Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 21:55

Septembre-2013-0040.JPG Bien sur, le vin de Saint Paul de Vence est moins connu que les prestigieux résidents qui ont fait la légende du village. C'est en toute tranquilité et tout naturellement que l'on me repond que Saint Paul de Vence n'a pas besoin de faire parti du classement des plus beaux villages de France et que son vin n'a aucunement besoin d'avoir l'appellation d'origine controlé. On me repond encore plus naturellement: Demandez aux nombreuses personnalités qui séjournent ou qui resident à Saint Paul, pourquoi celui ci est un village hors norme !  Alors, voyons un peu qui sont ces nombreux "People" qui ont squatté les lieux...

Septembre-2013-8579.JPGLes peintres aiment à se rencontrer chez Paul Roux, saint-paulois aux multiples facettes, à la fois peintre, collectionneur et propriétaire du « Robinson » devenu en 1932 la célébre auberge de la Colombe d’Or, dont les murs sont encore aujourd’hui parés de leurs tableaux. Bien d’autres peintres suivront ce précurseur, tels Matisse et Picasso qui venaient à Saint-Paul « en voisins », l’un de Vence, l’autre de Vallauris et de Cannes où il a longtemps séjourné.

Septembre-2013-8612.JPGSeptembre-2013-8516.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les années 1950 et 1960 constituent l’âge d’or du village : Saint-Paul de Vence se transforme alors en un fabuleux plateau de cinéma sur lequel se croisent les vedettes du 7ème art français et étranger, attirées sur la Côte d’Azur par les studios de la Victorine à Nice et le Festival de Cannes.

Septembre-2013-0011.JPG

La fontaine de  Melchior Martin inscrite au titre des monuments historiques depuis le 4 octobre 1932

 

La présence de Jacques Prévert à Saint-Paul pendant une quinzaine d’années contribue à attirer de nombreux réalisateurs tels Henri-Georges Clouzot et André Cayatte. Prévert habita notamment à «la Miette» une toute petite maison située au coeur du village.

Septembre-2013-0036.JPGSeptembre-2013-0052.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

James Baldwin et Marc Chagall préférèrent s’installer dans la quiétude de la campagne saint-pauloise ; ils passèrent l’un et l’autre près de 20 ans au village. Saint Paul de Vence est une serie de personnalité qui ont fait la legende des lieux:  Au début des années 1950, les Maeght achètent une propriété à Saint-Paul de Vence qu’ils baptisent le « Mas Bernard », référence au prénom de leur fils qui décède en 1953 à peine âgé de 11 ans. Aimé et Marguerite Maeght sont profondément affectés par ce drame, mais sollicités par leurs amis artistes, ils décident de se lancer dans un incroyable projet qui pourra les aider à aller de l’avant.

Septembre-2013-8620.JPG

le raisin qui respire le soleil


 Avec l’aide de Georges Braque notamment mais aussi d’autres artistes, ils créent à Saint-Paul de Vence une fondation consacrée à l’art conçue par l’architecte catalan Josep Lluis Sert et par les artistes eux-mêmes. Ainsi par exemple, Giacometti, Miro ou encore Braque investissent les jardins, l’un avec ses sculptures qu’il installe dans la cour, l’autre avec un labyrinthe qui dialogue avec la nature, le troisième avec son grand bassin au fond duquel nagent des poissons de mosaïque. Inaugurée en 1964, la Fondation Maeght contribue depuis presque 50 ans au rayonnement culturel et artistique de Saint-Paul de Vence.

Septembre-2013-8798.JPGSeptembre-2013-8488.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Natif des Alpes-Maritimes, Célestin Freinet arriva en 1928 à Saint-Paul. Sa méthode, peu conventionnelle à l’époque, faisait jaser dans ce petit village d’un millier d’âmes ! Ainsi par exemple, il emmenait tous les après-midi les élèves en « promenades éducatives » dans le village ou dans la forêt, au cours desquelles il donnait des explications sur les vieilles pierres des maisons et des remparts, sur les fleurs, les arbres et les animaux. 

Septembre-2013-0054.JPGAu retour de la promenade, les enfants rédigeaient un petit journal qu’ils imprimaient eux-mêmes en classe et qu’ils envoyaient aux écoles des environs. Parfois, Célestin Freinet descendait à la grande fontaine pour une leçon de mathématiques : avec des cruches, les élèves devaient résoudre les problèmes de débit d’eau. L'école de Celestin Freinet à Vence est déclaré au patrimoine de l'humanité par l'UNESCO.

Septembre-2013-8588.JPGSeptembre-2013-8804.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est en 1941 que Jacques Prévert découvre Saint-Paul de Vence, attiré sur la Côte d'Azur par ses activités de scénariste pour le cinéma, à une époque où les studios de la Victorine à  Nice tournent à plein régime. Il pose ses valises à « La Résidence » (actuel « Café de la Place ») qui à l'époque était une auberge de village, avant de traverser la place et de prendre ses quartiers à la Colombe d'Or.

Septembre-2013-0079.JPG

Les citronniers se parent de leurs fruits remplis de soleil

 

Né dans le quartier pauvre de Harlem à New-York en 1924, James Baldwin lutta toute sa vie contre le racisme et les discriminations dont les communautés noire et homosexuelle faisaient l’objet aux Etats-Unis. Refusant la violence, il devint une des figures emblématiques du Mouvement des Droits Civiques au côté de Martin Luther King. Avec pour seule arme sa plume.

Septembre-2013-8495.JPGSeptembre-2013-8649.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il s’installa avec son compagnon Bernard Hassell à l’ombre des remparts du village de Saint Paul, dans un vieux mas du chemin du Pilon dont l’immense jardin planté d’oliviers, d’orangers et de lauriers constituait un lieu propice à l’inspiration. David, le frère de James, venait régulièrement lui rendre visite à Saint-Paul de Vence, tout comme les comédiens Harry Belafonte et Sidney Poitiers.

Septembre-2013-8547.JPGBeaucoup de ses amis musiciens lui rendaient visite au moment des festivals de jazz de Nice et Juan-les-Pins : Nina Simone, Joséphine Baker (dont la sœur habitait Nice), Miles Davis ou encore Ray Charles pour lequel James Baldwin composa plusieurs musiques. La France honora James Baldwin en l’élevant au rang de chevalier des Arts et des Lettres et chevalier de la Légion d’Honneur. En 1982, le recteur Paul Verdier le nomma Docteur Honoris Causa de l’Université de Nice.

Septembre-2013-0016-copie-1.JPG

la Grande Fontaine continue de faire couler son eau malgré ses 400 ans !

 

C’est bien à Saint-Paul de Vence qu’est née l’idylle d’Yves Montand et de Simone Signoret. C’est en effet à la Colombe d’Or, un jour d'août 1949, que se situe leur rencontre. Simone Signoret et Jacques Prévert entrent dans la célèbre auberge du village et tombent nez à nez sur Yves Montand. Simone Signoret invite par la suite Yves Montand dans la petite maison qu’elle possède dans le village sur la place de l’église. Un an et demi plus tard, le 22 décembre 1951, le Maire de Saint-Paul unit Ivo Livi et Simone Kaminker. Pendant bien des années, Yves Montand a immortalisé la Place où il joua des parties de pétanque disputées en compagnie de ses amis saint-paulois avec Lino Ventura ou encore Georges Géret, eux aussi familiers du village.

Septembre-2013-8894.JPGSeptembre-2013-8895.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1966, Marc et Vava Chagall quittent Vence pour s'installer à Saint-Paul. Ils font construire une grande maison à la sortie du village, qu'ils baptisent « La colline ». Cette maison est surtout conçue pour le travail, car même si Chagall a près de 80 ans, il est très demandé et reçoit de nombreuses commandes. Il a peint à Saint-Paul beaucoup de tableaux qui constituent des odes vibrantes à l'amour : les couples d'amoureux, nichés dans des ciels bleus toujours sereins, côtoient oiseaux et bouquets de fleurs, flottant au-dessus du village et de ses remparts.

Septembre-2013-8630.JPG

Vins des Baous de St Paul de Vence du célebre Louis Giraudo viticulteur des stars


 On peut citer encore de nombreuses personnalités qui sont liés à Saint Paul de Vence pour y avoir habité et sejourné: Modigliani, Jean Giono, Mylène Farmer, Aldo Maccione qui vit actuellement dans la commune, Donald Pleasence qui repose au cimetiére de Vence, Jacques Morali auteur et compositeur de disco music (Village People, YMCA), a vécu à Saint-Paul-de-Vence et repose au cimetière de Vence, l'artiste-peintre, dessinateur, sculpteur Théo Tobiasse, Bernard-Henri Lévy et Arielle Dombasle possèdent une maison au coeur même du village, Michel Boujenah s'est installé en périphérie.

Septembre-2013-8800.JPGMichael Schumacher, Rod Stewart et Penny Lancaster coulent des étés et des Noëls heureux en famille dans leurs villas privées respectives. Installé depuis 1971, l’ancien bassiste des Rolling Stones Bill Wyman y a construit deux maisons et s'est meme marié.  D'aprés vous pourquoi veulent ils tous habiter ici ?  Alors, vous croyez que le petit vin de Saint Paul a besoin d'un classement quelquonque pour se faire connaitre  ? Il se trouve déja dans toutes les bonnes caves des plus grandes personnalités de la planete ....

Septembre-2013-8872.JPG

  Mr le curé a beni la socca et la pissaladiére pour l'apéritif

 

                                  DIAPORAMA DU VILLAGE


  
Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 07:03

Septembre-2013-7539.JPG Des citrouilles, des potimarrons..., au mois d'octobre, le village de Châteauneuf de Grasse dans  les Alpes-Maritimes a fêté la grande famille des cucurbitacées. Après avoir grossies tout l'été au soleil, les courges sont prêtes à être consommées à toutes les sauces !

Septembre-2013-7542.JPGC'est une petite manifestation autour des cucurbitacées: bonne humeur, gastronomie et artisanat sont au rendez-vous de ce dimanche sans prétention... On y trouve une multitude de variétés de cucurbitacées comestibles et décoratives : des courges peintes, découpées, des courges en lampes, en poterie, en pâte à sel… plusieurs artisans vous initie à leur art au cours de cette fête, tout au long de la journée, les bénévoles de l’association « la courge d’abondance » emmènent le public à la découverte de ce légume si généreux.

Septembre-2013-7547.JPGLa fête de la courge à Châteauneuf a une nouvelle fois été couronnée de succès, en effet plus de 15 000 personnes se sont rendues à la plus célèbre fête de l'automne du canton Grassois. Un grand marché sous le signe de la courge : plus de quatre tonnes de cucurbitacées, 1 500 litres de soupes, des milliers de portions de spécialités confectionnées. Ambiance oblige aux couleurs de l'automne ! Une brigade de cuisiniers bénévoles ont transformé en direct des kilos de courges, et le public a pu se régaler de soupes, curry de courge, gnocchi de courge, gratins, desserts crêpes et autres délices.

Septembre-2013-7551.JPGClassé à l'inventaire des Sites, le village est bâti sur une colline complantée d'oliviers centenaires et domine la plaine d'Opio. Il offre un beau panorama des Alpes Italiennes à l'Estérel. Une table d'orientation complétera le point de vue qu'offre le village d'Opio en dessous de Châteauneuf, lieu ou le pauvre Coluche perdit la vie au guidon de sa puissante moto..

Septembre-2013-7555.JPGSeptembre-2013-7562.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En parcourant les ruelles fleuries du village, vous pourrez observer des bâtisses datant du XVIème siècle, ainsi que des vestiges de l'ancien Château-fort (fortifications, remparts, tour). Le village a été fondé au XIIe siècle par les seigneurs d'Opio. Ils ont construit un nouveau château sur le point culminant de leurs seigneuries. Il s'y trouvait déjà un "catellaras", une enceinte datant de l'âge du fer.

Septembre-2013-7560.JPGEn 1306 la seigneurie appartient à la famille de Grasse-Cabris, puis, à la suite d'un mariage, à la grande famille niçoise de Lascaris-Vintimille en 1400. Au XVIIe siècle, le vin, l'huile, le blé et les figues sont les cultures principales et font l'objet d'un commerce actif avec Gênes par les ports d'Antibes et de Cannes.

Septembre-2013-7568.JPGParmi les personnalités de la commune, on y trouve le roi Albert II de Belgique et la reine Paola de Belgique, qui y ont acheté une villa "Les Romarins" en 1991. Lorsqu'ils sont montés sur le trône en 1993. Ils ont ensuite acheté deux villas voisines (une pour les gardes du corps et le personnel, et l'autre pour leurs invités). Le couple royal y séjourne durant les congés de Carnaval, de Pâques, d'été, de Toussaint et de Noël ; de nombreux arrêtés royaux sont signés à Châteauneuf-Grasse. Leur yacht Alpa est amarré au port d'Antibes.

Septembre-2013-7576.JPGSeptembre-2013-7577.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour anecdote, j'ai travaillé un peu plus d'un an et demi à la poste de Châteauneuf de Grasse et j'y ai rencontré entre autre comme personnalité, l'acteur britannique Dick Bogarde  qui avait acheté une ferme du 15ème siècle, «Le Pigeonnier» au début des années 1970. Bogarde possédait plus de 400 oliviers dans sa propriété et pendant la récolte, je le voyais souvent en haut de l'échelle gauler les olives.

Septembre-2013-7578.JPGFait chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres en 1982 au moment ou je passais lui remettre son courrier, il est anobli par la reine Élisabeth II en 1992. Je rappelle pour mémoire qu'il est l'interprète de chef d'œuvre comme: Portier de nuit et surtout Les Damnés et Mort à Venise de Luchino Visconti.

Septembre-2013-7600.JPGSeptembre-2013-7602.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je passais aussi  distribuer le courrier de Richard Attenborough acteur, producteur et réalisateur britannique (oui je sais les british sont nombreux dans le secteur) connu pour son rôle dans le film La Grande Évasion ou encore pour Jurassic Park de Steven Spielberg où il joue le rôle de John Hammond. Il décroche l'Oscar du meilleur réalisateur en 1983 pour Gandhi. En tout cas, que ce soit Dick ou Richard, s'étaient des personnages très gentils et aimables ce que je ne peux pas en dire autant du français Philippe Bouvard habitant lui aussi la commune, mais ....passons les commentaires !

Septembre-2013-7607.JPG

tu veux ma belle courge ?


 Je préfère vous parler de quelques recettes que l'on peut trouver et même déguster sur place. Tout d'abord, la préparation de la soupe de courge : 1 portion de courge (300g), 2 pommes de terre, 1 poireau, 1 oignon, sel poivre, eau. Peler et couper en cubes les légumes, les laver puis les mettre dans une marmite avec de l'eau à niveau, cuire le tout pendant 40 mn puis assaisonner. Mixer et rectifier avec un peu de crème liquide. Servir avec des croutons !

Septembre-2013-7633.JPG

tarte à la courge


 Voici maintenant le sirop de potimarron à la châtaigne (très bon parait il avec du champagne) confiture de potimarron aux pommes, confiture de potimarron aux abricots secs, confiture de courge aux pignons, et sirop de courge et poire ....

Septembre-2013-7644.JPGIl y a aussi des pâtes de fruits au potiron et à l'orange: Prendre une belle orange non traitée de la commune voisine de Bar sur Loup dont on utilisera que le zeste, quelques pincées d'épices à pain d'épices, 500 g de chair de courge détaillée en cubes et cuites à la vapeur, puis réduites en purée au moulin à légumes. 550 g de sucre cristallisé, 1 sachet de pectine, style Vitpris + 50 g de sucre supplémentaires.

Septembre-2013-7650.JPGSeptembre-2013-7669.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mario Rostagni, C'est moi le roi de la soupe ! 


Vous avez donc votre potiron en purée, à laquelle vous ajoutez le zeste finement râpé de l'orange et les épices à pain d'épices. Dans un bol, mélangez le gélifiant avec les 50 g de sucre. Placez la pulpe du potiron dans une casserole. Portez à ébullition en fouettant. Ajoutez le mélange gélifiant-sucre. Reportez à ébullition. Après 1 minute, ajoutez la moitié du sucre restant. Reportez à ébullition. Ajoutez le reste du sucre et tournez sans arrêt la spatule dans le fond de la casserole en faisant des 8.

Septembre-2013-7683.JPG

Des cougourdes sculptées pour faire office de diffuseur de parfum ou de niche à décoration !


 Le feu doit être vif et la cuisson finale, quand tout le sucre est incorporé, doit se faire à gros bouillons pendant environ 8 minutes. Coulez la pâte dans un moule rectangulaire et laissez refroidir. Après, découpez cette pâte en petits carrés et roulez-les dans du sucre cristallisé.

Septembre-2013-7703.JPGSeptembre-2013-7728.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette fête de la courge à Châteauneuf de Grasse n'est pas seulement un régal pour les yeux, mais aussi pour les papilles. Pensez-y quand vous descendrez dans le pays Grassois, pays ou il fait bon vivre ! Chateauneuf est l'un de ces endroits des Alpes Maritimes ou le temps semble s'etre arrété mais ou la vie y est magique !

Septembre-2013-7731.JPG

 

DIAPORAMA DE LA FETE


  
Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 00:56

DECEMBRE-2013-1779.JPG Vous vous en doutez un peu, je suis un inconditionnel de la plus ancienne des marques de motocyclette au monde et depuis que j'ai eu l'âge de conduire un deux roues... C'est à dire depuis l'âge de 14 ans, j'ai possédé un nombre important de motos, jusqu'a faire partie d'un moto club et à en devenir le président. Pendant plus de 20 ans, j'ai côtoyé l'univers étrange et particulier du monde biker. Un monde avec ses règles, sa fraternité, sa loyauté, sa cruauté, et surtout l'omerta qui est une règle essentielle pour durer longtemps dans l'univers de la culture spécifique des motards.

Je parle bien sur des vrais, des bikers, pas des motards du dimanche conduisant une broyeuse de riz en plastique qui n'ont rien compris à la philosophie mécanique. Les années soixante en France ont été la porte ouverte à un esprit épris de liberté, après une décennie à reconstruire les ruines de la guerre de 39/45. Enfin, on allait pouvoir s'amuser... et ce sont bien évidemment les américains et leur culture qui allaient nous l'apporter !

DECEMBRE-2013-1785.JPGComme il existe un cinéma de genre western, science fiction, épouvante, érotique; il en est un dit d'exploitation à propos de films cherchant à profiter d'un courant, d'une mode.... C'est au milieu des années 60 que le phénomène bikers prend de l'ampleur avec un film devenu culte depuis ! Je parle bien sur de l'équipée sauvage avec Marlon Brando dont la popularité ne c'est jamais étiolé.

En la matière, les décennies soixante et soixante dix sont fastes. C'est l'âge d'or du genre ! Il est bien sur naturellement impossible d'aborder tous les films au cours duquel la moto tient une place importante. Tout d'abord, parce que la majorité de ces films sont d'origines Américaines et que la plupart n'ont pas traversé l'océan atlantique pour la simple raison que la traduction pour une version française aurait couté plus chère que ce que le film aurait rapporté de royalties à ses auteurs. Seuls les films avec des acteurs populaires et possedant une certaine notoriété ont pu faire la traversée vers la vieille Europe.

DECEMBRE-2013-1777.JPGDe plus la censure française était plus virulente que son homologue américaine (incroyable quand on sait que l'on passe pour le pays de la liberté). Et oui, les bikers sont perçus comme d'abominables sauvages: Bruit, fureur, viols, profanations, batailles rangées.... Ne respectant rien ni personne, chevauchant des machines infernales, des hordes de sauvages lubriques, envahissent villes et villages pour s'adonner à des orgies d'alcool et de sexe. Bienvenue dans l'univers du cinéma de bikers...

Le genre "film de bikers" est défini par une sainte trinité, L'équipée Sauvage, les Anges Sauvages et Easy Rider. Naturellement, le premier est considéré comme le plus important, celui qui établit une forme de code. Son influence sur les films à venir est énorme !

  Motorcycle Gang: Ce film est l'un des premiers à véritablement exploiter le phénomène bikers lancé par l'équipée sauvage. L'allure des protagonistes est d'ailleurs fidèle à l'imagerie du film de référence, blouson de cuir, Levi's, t-shirt blanc, etc. Les filles ont la taille fine, les seins pointus et portent volontiers talons, shorts et décolletés. Nous sommes en 1957 et depuis on n’a pas l'impression que dans nos années 2013 la liberté d'expression a beaucoup évolué ! Les tabous sont mêmes pires qu'avant...

  Les Anges Sauvages: Certaines œuvres définissent un genre. C'est le cas d'A bout de souffle pour la nouvelle vague, de la tour infernale pour le cinéma catastrophe etc ... Le film "Anges Sauvages" représente l'archétype du pur film de bikers. Peter Fonda et Nancy Sinatra était à leur apogée...

  Motor Psycho: C'est l'un des plus célèbres films du réalisateur Russ Meyer parodiant un certain genre. Ancien reporter de guerre 39/48. Ce réalisateur est l'un des maitres du cinéma caricatural...

 DECEMBRE-2013-1765.JPG

Le retour des Anges de l'Enfer: C'est le film de bikers par excellence. Ceci est du en grande partie à la présence authentique des Hell’s Angels et non de figurants tentant de leur ressembler. Puis l'acteur principal Jack Nicholson est un véritable fan de Harley Davidson ce qui assure une belle crédibilité.

 

Easy Rider: Ce film est une légende à lui tout seul. Parfait exemple d'œuvre indépendante. Son budget est estimé à moins de 400000 dollars et il en rapportera plus de 60 millions. Un triomphe qui change à jamais la manière d'aborder un film de bikers. Peter Fonda et Dennis Hopper détrônent Marlon Brando et Lee Marvin dans le cœur des motards. Plusieurs tentatives d'un Easy Rider 2 ont échoué. Votre serviteur du blog a même était appelé pour la promotion de l'un d'eux lors du festival du film à Cannes. Je me suis retrouvé en compagnie de Sheree J. Wilson la partenaire de Chuck Norris dans Walker Texas Ranger. Malheureusement le film ne verra jamais le jour, car Dennis Hopper et Peter Fonda possédant les droits d'auteur et étant méchamment fâchés n'accorderont jamais leur autorisation.

 

Hell's Angels 69: C'est l'un des plus beaux films de bikers. Les Hell's acceptent de cautionner et de participer à un film qui va enfin les montrer tels qu'ils sont ou du moins tels qu'ils ont envie d'être vus. C'est l'occasion de voir le président historique des Anges: Sonny Barger.

 DECEMBRE-2013-1784.JPG

Les Rues de Feu: C'est une comédie presque musicale ou les rôles de méchants sont attribués à un gang de motards. Ils sont tous entièrement vêtus de noir, portent des casquettes style Harley et leurs puissants engins sont absolument noir mat. Les bikers sont ici stylisés, d'ailleurs tous les personnages sont des archétypes dans une œuvre qui se veut une fable Rock & Roll ! Noir c'est Noir chantait Johnny Hallyday ...

 

Harley Davidson et l'Homme aux Santiags: Pour son amour démesuré pour Harley Davidson, Mickey Rourke à sans doute mis sa carrière en danger avec ce film. Le nouveau James Dean des temps moderne n'a pas du réaliser à quel point ce film est un navet ...

 1791.JPG

Fixing the Shadow « Beyong the Law » : Ce film est basé sur une histoire vraie. Charlie Sheen est un flic du FBI qui s'infiltre à l'intérieur d'un célèbre gang de motards hors la loi, "Les Jackals", qui traitent de la drogue et des armes à feu. Mais c'est aussi un monde où la frontière entre flic et légalité devient flou. Fixing the Shadow fait parti de cette série de films ou le scénario d'un flic infiltré a été légion dans les années 80/90. Si Charlie Sheen est peu crédible dans la peau d’un biker, par contre Linda Fiorentino ferait damner tous les bikers de la planète.

 

Le Rebelle: Une série pour midinette sentimentale ou le beau Lorenzo Lamas fait des ravages parmi la gent féminine. Ce n'est pas la série que je préfère bien sur ! J'ai tout de même rencontré le partenaire de Lorenzo aux Etats Unis dans l'un des meetings Harley.  Richmond Branscombe, le Bobby Sixkiller de la série fut pendant un certain temps l'ambassadeur de la marque "Indian".

 DECEMBRE-2013-1773.JPG

Hochelaga: Le Canada a connu plusieurs épisodes dramatiques liés aux activités de bikers locaux. Beaucoup d'encre a coulé à propos de la guerre des motards entre 1994 et 2002 opposant les Hell's Angels québécois à l'alliance Bandidos et Rock Machine. Ce film est l'histoire réussie de cette guerre sanglante et vraie... L'un des plus beaux films du genre.

 

Le Dernier Chapitre: Cette série canadienne relate l'histoire que je viens de citer ci dessus. Bien avant la série Américaine de Sons Of Anarchy, celle ci nous montre l'univers impitoyable de la mouvance bikers. Une très bonne série avec le fabuleux Michael Ironside.

 DECEMBRE-2013-1775.JPG

Burt Munro: Attention, film de légende sur l'incroyable Burt Munro joué par Anthony Hopkins. L'histoire vraie d'un homme âgé, en mauvaise santé, qui poursuit néanmoins son rêve jusqu'au bout, celui de se rendre sur le lac salé de Bonneville pour y battre un record de vitesse. Le film est un chef d'œuvre.

 

Les Impitoyables : Ce film assez simpliste, n'est pas désagréable du tout, les acteurs sont bons et le cadre qui se situe aux Everglades est magnifique. Ce film qui est sortie début 90 met en scène une mouvance de biker écolo face à la spéculation immobilière. Les "rond de cuir" et les costards cravates vont en prendre pour leur grade !

 DECEMBRE-2013-1770.JPG

Wild Hogs: Le titre français est "Bande de Sauvages" pas besoin de faire un dessin pour comprendre que l'on est dans le navet traditionnel ! Si Mickey Rourke s'était planté avec son film de biker, que dire de John Travolta avec celui ci ? C'est de la caricature bikerienne à 100%. Tim Allen, Martin Lawrence, William H. Macy sont en effet trés caricatural d'un certain club trés commercial qui a étè crée par la Motor Company.

 

Les Nouveaux Mousquetaires et Intervention Spéciale : Navet avec David Hasselhoff qui joue les chevaliers avec sa bande de justicier sur leur chevaux d'acier et qui justifie quelques scènes d'action brute. 

 

Hell Ride: Comme autrefois Sergio Léone sut écrire une nouvelle page de l'histoire des cow-boys en inventant le western spaghetti, Quentin Tarrantino fan de Harley Davidson ambitionne une réactualisation du film de bikers. Un néophyte peut comprendre et aimer cet exercice d'esthète, mais cela ne trompe pas votre serviteur du blog Free Riders.

 DECEMBRE-2013-1768.JPG

Sons Of Anarchy: Comme certains feuilletons ont vulgarisé l'univers des chirurgiens, Sons of Anarchy permet au grand public d'un peu mieux comprendre les rouages d'un moto club. C'est la série télévisé que j'adore et nous en sommes à la sixième saison... Sex, Drug & Rock & Roll, yeah !

 


Repost 0
Published by freerider06 - dans USA
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 23:35

48.jpg544 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laissez moi vous raconter la véritable histoire de Halloween. Le mot anglais "Halloween" viendrait de l'expression "All Hallow Eve" désignant la veille de la fête des Saints, ou la Toussaint. Ce serait en 1048 que le 1er Novembre est devenu le jour des morts. Chez les Celtes, principalement les Gaulois,  la veille du Nouvel An se célébrait le 31 Octobre. Selon la légende, la nuit du 31 Octobre les fantômes des morts rendaient visite aux vivants et pour apaiser les esprits, les villageois déposaient des offrandes devant leurs portes.

577

le pilote Ted Striker et l'hotesse de l'air Elaine Dickinson equipage particulier de Dr Flouse


 Mais, pour s'assurer que les mauvais esprits passeraient leur chemin, on se revêtait en plus de costumes épouvantables et l'on se maquillait de façon effrayante. La culture celte disparut peu à peu en France, alors qu'elle se développait en Irlande, Ecosse et Pays de Galle. La famine conduira les émigrés irlandais jusqu'aux Etats-Unis où se répandra largement cette coutume. Devenue fête nationale aux USA à la fin du XIXème siècle, Halloween est à nouveau célébrée en France depuis la fin du XXe siècle.

Septembre-2013-8963.JPGSeptembre-2013-8965.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les pizzas de Horny le clown sont diaboliques 


Le Dr Flouse, cet inquietant personnage en connait un rayon en littérature fantastique, sa collection de livres lui permet de vous devoiler l'histoire vraie de la fameuse citrouille. La légende irlandaise a donné son origine à la citrouille d'Halloween le "Jack'o lantern".  La légende raconte que Jack était un vieil homme ivrogne, radin et méchant. Un jour qu'il buvait au pub, le diable lui apparu pour lui acheter son âme. Rusé, Jack parvint à le convaincre de boire avec lui et lorsque qu'il fut temps de payer, le diable se changea en pièce. Jack prit la pièce de six pence. Il la mit dans sa bourse qui dit-on avait une serrure en forme de croix, empêchant ainsi le diable de partir.

Septembre-2013 8952

  Lord Lestat de Lioncourt et la comtesse Lucrèce Borgia


 Le diable finit par convaincre Jack de le libérer contre la promesse qu'il le laisserait tranquille et qu'il ne le prendrait jamais en enfer. Le jour où Jack mourut il se rendit au Paradis d'où il fut chassé à cause de sa méchanceté. Ne sachant où aller il se rendit en Enfer où le diable fut bien content de lui rappeler sa promesse. En désespoir de cause, Jack négocia avec le diable pour qu'il lui donne une braise pour y voir clair dans la nuit éternelle. Jack plaça sa braise dans un navet creusé et depuis il erre éternellement sa lanterne à la main. Avec le temps le navet fut remplacé par la citrouille.

Septembre-2013-8968.JPGSeptembre-2013 8977

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la comtesse Elizabeth Bathory à droite

 

 

Mais, les véritables origines se trouveraient 300 ans avant J.-C., une société secrète de prêtres tenait sous son emprise le monde celte. Chaque année le 31 octobre, ceux-ci célébraient en l'honneur de leur divinité païenne Samhain (ou Samain), un festival de la Mort des prêtres se déplaçant de maison en maison, réclamaient des offrandes pour leur dieu et exigeaient parfois des sacrifices humains.

Septembre-2013 8972

Frau Murder et Lucifera anciennes patientes du Dr, mortes pendant l'operation


 En cas de refus, ils proféraient des malédictions de mort sur cette maison, d'où le "trick or treat", malédiction ou présent (cadeau), pour être plus clair: une offrande sinon la malédiction. Pour éclairer leur chemin, ces prêtres portaient des navets évidés et découpés en forme de visage, où brûlait une bougie faite avec de la graisse humaine de sacrifices précédents.

Septembre-2013-9001.JPGSeptembre-2013 8994

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gomez Addams et Morticia Addams à gauche. Maghella à droite

 

Ces navets représentaient l'esprit qui allait rendre leurs malédictions efficaces. Le choix du 31 octobre n'est pas une coïncidence. Le 31 octobre est l'un des quatre plus importants sabbats des sorcières, les quatre jours "cross-quarter" du calendrier. Le premier, le 2 février, populairement connu comme le jour du "ground-hog" en l'honneur de Brigit, la déesse païenne de la guérison. Le deuxième, un jour férié de mai nommé Beltane signalait le temps des plantations pour les sorcières. Ce jour-là, les druides exécutaient des rites magiques, pour favoriser la croissance des récoltes.

Septembre-2013-8989.JPG

Les Sorcières d'Eastwick toujours en chaleur


 Le troisième, un festival des récoltes en août en l'honneur du dieu Soleil commémorait celui qui brille, Lugh. Ces trois premiers jours "cross-quarter" marquaient le passage des saisons, le temps de planter et le temps de récolter, de même que le temps de la mort et de la résurrection de la terre.

Septembre-2013-9004.JPGSeptembre-2013-9100.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Crow  & Rackham le Rouge


Pour les druides, le 31 octobre était à l'origine la nuit où Samhain revenait avec les esprits des morts. Ces derniers devaient être apaisés; c'est pourquoi il fallait traiter avec eux sinon les vivants seraient trompés. D'immenses feux étaient allumés, sur les sommets des collines, pour effrayer les mauvais esprits et apaiser les puissances surnaturelles qui contrôlaient les processus de la nature.

Septembre-2013-9154.JPG

Le professeur James Moriarty


 Les costumes et déguisements d'Halloween sont issus à l'origine de l'idée des druides celtiques qui prétendent que les participants au cérémonial devaient porter des têtes d'animaux et leurs peaux, afin d'acquérir la force de la bête qu'ils représentaient. Les masques ont, traditionnellement été des moyens animistes pour se protéger d'une manière superstitieuse des esprits mauvais ou pour que celui qui le porte puisse changer de personnalité, afin de communiquer avec le monde des esprits.

Septembre-2013-9010.JPGSeptembre-2013 9119

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le comte Nosferatu à la batterie

 

Toujours est-il que dans une ambiance beaucoup plus festive, quelques adultes qui n'ont toujours pas grandi, profite de l'occasion pour mettre au programme une fête supplémentaire sur leur calendrier. Si beaucoup d'entre eux viennent de l'époque du Baby Boom, ils ont l'avantage de nos jours de ne plus avoir à prendre de champignons hallucinogénes pour pouvoir s'amuser.

Septembre-2013 9124Septembre-2013 9141

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Elena de Vampire Diaries 

 

Le Docteur Flouse veille au grain, il tient beaucoup à la santé des futures clientes de cette soirée méphistophélique, il s'est très vite aperçu que beaucoup d'entre elles avaient besoin de chirurgie esthétique et donc, qu'il fallait les maintenir en forme jusqu'au jour ou elles prendront la direction de son cabinet diabolique avec sur elles les cartes bleues de leurs maris.

Septembre-2013-9056.JPGSeptembre-2013 9050

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce fut une belle soirée, très bien orchestré par un groupe démoniaque et une chanteuse à la voix d'outre tombe. La reprise de certains standards des années 70, on vu resurgir les spectres de Jim Morrison, Jimmy Hendrix, Janis Joplin, Kurt Cobain, John Belushi des Blues Brothers et plus prêts de nous Lou Reed encore tiéde ou encore Amy Winehouse toujours aussi bourrée, de quoi frissonner de plaisir et de nostalgie morbide. Merci au groupe Mentonnais Vivie's qui a assuré la soirée de 22h à 2h du mat sans s'arrêter et jusqu'a la mort subite. Merci au restaurant le Capriccio de Châteauneuf de Grasse pour cette répugnante soirée, c’était sanglant et bien dégoulinant à souhait. Le true Blood a coulé à flot (picon biére) ....

Septembre-2013-9093.JPGSeptembre-2013 9099

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Pas de boogie woogie avant de faire vos prières du soir

 

Aux dernières nouvelles, le Dr Flouse se serait enfui au Nicaragua (merveilleux pays qui ne pratique pas l’extradition) suite à un avis de recherche de la police française. Il aurait mis de la farine frelatée de pois chiche PIP à la place du silicone réglementaire dans les prothèses mammaires de ses clientes. Le pronostic vital est engagé sur la plupart des patientes dixit Lolo Maserati (Pour Nabilla, c'est le cerveau qui s'émiette)....

Septembre-2013-9028.JPGSeptembre-2013-9076.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour toute information à un possible recours, veuillez vous adressez à l’incorruptible Rosedinde Fachelot animatrice de télé à ses heures et ex ministre de la maladie de l’abominable nimbus, spécialisée dans les questions sans réponse et de l'escroquerie à la vieille qui possede des parfums nauséabonds "Unreal"…

Septembre-2013-9143.JPG

Septembre-2013 8959     

                       


 

                               

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grace à sa méchanceté chronique l'odieux Dr Flouse a gagné le deuxieme prix des costumes. Il a reussi à pervertir une jurée.

 

  DIAPORAMA DE LA SOIREE



  
Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 18:30

Septembre-2013-2170.JPG Jusque dans les années 50, toutes les terres situées dans l'arrière pays niçois et cannois étaient dédiées à la vigne et à l'olivier. Les villages de l'arrière-pays niçois ne comptaient alors pas moins de 3700 vignerons ! 

Septembre-2013-2133.JPGSeptembre-2013-2127.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les vendanges avait lieu de septembre à novembre pour laisser au raisin tout le temps pour sa parfaite maturation. Les vendanges étaient très tardives pour les cépages mourvèdre, braquet, folle noire et rolle (cépages spécifiques au pays de nice) afin de laisser se développer la pourriture noble.  Bien sur, il y avait aussi les cépages de Grenache et de Syrah qui était pour l'essentiel de la production locale. Les rendements étaient très faibles, de l'ordre de 25 Hl/ha, et permettaient d'obtenir des vins très structurés aux tanins nobles et aux arômes variés et concentrés.

Septembre-2013-2120.JPGLes vinifications s'opéraient bien sur suivant les méthodes artisanales les plus traditionnelles. Oh bien sur, comme pour l'oliveraie familiale, il n'était pas question d'en faire du commerce, cela représentait à peine la consommation pour l'ensemble de la famille. Quand il y avait les vendages avec ma grand-mère et mon père, j'étais tout heureux de cueillir les grappes de raisin dorées par le soleil. Même le Maire actuel de Mouans-Sartoux, alors en culotte courte faisait les vendanges dans notre propriété avec ses parents.

Septembre-2013-2070.JPGSeptembre-2013-2074.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Face à la pression foncière favorisée par la situation géographique exceptionnelle et le tourisme grandissant, les vignerons des Alpes Maritimes ont tous abdiqué et cédé leur terre les uns après les autres... Sauf quelques rares exceptions comme le merveilleux et sublissime Bellet de Ghislain de Charnacé, petit-fils du Baron de Bellet  qui a été servi à l’occasion du mariage monégasque du Prince Albert et de la Princesse Charlène et qui a résisté aux promoteurs. La propriété familiale de Mouans-Sartoux n'a pas échappé à la règle comme beaucoup d'autres, elle s'est morcelée....

2191.JPGLorsqu'on savoure un vin provenant du sud, c'est un peu d'histoire que l'on déguste. Une histoire qui a débuté il y a 2600 ans, quand les Grecs introduisent dans leurs comptoirs  des rives occidentales de Méditerranée pour la première fois, une fabuleuse plante : la vigne. Depuis, l'art de sa culture et la tradition viticole ont fait du chemin. Toutefois, historiquement, la Provence et le Pays de Nice demeurent les tout premiers vignobles de France, les plus anciens.

Septembre-2013-0032-copie-1.JPGSeptembre-2013-0257.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La tour Jean 


A partir du IIe siècle avant J.-C., les Romains s'installent sur les terres ligures (la Ligurie va de Cannes à la Spezia) colonisées quatre siècles plus tôt par les Grecs. Ils développent la culture de la vigne et organisent la Provincia Romana, la Provence, et la Provincia dei Alpi Marittimo, l'actuel pays de Nice. C'est l'époque de la fondation du port militaire de Fréjus, Forum Julii et de la ville de Cénemelum (Nice Cimiez).

2204.JPGPuis Rome étend son empire et la vigne se glisse dans les pas des conquérants. C'est ainsi que le vignoble se fixe progressivement dans les régions gauloises : Vallée du Rhône, Beaujolais, Bourgogne, Gascogne et Bordelais. Après la chute de l'Empire Romain, il faudra attendre le Haut Moyen Age pour voir la vigne se développer à nouveau dans notre région, sous l'influence cette fois des grands ordres monastiques.

Septembre-2013-0259.JPGSeptembre-2013-2045.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du Ve siècle au XIIe siècle, les abbayes de Saint-Honorat (plus vieille abbaye d’Europe) sur les iles de Lérins, au large de Cannes, Saint-Pons à Nice et du Thoronet dans le Var produisent du vin qui n'est pas uniquement destiné à la consommation des moines ou à l'élaboration de vin de messe. Le vin de la Gaude par exemple (arrière pays niçois), un claret, était très connu car exporté vers le nord de l’Europe à partir des ports de Cannes, Nice et Antibes.

Septembre-2013-2117.JPG

Mon fouloir consiste à faire éclater les grains de raisins sans pour cela écraser les pépins. Il a pour effet de libérer le maximum de jus, de mettre en contact les levures, d'aérer le moût pour permettre un bon départ de la fermentation


 Soigneusement commercialisé, il contribuait notablement aux revenus des établissements monastiques. A partir de XIVe siècle, les grandes familles nobles vont acquérir et gérer de nombreux vignobles et construire les fondations de la Provence et du Pays niçois viticole moderne.

Septembre-2013-2046.JPGSeptembre-2013-2047.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme la Provence, le Pays de Nice est à dominante calcaire. Plus à l'Ouest, face à la mer, affleurent les massifs cristallins du Tanneron. Les paysages, sont composés de collines et de petites montagnes aux courbes plus douces, couvertes de végétation arbustive et de forêts. En continuant vers l'Ouest, entre Cannes et Saint-Tropez, cet ensemble cristallin est troué de traînées éruptives aux roches souvent étonnantes comme les porphyres colorés du massif volcanique de l'Estérel.

Septembre-2013-2144.JPGA ces deux ensembles géologiques, calcaires et cristallins, correspondent deux formations végétales caractéristiques de la zone méditerranéenne: la garrigue sur sol calcaire et le maquis sur sol cristallin. Aucun de ces deux types de végétation ne peut constituer d'importants apports en humus. En règle générale, les sols de la Provence viticole sont donc pauvres, bien drainés mais souvent sensibles à l'érosion. Ces terrains peu profonds, sans excès d'humidité, conviennent parfaitement à la plante méditerranéenne qu'est la vigne.

Septembre-2013-2064.JPG2194.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 L'ensoleillement est la première caractéristique du climat de notre région avec 2900 à 3000 heures par an record national. Les températures sont particulièrement élevées en été, mais la diversité du relief ménage souvent à peu de distance, des différences importantes. Comme toute zone méditerranéenne, la région reçoit ses précipitations, parfois violentes, en automne et au printemps au changement de lune. Les étés sont secs et chauds, parfois brûlants dans l'intérieur des terres, lors des journées sans vent.

Septembre-2013-2061.JPG

Colonnes en pierre de Rognes


 Plus haut, je parlais de l'exceptionnel Bellet de Nice qui a comme Saint patron des vignerons, Saint Vincent. Depuis l'an 304, la Chrétienté célèbre Vincent d'Espagne, martyrisé à Valence et supplicié sur un lit de tessons de bouteilles. La particularité niçoise fait que le Comté de Nice possède son propre Saint-Vincent.

Septembre-2013-2049.JPGSeptembre-2013-2088.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Don Quichotte offert par Picasso à mon pére

Originaire de Cimiez l’ancienne citée Romaine (quartier de Nice), il devint le patron local des vignerons car, lorsqu'on lava ses ossements pour les placer dans un reliquaire, l'eau se transforma en sang, que la liturgie assimile au vin au moment de la consécration.

Septembre-2013-7747.JPGLe vignoble de Bellet est certainement l'un des plus anciens de France et sa plantation remonte vraisemblablement à l'époque de la fondation phocéenne de Nikkaia. A ce jour, le vin de Bellet est mondialement connu. Apprécié par Louis XIV et puis par le Président Thomas Jefferson et plus près de nous, par Jules Romain, il trouve actuellement toutes ses lettres de noblesse sur les plus grandes tables. C'est un vin rare et exceptionnel. Il est le seul AOC de France dépendant du territoire communal d’une grande ville.

Septembre-2013-2090.JPGSeptembre-2013-2176.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans ma cave, on retrouve encore les vestiges de cette époque: Tonneau en chêne, barriques de vin, pressoir à raisin et broyeur, égrainoir, machine à boucher les bouteilles de vin, des Dame-jeanne en verre pour conserver et transporter le vin, des Cassier à bouteilles, Pot à lait de 25 litres environ, sulfateuses  etc .... Je conserve encore les images de cette époque révolue qui comme pour ceux qui l’on connu était pleine de promesse et d’espoir d’un monde meilleur !

Septembre-2013-2167.JPG

Septembre-2013-2162.JPG                     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

armoirie du Comté de Nice sur la porte du donjon


Voici une selection de vins locaux de tres grandes qualités et dont, il est certain de dire que l'on ne se trompera pas sur le produit. Tous viennent du terroir local, du Var et des Alpes Maritimes. Tous sont des vins du soleil pour une cuisine du soleil: C'est à dire inoubliable ! La plupart sont dans ma cave ou bien, je les ai deja gouté. Voici ma selection:

CLOS SAINT-JOSEPH  VILLARS/VAR
LES COTEAUX D'AZUR DE SAINT JEANNET
DOMAINE OTT
CHATEAU VIGNELAURE
CHATEAU  MIRAVAL (chateau de Brad Pitt & Angelina Jolie)
Chateau  MINUTY
CHATEAU RASQUE
CHATEAU DE BERNE
CHATEAU SAINTE ROSELINE
CHATEAU DE SAINT MARTIN
CHATEAU  MAIME
CHATEAU DE BELLET
BELLET CLOS SAINT-VINCENT
BELLET CLOS NICEA
ABBAYE DE LERINS SAINT HONORAT
CHATEAU DU ROUET

                       

                                 DIAPORAMA CHATEAU LA BASTIDE


  
Repost 0
Published by freerider06 - dans region sud
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 05:30

 JUILLET2013-2351.JPG

Le Cours Saleya ..la meme chose dans l'autre sens

 

....car la balade se prolonge vers le marché aux fleurs, réputé pour ses variétés. Et tous les jours, été comme hiver, le Cours Saleya est rythmé par les déambulations de touristes et habitants, les discussions aux terrasses des cafés. Au-delà d’un décor agréable, le Cours Saleya est imprégné d’histoire. Une histoire locale que chacun peut découvrir à travers le Palais de la Préfecture, ancien Palais Royal des rois sarde construit au début du XVIIème siècle sur la place de la chapelle de la Miséricorde, véritable joyau de l’architecture baroque.

JUILLET2013-2541.JPGCet espace est désigné dans les textes anciens comme la Marina. A partir de 1714, le terme Palco prévaut. Il est indiqué Cours sur le cadastre. Puis au début du xxe siècle, adopte son nom actuel de Cours Saleya.

JUILLET2013-2238.JPGÀ l’origine, le Palco (Cours) se forme probablement sur un espace laissé libre entre une ligne de maisons fortifiées parallèles au rempart du front de mer. Dans la première moitié du XVIIIe siècle, le Cours trouve son axe définitif lors de la construction des corps de bâtiments de la Terrasse, accessible au public, le long du rivage. En 1748, il est presque entièrement nivelé.

JUILLET2013-2239.JPG

Des bouquets pour ne pas ruiner les Messieurs...


 De nombreux magasins se développent jusque devant le jardin royal. Vers 1750, une association de commerçants et de propriétaires est fondée pour défendre leurs intérêts communs. A l’est, le palais du Sénat est agrandi et la chapelle du saint-Suaire se dote d’une nouvelle façade.  À la fin du XVIIIe siècle, la pratique de la promenade devient le loisir préféré d’une riche clientèle oisive. Le Cours et les Terrasses sont le centre de la vie mondaine niçoise.

JUILLET2013-2222.JPGLes familles de notables fréquentent les cafés et les boutiques de luxe. La nombreuse colonie étrangère d’Anglais et de Russes blancs, s’extasie du panorama et des couchers de soleil depuis le haut des Terrasses. En 1827, à l’extrémité orientale du Cours, un monument dit des Serruriers est érigé en l’honneur du roi Charles Félix, sur la place éponyme. En face, le côté nord comprend aussi des bâtiments avec jardins et terrasses privés, au premier étage, surplombant le Cours.

JUILLET2013-2263.JPGEn 1839, dans une de ses maisons, Benoit Visconti ouvre l’Établissement Littéraire Visconti, salon-littéraire qui reste pendant plus d’un demi siècle l’adresse de référence internationale pour tous les passionnés des arts et des lettres. Dans les salons et jardins, les dames organisent des soirées de charité. Sur le Cours, la terrasse de Visconti est le lieu où tout hôte de marque doit être vu. On y assiste à des concerts musicaux et à des fêtes nocturnes illuminées.

JUILLET2013-2294.JPG

Pour faire " li bignéta dé flou dé cougourdéta "

 

Dans le même temps, le Consiglio d’Ornato décide d’ouvrir le Cours sur la mer avec une porte Marine sur celle existante à trois arcades, puis une porte dite Charles-Félix dans l’axe de la rue du Sénat et un passage sous la terrasse en face du palais du gouvernement. En revanche, son alignement sur le côté nord, prévu dans le plan régulateur, n’est réalisé qu’après l’annexion du comté de Nice à la France.

JUILLET2013-2282.JPGLe 22 juillet 1861, la municipalité de Malausséna approuve la création sur le Cours du premier marché aux fleurs, fruits et légumes de la ville. En 1892, le corso du carnaval abandonne le Cours et migre vers la ville nouvelle. Les boutiques de luxe suivent le mouvement et s’installent sur le quai, l’avenue de la Gare et la place Masséna. Le Cours perd son caractère festif.

JUILLET2013-2297.JPG

Les couleurs de Nissa la Bella


 En 1900, il est couvert par une halle métallique à usage du marché. En 1930, la couverture métallique existante est remplacée par une construction en béton. Dès lors, en dehors des horaires de marché, le Cours se transforme en un vaste parc à voitures où le piéton est exclu. Progressivement délaissées, les Terrasses sont fermées au public dans les années 1960.

JUILLET2013-2315.JPGIl n'est pas étonnant de trouver un Giordano sur le Marché Saleya. Cette ville si elle ne s'appellerait pas Nice, elle s'appellerait Giordano.


L’inesthétique halle de béton est démolie en 1980 sous l’impulsion du Maire Jacques Médecin qui fut, sans doute, l’élu le plus chéri de la population. D’importants travaux de rénovation sont entrepris pour réaliser un parc de stationnement souterrain, et redonner au Cours sa vocation de promenade sous forme de zone piétonnière.

JUILLET2013-2517.JPGLe Consiglio d’Ornato est l’héritier d’un processus de modernisation politique, initié depuis le XVIe par la maison de Savoie, qui visait à imposer le modèle turinois aux développements urbains de ses provinces. Et cette tradition de planification, marquée par l’abondance de projets fait du chef-lieu du comté de Nice, une exception urbaine par rapport aux autres villes françaises.

JUILLET2013-2525.JPGEn 1860, à l’Annexion, l’autorité royale sarde disparaît. Le Consiglio d’Ornato est aboli mais sa logique continue d’inspirer l’administration française sur de nombreux projets jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Voilà ce qui confère à la Ville de Nice, cet air « Italien » que l’on retrouve dans toute la vieille ville, aujourd’hui encore tant au niveau de l’architecture de ses églises et cathédrales que dans l’édification et la coloration de nos traditionnelles maisons Niçoises.

JUILLET2013-2265.JPGL'une des principales activités sur le cours Saleya est bien entendu le fameux marché aux fleurs. Toute la journée de 6 heures à 17 heures trente, du mardi au dimanche. Vous pourrez trouver sur ce marché, de nombreux produits de la région tels que le caviar d'olive à la truffe, la socca, mais vous pourrez également y trouver des fruits, des légumes, ainsi que des plats typiquement niçois.

JUILLET2013-2288.JPGClassé par le Conseil National des Arts Culinaires parmi les marchés d’exception en France. Il fait partie du Top 10 des meilleurs marchés traditionnel du monde. Abritées par de jolies tentures rayées, des centaines de fleurs vous font de l’œil. Les fleurs ont toujours joué un rôle important dans l'histoire de Nice et le la Côte d'Azur. Il sera difficile de résister aux géraniums multicolores, aux fuchsias d'un mauve intense, aux dahlias à fleur d'anémone, aux impatiens éclatantes proposés par les pépiniéristes.

JUILLET2013-2293.JPGSi on se laisse aller à flâner devant ces compositions florales harmonieuses, c'est une bouffée de senteurs, un bouquet de couleurs, de plantes, de fleurs exotiques qui nous attend. Des noms de fleurs sont donnés à certains quartiers de la Ville, comme le Vallon des fleurs ou Valrose. La fleur est aussi un motif que l'on retrouve sur de nombreuses frises qui ornent les avant-toits de maisons niçoises. Et ce n'est pas un hasard si le costume traditionnel niçois avec tablier et capeline est celui des "bouquetières". C'est certainement la douceur de son climat, qui a permis à Nice d'acquérir une réputation internationale dans la culture des fleurs.

JUILLET2013-2299.JPGL'oeillet de Saint-Laurent, le mimosa de Mandelieu, les violettes de Tourrettes sur loup , les roses et le jasmin de Grasse, ou le bougainvillier découvert et ramené du Brésil lors d'une expédition du premier navigateur Français à faire le tour du monde (Louis-Antoine de Bougainville en 1766), sont quelques-unes des fleurs emblématiques de la Côte d'Azur.

Septembre-2013-2390.JPGSans pissalat pas de vraie Pissaladiere


Sont proposés dans ce marché des fruits, des légumes, des produits locaux qui proviennent authentiquement de l'arrière-pays niçois, «le potager», lou plantié, ou l'ouort en niçois. Les spécialités sont très influencées par la proximité des régions italiennes de la Ligurie et du Piémont. C’est un ravissement pour les yeux et un délice pour les papilles gustatives.

Septembre-2013-2445.JPGFruits "traditionnels", légumes, épices, fruits exotiques, fruits confits, pâtes d’amande, produits du terroir et spécialités locales (socca, pissaladière, fougasse…) se côtoient dans une atmosphère colorée et agréable. Ici, l’ensorcellement est de mise. Tâches multicolores des étalages sur fond ocre ou parme des maisons…jamais cet espace ne fut si bien composé comme on le dit d’un tableau » écrivit le niçois Louis Nucera.

Septembre-2013-2454.JPGD’un côté sont regroupés les producteurs locaux, agriculteurs, apiculteurs, fromagers…de l’autre les fleuristes, les confiseurs, les marchands d’épices ou de produits Corse et italiens. Le point d’orgue de la visite pour niçois et touristes est l’arrêt au stand de la marchande de socca. Pour la plupart des niçois la socca se déguste sur un marché en compagnie d’amis, au milieu des bruits des marchands et des conversations  enveloppés par une odeur de feu de bois.

Septembre-2013-2465.JPGBien sur l'immobilier a fait rage sur le littoral, n'empeche que la production du terroir des Alpes Maritimes n'est pas si ridicule que cela et surtout grace à son arriere pays, et si nous ne pouvons concurencer les autres départements en terme de production, la qualité de nos produits est sans egale. Voici quelques chiffres:

Septembre-2013-2475.JPGAvec 1890 exploitations pour 42000 hectares cultivés et un chiffre d'affaires de 92 millions d'euros, les exploitations maraicheres sont surtout familiales. Elles alimentent les etals du marché Saleya avec une douzaine de produits phares comme les salades, les courgettes fleurs, les blettes, les tomates, aubergines ou les fraises....

Septembre-2013-2486.JPGL'agriculture du 06 se caracterise surtout par sa qualité et est considéré par la chambre de commerce comme la meilleure de l'hexagone. 181 exploitations sont certifiées "Bio", 70 hectares de vignobles en AOC Bellet, 180 apiculteurs (80 tonnes/an), 350000 oliviers pour 600 tonnes d'huile certifié AOP la meilleure de France, 17 exploitants de plantes à parfum et aromatiques, 80 producteurs d'agrumes et 270 éleveurs pour 75000 tétes de brebis en montagne, plusieurs producteurs de safran bio...et aussi le diamant noir, la truffe et meme une champignonnière installée dans le tunnel des anciens chemins de fer. A voir absolument !

Septembre-2013-2494.JPGEnfin on n'oubliera pas que Nice est une enfant de la montagne, mais aussi de la mer. Une multitude de poissons fraichement péchés aiguisent l’appétit des passants, mais aussi des mouettes et des goélands qui observent de loin ce festin. La pêche arrive le matin vers 8h et garantit donc une fraîcheur absolue.

Septembre-2013-2498.JPGLes poissons encore frémissants, sont répartis en fonction de leur variété:  Poissons bleus (sardines, anchois, bonites), merous, carrelets, grondins, lottes, soles, dorades, merlans, loups, Saint Pierre, chapons, mostelles, merlus, sérioles, thons, maqueraux, sars,  poulpes, calamars, supions seiches, raies, gambas et crabes et crustacés, et enfin, le caviar de la méditerranée, le met rare dont tous les niçois fins gourmets raffolent : La pouuuuuutiiiinaaaaaa !

Septembre-2013-2508.JPG

 

                                   DIAPORAMA DU MARCHE


 
Repost 0
Published by freerider06 - dans comté de Nice
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 18:12

JUILLET2013-1823.JPG Dans mon précédent reportage, vous avez découvert l'histoire fabuleuse des Barcelonnettes et avant de vous parler des deux sites que nous allons visiter, il est bon de rappeller quelques évenements historiques et culturel de cette magnifique Vallée de l'Ubaye. Depuis Novembre 2004, la ville de Barcelonnette (vallée de l’Ubaye) est jumelée avec le site de Valle de Bravo situé dans l’Etat de Mexico à une centaine de km de Mexico.

JUILLET2013-1826.JPGValle de Bravo est un site de villégiature implanté à 2000 m d’altitude et comptant 28 000 habitants hors saison touristique. C’est un choix qui a été fait afin d’œuvrer pour faire vivre les liens historiques et culturels qui les unissent depuis l’époque des premiers émigrants barcelonnettes vers le Mexique. Pour la petite histoire, l'arrière-grand-père de l'actuel maire de Mexico était de Barcelonnette ! Pour les habitants de la vallée de l’Ubaye, le lointain pays du Mexique fait partie du quotidien et de la famille; tous ont un cousin, un oncle ou un grand oncle au Mexique…

JUILLET2013-1838.JPG

Le lac de Serre Ponçon

 

Barcelonnette et la vallée firent un temps partie des états de la maison de Savoie et dépendante du Comté de Nice et de son sénat. A partir de 1388, Barcelonnette appartient, ainsi que toute l'Ubaye, à la maison de Savoie qui la conserva jusqu'en 1713. En 1388, le comté de Nice, menacé par les Anjou de Provence, se rattache  à la Savoie. A l’instigation de Jean Grimaldi (maison souveraine des seigneurs et princes de Monaco et d'Antibes), baron de Beuil, gouverneur de Nice. Amédée VIII  de Savoie (1391-1440), devient protecteur de Nice, au nom des descendants de Duras. L’arrivé du comte de Savoie(bientot duc) fait battre en retraite les Angevins, qui repassent le Var et reculent jusqu’à Grasse avant de s'enfuir totalement.

JUILLET2013-1849.JPGNotre pays, c’est donc le Comté de Nice, particulier, original, peu facile à appréhender, rebelle à tout cartésianisme, impropre à toute étiquette. C’est ainsi que pour la première fois en 1392, apparaît le titre de « Comté de Nice » ainsi attribué au jeune Amédée VIII, « Comte de Savoie ,( futur duc de la méme maison) Nice et Vintimille, duc de Chablais et Aoste, marquis en Italie, prince et vicaire général du St Empire ». La Provence est désormais amputée des vigueries, de Nice, du Val de Lantosque, du Comté de Vintimille, de Puget-Théniers, de Barcelonnette et de la Baronnie de Beuil. La dictature Provençale prend donc fin !

JUILLET2013-1856.JPG

La chapelle Saint Michel

 

Original, certes, le Comté de Nice l’est. Il est aussi une terre de paradoxes, de contrastes. Coincé entre la Mer Méditerranée et les Alpes, le Comté de Nice voit se succéder du sud au nord une étroite plaine, puis, à l’horizon les crêtes des hautes montagnes du Mercantour. En fait, le Comté se développe surtout en moyenne et haute montagne, qu’entaillent les vallées Nord-Sud du Paillon (à l’embouchure duquel se trouve la capitale Nice), de la Vésubie, de la Tinée, du Var supérieur, de l'Esteron et de la Roya.

JUILLET2013-1837.JPG

Savines le lac

 

Lieu de passage obligé entre Provence et France à l’ouest, Ligurie et Piémont à l’est, font du pays niçois ce que les géopoliticiens appellent aujourd’hui, un important enjeu stratégique, une marche frontière que n’ont cessé de se disputer les États depuis les temps du Paléolithique. On sait ainsi qu’il y a 300 000 ans, des chasseurs Acheuléens étaient installés à Nice sur la plage de Terra Amata, où le niveau de la mer était supérieur de 23 mètres à celui du niveau actuel.

JUILLET2013-1860.JPGL’histoire proprement dite commence avec les Phocéens, ces Grecs d’Asie Mineure qui fondèrent des comptoirs le long du littoral, fondée vers 600 ans avant J.C, notamment à Antipolis (Antibes) et Nikaïa (Nice), où la présence grecque sur la colline du château est désormais bien attestée. C’est alors que bascule le destin du pays de Nice qui va se séparer de la dictature Provencale.

JUILLET2013-1865.JPG

belvedere de Sauze du lac


 Le 2 Août 1388 en effet, un Traité secret signé à Chambéry (alors capitale des états de Savoie), consacre cette séparation et le rattachement du pays de Nice au Comté de Savoie pour protéger le Pays de Nice. Le comte de Savoie promet de gouverner et de protéger Nice et ses vigueries dont celle de Barcelonnette (région) contre quiconque voudrait s’en emparer.

JUILLET2013-1861.JPGNice est exemptée de la gabelle, des impôts et charges de guerre; elle ne paiera que les impôts dus à la Cour; il est convenu l’élection libre des 4 Consuls et de 40 conseillers regardaires qui ont le pouvoir de porter les decisions; la totale franchise est accordée au port pour les denrées locales et autres marchandises; les Niçois ne seront pas tenus à l’hommage, sauf le désir individuel de ceux qui voudront le prêter.

JUILLET2013-1871.JPGLe comte de Savoie s’engage solennellement, dans le cas où le traité deviendrai définitif, à ce que tous les privilèges accordés jadis à Nice par la reine Jeanne et les rois Charles et Ladislas soient maintenus; de même il est expressément que le comte de Savoie ne pourrait jamais céder le Pays de Nice au comte de Provence ou au roi de France, pas plus qu’à aucun autre seigneur. Voici donc l'histoire de ce pays bien plus éclairé que ses voisins, nous pouvons dés à présent commencer la balade autour du lac de Serre Ponçon.

JUILLET2013-1877.JPGLe plus grand lac des Alpes, situé sur l’altitude de 780 mètres, est la destination favorite pour les amoureux de la montagne et de la nature, c'est la deuxième plus importante retenue d'eau en Europe avec 1.3 milliard de m3 d’eau. Le lac de Serre-Ponçon est le second lac artificiel d’Europe par sa superficie, après le lac de l’Alqueva situé au Portugal. Il est aussi le plus grand barrage en terre d’Europe, avec une digue haute de 123,50 mètres et de 14 millions de m3 de matériaux (6 fois le volume de la grande pyramide de Chéops).

JUILLET2013-1868.JPGCe lac artificiel est situé aux portes du Parc National du Mercantour et du Parc National des Ecrins. Autant vous dire dans une region fabuleusement photogenique. Alimenté par la Durance et l'Ubaye, ce grand lac a tout pour plaire: lové dans un paysage grandiose, il bénéficie de l'ensoleillement exceptionnel des Alpes du Sud. Des montagnes sur un dégradé d’azur, quelques pointes opalines, une perspective sur les contours harmonieux de la Durance, des rives lacustres au cœur bleu profond baignées de soleil, de charmants villages à flanc de montagne.

JUILLET2013-1914.JPGEn moto, la tres belle route qui fait le tour du lac donne des perspectives extraordinaires à la balade. On peut y apercevoir la chapelle Saint Michel à partir de plusieurs belvéderes.  Cette chapelle est située sur un îlot émergeant du lac de Serre-Ponçon. Elle fut construite bien longtemps avant l'existence du lac, au XIIème siècle. Lorsqu'en 1961 le barrage de Serre-Ponçon a été mis en eau, le village de Savines situé dans la vallée fut détruit avant son engloutissement.

JUILLET2013-1883.JPG

la salle du bal


 Cette décision a été prise par mesure de sécurité pour la navigation future. Un nouveau village, Savines-le-Lac, fut construit sur une berge. La chapelle Saint-Michel qui se trouvait sur un promontoire, devait aussi être rasée. Mais le jour-même de sa destruction prévue, l'ingénieur chargé de sa démolition reçut un contre-ordre: le niveau de l'eau ne devant finalement pas l'atteindre, sa destruction n'était plus nécessaire.

JUILLET2013-1891.JPGSur la route du lac, on peut aussi atteindre le site des Demoiselles Coiffées. Il y en a deux en fait ! Celui de Rousset et celui de Théus. Le relief de la commune de Rousset est essentiellement constitué de roches calcaires, de marnes noires et de débris d’érosion fluvio-glaciaire. Il y a 3 millions d’années, les glaciers ont poussés devant eux des masses de débris rocheux, « les moraines » qui donnent aux vallées leur profil en U.

JUILLET2013-1906.JPGC’est dans ces moraines que naissent les « Demoiselles Coiffées » appelées aussi ailleurs cheminées de fées. Elles se forment à l’abri d’un bloc de rocher relativement plat qui les protège en partie de l’action érosive de la pluie. Le site de Rousset peut se faire facilement à partir d'un sentier pédestre pour se retrouver au pied des demoiselles, tandis que celui de Théus n'est possible qu'a partir d'un belvedere.

JUILLET2013-1921.JPGLa Vallée de l'Ubaye est une vallée tres prisée pour le tourisme vert ou l'on dénombre de nombreux camping, gites et chambres d'Hote de reputation internationale. Cette vallée d'origine Piémontaise (appelée familièrement la Valéia par ses habitants) se situe à l'extrémité orientale des Alpes-de-Haute-Provence. Elle se situe entre les Hautes-Alpes au nord, les Alpes-Maritimes au sud et l'Italie à l'est.

JUILLET2013-1835.JPG

                             DIAPORAMA DE LA BALADE


 
Repost 0
Published by freerider06 - dans region sud
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 17:37

JUILLET2013-1940.JPG Lorsque vous viendrez visiter Barcelonnette, vous entendrez parler des villas mexicaines. Alors ceux qui s’attendent à voir une architecture spécifique à ce pays d’Amérique seront bien déçus. Ce que Barcelonnette appelle les villas mexicaines, sont en fait de grosses et somptueuses demeures qui reflètent non pas l’architecture locale mais montrent l’enrichissement qu’on eut les Barcelonnettes au Mexique.

JUILLET2013-1972.JPGEtalée sur un demi-siècle (1880-1930), la construction des villas de Barcelonnette regroupe une cinquantaine d'édifices qui ont favorisé la création d'un nouvel urbanisme proche de celui des villes d'eau contemporaines. Il en résulte un esprit et un mode de villégiature qui vont caractériser l'émergence de cette nouvelle architecture plus familière du littoral Méditerranéen. Les commanditaires sont tous des enfants du pays, de retour après de longues années d'émigration et qui ont tous brillamment réussi dans l'industrie textile et le négoce.

sapininiere.jpgAinsi, après avoir longtemps été à la pointe du goût et de la modernité, ils s'attachent à la construction d'une villa moderne où ils passeront l'été avant de rejoindre le front de mer dès les premiers frimas de l'hiver. Les riches années 1890-1910 instaurent de nouvelles pratiques architecturales. Les villas deviennent ambitieuses, les modèles se multiplient, les façades s'ornent et surtout les toitures se compliquent, toujours plus haute.

JUILLET2013-2036.JPGDes architectes venus des principales métropoles dessinent d'imposantes « villas châteaux» et puisent dans toutes les ressources de l'éclectisme fin de siècle. L'accent est mis sur l'effet de silhouette. Regroupées à l'est de Barcelonnette, les villas témoignent de la diversité des formes architecturales et du vocabulaire décoratif. Au castel néo-gothique succède un palazzo florentin avec son ordonnance de pilastres.

JUILLET2013-1923.JPGJUILLET2013-2035.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis une trentaine d'années, la ville de Barcelonnette célèbre son lien historique avec le Mexique. L'histoire de la petite ville de Barcelonnette est intimement liée au Mexique où émigrèrent quelque 3 000 enfants du pays au XIXe siècle.  Les fêtes latino-mexicaines, qui débutent au mois d'Aout chaque année et animent la capitale de l'Ubaye jusqu'au 15 août, sont une manière de célébrer ces liens et de conter cette histoire particulière. Populaires et festives, rythmées et entraînantes, ces animations sont avant tout l'expression de l'attachement au Mexique.

331.jpg

Chateau des Magnans


 Chaque année, elles entraînent dans leur sillage des milliers de spectateurs, avides des couleurs et des rythmes latino-mexicains.  Concerts des groupes Mariachi Real de Cocula  sont au programme sans oublier les aubades des mariachis qui déambulent dès le matin dans les rues de Barcelonnette, la Mexicaine.  Les Fêtes Latino-Mexicaines mettent toute une ville à l'heure mexicaine, les restaurants servent des repas mexicains : Chili Con Carne, Fajitas... Bières. Tequilas mais aussi Mojito se dégustent avec modération !

JUILLET2013-1943.JPGJUILLET2013-1953.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les premiers pionniers en provenance de la vallée de l'Ubaye furent les trois frères Arnaud, de la filature de soie de Jausiers. Ils partirent initialement pour la Louisiane, où existait une importante émigration française ; ils y devinrent petits fournisseurs de textile de l'armée américaine. Puis, ils allèrent s'établir à Mexico où ils fondèrent un premier magasin de tissu. Transmettant la nouvelle de leur installation à leur vallée d'origine, ils furent peu à peu rejoints par quelques uns de leurs compatriotes. C'est surtout à partir de 1845 que prit corps le mouvement d'émigration des Barcelonnettes.

JUILLET2013-1980.JPGA compter de cette date, les départs à destination du Mexique s'intensifièrent. S'aidant les uns les autres avec les petits moyens dont ils disposaient au cours de ces premières années, les arrivants suivirent en majorité l'exemple des frères Arnaud et firent "carrière" dans le commerce de la ropa (tissus, vêtements, linge de maison, etc.).

JUILLET2013-2039.JPGJUILLET2013-1935.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les premiers temps, les activités des Ubayens se partagèrent entre de simples magasins de détail, vendant des étoffes à bas prix, à la partie la plus inférieure de la population et le colportage à travers tout le pays, dans des conditions souvent très risquées en raison d'un banditisme endémique. Ces premiers succès attirèrent de plus en plus de jeunes de la vallée de l'Ubaye, générant un véritable courant d'émigration dont l'ampleur était sans précédent.

JUILLET2013-1978.JPG

Villa la Sapiniere


 Durant les années 1860, le blocus des Etats sudistes, grands fournisseurs de coton, notamment la Louisiane, où les champs furent souvent laissés à l'abandon réduisit rapidement la production américaine, faisant grimper les prix de la matière première. Les Barcelonnettes saisirent immédiatement cette occasion inespérée de faire fortune et devinrent les fournisseurs de l'armée américaine. Au cours de cette même période, les événements internationaux allaient leur être une seconde fois favorables, avec l'arrivée au Mexique des troupes françaises de Napoléon III (1862-1867), venues défendre le trône de l'empereur Maximilien.

JUILLET2013-1982.JPGDurant ces quelques années, les Barcelonnettes allaient être les pourvoyeurs de l'armée française grâce à laquelle ils firent d'énormes bénéfices, tout en restant politiquement neutres dans le conflit.  Cinquante ans après leur arrivée, l'empire commercial des Ubayens commençait à prendre forme : ils possédaient de nombreux magasins de détail, un réseau de représentants dans tout le pays, ainsi que des comptoirs d'achat (gros et demi-gros) en Europe avec d'importantes ramifications en France et en Angleterre.

JUILLET2013-2007.JPG

Rue Porfiro Diaz à Barcelonnette


 L'élection à la présidence du Mexique de Porfiro Diaz (1876-1911) intervint au moment où les Barcelonnettes étaient parvenus à une grande maturité économique et disposaient des moyens qui allaient faire d'eux des industriels.  Durant sa longue présidence, Porfiro Diaz, favorisa largement les investissements étrangers et manifesta "une volonté démesurée pour la France". Forts de cet appui, les Barcelonnettes se développèrent davantage, en créant les premiers "grands magasins". 

JUILLET2013-1999.JPGEn 1890, on dénombrait au total 110 maisons de commerce. En 1897, il existait 132 établissements barcelonnettes au Mexique, dont 86 magasins de nouveautés. Après le commerce et l'industrie, les Barcelonnettes allaient étendre leur empire économique dans un domaine jusqu'à lors inexploré par eux, le secteur financier. Les activités barcelonnettes concernaient aussi bien les banques que les sociétés financières.

JUILLET2013-2005.JPG

Villa la grande eperviere


 En 1911 eut lieu la chute de Porfiro Diaz. Le pays entra alors peu à peu dans une période d'anarchie, de violence et de désorganisation interne, se traduisant par des grèves importantes et le sabotage des voies de communication et des appareils de production. Cela conduisit à la récession économique. La révolution mexicaine qui s'ensuivit sera longue et les entreprises des Barcelonnettes en subirent l'influence de plein fouet. 

JUILLET2013-2027.JPG

Place Manuel à Barcelonnette


 Puis ce fut le déclenchement de la Première Guerre mondiale. Dès la déclaration de guerre, d'un seul élan, tous les Français du Mexique en âge de porter les armes se présentèrent au consulat, sans y être contraints, pour venir combattre en France.  Près d'un tiers des Barcelonnettes résidant au Mexique, principalement des jeunes, partirent pour le front. Des centaines d'entre eux tombèrent au champ d'honneur, ainsi que des dizaines de citoyens mexicains, engagés volontaires.

JUILLET2013-1993.JPGAinsi, lentement, l'âge d'or des Barcelonnettes s'estompa. La communauté ne retrouvera jamais son dynamisme d'antan. La période de l'entre-deux guerres fut à son tour marquée par ce que l'on a appelé "l'autoritarisme mexicain", lequel, en raison de sa politique d'expropriation et de nationalisation de nombreuses entreprises étrangères, accentua le déclin de l'empire industriel et financier de la colonie française.

JUILLET2013-2008.JPGDès lors s'amorça irrémédiablement la fin du rêve mexicain dans la vallée de l'Ubaye. Au seuil des années 1950, l'émigration se tarit définitivement et l'aventure des Barcelonnettes n'allait plus tarder à prendre fin. Il n'en demeure pas moins que l'aventure singulière de la communauté alpine en terre mexicaine connut, pendant plus d'un siècle, une réussite extraordinaire.

JUILLET2013-2011.JPGEn 2013, qu’en est-il des Barcelonnettes au Mexique ? On dénombre encore beaucoup de Barcelonnettes au Mexique, même si toutes les fabriques ont fermé. De nombreuses familles reviennent sur les terres d’origines voir leur famille. Aujourd'hui, le nombre de descendants barcelonnettes implantés au Mexique, estimé entre 20 000 et 50 000, dépasse largement le nombre des habitants de la Vallée: 7 500. Chaque année de nombreux américains et mexicains, tous originaires de l'Ubaye, découvrent la terre de leurs ancêtres.

JUILLET2013-2012.JPG

                          DIAPORAMA DE BARCELONNETTE


  
Repost 0
Published by freerider06 - dans comté de Nice
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 18:53

JUILLET2013-1618.JPG Situé à 2 326 mètres d'altitude, le col de la Cayolle est un col des Alpes du Sud dans le Comté de Nice, à la limite entre les départements des Alpes-Maritimes et des Alpes-de-Haute-Provence. Plus précisément, il assure durant six à sept mois de l'année la liaison routière entre la vallée de l'Ubaye au nord et la vallée du Var (le fleuve) au sud.

JUILLET2013-1724.JPGJUILLET2013-1765.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cascade d'Aiglière à Entraunes


Situé à l'est du mont Pelat (3 051 m), il est en effet impraticable aux véhicules automobiles et encore moins aux motos de décembre à mai du fait de l'enneigement important. Son nom « cayolle » vient d'une petite grange à haute altitude dans les alpages. Le col est dominé par quatre sommets: au nord-ouest par le Trou-de-l'Aigle (2 961 m), au sud-ouest par le sommet des Garrets (2 822 m), au sud-est par le synclinal perché de Roche Grande (2 752 m) et à l'est par la Tête de la Gypière (2 626 m).

JUILLET2013-1777.JPGAutant vous dire que la perspective des paysages en moto est impressionnante et que celle ci est un régal pour les yeux. Avant d'arriver au sommet du col, nous traversons les derniers villages du Comté de Nice ou si vous préférez ceux des Alpes Maritimes. Le col fait parti du parc national du Mercantour jumelé depuis peu en Parc Naturel Européen avec celui des Alpi Marittimo coté Italien.

JUILLET2013-1646.JPG

Village d'Entraunes


 Tout ici montre que depuis fort longtemps la vie pastorale est omniprésente, comme en témoignent les noms de cols ou vallons: par exemple, Estrop vient du mot "stropia" en gavot nissart qui veut dire troupeau, "cayolle" désigne un enclos nocturne pour les troupeaux et l'abri du berger. On en aperçoit plusieurs en montant vers le village de Guillaumes, ou je vous ai déjà parlé de sa foire aux tardons. La foire aux tardons (agneaux de printemps élevés sous la mère et dans les alpages) de Guillaumes existe depuis le XVIe siècle.

JUILLET2013-1620.JPG

En dessous du panneau d'agglomeration, celui du vrai nom niçois de la commune


 Lieu de rencontres et d'échanges des habitants de la vallée, elle attirait de nombreux marchands de bestiaux venant du Sud, du Sud Ouest et même du centre de la France. Elle comptait parfois plus de 13 000 têtes de bétail : ovins et bovins en majorité. Une coopérative laitière vit le jour en 1903 à Guillaumes. Aujourd'hui, alors que les moutons occupent les alpages au rythme des transhumances, seules quelques centaines de vaches pâturent autour du Col de la Cayolle.

JUILLET2013-1657.JPGPlus haut en altitude, le voyageur découvre une montagne découpée et abrupte: barres rocheuses, falaises, cascades et bien sûr massif des Aiguilles de Pelens dessinent un immense arc de cercle, véritable amphithéâtre naturel. Ce relief d’un calcaire ocre-orangé d’origine sédimentaire, date aussi du Secondaire. A 1300 mètres d’altitude, Châteauneuf d'Entraunes se niche au pied d’une de ces falaises, le collet de Sen.

JUILLET2013-1639.JPGLe val d’Entraunes est finalement ceinturé au nord par une puissante barrière de hauts sommets, entre 2500 et 3000 mètres d’altitude. Constitués de grès d’Annot, roche ocre et rose du tertiaire, ces véritables châteaux forts naturels s’enflamment au lever et au coucher du soleil pour un spectacle sans cesse renouvelé… Hiver comme été, c’est le royaume privilégié des bouquetins et des marmottes.

JUILLET2013-1665.JPGJUILLET2013-1677.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les glaciers, au Quaternaire, ont achevé le paysage d’aujourd’hui en sculptant la roche: ce sont des vallées en auge, des cirques suspendus, des verrous glaciaires, des moraines et des lacs. L’homme a su en profiter, il s’est installé sur des replats pour les cultures et, encore aujourd’hui, entretient des prairies de fauche et d’immenses pâturages pour ovins et bovins.

JUILLET2013-1703.JPG

les couches de marnes noires


 Nous arrivons maintenant à Villeneuve d'Entraunes pour faire une petite pause café. Ce bourg alpestre, dépendant de la commune d'Entraunes est situé à 7km en amont de ce village. Presque déserté pendant l'hiver à cause de la température rigoureuse qui sévit dans ces régions, le hameau se compose d’une quinzaine de granges bâties sur le versant méridional d'un mamelon verdoyant. L'aspect de ces habitations entourées de prairies est des plus pittoresques.

JUILLET2013-1809.JPG

Les eaux du Var, qui naissent à un kilomètre environ au-dessus d'Estenc, coulent de tous côtés  au milieu du hameau et contribuent ainsi à communiquer aux prés et aux vergers environnants une végétation extrêmement vigoureuse. Ce territoire est divisé en deux parties bien distinctes, par une entaille rocheuse aux parois escarpées. Au fond de ce défilé, la rivière s'échappe bruyamment en cascades.

JUILLET2013-1814.JPGPuis tout doucement nous arrivons dans un lieu mythique pour les niçois de souche, le site ou le fleuve Var prend sa source. Ce fleuve niçois est connu pour être le seul de France à porter le nom d’un département qu’il ne traverse pas. Le Var prend sa source au pied de la montagne du Garret vers 1780 mètres d'altitude, un peu en amont du hameau d'Estenc.

JUILLET2013-1735.JPG

Ici commence le fleuve Var


 Le Var n’est la qu’un petit ruisseau qu’un enfant passe facilement et qui nous fait penser immédiatement au Mississipi avec la même particularité. La ressemblance s'arrête la bien sur, car le fleuve américain et son affluent le Missouri font prés de 6800km et atteint par endroit une largeur d’un kilomètre cinq cent.

JUILLET2013-1709.JPGC'est d'abord un mince filet d'eau qui rejoint vite le Ruisseau de Sanguinière qui drainait jusqu'ici les eaux du haut de la  vallée. Son parcours de 114 kilomètres s'achève dans la mer Méditerranée entre Nice et Saint-Laurent-du-Var. Le Var coule presque entièrement dans les Alpes-Maritimes à l'exception d'une brève incursion dans les Alpes-de-Haute-Provence à Entrevaux. Une anomalie française, car à l'époque, on aurait du débaptiser le département du Var qui n'avait plus aucun sens.

JUILLET2013-1707.JPGPlus que quelques kilomètres avant d'arriver au sommet de la Cayolle, on passe devant la dernière habitation connu qui se trouve être un gite et  refuge: Le refuge de la Cantonnière (alt. 1845m) a été bâti à la fin du XIXème siècle pour héberger les cantonniers, préposés à la construction de la route du Col de la Cayolle qui devait être inauguré plus tard par le Président Raymond Poincaré.

JUILLET2013-1738.JPG

Le refuge de la cantonniére

 

Cette route présentait différents intérêts : stratégique, pour sa proximité avec l'Italie et la liaison entre les vallées du Var et de l'Ubaye; et touristique, avec la route des Grandes Alpes, propice au cyclisme et à l'automobile. Aujourd'hui propriété du Parc national du Mercantour. Installé au-dessus du hameau d'Estenc sur un vaste plateau glaciaire au beau milieu des bosquets de mélèzes et des prairies de fauche, le refuge de la Cantonnière a été construit avec les matériaux environnants: pierre de grès d'Annot pour les murs et bardeaux de mélèze pour la toiture et les façades.

JUILLET2013-1746.JPG

La source du Var commence par ce point d'eau


 Enfin nous arrivons devant la borne interdépartementale du col de la cayolle, nous sommes à 2326 mètres d'altitude et nous allons rejoindre la vallée de l'Ubaye et la ville de Barcelonnette la mexicaine, mais cela est une autre histoire ....

JUILLET2013-1771.JPG

Nous entamons le descente sur l'Ubaye

 

                                DIAPORAMA DE LA BALADE


  
Repost 0
Published by freerider06 - dans comté de Nice
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 07:33

 

 JUILLET2013-2804.JPG

Jean Gabin supporter de Nice venait parfois s'entrainer avec l'equipe pro

 

 Le terme « Ray » correspond au nom du quartier où se trouve le stade. Il provient du niçois rai, devenu par la suite ray, qui se prononce comme « rail ». En nissart « rai » signifie petit ruisseau, rigole ou filet d'eau et le quartier en est largement pourvu. . Ce quartier abritait en effet plusieurs sources.

JUILLET2013-2411.JPGJUILLET2013-2599.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Inauguré le 30 janvier 1927, il compte alors 3 500 places. En 1948, les vieilles tribunes sont reconstruites, l'édifice atteint les 23 000 places dès le début des années 1950. Le record d'affluence du stade selon le site internet de l'OGC Nice date de cette période : le 11 mai 1952, 22 740 spectateurs assistent au match opposant l'OGC Nice au Racing Club de Paris. Le record d’affluence sera de nouveau établi le 8 mars 1959 à l’occasion de la rencontre de Division 1 Nice-Reims (4-0) avec 22.908 spectateurs. En 1979, la tribune ouest est rebâtie et la capacité du stade est portée à environ 25 500 places.

der284.jpg

des milliers de supporters sont montés une dernere fois au Ray


 Dans les années 1920, les dirigeants de l’O.G.C. Nice (Olympique Gymnaste Club de Nice) tentent de trouver pour leur club un lieu capable d’accueillir un stade digne de ses ambitions nationales. C’est ainsi qu’ils obtiennent en 1926 une subvention municipale dans le but d’aménager un terrain agricole de 27 000 m², dont ils viennent d’obtenir la gérance, dans le quartier San-Maurizio, à proximité du Parc Chambrun, et bordé par la route du Ray.

JUILLET2013-2632.JPGJUILLET2013-2637.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On construit alors une tribune en ciment armé de 300 places, des gradins et toutes les installations nécessaires pour l’équipe (vestiaires avec douches, lavabos, salle de secrétariat…). Deux lignes de tramways et des services d’autobus desservent le stade.

JUILLET2013-2664.JPG

la toute nouvelle boutique du Gym sur la place Massena et deja beaucoup de clients


 Après la Seconde Guerre mondiale, des transformations plus conséquentes et des travaux d’agrandissement sont entrepris : tribune d’honneur de 3000 places couverte, luminaires pour les matchs en nocturne…

JUILLET2013 2649JUILLET2013 2651


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Malheureusement le stade vieillit mal au cours des années 90, et lors d’un match Nice-Bastia, à cause de l’explosion de bombes agricoles dans la tribune Est lancées par des ultras Corses, le pire est évité de peu. On détruit néanmoins cette tribune pour des raisons de sécurité, remplacée par des modules en tubulaires.

JUILLET2013-2618.JPG

Le roi de la pop Mickael Jackson etait lui aussi supporter de Nice


 Fondé en 1904 et baptisé "Olympique Gymnaste Club de Nice" depuis 1924, le club a connu au stade du Ray ses plus belles heures dans les années cinquante : les Aiglons décrochèrent alors quatre titres de Champion de France, deux Coupe de France et deux quart de finale de Coupe d’Europe.

JUILLET2013-2741.JPGJUILLET2013-2710.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le stade du Ray rénové enregistre alors ses plus belles affluences. L'enceinte niçoise exulte notamment le 4 février 1960 en accueillant pour la deuxième fois le Real Madrid en quart de finale de Coupe des Clubs Champions. Poussé par un fervent public, l’attaquant luxembourgeois Victor Nurenberg inscrivit un triplé. Nice était venu à bout du Real de Ferenc Puskas qui n’avait inscrit que 2 buts.  La petite histoire ne date pas d’hier mais a de quoi faire sourire. Durant la rencontre de 1960 face à Madrid, Dominique Baratelli était un gamin supporter de Nice avant de devenir gardien de but des rouges et noirs et de l'équipe de France.

JUILLET2013-2655.JPGLe dimanche 01 Septembre 2013 ce fut la dernière représentation du Ray, une date qui restera historique pour tous les supporteurs de l'OGC Nice : celle du dernier match de l'histoire du Ray, qui passe le relais au grand stade Allianz Riviera. 85 ans d'émotions se sont tournés lors du dernier match de l'OGC Nice au stade du Ray contre Montpellier. A cette occasion, la ville de Nice et l'OGC Nice ont organisé deux jours de fête pour rendre hommage au Ray.

JUILLET2013-2671.JPGJUILLET2013-2808.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Dernière"Montée" au Ray et le dernier match de l'histoire du Stade du Ray se sont déroulé le dimanche 1er septembre. Il est en effet de coutume à Nice d'utiliser l'expression "Monter au Ray" pour se rendre au Stade. Dès 13h30, un rendez-vous a été fixé place Masséna, habillé en Rouge et Noir, les couleurs du Gym, pour vivre en commun la dernière montée au Ray à pied ! Un parcours qui passa par les avenues Jean Médecin, Malausséna, Borriglione, et l'avenue Gorbella avec arrivée au Stade du Ray. De nombreuses animations ludiques et familiales ont été proposées de 10h à 19h sur la Place Masséna le Samedi 31 Aout:

JUILLET2013-2725.JPG

Des matches qui ont ecrit la legende du club


 A 10 heures,  inauguration du village du Ray, parcours OGC Nice chronométré pour tester son agilité, organisé par des professionnels du club sur un mini terrain de 6m x 4m; tir au but pour tester sa force de frappe comme les professionnels grâce au tir radar; tir d'agilité dans une cage gonflable, tirer et essayer d'atteindre les cibles pour obtenir le plus de points; baby foot géant: s’affronter entre amis ou en famille au cours d'une partie animée; stand maquillage pour porter haut les couleurs rouge et noir ! Exposition sur l’histoire du Ray, studio photo éphémère: devenir le héros d’un match de l’OGC Nice ! Stand de l’OGC Nice: dédicace de la BD, informations sur la der du Ray,  snack de socca et de pan bagnat… Issa Nissa  per toujou !

JUILLET2013-2666.JPGJUILLET2013-2626.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Beaucoup de femmes sont supportrices du gym 


Le Gym comme l’appelle familièrement les niçois est un style de vie, une philosophie pour les fans de la squadra azzurra, le club ne représente pas seulement un sport mais l’identité d’une ville et d’un peuple fier d’être le lien qui les unit dans cette passion commune.  Le Dimanche 1er Septembre, ils ont été des milliers à se réunir sur la place Massena pour monter une derniere fois au Ray.

JUILLET2013-2629.JPG

Sylvia & Paola


 Ils sont tous présent pour la der du Ray et leur hymne à l’amour de cette terra amata: Gil Marsala, Sébastien Filippini, Bertrand Gasiglia, Eric Cavargini, le père et le fils Boetto simultanément président des supporters niçois et respectivement âgés de 95 et 65 ans (vous savez ces supporters que Rachida Dati a prétendu sauvages et a interdit leur association), Renaud Maccheroni (juriste), pascal Condomitti, Gilles Zambo et des milliers d’autres, parce que le Gym, c’est être niçois avant tout.

JUILLET2013-2746.JPGJUILLET2013-2726.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parce que je n' oublierai pas qu’un dimanche après midi avec mon père et mon grand père, il faisait beau sur le stade et dans nos vies, que Carnus et Baratelli portaient des casquettes écossaises et Huck ressemblait à un chanteurs anglais, Fioroni portait toujours ses lunettes et Marco Molitor l’alsacien marquait but sur but. C’est ça le Ray, des images, des sons, des odeurs, des émotions, des souvenirs et des gens qui parlent notre langue…. pas besoin d’internet la mémoire a tout gardé, on se souviendra pour toujours !

JUILLET2013-2646.JPGLes joueurs et les supporters du Ray parlent de ce stade comme d’une maison de famille dont on gardera toujours la clé. On ira maintenant à l’Allianz Riviera et malgré l’excitation de se retrouver dans la tribune Guiseppe Garibaldi ou Catarina Segurane, la fierté et le bonheur, il y aura toujours un voisin pour rappeler ces soirs ou il était si bon de monter au Ray.

 La Der du Ray, Li Eri ! La Der du Ray j’y étais !

img359.jpgL'événement a battu tous les records de ferveur dans la joie, le bruit et la fumée. En masse soudé, coloré, bruyant, le peuple niçois entame sa dernière marche en avant vers le Ray. Dans une folie jamais vu sur l'avenue Jean Médecin pleine de haut en bas, les chants s'élèvent encore plus fort. Aux balcons ont se précipite de toute part pour immortaliser l'événement. Mythique ! Un terrible Nissa la Bella est entonné par un peuple tout entier de plus de 10000 voix. Les trains qui passent sur le pont klaxonnent pour accompagner le cortège. C'est hallucinant ! En tant que niçois ce que je viens de vivre n'est pas surprenant. Le patriotisme niçois est réel depuis toujours. Cette marche est un élan vers l'avenir, vers l'identité d'un peuple qui c'est toujours affirmé différent. Etre niçois, c'est être toute sa vie fidèle à son drapeau, à ses couleurs....et un jour viendra la liberté !

JUILLET2013-3005.JPGJUILLET2013-3003.JPG

                             DIAPORAMA DE LA DER


  
Repost 0
Published by freerider06 - dans comté de Nice

Retour Blog Principal & Commentaire