Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 00:56

DECEMBRE-2013-1779.JPG Vous vous en doutez un peu, je suis un inconditionnel de la plus ancienne des marques de motocyclette au monde et depuis que j'ai eu l'âge de conduire un deux roues... C'est à dire depuis l'âge de 14 ans, j'ai possédé un nombre important de motos, jusqu'a faire partie d'un moto club et à en devenir le président. Pendant plus de 20 ans, j'ai côtoyé l'univers étrange et particulier du monde biker. Un monde avec ses règles, sa fraternité, sa loyauté, sa cruauté, et surtout l'omerta qui est une règle essentielle pour durer longtemps dans l'univers de la culture spécifique des motards.

Je parle bien sur des vrais, des bikers, pas des motards du dimanche conduisant une broyeuse de riz en plastique qui n'ont rien compris à la philosophie mécanique. Les années soixante en France ont été la porte ouverte à un esprit épris de liberté, après une décennie à reconstruire les ruines de la guerre de 39/45. Enfin, on allait pouvoir s'amuser... et ce sont bien évidemment les américains et leur culture qui allaient nous l'apporter !

DECEMBRE-2013-1785.JPGComme il existe un cinéma de genre western, science fiction, épouvante, érotique; il en est un dit d'exploitation à propos de films cherchant à profiter d'un courant, d'une mode.... C'est au milieu des années 60 que le phénomène bikers prend de l'ampleur avec un film devenu culte depuis ! Je parle bien sur de l'équipée sauvage avec Marlon Brando dont la popularité ne c'est jamais étiolé.

En la matière, les décennies soixante et soixante dix sont fastes. C'est l'âge d'or du genre ! Il est bien sur naturellement impossible d'aborder tous les films au cours duquel la moto tient une place importante. Tout d'abord, parce que la majorité de ces films sont d'origines Américaines et que la plupart n'ont pas traversé l'océan atlantique pour la simple raison que la traduction pour une version française aurait couté plus chère que ce que le film aurait rapporté de royalties à ses auteurs. Seuls les films avec des acteurs populaires et possedant une certaine notoriété ont pu faire la traversée vers la vieille Europe.

DECEMBRE-2013-1777.JPGDe plus la censure française était plus virulente que son homologue américaine (incroyable quand on sait que l'on passe pour le pays de la liberté). Et oui, les bikers sont perçus comme d'abominables sauvages: Bruit, fureur, viols, profanations, batailles rangées.... Ne respectant rien ni personne, chevauchant des machines infernales, des hordes de sauvages lubriques, envahissent villes et villages pour s'adonner à des orgies d'alcool et de sexe. Bienvenue dans l'univers du cinéma de bikers...

Le genre "film de bikers" est défini par une sainte trinité, L'équipée Sauvage, les Anges Sauvages et Easy Rider. Naturellement, le premier est considéré comme le plus important, celui qui établit une forme de code. Son influence sur les films à venir est énorme !

  Motorcycle Gang: Ce film est l'un des premiers à véritablement exploiter le phénomène bikers lancé par l'équipée sauvage. L'allure des protagonistes est d'ailleurs fidèle à l'imagerie du film de référence, blouson de cuir, Levi's, t-shirt blanc, etc. Les filles ont la taille fine, les seins pointus et portent volontiers talons, shorts et décolletés. Nous sommes en 1957 et depuis on n’a pas l'impression que dans nos années 2013 la liberté d'expression a beaucoup évolué ! Les tabous sont mêmes pires qu'avant...

  Les Anges Sauvages: Certaines œuvres définissent un genre. C'est le cas d'A bout de souffle pour la nouvelle vague, de la tour infernale pour le cinéma catastrophe etc ... Le film "Anges Sauvages" représente l'archétype du pur film de bikers. Peter Fonda et Nancy Sinatra était à leur apogée...

  Motor Psycho: C'est l'un des plus célèbres films du réalisateur Russ Meyer parodiant un certain genre. Ancien reporter de guerre 39/48. Ce réalisateur est l'un des maitres du cinéma caricatural...

 DECEMBRE-2013-1765.JPG

Le retour des Anges de l'Enfer: C'est le film de bikers par excellence. Ceci est du en grande partie à la présence authentique des Hell’s Angels et non de figurants tentant de leur ressembler. Puis l'acteur principal Jack Nicholson est un véritable fan de Harley Davidson ce qui assure une belle crédibilité.

 

Easy Rider: Ce film est une légende à lui tout seul. Parfait exemple d'œuvre indépendante. Son budget est estimé à moins de 400000 dollars et il en rapportera plus de 60 millions. Un triomphe qui change à jamais la manière d'aborder un film de bikers. Peter Fonda et Dennis Hopper détrônent Marlon Brando et Lee Marvin dans le cœur des motards. Plusieurs tentatives d'un Easy Rider 2 ont échoué. Votre serviteur du blog a même était appelé pour la promotion de l'un d'eux lors du festival du film à Cannes. Je me suis retrouvé en compagnie de Sheree J. Wilson la partenaire de Chuck Norris dans Walker Texas Ranger. Malheureusement le film ne verra jamais le jour, car Dennis Hopper et Peter Fonda possédant les droits d'auteur et étant méchamment fâchés n'accorderont jamais leur autorisation.

 

Hell's Angels 69: C'est l'un des plus beaux films de bikers. Les Hell's acceptent de cautionner et de participer à un film qui va enfin les montrer tels qu'ils sont ou du moins tels qu'ils ont envie d'être vus. C'est l'occasion de voir le président historique des Anges: Sonny Barger.

 DECEMBRE-2013-1784.JPG

Les Rues de Feu: C'est une comédie presque musicale ou les rôles de méchants sont attribués à un gang de motards. Ils sont tous entièrement vêtus de noir, portent des casquettes style Harley et leurs puissants engins sont absolument noir mat. Les bikers sont ici stylisés, d'ailleurs tous les personnages sont des archétypes dans une œuvre qui se veut une fable Rock & Roll ! Noir c'est Noir chantait Johnny Hallyday ...

 

Harley Davidson et l'Homme aux Santiags: Pour son amour démesuré pour Harley Davidson, Mickey Rourke à sans doute mis sa carrière en danger avec ce film. Le nouveau James Dean des temps moderne n'a pas du réaliser à quel point ce film est un navet ...

 1791.JPG

Fixing the Shadow « Beyong the Law » : Ce film est basé sur une histoire vraie. Charlie Sheen est un flic du FBI qui s'infiltre à l'intérieur d'un célèbre gang de motards hors la loi, "Les Jackals", qui traitent de la drogue et des armes à feu. Mais c'est aussi un monde où la frontière entre flic et légalité devient flou. Fixing the Shadow fait parti de cette série de films ou le scénario d'un flic infiltré a été légion dans les années 80/90. Si Charlie Sheen est peu crédible dans la peau d’un biker, par contre Linda Fiorentino ferait damner tous les bikers de la planète.

 

Le Rebelle: Une série pour midinette sentimentale ou le beau Lorenzo Lamas fait des ravages parmi la gent féminine. Ce n'est pas la série que je préfère bien sur ! J'ai tout de même rencontré le partenaire de Lorenzo aux Etats Unis dans l'un des meetings Harley.  Richmond Branscombe, le Bobby Sixkiller de la série fut pendant un certain temps l'ambassadeur de la marque "Indian".

 DECEMBRE-2013-1773.JPG

Hochelaga: Le Canada a connu plusieurs épisodes dramatiques liés aux activités de bikers locaux. Beaucoup d'encre a coulé à propos de la guerre des motards entre 1994 et 2002 opposant les Hell's Angels québécois à l'alliance Bandidos et Rock Machine. Ce film est l'histoire réussie de cette guerre sanglante et vraie... L'un des plus beaux films du genre.

 

Le Dernier Chapitre: Cette série canadienne relate l'histoire que je viens de citer ci dessus. Bien avant la série Américaine de Sons Of Anarchy, celle ci nous montre l'univers impitoyable de la mouvance bikers. Une très bonne série avec le fabuleux Michael Ironside.

 DECEMBRE-2013-1775.JPG

Burt Munro: Attention, film de légende sur l'incroyable Burt Munro joué par Anthony Hopkins. L'histoire vraie d'un homme âgé, en mauvaise santé, qui poursuit néanmoins son rêve jusqu'au bout, celui de se rendre sur le lac salé de Bonneville pour y battre un record de vitesse. Le film est un chef d'œuvre.

 

Les Impitoyables : Ce film assez simpliste, n'est pas désagréable du tout, les acteurs sont bons et le cadre qui se situe aux Everglades est magnifique. Ce film qui est sortie début 90 met en scène une mouvance de biker écolo face à la spéculation immobilière. Les "rond de cuir" et les costards cravates vont en prendre pour leur grade !

 DECEMBRE-2013-1770.JPG

Wild Hogs: Le titre français est "Bande de Sauvages" pas besoin de faire un dessin pour comprendre que l'on est dans le navet traditionnel ! Si Mickey Rourke s'était planté avec son film de biker, que dire de John Travolta avec celui ci ? C'est de la caricature bikerienne à 100%. Tim Allen, Martin Lawrence, William H. Macy sont en effet trés caricatural d'un certain club trés commercial qui a étè crée par la Motor Company.

 

Les Nouveaux Mousquetaires et Intervention Spéciale : Navet avec David Hasselhoff qui joue les chevaliers avec sa bande de justicier sur leur chevaux d'acier et qui justifie quelques scènes d'action brute. 

 

Hell Ride: Comme autrefois Sergio Léone sut écrire une nouvelle page de l'histoire des cow-boys en inventant le western spaghetti, Quentin Tarrantino fan de Harley Davidson ambitionne une réactualisation du film de bikers. Un néophyte peut comprendre et aimer cet exercice d'esthète, mais cela ne trompe pas votre serviteur du blog Free Riders.

 DECEMBRE-2013-1768.JPG

Sons Of Anarchy: Comme certains feuilletons ont vulgarisé l'univers des chirurgiens, Sons of Anarchy permet au grand public d'un peu mieux comprendre les rouages d'un moto club. C'est la série télévisé que j'adore et nous en sommes à la sixième saison... Sex, Drug & Rock & Roll, yeah !

 


Repost 0
Published by freerider06 - dans USA
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 09:24

mahalia-jackson.jpg

FrenchieDavis-MG1290.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Ce fut donc ma période des Muddy Waters, Buddy Guys, John Lee Hooker, BB King, Robert Johnson, Junior Wells etc .... Mais plus encore que ces voix masculines, les voix féminines de la musique noire, qu’elles soient blues, gospel ou negro spiritual, m'ont toujours fait vibrer. Alors bien sur, je peux vous citer les voix extraordinaires de Bessie Smith, Billie Holiday, Nina Simone, Aretha Franklin, Barbara Hendrix. Mais pour moi, la plus grande de toute restera Mahalia Jackson, que je considère même, comme la plus grande chanteuse de tous les temps.

1211638218mjepbm.jpgMahalia-Jackson-mahaliaemoton.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Très jeune, Mahalia Jackson se produit dans la chorale de l’église baptiste où prêche son père et écoute, en cachette, les disques de Bessie Smith qu’elle admire. Celle que l’on surnomme couramment la « reine du Gospel »enregistre une série de titres dont : I’m Going to Tell God et Move On Up a Little Higher, disque vendu à plus d’un million d’exemplaires ( je rappelle que nous sommes en 1946), et le fameux hymne baptiste « Amazing Grace » qui la révèle au public américain.

32264257.jpg

tn_400__cover.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entre 1949 et 1952, elle interprète des grands succès comme Silent Night, Walking to Jérusalem et le plus populaire d’entre eux, In the Upper Room, œuvre envoûtante qu’elle chante d’abord arythmiquement, installant peu à peu le tempo. Mahalia Jackson se produit par la suite au Carnegie Hall, célèbre salle de concert de New York, effectue sa première tournée européenne où elle remporte un triomphe sans précédent, obtient un grand prix du disque en France.

 

 

 

Mahalia Jackson participe, malgré des problèmes cardiaques, aux rendez-vous européens tels que le festival d’Antibes-Juan-les-Pins en 1968 et 1974 avec Muddy Waters le pape du Chicago blues, où elle se produit pendant plus de trois heures, habitée par une sensibilité et une ferveur inoubliables. Elle chante par ailleurs à la Maison Blanche lors de l’intronisation du président John F. Kennedy. Amie fidèle du pasteur Martin Luther King, elle se trouve à ses côtés pour la défense des droits civiques des Noirs et chante devant des milliers de personnes lors du service funèbre du leader assassiné.

 

 

 


Celle dont la voix demeure la  plus belle de ce siècle meurt en janvier 1972 ; au cours des cérémonies funèbres célébrées à La Nouvelle-Orléans et à Chicago, un hommage ému et émouvant lui est rendu par ses consœurs du gospel, dont Aretha Franklin. C’est la vocaliste la plus douée de son temps avec peut-être Maria Callas.  Sa voix grave, profonde, puissante, chaleureuse possède un registre exceptionnellement étendu pour une artiste qui n'a pas de formation classique.

 

 

 

ici pas de micro, pas de sono, juste la voix surpuissante de Mahalia et un piano

 

Mais, surtout, les amateurs de musique Afro-américaine admirent les inflexions profondément émouvantes et le swing ample  majestueux sur tempo lent  de cette chanteuse dont le rayonnement a été considérable et qui a laissé, comme l'écrivit Jean-Robert Masson, « cette grande leçon de ferveur collective où le peuple noir aura pu lire, comme en creux, les traces de son avenir ».

 

 

 

Bien qu’elle n’ait jamais pris de cours de chant, son désir sincère de porter la parole divine la hissera très rapidement au rang des reines de l’art vocal. Pour autant, Mahalia Jackson ne se laissera pas griser par le succès grandissant. Elle se fera un devoir de ne jamais se compromettre. Cette intransigeance ne sera pas toujours du goût de ses interlocuteurs, mais suscitera le respect de ses admirateurs. Très sollicitée, Mahalia Jackson résistera aux tentations, aux contrats mirobolants, et aux chemins de traverse qu’on voulait lui faire prendre. Profondément intègre, elle suivra sa voie, guidée par une foi inébranlable et une force de caractère remarquable.

 

 

 

Ses précieuses qualités humaines la rapprocheront d’un jeune pasteur, tout aussi déterminé à faire triompher le bien, un certain Martin Luther King. Mahalia Jackson est à jamais un modèle de dignité, de probité, et de sagesse dans «L’épopée des Musiques Noires». Respect Madame ….. Je fais un rêve ! Que tous les peuples s’aiment …

 

 

Repost 0
Published by freerider06 - dans USA
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 08:02


voyage-usa-mars-2010-336.jpgMon pote Gilbert chez Audrey une semaine avant qu'elle ne vienne à Nice

Audrey « Babineaux » George est une véritable légende dans son pays. Elle et sa sœur Maudrey sont considérées comme la référence de la cuisine locale. Comme mon autre pote Christopher Coppola, le frère de Nicolas Cage en personne et neveu du réalisateur Francis Ford qui est une référence pour la cuisine biker Américaine, Audrey est d’une gentillesse remarquable. Mais figurez vous que ce n’est pas tout ….. Le soir tard, j’ai de nouveau mes amis de la région Parisienne au téléphone, Audrey reprend le combiné et me dit : Hello Pat « how are you doing » je réponds of course : I'm fine, thanks. And you ?
Puis nous reprenons notre conversation en frenchie ...

DSC_0013.JPG

Tu sais Pat, je souis à  Nice (prononcé Nayiiice) le 22 Mars et un french journaliste me fait venir pour un reportage sur la cooking. Wonderful on va se voir ….
Le mardi 23 Mars, nous nous donnions RDV à Cap 3000 avec Audrey car elle a réuni tous ses amis Niçois pour cette occasion. Audrey ne restant que 2 jours avec en plus une conférence à l’université de Nice (Audrey est prof) et, ne pouvant visiter tout le monde décida de nous réunir en ce lieu.

DSC_0021-copie-1.JPGAu restaurant Melodine dans le CC de Saint Laurent du Var

Le lendemain matin à 6h, Audrey partait sur Lyon, puis Bordeaux, Poitiers, Orléans et Paris. Pour accueillir Audrey comme il se doit, je lui ai offert une boite d’œufs parfumés (savonnettes) de chez Fragonard à Grasse dans son emballage traditionnel, un petit clin d’œil à la cuisine cajun. Audrey est une femme qui est à l’aise de partout ou elle se trouve, la vraie Américaine, joyeuse, dynamique, agréable, la grand-mère que tout le monde aimerait avoir.

DSC_0017.JPG

Mais vous connaissez tous la cuisine cajun je pense ?
En traversant les bayous au Sud de la Louisiane, en humant les arômes au marché français de la Nouvelle-Orléans, en remontant le Mississippi, vous découvrirez la cuisine cajun et créole et la terre d'accueil de nombreux Acadiens qui ont fui le "grand dérangement" en 1755. Vous découvrirez 300 ans d'histoire et plus dans cette contrée.

DSC_0020-copie-1.JPGAudrey et Marjorie qui va ecrire ses recettes en francais pour le circuit national

Sur les bords du Mississipi en Louisiane la cuisine a des accents qu'on ne retrouve nulle part ailleurs aux Etats-Unis.
La cuisine Cajun est unique et reflète l'ingéniosité, la créativité, la facilité d'adaptation et la volonté de survivre d'un peuple. Les Acadiens étaient des Français vivant en Nouvelle-Écosse. 10 000 Acadiens furent déportés pour avoir refusé de prêter allégeance à la couronne d'Angleterre.

DSC_0027.JPG

Les familles furent divisées et embarquées de force sur les 24 navires qui avaient jeté l'ancre dans la baie de Fundy. Certains furent débarqués dans quelques états américains, des centaines d'hommes vendus comme esclave en Géorgie mais ceux qui parvinrent au sud de la Louisiane y virent une terre d'accueil où il ferait bon s'établir et recommencer une nouvelle vie.
DSC01015
Originaires de Bretagne, de Normandie, de Picardie et du Poitou, pêcheurs et fermiers, ayant appris à survivre, ils s'adaptèrent et, armés de leurs marmites de fonte noire, ces Cajuns, comme on les surnommait, apprirent à composer avec les ingrédients locaux avec la maîtrise d'une base culinaire bien française. On dit qu'ils cuisinèrent leur joie d'avoir trouvé une terre riche et amicale.

DSC_0031.JPGAudrey est Americaine et démocrate , le cow boy est Francais et pro Bush cela se passe de commentaire

Des Indiens, ils s'en firent des alliés pour connaître toutes les ressources que pouvaient offrir les bayous, les lacs, les rivières et les forêts. Ce sont généralement des plats uniques : Jambalaya, grillades, ragoûts, fricassées, soupes, gumbos, sauce piquantes, légumes farcis, etc.

cajun3.jpgSoso devant la plantation de Oak Alley (autant en emporte le vent)

Le terme "Créole" a, pour sa part, plusieurs significations. Durant la période coloniale, ce terme désignait les colons français. Avec le temps, les Noirs de langue française de la Louisiane se définirent comme Créoles, voulant exprimer, par ce mot, leur origine mixte. Les colons blancs de descendance française sont aussi appelés Créoles. Pour amplifier la confusion, le parler créole est basé sur la langue française .Les Créoles aiment adoucir les plats avec des sauces. C'est une cuisine raffinée dont les racines sont aristocratiques, rapportées par nos compatriotes. Les arômes sont délicats, les combinaisons subtiles: huître Rockefeller, Gumbo d'écrevisses, sauce rémoulade, etc...

cajun6.jpgSoso à la plantation de Nottoway


Si vous n’avez pas encore gouté à la cuisine cajun et si vous n’êtes pas allé en Louisiane, vous ne pouvez pas comprendre l’Amérique, sa diversité, ses traditions, ses spécificités, la gentillesse de son peuple. Comment ne pas me souvenir de toutes ses magnifiques plantations que sont Oak Alley, Rosedown, Notoway, comment ne pas me souvenir qu’une sympathique acadienne me fera danser toute la nuit chez Mulate’s au son de la musique zydeco. Un lieu inoubliable, un restaurant dancing mémorable …. ou encore celui de chez Randol's.

img153.jpgSoso sur l'un des bateaux à vapeur remontant le Mississipi


Comment ne pas oublier ce Dimanche dans une église Gospel Baptiste ou plusieurs participants rentraient en transe dans un état second avec l'incorporation d'un esprit après un rituel vaudou dans la région de Bâton Rouge. Comment ne pas oublier ces écrevisses à l’étouffée servi à volonté sur la rivière Atchafalaya dans un resto sur pilotis. Comment ne pas oublier cette balade en air boat dans les bayous profonds au milieu des alligators.
DSC01014
Enfin, le Happy Hour dans Bourbon Street prend toute sa dimension, aucune rue aux états unis n’est plus chaude que celle-ci, ni a Las Vegas, ni a Memphis, ni a Los Angeles, Ni a Chicago, la Nouvelle Orléans une ville unique en son genre …. Ici la citation « laissez les bons temps rouler » Let the good times roll !  Prend toute sa signification ….

DSC_0029.JPG

Qui est Audrey Babineaux Georges
 Son ancêtre Nicolas Babineaux a quitté la France en l660 pour aller au Canada, où 100 ans plus tard, ses descendants ont été expulsés vers la Louisiane par les Britanniques.
« Ma famille se composait de dix filles et sept garçons. Nous étions tous d'expression française et ont a été élevés à la valeur de notre langue et de la culture françaises ». Audrey est actuellement à la retraite comme professeur de lycée de français. Elle a eu les Palmes académiques par le gouvernement français. Membre du Conseil pour le développement du français en Louisiane (CODOFIL). Elle est aussi une remarquable cuisiniere. Audrey à 350 petits enfants et arriere petits enfants.
DSC01026
Quelques spécialités cajuns de Louisiane

en cliquant sur le fichier suivant , vous pouvez decouvrir quelques spécialités de la cuisine de la Louisiane.

FOOD CAJUN


LES HOUMAS

PEOPLE FRANCOPHONE

CUISINE DES INDIENS ET DES COW BOY


VIDEO CREVETTES CAJUN

Repost 0
Published by freerider06 - dans USA

Retour Blog Principal & Commentaire