080.JPGAVRIL-2014-0083.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La fin de l’esclavage officiel en 1878, a généré un air de liberté et d’espérance: c’est dans ce contexte qu’apparaît la «Rumba». Les percussions des bongos africains se mêlent peu à peu aux cordes des guitares espagnoles...Les ethnies noires emploient alors l’expression «danser la rumba». Ainsi naît la rumba, qui se veut l'interprète de l'amour entre l'homme et la femme. Pour anecdote, la chemise ample et gaufrée de l’homme évoque le jabot et la démarche altière du coq. Et la longue traîne du costume de la femme symbolise la queue de la poule lorsque le coq lui fait la cour. A Mouans-Sartoux le spectateur en a eu plein les yeux.

AVRIL-2014-0087.JPGAVRIL-2014-0104.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 17e Grand Prix de danse sportive  commence dés 9h du matin et se termine vers les 23h30. Les spectateurs  assistent pendant plus de 12h à un spectacle haut de gamme, à une compétition magistrale qui va des juvéniles aux séniors, des juniors aux adultes. Les critères de jugement (sept juges au total) de la compétition sont: La mesure, la technique, l'interprétation rythmique, la caractérisation, la chorégraphie, la présentation, l'impact, le charme...les couples vainqueurs atteignent la perfection.

_DSC5877.JPG

_DSC5595.JPG                         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                  DIAPORAMA DE LA COMPETITION



  
Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 18:55

_DSC5549.JPG

Les Free Riders arrivent à la bastide

 

Figure emblématique de la gastronomie française dans le monde, Jacques Chibois est l'âme et le maître d'œuvre de La Bastide Saint-Antoine à Grasse. La maison est superbe : une bastide dans les oliviers, l'arbre roi. Elle ressemble à un rêve avec vue sur la mer, l’Estérel et la baie de Théoule.

_DSC5539.JPGDepuis mai 1996, son établissement est installé dans une bastide du XVIIIe siècle. Ce domaine en restanques où sont plantés plus de 1500 oliviers millénaires, et sa situation, au cœur de la capitale des parfums, ont naturellement influencé la cuisine de ce grand chef qui démontre dans chacune de ses odorantes et savoureuses créations que simplicité et créativité ne s’opposent pas, mais au contraire se complètent.

_DSC5546.JPGIl y concocte une cuisine parfumée et raffinée, subtile fusion de la cuisine limousine de son enfance et de la cuisine méditerranéenne niçoise qui ne cesse de l'inspirer. Notre chef est un personnage simple et abordable. Il n'a jamais été hâbleur comme Maximin, mégalo comme Ducasse, titi marseillais comme Passédat. Ce vieux sage, jeune sexagénaire, est un bâtisseur tranquille. Il a acquis la connaissance des beaux produits qu'offrent ces terres comme la truffe, le foie gras, la châtaigne, les cèpes...

_DSC5402.JPG_DSC5415.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ici on rentre dans le temple de la truffe

 

Jacques Chibois cultive au cœur de la campagne grassoise un authentique art de vivre dans la douce atmosphère de la cité des parfums. "Ma mère était Périgourdine et faisait une cuisine délicate. Mes parents étaient meuniers dans le Limousin et accueillaient à une table d'hôte les agriculteurs qui passaient la journée au moulin en attendant leur farine. Mon souvenir était si fort que j'ai voulu en faire ma profession".

_DSC5320.JPG"Après des études supérieures d'agriculture, je suis parti en apprentissage chez Michel Fernand près de Limoges, puis au Pot au Feu à Asnières chez Michel Guérard, et aussi aux cuisines du Club Regine’s (Paris, Londres et New York). J'ai fait mon tour de France en commençant par Jean Delaveyne Bougival. En 1982, je deviens chef à Cannes au Royal Gray d'Albion sur la Croisette".

_DSC5417.JPG_DSC5470.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Michel Fernand m'a donné l'amour du travail bien fait. Michel Guérard m'a enseigné une nouvelle façon de cuisiner. Jean Delaveyne m’apporté rigueur et enthousiasme. Roger Vergé m'a fait découvrir la cuisine de la Méditerranée et la notion de fête. Louis Outhier m'a fait connaître la cuisine délicate, avec une pointe d'exotisme. Gaston Lenôtre m'a transmis l'amour du sucré".

_DSC5329.JPG"A 40 ans, j'avais l'ambition de créer mon propre restaurant pour exprimer ce que mes maîtres m'avaient transmis. Après 5 ans de recherche, j'ai décidé d'acheter une bastide dans un parc d'oliviers millénaires à l'image de la Colombe d'Or à St Paul de Vence qui exprime un art de vivre de la Côte d'Azur. Ma cuisine se doit d'être légère, créative, festive, colorée et de santé".

_DSC5324.JPG_DSC5532.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soso, Maitre Jacques et Gisele 

 

Mais pour cet artisan-cuisinier, il est aussi primordial de faire une cuisine authentique et honnête que de transmettre son savoir-faire. Chef engagé, il va rencontrer les enfants dans les écoles et  donne des « leçons de goût ». Pour lui, la transmission est un acte important qui passe nécessairement par la communication et l'enseignement.

45259.jpgDans la boutique « intra-muros » de La Bastide Saint-Antoine, Jacques Chibois a rigoureusement sélectionné bibelots décoratifs, produits de beauté à base d’huile d’olive, livres culinaires, et propose sa fameuse huile d’olive AOP de Nice considéré comme la meilleure du territoire national.

_DSC5526.JPG_DSC5515.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au pays magique, l'olivier qui fait des roses

 

Si le goût est certes lié à l’alimentation, il l’est aussi à la culture, à la santé et à notre mode de vie. Nous avons oublié que le goût nous façonne et est présent dans notre vie quotidienne. Nous sommes ce que nous mangeons … L’illustre Brillat-Savarin, auteur de la Physiologie du Goût, ne disait-il pas « Dis moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es » ? On ne peut pas déguster une cuisine ou ses ingrédients n'ont pas été imprégné par le soleil.

_DSC5523.JPGLe soleil et la terre sont deux des facteurs les plus importants pour de bons produits. Des produits qui auront du gout, élevé par le Dieu Soleil. Les bases de la cuisine méditerranéenne dont Roger Vergé avait si souvent vanté ! En concevant l’éducation au goût comme un lien entre culture, santé, agriculture, environnement et industrie, l’Ecole du Goût Jacques Chibois est devenu un acteur majeur en région Cote d'Azur en matière d’éducation aux sciences du goût et des saveurs.

32024.jpgAVRIL-2014-6982.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rosé du Domaine de l'Abbaye Clos Beylesse dit le vin bleu 


Les activités de l’Ecole visent à diffuser l’éducation au goût, à mieux comprendre et maîtriser les mécanismes sensoriels et les transformations gustatives des ingrédients alimentaires, à sauvegarder la biodiversité dans notre alimentation et la mémoire du goût. Renouer avec le goût et les saveurs implique le soutien à une agriculture de qualité : la préservation des terroirs, les agricultures paysannes locales, les patrimoines gastronomiques. Susciter un autre comportement de la part des professionnels de l’industrie agro-alimentaire (trop de sucre, trop de sel, pas assez de goût, trop mou, trop sec…).

_DSC5380.JPGDans sa splendide Bastide, il a construit un Relais - Châteaux hors classe (classé 7 étoiles cumulées hôtel et restaurant au michelin), établit sa demeure. Douze chambres "élégantes", comme dit le Michelin, qui le considère d'abord comme un restaurant, auquel le célèbre guide l'a doublement étoilé. Sa Bastide accueille, chaque année, quelques stars du Festival de Cannes.

_DSC5387.JPGAvec un personnel trié sur le volet, des nuées d'oliviers, des vues sur la campagne grassoise, une salle à manger en forme de maison d'amis, des salons chaleureux et cosy. Chibois touche au cœur le gourmet moderne qui veut se sentir aimé, aidé, nourri sans être alourdi, bref soigné avec une science louable. Et tout ce que propose le Grassois, issu de son terroir d'adoption, est la finesse même.

_DSC5409.JPGQuelques exemples, saisis au hasard du grand menu-dégustation, qui peut vous être servi d'un trait en fines petites portions ? La salade de truffe aux artichauts et pourpier, les asperges vertes aux feuilles de betterave et de moutarde aux pétales d'amandes, la langoustine dorée servie avec sa purée de pois chiches aux épices, son matignon de courgettes et pommes vitelottes, son mini rouget au paprika, févettes, sauge et romarin, plus un sauté de fenouil citronné.

_DSC5506.JPG_DSC5366.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le duo insolite mais réussi de morue et raie aux olives noires et truffes, plus topinambours dans leur jus, la truffe entière au riz, ravioles, pistes, Saint-Jacques, sauce au fenouil sec à l'huile de noix, plus le dos de veau rôti aux câpres avec les aubergines déclinées en cuisson douce ou en marinade. Une folie ? Sans doute, s'il n'y avait l'huile d'olive et la truffe, dont Jacques Chibois est devenu le spécialiste.

_DSC5445.JPGIl y a ensuite les desserts, où cet ancien de Michel Guérard se révèle un maître : boule de mandarine aux coings, fraises des bois et jus de géranium, ou encore fin minestrone de fruits épicés et légumes, au basilic, menthe, plus pastille d'olive givrée. Après un tel festin, on passe une nuit de rêve. Et l'on se réveille, frais le matin, pour le meilleur petit déjeuner de la Côte : des confitures à se pâmer, des pains de rêve, des viennoiseries à fondre. Tout cela pour le plus grand plaisir des papilles.

_DSC5476.JPGNotre menu du jour se composait: Le Dôme de Truffe en Salade tiède d’Artichauts aux Pousses d’Epinards. Le Ragout aux douze champignons des bois, mijoté dix heures au four en mousseux truffé. Le délicieux colinot sur ses tagliatelles de céleri à la truffe. Le tendre râble de lapin, coulis de potimarron au pain d'épice, sauce marbrée, purée de pomme de terre à la truffe. L'élégante couronne en neige au riz au lait truffé, glace coco à la truffe, sauce à l'infusion de banane.

_DSC5502.JPGUne dernière anecdote avant de terminer mon article et qui m’a été transmise par Mr Chibois lui-même ! Avant de devenir propriétaire de cette merveilleuse bâtisse, celle-ci a été occupé par les Rolling Stone qui réaliseront la piscine de la Bastide Saint-Antoine. Un lieu mythique forever !

(les photos des plats sont dans le diaporama)

_DSC5484.JPG

  Ma maison se situe à la hauteur du cyprés à gauche, derriere la premiere colline

 

                                   DIAPORAMA DE LA BASTIDE


Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 15:05

PHOTOS-2014-0295-copie-1.JPG

A l'époque Romaine, il y a deux mille ans, Castrum de Turrettis était situé sur la route reliant Cimiez, capitale de la province romaine des Alpes-Maritimes au Piémont. Tourrette a été successivement appelée: Castrum de Turrettis, Castrum Turritarum, Oppidum Turretarum, Castrum Turritae, Torretas, puis Tourrette après l'annexion de 1860.

PHOTOS-2014-0010.JPGPHOTOS-2014-0013.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors du Comté de Nice il n'y avait qu'un seul Tourrette, mais après la création du département des Alpes-Maritimes, il y eut trois Tourrette, pour la distinguer des autres elle a été d'abord appelée Tourrette de Nice puis enfin Tourrette-Levens. Le 16 décembre l667, Honoré IV de Tourrette, «qui était le dernier de cette famille, une des plus nobles et des plus anciennes du comté de Nice, fut investi de ses fiefs par le duc Charles Emmanuel de Savoie.

PHOTOS-2014-0407.JPGLe 17 avril 1671  le duc Charles Emmanuel III de Savoie signe des lettres patentes, au palais de la Venaria de Turin, érigeant en comté la seigneurie de Tourrette. C’est au sommet d’un éperon rocheux, dominant la célèbre route du sel, que le château à six tours, le village et la chapelle de Tourrette-Levens furent construits au XIIème siècle.

PHOTOS-2014-0016-copie-1.JPGPHOTOS-2014-0031.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le fief de Tourrette-Levens restera pendant 5 siècles dans la famille du premier seigneur Raymond de Chabaud, puis par alliance ce sont les Canubio de Cuneo (la famille Canubio, de Cuneo continue de porter le titre de "comtes de Tourrette" en Italie où ils vivent)  qui deviennent Comtes de Tourrette-Levens. Ayant perdu les terres durant la Révolution française à cause des barbares de la soldatesque républicaine, ils revendent le château au notaire du village.

PHOTOS-2014-0091.JPGLa commune le rachète en 1992, et en 1993 y est inauguré un musée d’histoire naturelle comptant 70 000 papillons et coléoptères. La fête médiévale de Tourrette-Levens est l'occasion de découvrir les techniques de construction, les tailleurs de pierre, les compagnons et la vie sur les chantiers du Moyen âge.

PHOTOS-2014-0037.JPGPHOTOS-2014-0085.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A cet aspect historique, viennent se greffer de nombreuses animations et spectacles de rue: musiciens, chevaliers, jongleurs, cracheurs de feu, qui contribuent à surprendre et émerveiller les visiteurs.

PHOTOS-2014-0058.JPGPHOTOS-2014-0041.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le marché médiéval est également le lieu de toutes les découvertes, gourmands et amateurs de shopping se régalent et y trouvent une multitude de produits : jouets en bois, nougats, bijoux, ceintures... Une véritable taverne propose la dégustation de mets et de breuvages médiévaux.

PHOTOS-2014-0107.JPGPHOTOS-2014-0213-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous voici projetés aux trois quarts du 12e siècle, époque à laquelle le château féodal de tourrette-Levens fut édifié par la très vieille et puissante famille nommée Chabaud. Le dit château est alors constitué de six tours, trois rondes et trois carrées et impose une position stratégique contre l’insécurité.

PHOTOS-2014-0158-copie-1.JPGPHOTOS-2014-0207.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En effet, depuis des siècles, ce promontoire rocheux placé sur la route du sel entre Nice et Turin, sert à défendre

 notre région contre les invasions barbares, les Catalans de Provence, les Français, mais aussi lors de la révolte de Nice contre le pouvoir du comte de Provence.

PHOTOS-2014-0167-copie-2.JPGDès lors, l’influence de ses seigneurs lui permet de garder sa superbe pendant plusieurs siècles. Mais, avec le temps, le délaissement des villageois pour le château et la révolution concourent à l’abandon de ce dernier, laissant ruines et vestiges. Il faut attendre le début du XIXe siècle, pour qu’une famille de notables du pays transforme la forteresse en maison bourgeoise tout en conservant la tour principale.

PHOTOS-2014-4900.JPGPHOTOS-2014-4911.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La fabuleuse vie du château de tourrette-Levens prend un nouvel essor en 1992 lors du rachat de ce dernier par la municipalité devenant ainsi la « propriété » des tourrettans.  Embellis et rénovés, le château et son musée accueillent une série d’évènements culturels dont le premier de la saison est la fête médiévale.

PHOTOS-2014-0198.JPGQui n’a jamais rêvé de tout connaître sur les châteaux ? Nombreuses sont les questions que l’on se pose sur cette période. Grâce aux explications de passionné lors de cette fête, elles ne restent pas sans réponse. Mâchicoulis, créneaux et fortifications n’auront  plus aucun secret. Après une fréquentation record de 10000 visiteurs en 2013, l'édition 2014 se devait d'être à la hauteur des attentes du public azuréen.

PHOTOS-2014-0203.JPGAinsi, plusieurs représentations de fauconnerie ponctuent la journée de ce dimanche grisâtre avec une douzaine de rapaces en démonstration et en vol. L'équipe phénoménale de chevaliers cascadeurs de la troupe drakonia en ont impressionné plus d'un. Ibrahim Hassan, danseur sufi tanoura révélé par l'émission " La France a un incroyable talent", est également à l'honneur et nous a emmené dans son univers mystique, accompagné des musiciens du groupe Tornals.

PHOTOS-2014-0218.JPGPHOTOS-2014-0220.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais laissez moi, vous énumérez la liste des spectacles qui ont agrémenté la journée et que vous allez découvrir au grés de mes photos: Armutan est une compagnie professionnelle de reconstitution, d’animation et de spectacles historiques qui proposent un «campement de vie » complet, tente équipée, coin feu, râteliers d’armes, artisanat, stand de tir à l’arc, lice de combat à l’épée... L’esthétique du camp, comme celle des costumes, est historique jusqu’au moindre détail, afin de faciliter l’immersion de tous dans l’époque traitée.

PHOTOS-2014-0234.JPGLe public apprécie un camp de vie animé en continu par des saynètes souvent burlesques, de la musique entraînante, des saltimbanques épatants par leur adresse et, enfin, des combats à couper le souffle. Parallèlement aux spectacles, le public peut visiter le camp et ses ateliers pédagogiques qui retracent l’histoire via le jeu, la pratique artisanale et l’art martial.

PHOTOS-2014-0231.JPGPHOTOS-2014-0239.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Drakonia vient tout droit d’Espagne avec son campement, cette compagnie hors du commun va beaucoup m’impressionné par des combats spectaculaires. Les compagnons de la Tourrentelles est un groupe de sympathiques compagnons composé en majorité d’habitants de tourrette-Levens. Véritables passionnés, ses membres ont créé une association dès la seconde édition de la fête médiévale. Depuis, ils participent activement à l’organisation, à la décoration du village et a l’animation de la fête médiévale.

PHOTOS-2014-4963.JPGIls proposent de nombreuses activités comme des chants, des danses, des ateliers, du tir à l’arbalète et des contes. Devenus de véritables spécialistes, ils sont souvent engagés dans les autres fêtes médiévales de la région.

PHOTOS-2014-0261.JPGLeur camp de vie, très soigné offre un véritable décor aux fêtes historiques. D’horizons différents, chaque compagnon apporte son savoir-faire offrant une diversité très appréciée. Ils présentent chants, danses, saynètes de rues, dans un superbe campement directement tiré d’une époque lointaine.

PHOTOS-2014-0282.JPGClan Tyrians sont des nomades Vikings au travers de leur camp, ils font des démonstrations de combats, du chien-loup Auroc et des ateliers.

AVRIL-2014-5066.JPGAVRIL-2014-5064.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a aussi le charme de « Reshamka » : les danseuses de cette compagnie orientale tribale vous emmènent dans un voyage festif au son des fifres et luths orientaux.

PHOTOS-2014-0309.JPGPHOTOS-2014-0399.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On continue les spectacles avec  l'association Arthus: l’affrontement inévitable entre un capitaine de compagnie et un coquillard qui donne lieu à des spectacles de grande illusion et de magie. Puis, on aperçoit les baladins de Meliador: vilains masqués, équilibristes, jongleurs et cracheurs de feu, force est de croire que l'on en prend plein les yeux et les oreilles.

PHOTOS-2014-0344.JPGLe clou du spectacle se passe avec la Fauconnerie Marche, des moments magiques assurés entre fauconniers et rapaces, entre ciel et terre. Buse, faucon, aigle, chouette ou hibou sont à l’honneur. Enfin, les musiciens du moyen âge ne sont pas oubliés avec le groupe "les Pies" qui  revisitent le patrimoine musical médiéval en l’accommodant à leur sauce. L’occasion de faire montre de jongleries verbales et autres prouesses jacassantes.

PHOTOS-2014-0361.JPGIl y a aussi le groupe Tropa Tornals avec son extraordinaire danseur Sufi Tanoura  qui nous transporte dans un monde « meilleur » liant nos sens dans un mélange de frisson et de beauté. C'est tout simplement fabuleux ! Et si après tout cela, vous n'êtes pas rassasié vous pouvez encore découvrir la sculpture sur pierre dans un atelier de création d’un petit blason en pierre naturel pour petits et grands.

PHOTOS-2014-4940.JPGChaque participant repart avec sa pierre taillée ou encore la forge à fusion de bronze qui présente le travail de forge et l'atelier façonnage de petits objets en étain que les visiteurs emportent. Tout cela entièrement gratuit comme c'est souvent le cas pour toutes les fêtes de la Cote d'Azur.....

PHOTOS-2014-5114.JPG

 

                        DIAPORAMA DE LA FETE MEDIEVALE


 
Repost 0
Published by freerider06 - dans comté de Nice

Retour Blog Principal & Commentaire