Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 10:55

007.JPG Differents Foldings kinax ou kodak

 

On dit que l’appareil photo est l’œil de l’histoire, la photographie, autant que je puisse m’en souvenir et remonter dans ma mémoire, je m’y suis toujours intéressé.
Pendant 10 ans, j’ai acheté par ci par la, dans des brocantes, des marchés aux puces ou bien des salons spécialisés des appareils photos. Il en existait pas très loin de chez moi de ces salons, comme celui de Mouans Sartoux dans les Alpes Maritimes tout proche de mon domicile ou encore celui de Nîmes dans le Gard, de Martigues  dans les bouches du Rhône ou bien de Chabeuil dans la Drome.

012.JPG 

Quelques foldings francais

 

Je suis même allé au salon de la photo de Ljubljana dans l’ex Yougoslavie. Avec mes quelques économies et quelques heures sup, je suis parti à la chasse aux appareils. J’en ai déniché dans des greniers, chez des particuliers, des professionnels, des journalistes collectionneurs de FR3, des petites annonces.

013.JPGA cette époque, personne ne s’intéressait vraiment dans les brocantes et les puces aux appareils photos. La grande difficulté était de trouver l’objet car les prix par contre étaient des plus raisonnables et la concurrence était pratiquement inexistante jusqu’au jour ou il est arrivé ce Suisse sur le marché qui a publié une cote argus personnalisé des appareils de collections.

025.JPG 

Stereoscope de table vers 1900 et une lanterne magique

 

Une cote qui avait bien sur était faite pour lui et par lui. Les pièces de sa propre collection étaient surévalués et ceux dont il avait envie de posséder étaient sous estimé bien entendu !! Ce fut un peu le début de la fin pour les tous petits collectionneurs comme moi, le moindre brocanteur au parfum de naphtaline de cette cote multipliaient le prix d’un simple folding kodak par trois…..

DSC_0008-copie-2.JPG

Folding de luxe avec soufflet vert ou marron

 

Très vite, je me suis intéressé à l’histoire de ces appareils photos, histoire qui n’en était qu’a ses balbutiements en France pour le monde du « collectible camera ». Pour se constituer une collection, il n’y avait pas de références existantes et le travail du collectionneur était difficile. Seul les états unis et la grande Bretagne avaient quelques références en la matière, mais bien sur dans la langue de Shakespeare que je maitrisais assez mal pour les détails techniques. A cette époque internet n’existait pas, ni même le minitel d’ailleurs. Le seul correspondant que je connaissais été « vintage camera » à New York, mais les courriers me parvenaient plusieurs semaines voire quelques mois plus tard.

DSC_0019-copie-2.JPG

Detectives en bois ou cuir et petite chambre de voyage

 

En France la référence photographique se situait à Bièvre dans l’Essonne que je ne manquais pas d’aller visiter comme celui de Vevey en Suisse ou encore le petit musée de Mougins (06) crée par André Villers (un photographe que j'estime beaucoup) grand ami de Picasso dont on peut voir beaucoup d’œuvres photographiques du maitre à l’intérieur de celui-ci...

DSC_0020-copie-3.JPG

Plusieurs Chambres photographique de voyage vers 1880. En noyer. Format 18X24cm.

 

Dans le milieu des années 80, je me trouvais à la tête d’une petite collection d’un peu plus de 300 appareils photos : Des détectives, des folding, des appareils espions, des reflex, des box, des chambres de voyage, des daguerréotypes, des stéréoscopes, une lanterne magique, des Leica, des Rollei, des Américains, des Français, des Russes, des Allemands ou des japonais ….. Certains avec des histoires extraordinaires comme ce livre relié cuir possédant un soufflet à l’intérieur des pages et fait en un unique exemplaire pour un diplomate à l’ambassade française de Kiev en 1923 pour l’espionnage. Une pièce bien évidemment inestimable…….

DSC 0003-copie-1

folding et petite chambre pliante avec le fameux livre espion

 

La photographie est l’art de rendre permanentes, par des moyens autres que ceux du dessin manuel, les images perçues dans la chambre noire. La photographie a été imaginée dans ses moindres détails en 1760 par le Français Tiphaigne de la Roche.  Le désir de reproduire la réalité en image existe depuis la nuit des temps, ce fut même le but essentiel du dessin et de la peinture avant l’intention de Niepce qui s’associera en 1829 à Daguerre, peintre, décorateur et inventeur du diorama. Voila maintenant plus de 180 ans que le miracle dure et que les hommes lui vouent un culte sans pareil à cet appareil photo, paparazzis ou simple amateur.

DSC_0023-copie-1.JPG

Petite chambre photographique de voyage française vers 1880

 

Aujourd’hui (Mai 2010), Mouans Sartoux  vient d’avoir les honneurs de TF1 avec son château du 16e siècle (a voir absolument) dont je l’aperçois  de la tour de ma bastide fait , son 24é salon de la photo. Cela devait faire presque 20 ans que je n’avais plus mis les pieds à la salle Leo Lagrange pour voir cette manifestation. Pendant 15 ans la présidence de diverses associations m’avait tenu écarté de quelques passions d’antan. Mais, je ne regrette rien comme on dit ! Je reprends depuis ma retraite anticipé de nouveau quelques bonnes vieilles habitudes oubliées et je me délecte du plaisir de les renouveler…… La liberté , ce n'est que du bonheur !

DSC_0024.JPG

deux chambres  photographique française, époque collodion vers 1860.

 

Revenons à ces appareils de collections ! Le plus cher est bien évidemment le plus rare et pas forcement celui de la marque la plus prestigieuse. Moins il a été fabriqué en nombre d’exemplaires et plus il a de la valeur. Par exemple les folding de chez kodak qui sont assez commun chez les brocanteurs avec leur soufflet noir, sont plus rares avec des soufflets vert ou rouge ou avec un habillage serpent ou lézard en modèle luxe. Cette marque bien que commune est tout de même une légende…

DSC_0026.JPG

l'emblematique Rolleiflex 6x6 et le Rolleicord

 

Kodak est sans doute la marque et le fabriquant d'appareils photo les plus importants de l'histoire de la photographie. En effet, fondée en 1881 par George Eastman est devenu le plus ancien fabriquant d'appareils photographiques toujours en activité, c'est aussi le plus prolixe. Surtout, Kodak a permis l'essor de l'industrie photographique au début du XXème siècle et sa démocratisation en fabriquant des appareils conçus pour le grand public grâce à l'invention du film souple sur gélatine.

DSC_0028.JPG

trois Leica au premier plan puis un contax, un Mercurey et un exakta

 

S’inspirant des chambres d’atelier, le folding tire son nom du soufflet qui relie le plan film à l’ensemble obturateur/objectif. Premier avantage, cette liaison souple autorise une mise au point plus aisée en jouant sur la distance entre le plan film et l’objectif. Autre avantage, le soufflet peut être totalement replié et venir se loger, avec l’obturateur et l’objectif, dans le corps du boîtier. La chambre noire de l’appareil étant ainsi escamotée, le gain de place est significatif et l’appareil replié peut tenir dans une poche. J’en ai beaucoup dans ma collection et je ne puis tous vous les montrer.

DSC_0043-copie-1.JPGIl y a aussi les appareils de type « box » rigides de forme parallépipédiques. Avec une finition simple, recouvert de cuir noir, ils ont l'allure d'une simple boîte et sont relativement discrets, c'est pour cela qu'ils portèrent aussi le nom de « détectives ».Les appareils rigides s'opposent aux appareils pliants (folding) et sont souvent plus encombrants, mais aussi plus robustes.

DSC_0046.JPG

En 1898 Georges Eastman demande à Franck Brownell, son créateur d'appareil photo, d'inventer un appareil facilement utilisable, le meilleur marché possible et de bonne qualité. En 1900, le Brownie est créé. Son nom est inspiré des personnages créés par le canadien Palmer Fox qui écrit et dessine des histoires pour enfants. Par cet effort de marketing et de publicité, Eastman va toucher aussi le marché des enfants.

DSC_0011-copie-2.JPGCela lui permettra de péréniser le succès de cette gamme d'appareils synonyme de photographie populaire, renforcé par l'excellent rapport qualité prix de ceux-ci. De 1900 à 1980, plus de 100 modèles différents utiliseront le nom de Brownie. J’en ai aussi pas mal !

DSC_0017-copie-2.JPGOutre un sympathique marché de l'occasion  des appareils photos, le salon de Mouans Sartoux aura permis de voir quelques expos réalisés par des photographes de talent soit par des professionnels ou bien par des amateurs avertis du club local. Plusieurs conférences sur divers sujets ayant attrait aux pratiques de la photographie et quelques jolies modèles se sont gracieusement offertes à l'œil des photographes amateurs......... tables rondes, ateliers et démonstrations informatiques, initiation à la prise de vue portraits et macro, loisirs créatifs ont aussi contribué à faire de cette journée une belle reunion pour les passionnés de la region.

DSC_0030.JPGDSC_0033.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  A 2€ l'entrée avec la participation à une tombola, on pourra seulement reprocher que l'espace dans la salle Leo Lagrange soit limité car en plus des stands , le millier de personne qui s'est agglutiné autour d'eux se sera un peu bousculé .  Pourquoi ne pas le deplacer à la salle de sport qui est à chaque fois emprunté pour le salon du livre , celle ci est beaucoup plus fonctionnelle pour que ce salon de la photo évolue un peu ...

DSC_0037-copie-1.JPGDSC_0041-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Un salon qui tombe à pic tout de meme , puisque celui ci se deroulant à l'interieur d'un "espace loisir" aura permis de passer du bon temps pendant que dehors , il faisait un temps excécrable sur la Cote d'Azur.

DSC_0042.JPG

                                 DIAPORAMA MA COLLECTION


Partager cet article

Repost 0
Published by freerider06 - dans region sud

Retour Blog Principal & Commentaire