Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 04:43

PHOTOS-2013-0311.JPG Pour cette édition 2013 , notre planete est passée au crible du carnaval de Nice, qui lui rend hommage haut en couleurs ! Un tour du monde carnavalesque de la cité des Anges aux confins de l'Océanie et des Ameriques, en passant par les poles ou l'Asie, un voyage qui nous rappelle la diversité de notre planete et qui brocardera egalement avec humour nos érrements. Le Carnaval véhicule une fois de plus un message d'espoir sous la forme d'une mise en garde irrévérencieuse pour les generations futures, qui pourront dire dans quelques décénnies à leurs propres enfants: " ce carnaval 2013, j'y étais ! Nous avons commencé à changer les choses... en tous les cas, nous aurons essayé !"

PHOTOS-2013-3638.JPG

PHOTOS-2013-0097.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Ces parades géantes et colorées se déroulent de jour ou de nuit. Les chars, au nombre de 18 (20 pour la bataille des fleurs) racontent l’histoire du "Roi des Cinq Continents", entièrement fleuris paradent sur le Quai des Etats Unis, et la Promenade des Anglais qui est aussi animées par plus de 1000 musiciens et danseurs venus des quatre coins du monde.

PHOTOS-2013-0217.JPGSur chaque char, des mannequins costumés lancent 80 à 100.000 fleurs au public, mimosas, gerberas, lys … Lieu emblématique du Carnaval de Nice, la place Masséna a retrouvé les corsi carnavalesques, point de départ d’une boucle autour du jardin Albert 1er. Le soir, tous les chars sont éclairés, les corsi illuminent alors le cœur de Nice.

PHOTOS-2013-0171.JPGPHOTOS-2013-0183.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le thème  de 2013 est le « Roi des Cinq Continents » , il est fidèle en cela à sa vocation d'universalité. Un voyage qui traverse le temps comme l'espace et ouvre toutes les perspectives à l'imagination… Quant à l'invitée d'honneur, la Francophonie, en cette année des Jeux de la Francophonie à Nice, elle s'imposait d'elle-même.

PHOTOS-2013-0239.JPGLes chars 2013 sont particulièrement volumineux, fournis et mécanisés ; de 8 à 18 m de haut et débordant souvent des plateformes en largeur comme en longueur. D'année en année Nice bat des records pour la hauteur de ses chars, rappelons le, tous les chars et les grosses têtes sont crées dans les ateliers de la maison du carnaval à Nice. les artisans mettent leur savoir-faire au service de la ville, Ils allient techniques anciennes et modernes pour embellir les chars.

PHOTOS-2013-0295.JPGPHOTOS-2013-0185.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chaque artisan est à son poste dans l’atelier de fabrication. Tous travaillent en équipe, mêlant tradition et méthodes contemporaines, pour donner un nouveau souffle aux personnages de cette édition 2013. "Le gonflage à l’hélium, l’utilisation de produits détournés… toutes les techniques sont mélangées pour moderniser les chars".

PHOTOS-2013-0335.JPGAutant de techniques pour en mettre plein la vue aux spectateurs dans les gradins, sans qu’ils n’en sachent rien. Cette année, les chars gigantesques accompagnés des visages du carnaval racontent l’histoire du Roi des cinq continents, notamment à l’occasion des Jeux de la Francophonie. D'ailleurs le roi des cinq continents est aux couleurs de Nice, il règne sur le monde et sa capitale est la cité des Anges.

PHOTOS-2013-0388.JPGPHOTOS-2013-0399.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques nouveautés sont prévues, les chars se musclent : “De nouvelles structures plus volumineuses et mobiles offrent une visibilité à 360 degrés”, de quoi rendre le corso encore plus esthétique, tout en respectant les règles du jeu du carnaval. Le hangar de l’atelier n’est plus assez grand pour accueillir tous les personnages. Au total, ce sont dix huit chars qui défilent sur la prom et Masséna.

PHOTOS-2013-0442.JPGEt à ce stade, quarante artisans luttent contre le chrono et s’affairent en coulisse, entourés des immenses grosses têtes, incontournables pour les enfants. "Il reste encore des structures à monter. Ensuite, ce sont les costumières qui rentrent en piste". A l’autre bout de la ville, elles aussi sont dans les starting-blocks. Elles disposent de leur atelier pour créer des costumes uniques à l’occasion des batailles de fleurs. Tous les personnages du carnaval sont presque finis, il ne leur manque plus qu’une couche de peinture avant de franchir la ligne de départ. C’est la dernière finition ! Toute la technique se trouve dedans et non dehors, pour qu’on ne voie que le plus beau.

PHOTOS-2013-0491.JPGPHOTOS-2013-3689.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette année, l’identité visuelle est conjointement donnée par des dessinateurs collaborateurs de grands journaux internationaux, témoins privilégiés de leur temps, des artistes ayant une maîtrise de la culture locale, des créatifs d’agence et certains carnavaliers.

PHOTOS-2013-0526.JPGChaque Carnaval est une production originale éphémère. Être carnavalier n’est pas un métier, mais une passion, une vocation. Le vaste atelier dans lequel œuvrent ces artisans, nommé la «Maison du Carnaval», se transforme en un lieu magique pour quelques mois. Si les procédés, les techniques et les matériaux nouveaux ont permis la mécanisation, l’articulation et la modernisation des sujets, les fondements de la fabrication des chars et des «grosses têtes» sont les mêmes qu’à l’origine.

PHOTOS-2013-3668.JPGLe Carnaval de Nice, l’un des trois plus importants du Monde par le nombre de grosses têtes, sujets et chars en carton pâte, repose complètement sur la participation des carnavaliers. Ces hommes et ces femmes qui consacrent des milliers d’heures de travail à la réalisation de leurs œuvres ne sont pas des professionnels. Ils exercent des métiers et réservent leurs loisirs à la création carnavalesque. La subvention allouée à l’issue du concours leur permet de couvrir les frais engagés.

PHOTOS-2013-3691.JPGPHOTOS-2013-0076.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jusqu’à ces dernières années, le système parenté-cooptation était primordial pour la formation. Les jeunes ont aujourd’hui, de plus en plus de mal à sacrifier leurs loisirs et les anciens passent la relève à des professionnels, nouveaux gardiens des traditions de cet art populaire. Le thème du Carnaval est connu dès le printemps précédant, alors la "carnavalina", cette fièvre s’empare des Carnavaliers : c’est l’exaltation de la conception, de la recherche d’idée, de l’étincelle créatrice.

PHOTOS-2013-3731.JPGIls font alors dessiner et peindre le sujet, char ou grosses têtes, par un maquettiste. Puis, le sculpteur modèle les visages avec de l’argile. Ensuite, il fabrique le moule de plâtre que le carnavalier recouvre de plusieurs couches de papier découpés en petits morceaux et encollés d’une mixions de farine et d’eau chaude, pour donner le modèle définitif, en carton pâte, qu’il faudra maintenant peindre et habiller.

PHOTOS-2013-3709.JPGPHOTOS-2013-3757.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Niçois G.A Mossa et Alexandre Sidro ont imposé un style spécifique dans l’art pictural du Carnaval niçois. Les couleurs utilisées sont éclatantes : rouge, vert, jaune, et des dégradés à l’infini. La mécanisation des chars est ingénieuse : cordes, ficelles, mais aussi des vérins hydrauliques sont utilisés pour animer les personnages. Le carnavalier vit dans un univers de rêves et de fantasmagories qui lui permet de donner de multiples facettes à ses œuvres.

PHOTOS-2013-3753.JPGDonc cette année, le carnaval s’appuie sur un thème précis, et le char du Roi du carnaval est construit en conséquence…  Le « Roi Niçois des 5 continents » règne sur le carnaval pour cette année 2013. Sa Majesté est toujours présentée à la population le premier jour du carnaval. Toujours accompagné de sa reine, le char du Roi est toujours le plus grand et le plus impressionnant !

PHOTOS-2013-0091.JPGPHOTOS-2013-0146.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette année, caricatures guignolesques et  pluie de confettis à gogo, nous avons eu droit à une statue de la liberté bien engraissée  qui défile sur une Cadillac rose pour représenter les Etats-Unis et leur eternel fast food, une malbouffe qui  est d'actualité ces derniers temps. Caricatures aussi de François Hollande et Angela Merkel la chancelière allemande déguisée en bavaroise austère mangeuse de bretzel sur un bateau qui tanguent dangereusement. A l'arrière de l'embarcation, les galériens espagnols et grecs rament. Vogue vogue la galère dirons nous !

PHOTOS-2013-0284.JPGImpressionnant le dragon Chinois sur la grande muraille qui a de la peine à contenir son appétit insatiable... Une menace plane t'elle sur la terre ? Le risque de vouloir trop provoquer la nature avec les essais nucléaires. Cela rappelle justement le char de la Polynésie et de Mururoa avec son champignon atomique fossilisé, un maori, yeux exorbités, en transe, sa langue sortant pour une dernière grimace d'intimidation. 

PHOTOS-2013-0256.JPGPHOTOS-2013-0258.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vladimir Poutine est lui le tsar, euh la star, du char "Matriochka 2, le retour" qui représente la Russie. Chapka sur la tête et aussi souriant qu'une porte de goulag, le président rêvé de Bardot et Depardieu est aussi entouré de poupées russes à son effigie. Comme s'il était partout... Carnavalon en cosmonaute niçois voguant vers de nouveaux continents... peut-être une autre planète ou les distances raccourcissent. Le char des académiciens semblent se lancer dans une croisade désespérée afin de sauver la langue française. Une araignée géante, velue et fluo, tentaculaires. Dégoulinant vers la foule pour une meilleure interactivité tissant sa toile internet sur le monde. L'arachnide régnant sur le monde plus que jamais via le net.

PHOTOS-2013-0416.JPGPHOTOS-2013-0432.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le char des carrousels des rois du pétrole est lui aussi d'un réalisme brut, la dépendance au pétrole qui ne cesse d'augmenter vire à la tragicomédie... Le char de la fonte des glaces, pauvres pôles, les esquimaux ont pris un coup de chaud ! L'Afrique, l'Asie, l'Océanie, tout est caricaturé et le carnaval de Nice se moque allégrement des tares de notre monde, de notre société, de ses intervenants.

Bref une superbe ambiance ou, on en prend de nouveau plein les yeux pour cette édition 2013.

PHOTOS-2013-0290.JPG

                                DIAPORAMA DU CORSO


  
Repost 0
Published by freerider06 - dans comté de Nice
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 18:48

PHOTOS-2013-2999.JPGCe carnaval chinois est une première pour la commune, et même pour l'ensemble de la métropole azuréenne. Alors, il ne fallait pas s'attendre aux mêmes festivités que l'on peut trouver dans le 13e arrondissement à Paris. La communauté chinoise sur la Cote d'Azur n'est pas très importante voire même assez faible, le carnaval de Saint Laurent du Var a été conçu pour amuser les enfants à l'occasion du nouvel chinois, plutôt qu'une célébration traditionnelle de cette même communauté, d'ou ma  grande déception ! Et c'est peut-être à cause de ma grande déception de cet événement que je vais être critique envers  cette ex ville frontière du Comté.

PHOTOS-2013-2862.JPG

plage ensoleillé au calme hivernal


 Coincé entre la jolie commune de Cagnes Sur Mer, son château des Grimaldi et la ville de Nice, Saint Laurent du Var ne présente que peu d'intérêt touristique mis a part son grand centre commercial Cap 3000 qui fut jadis, il y a 40 ans le plus grand centre commercial d'Europe et son port de plaisance avec des parkings assez chers pour se rendre aux nombreux restaurants qui longent la plage. Son vieux village à l'intérieur des terres n'est pas non plus très folichon, mais par contre son hôtel de ville est l'œuvre  pharaonique d'un maire mégalomane ou bien d'un inconditionnel de la "Maison Blanche". Je ne vois guère d'explication à la réalisation d'un bâtiment énorme pour une commune en somme pas bien importante !

PHOTOS-2013-2871.JPG

La Maison Blanche de Saint Laurent du Var

 

Bon, rappelons les traditions qui concernent le nouvel chinois. Le Nouvel An Chinois aussi appelé Fête du printemps ou Fête du Têt au Vietnam est la fête la plus importante pour les communautés chinoises à travers le monde entier. Le terme nónglì xinnián signifie littéralement "nouvel an du calendrier agricole" car il se célèbre suivant le calendrier chinois qui est à la fois lunaire et solaire. Cette fête est un moment dont les chinois profitent en prenant des vacances, en se réunissant en famille et entre amis. Traditionnellement, les festivités s'étendent sur deux semaines.

PHOTOS-2013-2868.JPGLe nouvel an chinois trouve ses origines dans la fête du solstice d’hiver qui marquait la fin de l’hiver et l’arrivée de jour plus clément. Jusqu’a l’avènement de la Dynastie Zhou (1046-256 av. J.-C), cette célébration était plutôt d’origine paysanne, l’empereur décida alors de fixer le début de l’année lunaire en ce jour. Le début de l’année est alors fixé au onzième jour du onzième mois du calendrier lunaire pour se terminer le dernier jour du douzième mois lunaire.

PHOTOS-2013-0018.JPGPHOTOS-2013-2902.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais vers 1582 avec l’arrivée des missionnaires jésuites, le calendrier occidental grégorien fait peu à peu son apparition et s’impose en 1912, lors la création de le République de Chine. Le parti Nationaliste au pouvoir décide de rebaptisé la fête traditionnelle "la Fête du Printemps" et le Jour de l’An est officiellement reconnu comme se produisant au 1er Janvier, forçant le peuple chinois à la célébration du Nouvel An occidental à la place.

PHOTOS-2013-2928.JPGÀ partir de 1949, lorsque les communistes prirent le pouvoir, Mao Zedong (1893-1976) interdit la célébration du Nouvel An chinois traditionnel le considérant trop féodal, trop religieux et ne convenant pas à une nouvelle République Chinoise athée et communiste. Le Parti décide de suivre le calendrier grégorien dans ses relations avec l’Occident.

PHOTOS-2013-2966.JPGPHOTOS-2013-2986.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais vers la fin du 20e siècle, avec la libéralisation de l’économie et l’ouverture du pays, les dirigeants chinois retournent à la tradition chinoise et dés 1996 est institué une semaine de vacances maintenant appelée "fête du Printemps" donnant au peuple la possibilité de voyager pour célébrer la nouvelle année. Ce jour-là, les familles voyagent sur de longues distances pour se rencontrer et faire la fête. Connu comme le « mouvement de printemps » ou Chunyun, une grande migration a lieu en Chine au cours de cette période où de nombreux voyageurs affrontent la foule pour se rendre dans leurs villes natale.

PHOTOS-2013-3033.JPGL'origine de cet événement remonte à plusieurs milliers d'années, au long desquelles se sont tissées des légendes riches en couleurs et en traditions. L'une des plus populaires est celle de Nien (qui porte la signification « année » par la suite), un monstre cruel et vorace qui, croyaient autrefois les Chinois, dévorait les êtres humains la veille du Nouvel An. Pour l'éloigner des foyers, on affichait de chaque côté de la porte d'entrée une bande de papier rouge sur laquelle on écrivait un vers. On allumait des torches et claquait des pétards durant la nuit, des traditions toujours bien vivantes de nos jours. C'est qu'en effet, disait-on, Nien craignait le rouge, la lumière et le bruit. Dès le lendemain matin, un sentiment de triomphe et une ambiance de renouveau régnaient, puisque Nien avait été tenu à l'écart pour une nouvelle année. Tout le monde alors se réjouissait en lançant : « Kung-hsi » (félicitations).

PHOTOS-2013-0004.JPGPHOTOS-2013-2908.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’année lunaire porte aussi sa signification particulière, ce système reliant le ciel  à la terre. Les anciens constatent que la lune élément Ying par excellence, reflet du soleil élément Yang apporte des éléments évocateurs sur la vie agricole. Il influence les marais, « commande » le cycle féminin. A travers le mouvement de la lune, la vie se lie aux saisons et l’homme vit en harmonie avec la nature.

PHOTOS-2013-0031.JPGA Saint Laurent du Var, le public a assisté à quelques danses typiques d’un groupe venant de Paris et d’un autre de Malaisie venu pour les festivités de la capitale. La danse du lion réunit à la fois l'art, le spectacle, la tradition chinoise, mais aussi le Kung-fu, car les positions de la danse du lion sont aussi des positions de bases du Kung-fu traditionnel, et les danseurs sont en général des pratiquants. Le lion est incarné par deux danseurs. L'un contrôle la tête qui est constituée de matériaux solides mais légers comme du papier mâché et du bambou, l'autre anime le corps et la queue sous un costume qui est relié jusqu'à la tête du lion.

PHOTOS-2013-2964.JPGPHOTOS-2013-0027.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trois instruments accompagnent la danse du lion: un large tambour, des cymbales et un gong. Chaque type de mouvement du lion possède un rythme musical particulier, et la musique suit les mouvements du lion, le tambour suit le lion, et les cymbales et le gong suivent le tambour. Très souvent, les gens qui observent les danses du lion croient qu'ils sont en train de regarder des dragons. Mais la principale différence entre la danse du lion et la danse du dragon est que les danseurs ne sont pas à l'intérieur de l'animal mais ils le tiennent au bout d'un manche.

PHOTOS-2013-0021.JPGLa danse du dragon est souvent présentée par des pratiquants d'arts martiaux car elle demande de l'endurance et de la force. Le dragon est contrôlé par une équipe d'une dizaine de personne selon la longueur du dragon. Chaque personne tient un manche au bout duquel se trouve une section du dragon. La tête du dragon qui pèse entre 10 et 15 kilo est la partie du dragon la plus difficile à manier. Comme pour la danse du lion, le dragon est accompagné des musiciens traditionnels qui jouent du tambour des cymbales et du gong.

PHOTOS-2013-0006.JPGPHOTOS-2013-2886.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la culture chinoise le dragon est un animal mythique capable de nager, marcher et voler. Il serait originaire des eaux ce qui explique pourquoi sa peau est faite d'écailles. D'ailleurs, une légende raconte que si une carpe arrive à remonter la chute d'eau appelée "porte du dragon" celle-ci se transformerai en dragon. Dans la mythologie chinoise, il existe 9 dragons : Tianlong le dragon céleste, Shenlong le dragon spirituel, Fucanglong gardien des trésors cachés, Dilong le dragon souterrain, Yinglong le dragon ailé, Jiaolong le dragon des chutes d'eaux, Panlong le dragon des lacs, Huanglong le dragon jaune qui est sorti du fleuve Luo pour apporter l'écriture, et Le Roi dragon. Voila pour la petite histoire en espérant que pour l’année du cheval, la communauté chinoise prenne vraiment le relais !

PHOTOS-2013-2864.JPG

Montagnes enneigéés de l'arriere pays niçois

 

                            DIAPORAMA DU CARNAVAL


  
Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 07:12

 PHOTO-2013-1950.JPG

Le Trophée Andros est une série de courses automobiles et motocyclistes sur glace qui se tient chaque hiver depuis 1990. Il réunit pilotes professionnels et confirmés ainsi que ceux en devenir pour une compétition sur glace à vous couper le souffle. Un vrai concept unique, le Trophée Andros mélange brillamment compétition et spectacle et s'impose comme un évènement phare dans le milieu de la course motorisé.

PHOTO-2013-1955.JPGPHOTO-2013 1859

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le nom niçois du village est vraiment different 

Les élites de la glisse comme Alain Prost, Olivier Panis, Franck Lagorce, Jean Philippe Dayraut, Jacques Villeneuve champion du monde de F1… au volant de leurs supers bolides, les "F1 de la glace" se disputent un championnat dans les plus belles stations de ski de France: Val Thorens, Andorre, L'Alpe d'Huez, Lans en Vercors, Super Besse, Saint Dié les Vosges et bien sur la mythique station du Mercantour, Isola 2000.

PHOTO-2013-1862.JPGLa naissance du Trophée Andros tient à la rencontre en 1985, entre l'ancien pilote Max Mamers (champion de France de rallycross en 1982 et 1983 sur Matra Murena) et le président de la société Andros, Frédéric Gervoson. Tous deux passionnés de rugby mais également d'automobile, ils décident de mettre sur pied une série hivernale de courses sur glace. La première épreuve du Trophée Andros a lieu le 27 janvier 1990 à Serre Chevalier, et donne le coup d'envoi d'un petit championnat de quatre épreuves. Au fil des ans, le Trophée gagne en notoriété, et le calendrier du championnat se densifie.

PHOTO-2013-1944.JPGPHOTO-2013 1895
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chaque manche du championnat se compose de deux courses complètes (essais, qualifications et finales). Les automobiles employées sont propulsées par des moteurs six-cylindres de 3 L développant 340 ch. Ce sont des quatre roues motrices et directrices. Ce championnat comprend trois sous catégories : Indépendant pour les espoirs confirmés; Promotion, comme son nom l'indique, a vocation à préparer les jeunes pilotes et à servir d'antichambre à la catégorie élite et féminine pour les pilotes de la catégorie femme.

PHOTO-2013-1721.JPGDans les faits, c'est également une catégorie prisée par les personnalités du « show-bizz » amateurs de sensations fortes (citons Henri Leconte, Richard Virenque, David Hallyday, Jean-Pierre Pernaut, Jean-Marie Bigard, Élodie Gossuin, Pascal Olmeta, Alain Bernard etc.).

PHOTO-2013-1898.JPGLa « Pilot Bike », introduit dans le Trophée Andros en 1996, est un championnat réservé aux pilotes moto. Il est inscrit au calendrier de la Fédération française de motocyclisme et de la Fédération internationale de motocyclisme. Il a eu lieu le vendredi, je n'ai donc pu le voir, puisque je suis monté le Samedi. Je ne peux pas tout faire ! hi hi hi

PHOTO-2013 1938Les motos utilisées sont à une roue motrice et doivent être commercialisées en France. Elles ont une cylindrée de 125 à 300 cm³ pour les 2-temps et de 125 à 450 cm³ pour les 4-temps. Pour la 12e fois le trophée Andros prend ses marques à Isola 2000 l'une des stations de sports d'hiver des Alpes-Maritimes. Elle se trouve dans le massif du Mercantour, à proximité du parc national du même nom et à trois kilomètres de la frontière franco-italienne.

PHOTO-2013 1752Faut dire, qu'avant 1947, le territoire était Italien et faisait parti du Comté de Nice anciennement royaume de Sardaigne. Isola 2000 est appelée ainsi à cause de son altitude moyenne qui est d'environ 2 000 mètres. Le sommet le plus haut et le plus proche de la station est le mont Malinvern qui culmine à 2 938 mètres. Le domaine skiable va, en altitude, de 1 800 mètres à 2 600 mètres (Cime de Sistron) : 43 pistes, 120 kilomètres de pistes.

PHOTO-2013-1755.JPGLa station d'Isola 2000 bénéficie d'un enneigement particulièrement exceptionnel sous cette latitude de par la conjugaison de sa géologie ferrugineuse et des masses d'évaporation du Golfe de Gênes créant ainsi une pluviométrie neigeuse de par sa haute altitude. Pendant l'hiver 2010/2011, Isola 2000 était la station la plus enneigée de France. Le soleil est l'atout majeur de la station. Mais les températures peuvent être très basses (-27 °C le 28 décembre 2005).

PHOTO-2013-1771.JPGLa station d'Isola a été construite sur des terres cédées par l'Italie à la France au traité de Paris (1947) comme beaucoup de village des Alpes Maritimes. Isola 2000 est la plus proche station de la côte d'Azur. Dix-sept kilomètres de montée en épingles à cheveux séparent la station du village. La route menant à la station est sécurisée en plusieurs endroits par des catex, des gazex et des galeries de protection contre les avalanches, car la route traverse plusieurs dizaines de couloirs d'avalanches.

PHOTO-2013-1783.JPGComme je vous l'ai dit précedement, cela a été du très grand spectacle, car la participation est de qualité avec des pilotes comme: Olivier Panis, Jacques Villeneuve, Adrien Tambay. Mais aussi grace a quelques peoples chevronnés et passionnés; Margot Laffite, la fille de Jacques Laffite, ancien pilote de Formule 1, l’Antibois Alain Bernard, jeune retraité des bassins olympiques, qui se teste à cette autre forme de glisse.

PHOTO-2013-1834.JPGPHOTO-2013-1825-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il ne sera pas le seul sportif retraité invité dans le Mercantour, Pascal Olmeta, ancien gardien de but de l’Olympique de Marseille, est également là, accompagné d’enfants de son association « Un sourire, Un espoir pour la vie ». L’homme au grand cœur offrira cette parenthèse de fête à ces enfants dont le quotidien est la maladie.

PHOTO-2013-1847.JPGCôté « professionnels », les Azuréens ont applaudi Christophe Ferrier, le local de l’étape, sur sa voiture sponsorisée par la Métropole Nice Côte d’Azur. Il est actuellement en tête du Trophée Andros électrique avec 204 points devant Adrien Tambay et Franck Lagorce (177 points). Chez les grands, on notera Benjamin Riviere, Jean Philippe Dayraut et Serge Lubrano qui se sont fait une lutte acharnés pour la première place relégant assez loin des champions comme Panis et Villeneuve ... A noter que le pilote qui venait du pays le plus eloigné etait le Liban. Pas facile pour un gars qui ne connait pas la neige....

PHOTO-2013-1879.JPG

Vacherie et fromagerie de la station à 2000m d'altitude


 Quand beaucoup de conducteurs automobilistes d'aujourd'hui, ne savent pas faire un créneau, eux, ils pilotent une voiture sur la neige et la glace avec le petit doigt gauche sur le volant et le petit doigt droit sur le frein à main pour prendre les virages en toute décontraction ! On appelle cela la classe !

Pour terminer cet article , j'ai pu aussi verifier qu'en hiver sur la Cote d'Azur, on peut faire du ski le matin à la montagne, puis repartir en debut d'apres midi pour aller se baigner sur les plages de la baie des Anges ...

PHOTO-2013-1941.JPG

toutes les photos de l'article sont prises par mes soins com d'ab .

 

                        DIAPORAMA DE LA COURSE


 
Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 08:15

DU GATEAU DES ROIS & DE L'EPIPHANIE

OCTOBRE-2012-0010.JPG Pour cette Befana epifania 2013, Soso décide de faire un repas mexicain ou même maya, puisque en cette fin d'année 2012, le fameux calendrier a focalisé toute son attention auprès des illuminés de notre planète. La Befana a donc rencontré Pancho Giordano qui surveillait de très prés, avec son fusil à l'épaule que les armées de Napoléon III le petit ne fassent éruption au moment de nos festivités.

OCTOBRE-2012-0025.JPGSolange s'est donc employé à faire tortillas, tacos, guacamole, fajitas et burritos entièrement fait maison et agrémenté de sauce salsa. Comme toutes les terres de soleil, la cuisine mexicaine est une aventure culinaire et pour compléter celle ci quoi d'autre que la véritable couronne des rois mages qui ressemble à celle des rois mayas !

OCTOBRE-2012-0033.JPGLe gâteau des Rois ou couronne des Rois est une brioche de forme torique parfumée à l'essence de fleur d'oranger recouverte de sucre et de fruits confits pour célébrer l'Épiphanie. On la retrouve surtout dans les pays et les régions du sud : Provence, Languedoc et pays niçois, Portugal, Espagne et Italie. Une tradition similaire existe à La Nouvelle-Orléans qui aurait été exportée de la Provence. C'est le King cake. Il est servi traditionnellement pour la fête religieuse de l'Epiphanie, laquelle célèbre la visite des rois mages à l'enfant Jésus.

OCTOBRE-2012-0034.JPGPHOTO-2013-0049.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  L’origine de la fève remonterait au temps des Romains. A cette époque, avaient lieu les Saturnales. Pendant une semaine, en hiver, on célébrait la liberté : les maîtres devenaient esclaves et, inversement, les esclaves devenaient maîtres. A cette occasion, le roi du festin était élu au moyen d’une fève. Elle doit son nom à la légumineuse (sorte de haricot) placée dans la galette, remplacée par une pièce d'argent, voire d'or chez les plus fortunés. En 1870 la première fève en porcelaine fait son apparition, puis des petits objets en plastique hétéroclites sont confectionnés et plus récemment des santons en céramique.

PHOTO-2013-0020.JPGAutrefois, la fève désignait le "Roi du jour" ou "Roi de la Fève" et celui qui l'avait reçue devait rendre la galette le dimanche suivant. Ainsi les gourmands pouvaient-ils se régaler plusieurs semaines ou la totalité du mois de janvier ! Le sud de la France semble avoir conservé davantage la tradition, puisque le gâteau des Rois demeure le plus souvent une couronne briochée, parfois aromatisée de citron et décorée de fruits confits (cerises, angélique etc..), couronne dont la forme s'apparente à une roue, symbole de la terre et des champs qui évoque un ancien rite agraire : l'appel du printemps après l'hiver.

PHOTO-2013-0042.JPGLes traditions sont différentes d’un pays à l’autre. C’est ce jour-là, et non pas le jour de Noël que dans certains pays, les enfants reçoivent leurs cadeaux. La Befana, les apporte aux petits italiens et la tradition se perpétue dans les vieilles vallées d'origine piémontaise du comté de Nice. En Espagne, ce jour s’appelle "los reyes". On confectionne un pain recouvert de fruits confits, qui contient une pièce ou un haricot sec. C’est au tour de celui qui la trouve d’inviter les autres ! Dans ce pays, mais aussi en Autriche, l’épiphanie donne lieu à de grandes festivités dans les rues.

PHOTO-2013-0046.JPGPHOTO-2013-0051.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les petits mexicains éclatent les pinatas, sorte de gros animaux en plâtre ou en papier mâché remplis de friandises. En Guadeloupe, c’est à cette date que débutent les festivités de "kannaval" (carnaval). La pignata et le carnaval, la aussi deux traditions qui viennent du pays niçois et du nord de l'Italie. (On accrochait en haut d’un poteau une cruche en argile bourrée de gourmandises pour la casser ensuite à coups de bâton en faisant tomber, éparpillés en signe d’abondance, les cadeaux qu’elle renfermait).

PHOTO-2013-0053.JPGGaspard, Melchior et Balthazar (les trois Rois Mages) sont arrivés près de l'enfant Jésus le 6 Janvier. C'est donc pour cela que l'on fête l'Epiphanie !! En leurs mémoires, chaque année nous mangeons le gâteau des rois. La coutume dit que le gâteau doit être fait non pas en frangipane (une hérésie parisienne) mais avec de la pâte briochée garnie de fruits confits. Savez-vous ce que l'on met dans le gâteau des rois ? Un Royaume !! (Reiaume). C'est un ancien terme pour désigner le sujet et la fève.

PHOTO-2013-0007.JPGSelon la tradition le plus jeune se place sous la table et propose une part de gâteau à la personne de son choix. Mais suivant les villages la tradition peut changer. A Cannes par exemple, on cache à l'intérieur de la couronne 3 fèves symbolisant : le roi, la reine et le page. Les Nissarts sont très chatouilleux sur leur gâteau des rois qu’ils tiennent à distinguer de la galette des rois à la frangipane, trop « parisienne » à leurs yeux ! Monotone, sèche et sans aucune saveur. Le gâteau des rois dans le sud  avec ses fruits confits est à l’image de notre région ensoleillé et coloré, un gâteau de toute  beauté.  Véritable représentation de la couronne royale et de ses joyaux. Voila pourquoi le gâteau des rois dans le midi représente la vraie tradition.

PHOTO-2013-0198-copie-1.JPGLe nom de Janvier vient de Janus, dieu romain à deux visages ; Janvier regarde à la fois sur décembre et le passé, et sur février et l'avenir.... En ce premier mois de l'année et plus particulièrement le 1er du mois on circulait beaucoup sur les chemins et routes du pays niçois, pour aller rendre visite aux proches, aux amis et personnalités et leur apporter ces vœux. Déjà du temps de Pline on effectuait ce rite et l'année débutait avec de petits présents "strenae". Les étrennes d'aujourd'hui en sont les lointaines descendantes.

PHOTO-2013-0008-copie-1.JPGPHOTO-2013-0016.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autrefois les maîtresses des maisons Niçoises mettaient tous leurs soins dans la confection de ces "estreno" qui étaient essentiellement des pâtisseries faites avec amour. Dans la région grassoise cette pâtisserie était la fougassette parfumée à la fleur d'oranger. Puis peu à peu les étrennes furent réservées aux enfants, sous la forme de quelques pièces de monnaie, de confiseries ou de jouets. La visite à son parrain pour le garçon, ou à sa marraine pour la fille, était la première à faire.

PHOTO-2013-0043-copie-1.JPGIl y a très longtemps, les festivités du jour de l'an se préparaient longtemps à l'avance et duraient plusieurs jours. Les festivités n'étaient pas toujours bien innocentes. Ce jour était aussi celui où l'on cherchait à lire les présages et à connaître l'avenir. On disait aussi que le temps du 1er janvier présageait du temps du mois entier et que les 12 premiers jours de l'année annonçaient le temps des 12 mois. (On disait aussi la même chose pour les 12 jours précédant Noël). Les rois mages sont mis dans la crèche le jour de l'épiphanie seulement (1er dimanche de janvier).

59.JPGLeur présence est parfois tolérée avant, à condition de les mettre dans le lointain et de les avancer un peu plus chaque jour. Les rois sont chacun le symbole d'une race : Le roi Melchior représente la race blanche, il offre la myrrhe. Le roi Gaspard représente les races jaunes, il est porteur de l'encens. Le roi Balthasar représente la race noire, il offre l’or. La crèche est défaite pour la chandeleur le 2 février. L’Épiphanie était fêtée autrefois le jour de la Nativité le 25 décembre sous le nom de Théophanie. Ce fut Jules 1er pape en 337 qui sépara les deux fêtes. L’Épiphanie étant fixée au 6 janvier... L’Église a depuis fixé cette fête un dimanche, le premier dimanche de janvier.

32-copie-1.JPGLe jour de l'Epiphanie on n'hésitait pas à faire des "blagues" aux enfants et aux gens crédules. On faisait scruter le ciel aux enfants afin de voir la Befana et les rois aller à Bethléem, on les incitait à se rendre à leur rencontre pour obtenir des présents de prix, et lorsqu'ils revenaient bredouille, on leur disait "pécaïre, ils sont passés ici pendant que vous les cherchiez là-bas, mais ils vous ont laissé quelque chose (couronne des rois).

046.JPG050.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On disait aussi aux naïfs que "...de se poster à minuit par une nuit bien froide et bien venteuse, sur le toit le plus haut du village, recouvert d'un drap mouillé, un roseau vert dans la main et un entonnoir ailleurs que dans la bouche ?!?... permettait de voir les rois et leur cortège...au 12e coup de minuit sonné au clocher du village, et qu'une bourse bien garnie leur tomberai droit dans la main". Il y a eu des niais et des cupides ou les deux à la fois qui sont rentrés chez eux penauds et avec une bronchite.

54.JPG

La befana se fete dans la bonne humeur et les deguisements annoncent deja le mardi gras prochainement....

 

                              DIAPORAMA  DE LA FETE


 
Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 05:31

OCTOBRE-2012-0026.JPG

La Villa California

 

Béni soit le cholera ! Les Cannois d’aujourd’hui, qui redoutent peut-être son retour puisque depuis quelques années on voit une recrudescence d'anciennes maladies qui refont surface, doivent avoir une pensée reconnaissante à l'égard du vibrion qui, en 1834 décimait le nord de l'Europe.

OCTOBRE-2012-0194.JPG

Du balcon de la villa Rothchild, la villa Azur Eden et son parc

 

Grace à ce fléau, le Royaume de Sardaigne et du Piémont ayant fermé ses frontières pour en protéger ses Etats, Lord Brougham le grand chancelier d'Angleterre qui avec sa fille Eléonore, faisait route vers Gênes, ne put franchir à temps le poste de douane de Saint Laurent du Var dans le Comté de Nice. De cet arrêt forcé par le très honorable sujet de sa gracieuse majesté permit de découvrir ce qui allait devenir l'une des plus célèbres villes du monde.

OCTOBRE-2012-0018.JPG le parc de la villa California

 

Cannes à ce moment la, n'était qu'un petit port de pêche. On y dénombrait entre autres: 35 capitaines au long cours, 50 capitaines au cabotage, 42 officiers de marine, 342 matelots, 93 novices, 78 mousses, 46 marins à la retraite ,36 demi soldes, un commissaire de police et ... un agent. Lord Brougham avait la ferme intention de repartir dés le lendemain matin de la seule auberge hôtel de la localité, l'auberge Pinchinat*.

OCTOBRE-2012-0179.JPG le parc de la villa Rothchild ouvert tous les jours au public librement

 

C'est de cette auberge qu'un pêcheur originaire de Mougins aurait inventé une spécialité qui devint célèbre sur le littoral méditerranéen et dont une grande ville s'accaparera la paternité: La Bouillabaisse. Il décida, séduit par la beauté du site et la gentillesse des autochtones de séjourner dans ce pays qui n'avait finalement rien à envier à l'Italie considéré par notre chancelier comme le plus beau pays de la vieille Europe. Il ne devait plus en partir et bientôt fut rejoint par toute l’aristocratie européenne...

OCTOBRE-2012-0129.JPGMon itinéraire m’emmène donc visiter et photographier quelques demeures ouvertes au public. Le château de Vallombrosa à Cannes est une gigantesque demeure construite entre 1852 et 1856  sur l'emplacement de l'ex château des Tours. En 1858, le château fut acquis par Ricardo Manca Amat, Duc de Vallombrosa très vieille famille originaire de Sassari dans le royaume de Sardaigne dont le Comté de Nice était l'un de ses états le plus important grace à son port franc. C'est en 1720 que  Don Antonio Manca-Amat, marquis de Morès et de Montemaggiore reçut du Roi Victor-Amédée III, le titre de Duc d’Asinara, du nom d'une île de Sardaigne. Un sien neveu obtint de Victor-Emmanuel Ier de le changer en Vallombrosa, nom d'une localité voisine de l’île.

OCTOBRE-2012-0100.JPG Chateau de Vallombrosa

 

Son fils Riccardo Manca-Amat duc de Vallombrosa, épouse en 1857 Geneviève de Pérusse des Cars, fille d'Amédée François Régis de Pérusse, 2e duc des Cars qui avait commandé la 3e division lors de la conquête de l'Algérie en juin 1830. À vingt-deux ans, Richard a mené une expédition à travers l’Inde. En 1858, il acquiert un palais à Cannes. Le château fut réalisé par l'architecte anglais Thomas Smith  et classé à l'inventaire des monuments historiques.

OCTOBRE-2012-0139.JPGLe duc décida de quitter la vie dorée aristocratique parisienne où il jouissait d'une renommée certaine fleurant le roman de cape et d'épée pour venir habiter la cité balnéaire. Très rapidement, en fin organisateur et dynamique animateur, il devint une des locomotives de la vie Cannoise. Ainsi les membres les plus huppés de la colonie azuréenne se rencontrèrent au château. La Reine Victoria, la Duchesse d'Edimbourg accompagnée de l'Archiduc Victor, frère de l'Empereur d'Autriche, le Comte et la Comtesse de Paris, le maréchal de Mac-Mahon, le Prince de Galles, la Comtesse de Saxe Cobourg-Gotha seront des hôtes réguliers de Vallombrosa.

OCTOBRE-2012-0140.JPG Parc du chateau de Vallombrosa

 

L’ancien château aux neuf tours crénelées, devenu aujourd’hui la copropriété du parc Vallombrosa est toujours l’une des plus belles demeures de Cannes. Le parc, le hall et la chapelle sont accessibles au public lors des journées du patrimoine. Le bâtiment est planté sur les rochers escarpés face à la mer. Entièrement construit en gneiss rose, de style néo-gothique, un tantinet baroque, flanqué de neuf tours carrées et rondes contenant les escaliers de service en vis et hérissées de poivrières et de mâchicoulis crénelés. Edifié au milieu d’un parc tropical de trois hectares, le château devient l’Hôtel du Parc en 1909. Son parc propose une grande diversité végétale d'une valeur inestimable. Annexé au château, on trouve aussi une chapelle voûtée d'élégantes ogives, aux nervures polychromes.

OCTOBRE-2012-0102.JPGOCTOBRE-2012-0200.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès le début des années 1890, les malheurs frappe la famille Vallombrosa. Le Duc quitte Cannes pour Paris après le décès de sa femme la Duchesse. En 1896, le fils du Duc est tué par des Touaregs dans le sud-algérien. Ainsi, en 1893, un riche hôtelier de nationalité allemande se porta acquéreur du palais Vallombrosa qu'il transforma en hôtel du Parc. Durant de nombreuses années, ce fut le palace le plus luxueux de la Côte d'Azur. Comme beaucoup de grandes demeures historiques, celle-ci fut la proie de promoteurs immobiliers qui profitèrent de la crise hôtelière. Vers 1934, l'hôtel du parc ferma ses portes et devint un immeuble de copropriété pour classes sociales fortunées.

OCTOBRE-2012-0039.JPG

La villa les Mimosa: Propriétée du Chevalier James de Colquoun

 

Antonio Amedeo Maria Vincenzo Manca, Marquis de Morès est le fils du Duc de Vallombrosa, noble toscan, qui fit ses études à Cannes au collège Stanislas, puis se présente à Saint-Cyr dont il sort breveté comme lieutenant de cavalerie. En 1896, il voulait , suite à la disparition de Grdon au Soudan, créer un Empire Français de l'Atlantique a l'océan Indien. Il partit donc négocier avec les Touaregs de Ghadamès au prétexte officiel de passage des caravanes venant du lac Tchad pour qu'elles aillent plutôt vers la Tunisie et l'Algérie que vers la Tripolitaine et le Maroc, mais en réalité pour diminuer l'influence des Anglais dans la région...

OCTOBRE-2012-0037.JPG Villa Rose Laown un cottage anglais : Construite par la duchesse de Persigny. C’est là que séjourna dans les années 1883-1884 le grand-duc Michel Nicolaïevitch, frère du tsar.

 

Malgré son dynamisme, son allure, son professionnalisme  et son courage,  à El Ouatia, à quelques kilomètres de Sinaouen, en Tripolitaine, au sud de Nalut, il rencontra des Touareg qui, probablement plus pour lui voler son or que pour des raisons politiques, le persuadèrent de renvoyer son escorte. Bientôt, ceux ci, rejoints par une bande de Chambaa  venus d'Algérie, à 3 kilomètres du puits d'El Ouatia assassinent  De Morès. Certains ont affirmé que le Gouvernement Français, dérangé par cet hurluberlu, n'était pas étranger à cette fin tragique.

OCTOBRE-2012-0043.JPGOCTOBRE-2012-0064.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Je continue toujours mes visites du patrimoine avec L'église Holy Trinity Church qui fut construite en 1874 et inaugurée le 17 décembre de la même année par le révérend Lord Plumket. Comme les trois autres églises anglicanes de Cannes, celle-ci dépendait de l'évêque de Gibraltar. L'église est composée d'une nef unique de cinq travées et chœur polygonal avec un clocher-mur sur sa façade ouest, un porche et une chapelle latérale au sud, tous deux à pignon découvert et une tour hors œuvre au nord. Un jardin paysager agrémente l'édifice.

OCTOBRE-2012-0006.JPG

Chapelle Bellini

Pas très loin de l'église anglicane, se trouve la chapelle Bellini, datée de la fin du XIXe siècle qui est de style italien baroque. Erigée vers 1894 par le comte Vitali. La chapelle faisait partie de la villa Fiorentina construite par lord Julian Goldsmith quelques années auparavant. Son clocher comporte une horloge. La façade est ornée de "pâtisseries" et de statues. Elle fut la propriété de la princesse Karageorgévitch, avant que le peintre Emmanuel Bellini l'acquière pour en faire son atelier.

OCTOBRE-2012-0060.JPGOCTOBRE-2012-0062.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À la disparition de l'artiste en 1989, son unique fille, Lucette, a hérité de cet oratoire, qui a pour marraine la chanteuse Mireille Mathieu. Bellini est l'un des peintres qui a sublimé l'image de Cannes. De nouveau tout proche du Parc Champfleuri, je fais une halte dans celui-ci. Planté aux alentours de 1880 par Marino Vagliano l'une des plus grandes fortunes cannoise, le parc paysager comporte un jardin florentin qui mène à un patio andalou, un jardin japonais, un jardin provençal, un jardin hollandais, un jardin mauresque, offrant une extrême richesse d’espèces botaniques puisqu’il abrite une collection de jardins éclectiques juxtaposés.

OCTOBRE-2012-0128.JPGOCTOBRE-2012-0114.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il fut tourné de nombreux films dans le parc. Parmi eux, Macao, l’enfer du jeu tourné par Jean Delannoy qui a utilisé pour l’occasion le superbe jardin japonais ou Hayakawa le célèbre acteur avait l'habitude entre deux séquences du film "la bataille" d'après le roman de Claude Farrère de s'y promener avec mélancolie. Quelques années plus tard toujours Delannoy utilisera  le jardin de la villa Champfleuri pour le film "la drôle de guerre". Mes aventures patrimographiques m’emmèneront aussi à la villa Rothschild, l’église Russe, la villa Garbo, le Temple Maçonnique du Grand Orient de France, le château Louis XIII etc …

*C'est de cette auberge que maitre Pinchinat élabora la veritable bouillabaisse qui fit l'admiration de Lord Brougham & Vaux. Une plaque commémorative se trouve 4, rue du port à Cannes.

OCTOBRE-2012-0079.JPG

Chateau Louis XIII: Construit vers 1895 pour le Révérend John Godding à l'imitation de châteaux de la Loire. Propriété du comte Starzynski.

ivr93_93060801xa_p.jpg

De belles photos du jardin champfleuri dans le diaporama.

                              DIAPORAMA DE LA BALADE


 
Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 08:15

OCTOBRE-2012-1307.JPG On va se baigner au Cros de Cagnes ?  Hé tu as vu la neige , il doit faire froid !

 

Sur toutes les plages du globe, la fin de l'année est ainsi prétexte à de joyeuses baignades. En Chine, à Harbin, des adeptes du bain frais, en slip et bonnets, sautent d'un plongeoir gelé, dans la rivière Songhua entourée par la glace. En République tchèque, les habitants de Prague participent à une course dans les eaux de la rivière Vltava. A Londres, une compétition de natation en plein air est organisée chaque année à Hyde Park tandis qu'à Brighton, on se jette dans la Manche.

OCTOBRE-2012-1260.JPGOCTOBRE-2012-1276.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En Allemagne, les membres du club "Pirrlliepause" plongent dans le lac gelé de Senftenberg. Les Suisses, quant à eux, profitent du lac de Genève pour faire une course nautique, les nageurs étant coiffés d'un bonnet de Père-Noël. En France, de nombreux adeptes connaissent ce type de réjouissance.

OCTOBRE-2012-1147.JPG

Le Pére Noel avec le bateau des Sauveteurs en Mer de la SNSM

 

Face à la plage du Rhul, à Nice, depuis plus de 100 ans, il est devenu habituel de se jeter à l’eau devant une foule de badauds emmitouflés.  Au pied de la tour Bellanda, véritable emblème niçois, les habitants de la région aiment à se rappeler qu’ils sont les héritiers des Grecs, qui se baignaient toute l’année dans la Méditerranée.

OCTOBRE-2012-0029.JPGOCTOBRE-2012-1162.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  il y a ceux qui rentre timidement !

 

A quelques kilomètres à l’est de Nice en direction d'Antibes et de Cannes, la commune de Cagnes-sur-Mer offre aux non-frileux la possibilité de se regrouper sur la plage du Cros. Le top-départ de la baignade est donné par le Père-Noël en personne qui cette année n'a pas voulu se jeter à l'eau, le coquin !

OCTOBRE-2012-1221.JPGil y a ceux qui réfléchisse encore !


Dans la Principauté de Monaco, c’est sur la plage de la Rose des vents, au quartier du Larvotto, que l’on se jette à l’eau depuis 2004. Le prince Albert lui-même participe à ce fameux bain de Noël en compagnie de la Princesse Charlène depuis deux ans. Je pense que l'année prochaine ce sera celui ci que je vous montrerai ...

OCTOBRE-2012-0058.JPGPuis , il y a ceux qui y vont franco !


Nos amis Breton ne sont pas en reste non plus puisqu'en Bretagne, dans le Morbihan, ils sont plusieurs centaines à piquer une tête sur la plage du Goh Velin, à Saint-Gildas-de-Ruys. Vu la température de l'eau en cette saison (autour de 8°C), ce Bain des Otaries porte vraiment bien son nom. Dans la même région, au Cap-Coz, à Fouesnant, de nombreux baigneurs enthousiastes s'élancent dans une eau parfois à 6°C. Sur la Cote d'Azur les adeptes de cette pratique du bain de Noel ont plus de chance, car avec une eau à 17° c'est presque les tropiques !

OCTOBRE-2012-0068.JPG

Voila ! tous le monde est à l'eau ..

 

C'est au milieu du XIXe siècle qui marquera l’apparition sur le front de mer, d’un petit village de pêcheurs qui donnera naissance au quartier du Cros-de-Cagnes. Le village était alors séparé du reste de l’agglomération par des marécages alimentés par la rivière la Cagne qui inondait régulièrement cette zone.

OCTOBRE-2012-0080.JPGil y a aussi les spectateurs en general des niçois qui disent "regarde tout ces fadas !"


Vers la fin du XIXe siècle, le Cros comptait à peine deux ou trois maisons, habitées occasionnellement par des pêcheurs Gênois jusqu’à l’installation définitive des premières familles de pêcheurs, d’origine Napolitaine. N'oublions pas que Cagnes sur Mer était le fief de la famille Génoise des Grimaldi qui régnait en seigneur sur Cagnes pendant que l'autre branche régnait sur le rocher de Monaco.

OCTOBRE-2012-1171.JPGLe développement de la pêche s’est accompagné de l’installation progressive de charpentiers de marine. On en comptera ainsi jusqu’à huit, dont la production se chiffrait de cent à cent cinquante unités par an : des bateaux pour la pêche, « les pointus », d’autres pour le transport de sable, de vin…

OCTOBRE-2012-1201.JPG

il y a ceux qui se font ramener tranquille !


 Vers 1862, un maître maçon et des pêcheurs participèrent à l’édification d’une charmante petite église en front de mer: la chapelle Saint-Pierre. C’est ainsi que la vie à Cagnes et au Cros s’est poursuivie jusque dans les années 30 malgré le désenclavement des Alpes-Maritimes, notamment grâce à la voie ferrée. Le premier train en provenance de Paris arrive à Cagnes, le 10 avril 1863.

OCTOBRE-2012-1192.JPG

il y a le pére Noel qui refuse de sauter !

 

Autour de l’église des pêcheurs, du port abri et de ses pointus, tout un village s’anime. Ruelles étroites, maisons colorées, marchés en plein air et gastronomie axée sur les produits de la méditerranée - Daurade, Loup, Saint-Pierre, Sardine, Poutine... reflètent un art de vivre imprégné de la chaleur méridionale de ses habitants.

OCTOBRE-2012-0246.JPGles maisons des pecheurs


Mais l'histoire du bain de Noel démarre une nouvelle fois à Nice, et c'est encore cet Anglais Smollet, " qui avait l’aspect d’un poitrinaire ", qui se pose en précurseur du bain hivernal en 1764. Quand il retourne dans la perfide Albion pour parler de Nice à la Reine Victoria, il relate la surprise des gens qui le voyaient plonger dans la mer en hiver. Il aurait contribué à propager cette nouvelle pratique : " Mais lorsqu’on constata que sa santé s’améliorait par cette pratique, quelques officiers suisses tentèrent l’expérience et en quelques jours son exemple fut suivi par plusieurs habitants de Nice. "

OCTOBRE-2012-0198-copie-1.JPG

l'église Saint Pierre et ses pointus


 Deux siècles plus tard, le bain d’hiver n’était toujours pas une habitude répandue: certains baigneurs se rappellent les personnes fortunées, généralement des étrangers, qui traversaient la Promenade des Anglais dans leur peignoir, prenaient leur bain et retournaient à l’hôtel. D’après l’opinion courante, les Niçois ne se baignaient pas pendant l’hiver et en nombre très limité même pendant l’été.  Le bain d’hiver suscite l’incompréhension de la population niçoise ; on les appelle avec amusement " les fadas ".

OCTOBRE-2012-0107-copie-1.JPGMais, la municipalité reconnaît la spécificité de cette activité et organise un bain de Noël à l’issue duquel une médaille leur est remise, ainsi qu’un bain de Carnaval. La sensation de bien-être dans l’eau, comme après le bain n’est pas du tout perçue de la même manière en été et en hiver. Les amateurs du bain hivernal semblent retirer de ce dernier un sentiment de plénitude proche de l’euphorie " tout le corps est bien, c’est physique…un bien être ".

OCTOBRE-2012-0109-copie-2.JPGOCTOBRE-2012-0130-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Effectivement, il semblerait que la sensation de froid ressentie dès que l’on entre dans l’eau en hiver, disparaît très rapidement, pour laisser place non seulement à une insensibilité au froid mais encore à l’impression que l’eau est à une température idéale et à l’illusion qu’on pourrait prolonger l’expérience indéfiniment. Cette illusion est comparée par certains baigneurs à " l’ivresse des profondeurs ". La sortie du bain est suivie d’une sorte de jubilation, qui pour certains peut se prolonger plusieurs heures.

OCTOBRE-2012-0149.JPGAu Cros de Cagnes, je constate vite en arrivant avec ma moto que la foule est déjà au rendez-vous. Les journalistes de FR3 Cote d'Azur, les  photographes de Nice Matin et les caméramans tout de noir vêtus sont dans les starting blocks ! Puis, juste avant le bain, c'est la photo officielle sur laquelle figurent plus de 300 personnes avec le Senateur Maire et le Deputé local (ces gens la, ne servent plus qu'à parader). Le père Noel est arrivé sur le bateau des sauveteurs en mer du Cros de Cagnes, tous le monde se jette immédiatement dans la grande bleue.....
OCTOBRE-2012-0167-copie-1.JPG

une felouque niçoise

 

*C’est le prêtre catholique allemand Sébastien Kniepp qui fut à l’origine de l’hydrothérapie par l’eau froide au siècle dernier. Il utilisa les bains froids d’abord sur lui même pour guérir d’une tuberculose, puis sur des malades du choléra, des soldats lors de la guerre de 1870. Il créa son premier Thermes en 1880. Kniepp pensait que les maladies de certains organes étaient liées à un ralentissement circulatoire à leur niveau.

OCTOBRE-2012-0172-copie-2.JPGLors d’un bain de ce type: l’eau froide contracte tous les capillaires périphériques  et le sang est renvoyé vers les organes internes. Les vaisseaux sont alors comme « débouchés et nettoyés ». Ce qui est extraordinaire c’est qu’après ce type de bain on a très chaud et l’on se sent bien. Le bain est non seulement stimulant au niveau circulatoire mais il agit au niveau du métabolisme en l’activant et du psychisme en le rééquilibrant. C’est un anti-déprime assuré et merveilleux pour le teint.

OCTOBRE-2012-0189-copie-1.JPG

Un hiver sur la Cote d'Azur


LA PRUD'HOMIE DE NICE
Cette juridiction née au sein des corporations de pêcheurs de la Méditerranée a été créée au Moyen-Age. Elle est appliquée à Nice sous le Consulat par la loi du 12 juillet 1801. Elle subsiste sous la Restauration sarde et, selon le principe des droits acquis, est maintenue après l'Annexion malgré la réorganisation du Cinquième arrondissement maritime initiée en 1859. Les patrons-pêcheurs qui forment l'électorat de ce tribunal ne doivent remplir que deux conditions : la propriété d'une barque et l'exercice de la profession. l'élection des trois prud'hommes se fait à main levée. Le pouvoir juridictionnel est exercé par de véritables dynasties familiales installées à Nice. La procédure est orale et ne connaît aucune voie de recours : ni appel, ni révision, ni cassation. Elle fonctionne avec trois prud'hommes: Un pêcheur et deux suppléants.  Les prud'hommes pêcheurs proscrivent certaines techniques prédatrices (telle la pêche au gangui, filet traînant). Ils restent toutefois attachés aux modes traditionnels telle la pêche à la poutine (alevins de sardine et d'anchois) en février et mars, interdite dans toute la France depuis 1852 mais tolérée à Nice depuis l'Annexion sur intervention de l'impératrice Eugénie.

 

                              DIAPORAMA DU BAIN DE NOEL


 
Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 06:29

OCTOBRE-2012-0085.JPGPour rejoindre ce village frontière (France & Comté de Nice), il faut remonter le fleuve Var et la RN202, nommé aussi route de Grenoble. Cette place forte militaire se trouve à cheval sur le département des Alpes Maritimes et celui des Alpes de Hautes Provence. La route continue ensuite sur Digne, mais quelques kilomètres plus loin le Var bifurque à droite et nous sommes à nouveau dans le 06 pour rejoindre Guillaumes et son château de la Reine Jeanne puis monter sur le col de la Cayolle, pour enfin arriver à Barcelonnette une ancienne ville du Comté de Nice maintenant dans le département du 04.

OCTOBRE-2012-0066.JPGOCTOBRE-2012-0081.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Sous l’empire romain, la cité peuplée par les ligures est un point stratégique situé au carrefour des routes de la voie prétorienne reliant  la capitale Cénémelum (Nice Cimiez)  de la province des Alpes Maritimes à la ville d’Apt dans le Luberon. Elle devient une seigneurie au moyen âge et la propriété des Grimaldi de Beuil. A la Renaissance, les guerres d’Italie opposent François 1er et Charles Quint et ce dernier s’empare d’Entrevaux.

OCTOBRE-2012-0083.JPGMais de nouveau sous le règne de Louis XIV, la France déclare la guerre à la Savoie. C'est Antoine Niquet, ingénieur des fortifications de Provence qui transforme le village en forteresse bastionnées. En 1704, la ville résista fort bien à un siège des Savoyards qui entendent récupérer leurs biens, mais, ce verrou méridional se révèlera désormais inviolable et rien ou presque de cette époque n’a disparu.

OCTOBRE-2012-0087-copie-1.JPGOCTOBRE-2012-0028.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le village garde de son glorieux passé un patrimoine exceptionnel autant civil que militaire. L’histoire a légué à Entrevaux, maisons étroites et hautes, places et fontaines génoises à triple rang et balcons, ruelles tortueuses et escaliers malcommodes, casernes et échauguettes, pont et tours, corps de garde et meurtrières, échoppes et boutiques, Cathédrale gothique aux somptueux vantaux de noyer sculpté, au clocher crénelé, témoins de la vie active des temps passés qui prêtent à la rêverie et qui enflamment l'imagination.

OCTOBRE-2012-0052.JPG

la citadelle d'Entrevaux


 Enchâssée au milieu d'oliveraies en terrasse, sertie de calcaire poli par les siècles, sous un ciel toujours bleu, Entrevaux lieu d'histoire et de charme, est un site privilégié du tourisme qu’il faut absolument visiter quand on vient sur la Cote d'Azur. D’ailleurs j’ai accompagné sur ce site Christopher Coppola le frère de Nicolas Cage, lors de l’une de ses visites au festival de Cannes et l'Americain fut trés impréssionné.

OCTOBRE-2012-0107.JPGOCTOBRE-2012-0051.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'accès à la cité historique d'Entrevaux se fait par la Porte Royale et son imposant pont-levis. Le village fortifié dominé par sa  célèbre citadelle ou l’accès est assuré de manière originale grâce à 9 rampes en zigzag, lui vaut le titre de cité Vauban alors qu'une fois de plus celui ci tout comme à Colomars les Alpes, n'y a jamais mis les pieds.

OCTOBRE-2012-0042.JPGDès le début de la christianisation au Vème siècle, un évêché y fut créé, il exista jusqu'à la Révolution.  Il en reste le chœur d'une cathédrale romane du XIIème siècle et des bâtiments épiscopaux du XVIIIème. La cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption d'Entrevaux fut édifiée entre 1610 et 1627. Elle mêle le gothique de son architecture, au baroque de sa décoration intérieure.

OCTOBRE-2012-0110.JPGOCTOBRE-2012-0117.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pendant la Grande Guerre (1914-1918), la citadelle servit de prison disciplinaire pour des officiers allemands. Le vacarme des canons s'est dissipé depuis longtemps, mais la cité a conservé intacte son authenticité. Autre antiquité que je vous ai parlée dans le résumé, est le musée de la moto.

OCTOBRE-2012-0126.JPGLes amateurs de vieilles "bécanes", dans le village médiéval pourrait s’attendre à voir surgir quelques chevaliers tout casqué sur leurs fidèles destriers, car celui ci abrite en ses murs un musée du deux roues. Fruit d’une collecte d'un passionnée, le propriétaire des lieux présente simplement posés sur leurs béquilles ou accrochés aux cimaises du musée comme des tableaux de maîtres anciens, une centaine de spécimens de vieilles pétrolettes en parfait état de marche. La plus veille de ces modernes montures date de 1901. L'entrée est libre !

OCTOBRE-2012-0026-copie-1.JPGOCTOBRE-2012-0108.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et ce n’est pas fini pour les chevaliers aux armures de fer, car un autre cheval férré à vapeur celui-ci, fait entendre sa trompe si particulière et passe devant la gare du village … Juste à l'extérieur passe la ligne de chemin de fer du célèbre train des Pignes, reliant Nice à Digne-les-Bains. Cette liaison (inaugurée en 1911), dans un cadre naturel de toute beauté, est empruntée par environ 500 000 voyageurs par an !

135

Ce train d'autrefois est remorqué par une locomotive à vapeur de 1923, classée monument historique et entretenue par les bénévoles d'une association. La ligne vous fait découvrir les merveilles du Haut-Pays Niçois sur des banquettes de bois verni . Elle relie quatre fois par jour les deux villes, traversant l'arrière-pays niçois avant de monter à l'assaut des Alpes. Du pays des oliviers à celui des châtaigniers, le train constitue, depuis un siècle précisément, un élément-clé de la mémoire collective Niçoise.

0111La ligne traîne plusieurs légendes sur son appellation. Pour certains, elle viendrait de la suie qui recouvrait les locomotives et les faisaient ressembler au fond des marmites italiennes, les pignates. Mais pigne signifie "pomme de pin" en niçois francisé. Une légende raconte qu'une nuit de Noël, "une garde-barrière s'était trouvée à court de bois de chauffage.

116.JPGLes cheminots d'un train de nuit firent halte pour lui offrir du charbon. Mais, lorsque la locomotive vint elle-même à manquer de combustible, les pommes de pin des arbres bordant la voie tombèrent directement dans le tender de la machine qui put continuer son chemin".

0136.JPGLe train des Pignes est une virée à travers le haut pays. C'est aussi un voyage à travers le temps. En 1861, l'ingénieur  Alphonse de Rochas imagine de relier Nice à Grenoble en passant par la vallée du Var, Digne et Gap. Les travaux nécessaires sont colossaux : 25 tunnels, 16 viaducs, 15 ponts métalliques. Le 14 août 1891, un premier tronçon de voie ferrée est ouvert. La ligne complète est achevée en 1911.

OCTOBRE-2012-0134-copie-1.JPGLe réseau, vaste de 610 km, court sur quatre départements. Ce train est indispensable au quotidien des habitants des vallées traversées: L'hiver, il permet de se rendre à Nice sans avoir à braver les routes verglacées. Trois heures trente après le départ, le train des Pignes fait son entrée dans la gare de Digne. Le voyageur peut se lancer à la découverte de la petite ville thermale. Le train des Pignes, lui, reprend la direction de la mer et de la capitale Azuréenne. Nous, nous prenons la direction du restaurant !

OCTOBRE-2012-0138-copie-1.JPG

Don Balesteros Bofreros ?

                                 DIAPORAMA DE LA VISITE


 
Repost 0
Published by freerider06 - dans Provence
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 20:30

Mai-2012-0309.JPG

L'Authion la montagne des heros

A partir de Menton vous devez emprunter "la route des grandes Alpes" celle-ci permet de découvrir à vélo, à moto, ou en voiture les plus beaux cols du département des Alpes Maritimes. Vous y découvrirez la fameuse ligne Maginot des Alpes du sud à plus de 2000m d'altitude constituée de fortifications , de blocs souterrains, bâtie durant l’entre-deux-guerres et destinée à la défense des troupes françaises tout au long des frontières avec l'Italie. 

Mai-2012-0312-copie-1.JPGEncore plus ancien vous y verrez un dispositif bâti à partir de 1874 et jusqu’au début de la Première Guerre mondiale composé d’ouvrages d’interdiction, de protection et de surveillance, destiné à adapter les anciens sites fortifiés aux nouvelles techniques de combat et aux progrès de l’artillerie. Dressées sur leur promontoire naturel ou adossées au relief, on les appelle « sentinelles » , mais elles ne sont pas muettes : une douzaine de fortifications édifiées dans le comté de Nice du 16e au 20e siècle, pour une large part à proximité de la frontière franco italienne, racontent le passé de notre département.

Mai-2012-0225.JPG

A plus de 2 000 m d’altitude, du jamais vu, le char Stuart français de la 1ere DFL

Mosaïque de royaumes, de principautés, de duchés, de marquisats, de comtés, notre région fut le théâtre de conflits et de luttes d'influence. Maitriser les Alpes, accéder à la royauté, s'étendre vers la Méditerranée et la péninsule italienne, telles ont toujours été les ambitions de la maison de Savoie. Le comté de Nice occupait une position stratégique, puisque le port de vilafranca constituera le seul débouché maritime pour les états de Savoie, avant qu'ils annexent le port de Gênes à partir de 1815 .... Et le lieu de tous ces combats s'appelait l'Authion.

Mai-2012-0251.JPG

le camp de Cabanes Vieilles

Le Massif de l'Authion est un lieu chargé d'histoire. Culminant à plus de  2000 m d'altitude, il domine par des pentes vertigineuses les vallées de la Vésubie, de la Bévéra et de la Roya véritable forteresse naturelle, l’Authion fait face au col de Tende qui, tout au long de l'époque moderne est le passage obligé de la "route du sel" entre Nice et le Piémont. La proximité du col de Tende et le relief tourmenté du site donne à l'Authion une grande importance stratégique.

Mai-2012-0267.JPG le département des Alpes Maritimes est constitué à 70% de montagnes

 

Une puissante ligne de défense a été organisée autour de l'Authion : redoutes, tranchées, abritent plus de 14000 hommes et de nombreuses pièces d'artillerie. Bien décides à s'ouvrir la porte du Piémont, les Français déclenchent une offensive générale contre l'Authion. Du 8 au 12 juin 1793, près de 20 000 hommes sont engagés pour déloger les Austro-Sardes de leurs positions. Mais tous les assauts Français sont repoussés, les pertes sont considérables : en quelques jours, plus de 2000 hommes sont mis hors de combat.

Mai-2012-0276.JPGMai-2012-0278.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au printemps 1794, une nouvelle offensive est lancée. Toutes les attaques frontales ayant échoué, l'état-major français décide de contourner l'Authion par l'est en traversant (illégalement) le territoire neutre de la République de Gênes. Le commandement de l'artillerie est confié à Bonaparte, l'exécution de la manœuvre au General Masséna. La réussite est totale : les Français s'emparent de Saorge le 29 avril 1794 et de la vallée de la Roya. Pris à revers, menacés d'encerclement, les Austro-Sardes évacuent l'Authion. Désormais les Français occupent la totalité du Comte de Nice.

Mai-2012-0283.JPG

L'ouvrage de Plan Caval

En 1815, Napoléon est battu à Waterloo et la France doit renoncer à ses conquêtes : le Comté de Nice est rendu au royaume de Piémont-Sardaigne. Mais, le rattachement du Comte de Nice à la France le 24 mars 1860 renforce l'intérêt du massif de l'Authion.   Prétextant le respect de ses chasses royales,  Victor Emmanuel II, roi du Piémont, conserve quelques territoires sur le versant français. La Haute-Roya restant sous influence piémontaise, la nouvelle frontière entre la France et le  jeune état italien suit la crête de la cime du   Diable. L'Authion devient un massif frontalier.

Mai-2012-0298.JPGDans les années 1870, les relations franco-italiennes se dégradent : pour l'état-major français, il est nécessaire de réorganiser la défense de la frontière des Alpes. De vastes travaux de fortification sont engages pour rendre toute tentative de percée italienne impossible. Considéré comme la clef de voûte de la défense des Alpes-Maritimes, l'Authion reçoit une attention particulière. Une fois l'accès au massif facilité par l'ouverture de plusieurs routes stratégiques, le Génie entreprend la construction des forts de La Forca (1883 - 1890), des Mille Fourches (1883 - 1890) et de la Redoute des Trois Communes (1898).

Mai-2012-0301.JPGApres l'armistice de juin 1940, l'Authion est démilitarisé. Le débarquement allié en Afrique du Nord de novembre 1942 entraîne l'invasion de la  zone libre : l'Authion est occupé par l'armée italienne, puis, à partir de septembre 1943 par les Allemands. Suite au débarquement en  Provence le 15 août 1944, les hostilités  reprennent dans notre région. Harcelés par  les alliés, les Allemands abandonnent le littoral et se replient sur l'arrière-pays afin de  constituer une position de résistance efficace.

Mai-2012-0330.JPG

la redoute de la pointe des 3 communes

Les Allemands transforment l'Authion en camp retranché. Abris de campagne, champs de mines, nids de mitrailleuses viennent compléter les anciennes fortifications françaises. La défense du massif est assurée par les soldats aguerris du 107eme Grenadier régiment qui ont longtemps combattu sur le front Russe. Au printemps 1945, la 1er Division Française Libre (D.F L.) qui s'apprêtait à entrer en  Allemagne se voit confier la délicate mission de s'emparer de l'Authion. Le General de Gaulle en personne vient informer l'état-major de la 1re D.F L. de l'importance de cette attaque.

Mai-2012-0338.JPGLe 10 avril 1945, les unités françaises de la 1re division française libre en particulier le bataillon d'infanterie de marine du Pacifique (BIMP) et les éléments mécanisés du 1er régiment de fusiliers marins, soutenus par l’artillerie et l’aviation, lancent l'assaut sur les positions allemandes. Après des combats difficiles, le fort de Mille Fourches tombe le 11 avril 1945, suivi du fort de la Forca et du fort du Plan Caval. Le 12 avril, enfin, le fort de la Redoute des Trois Communes est pris d'assaut par un char soutenu par cinq soldats volontaires. Au terme d'une ascension périlleuse, le caporal Césaire Le Mercier, un breton appartenant au 1er BIMP, pénètre seul dans l'ouvrage et en ressort avec 38 prisonniers.

Mai-2012-0339.JPGL’ensemble du front allemand s’effondre le 24 avril 1945. Plusieurs centaines de soldats des deux camps ont laissé leur vie dans cette bataille, l’une des dernières sur le territoire français, qui ouvre le chemin des crêtes italiennes et permet aux troupes françaises de poursuivre vers le Piémont conformément aux ordres du général de Gaulle, désireux d'occuper des territoires en vue d’obtenir des modifications frontalières: Tenda, Piena Alta, la Briga et plusieurs autres communes du comté de Nice conservées par l'Italie en 1860 comme « territoires de chasse personnelle du Roi » lors des futures négociations de paix deviennent françaises en 1947.
Mai-2012-0355.JPGMai-2012-0360.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

**Les deux vacheries que l'on voit dans mon circuit sont celles de Cabanes Vieilles et de l'Authion. De nombreuses "vacheries" accueillent, pendant la période estivale, les bovins des vallées environnantes plus basses. Ce sont des bâtiments qui regroupent l'habitat des bergers, la fromagerie, l'étable et la cave pour l'affinage du fromage "de montagne" fabriqué sur place.

263.JPGDans la vallée pousse naturellement une herbe riche et variée. Depuis plusieurs siècles, les agriculteurs ont développé une activité pastorale orientée essentiellement vers la production fromagère. Toutes les étapes de la fabrication sont réalisées dans les fromageries d'alpage appelées Vacheries, comme celle que l'on voit sur mes photos. Les fromages, qu'ils soient de vaches, de chèvres ou de brebis, sont élaborés à partir de lait cru souvent réchauffés au feu de bois. On les retrouve ensuite sur les marchés de Nice et des autres villes du littoral. On compte plus d'une trentaine de vacheries dans l'arrière pays niçois.
Mai-2012-0266.JPG

 

                                 DIAPORAMA DE LA BALADE

                                      (camps et forteresses)


 
Repost 0
Published by freerider06 - dans comté de Nice
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 06:52

Mai-2012-0001.JPG Après avoir franchi le col de Castillon, me voila à Sospel ou je m'arrête pour prendre une photo de son fameux pont vieux fortifié qui coupe  la ville en deux parties. Sa tour centrale servait de poste de péage entre le Piémont et la Méditerranée de la fameuse route royale du sel entre Nice et Turin. Tout voyageur devait s'acquitter d'un droit de passage pour franchir la Bévéra et rejoindre la rive gauche et emprunter la "Carriera Longa", et poursuivre ainsi son voyage vers l'Italie.

Mai-2012-0014.JPG

D'un coté du pont, le piémont francais et de l'autre coté le piémont Italien

Je continue mon itinéraire vers les gorges sauvages du Piaon au cœur de l'histoire situées au Nord de Sospel, elles sont le point le plus bas (490 m) du Parc national du Mercantour. Creusées par la rivière Bévéra, étroites et sinueuses, elles présentent des dénivelées très spectaculaires. Au sortir d’un virage de la route, les voyageurs qui, de Sospel, se dirigent vers Moulinet, voient soudain l’horizon, fermé jusque-là par les hautes parois de pierre des gorges de la Bévéra, s’entrouvrir sur une apparition surprenante :

Mai-2012-0040-copie-1.JPGNotre-Dame de la Menour, sur son éperon rocheux, paraît en effet se dresser fièrement au sommet de la muraille des montagnes à 780 mètres d’altitude. Bien sûr, cette impression, due à la perspective, se dissipe au fur et à mesure que l’on gravit les lacets de la route. Mais la vision magique n’a pu manquer d’opérer, et rares sont ceux qui, parvenus enfin au pied du sanctuaire, ne s’y arrêtent pas pour apprécier ne serait-ce que la vue que l’on a « de là-haut », admirer l’œuvre des hommes et  pour certains chercher à la comprendre.

Mai-2012-0043.JPGMai-2012-0096.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques éléments d’architecture (absides) attestent encore de ce qu’elle était à l’origine : une chapelle romane datant probablement du XIIème siècle. Cette Chapelle romane est reliée à la route par un escalier gigantesque faisant penser à la grande muraille de Chine. Ce sont les Vibères qui auraient été les premiers à habiter ce sanctuaire puis par les Romains et enfin par une communauté médiévale...

Mai-2012-0064.JPGLa légende veut qu’ils y aient amené l’eau en se servant d’une toile tendue au-dessus du gouffre de la cascade. Quelques kilomètres plus loin , j'arrive au village de Moulinet  ou molineto (petit moulin en langue niçoise) une commune située au nord est du département des Alpes-Maritimes. Moulinet ne comptait pas moins de quatre moulins à farine.

Mai-2012-0079.JPGMai-2012-0101.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moulinet a été décoré de la "Médaille d'Argent" des villages de France dans les années 1948. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la totalité de la population civile du village a été déplacée par les troupes d'occupation allemandes jusqu'à Cuneo (Italie) entre le 29 septembre 1944 et le 12 avril 1945. Cette période est traditionnellement évoquée comme celle de la "déportation" du village.

Mai-2012-9783.JPGCet épisode du conflit dans les Alpes-Maritimes a fait l'objet d'un Mémoire de maîtrise d’histoire contemporaine rédigé par Goulven Godon, préparé sous la direction de Jean-Louis Panicacci, soutenu devant l'Université de Nice Sophia-Antipolis en juin 2004 et intitulé : "La "déportation" des populations civiles des vallées de la Bévéra et de la Roya en Italie du Nord (1944-1945)".

Mai-2012-0128-copie-1.JPGPour ceux qui me suivent depuis longtemps sur mon site, j'ai fait un article sur cet épisode tragique ou mes grands parents ainsi que ma mère pour échapper à cette terrible déportation ont traversé les lignes allemandes pendant la nuit  avec des passeurs pour rejoindre Nice alors libéré. Passé le village de Moulinet la route commence à grimper fortement jusqu'au col de Turini puis en continuant celle çi, j'atteins le Camp d'argent passage obligé pour me rendre au massif de l'Authion que je vous ferez découvrir dans le prochain article.

Mai-2012-0153.JPGMai-2012-0172-copie-1.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans tous les villages de l'arriere pays, vous verrez flotter le drapeau du Comté de Nice

Le camp D'argent est l'une des quinze stations de ski des Alpes Maritimes. Avec l’Authion, je me retrouve à prés de 2100 m d'altitude, je reprends ma route vers le col de Turini. Le col doit surtout sa réputation mythique aux rallyes automobiles et à la Route des Grandes Alpes, étape incontournable des motards. La route comporte de nombreux lacets en épingle à cheveux et de beaux points de vue sur la mer Méditerranée.

Mai-2012-0182-copie-1.JPGMai-2012-0194-copie-2.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout motard qui se respecte doit au moins faire une fois dans sa vie cet itinéraire légendaire. On vient du monde entier pour faire le Turini. Le Col a vu passer les plus grands pilotes de l'histoire du rallye Monte Carlo, leur réservant à chaque fois son lot de rebondissements. Difficile et dangereux, ce chrono a pris au piège nombre de pilotes chevronnés. En moto l'attention doit être constante, autrement cela ne pardonnera pas, mais, si vous êtes prudent, vous vous faufilerez au cœur de la majestueuse forêt du Turini au milieu des épicéas, sapins et mélèzes et vous admirerez un panorama à couper le souffle.

Mai-2012-0211-copie-1.JPGPour cela, je fais une halte à Peira Cava (En niçois, cela signifie pierre (peïra) creuse (cava).) La table d'orientation offre de multiples points de vue sur la Vallée des Merveilles et plus largement sur le massif du Mercantour, le massif de l'Esterel, et la mer Méditerranée, de San Remo à Saint-Raphaël.

Mai-2012-0380.JPGCet endroit du Turini à su conserver et valoriser la tradition montagnarde et pastorale puisqu'on compte aujourd'hui environ 4 500 ovins et une centaine de vaches sur le territoire, auxquelles il faut ajouter les troupeaux "étrangers" transhumant début juin vers les alpages pour ne redescendre que pour l'hiver. Peira Cava et le Turini, ce n'est que du pur bonheur !  Le 19 janvier 1907, la feuille "Les Echos de Nice et Monte Carlo" écrit : "Quel pays merveilleux où l’on va de l’hiver le plus rigoureux au printemps le plus doux, de la neige aux fleurs d’orangers, des sapins poudrés de givre aux palmiers et aux fleurs en moins de deux heures ! Il n’y a qu’un pays au monde où se produise ce miracle, qu’un Peïra-Cava et qu’une Riviera ! ". Ce pays s'appelle le Comté de Nice.

Mai-2012-0383-copie-1.JPGJe descends maintenant brutalement jusqu'au très beau village de Luceram. Celui ci occupe un site pittoresque. Les maisons, bâties à flanc de montagne, semblent se superposer et sont desservies par des ruelles en escalier. L'église se dresse sur une terrasse et l'on aperçoit, à droite, les pans de murs crénelés et la tour, curieusement fendue, de l'enceinte fortifiée.

Mai-2012-0401.JPGMai-2012-0207.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne fais pas de halte dans ce village que je connais très bien, mais si vous passez par la, n'hésitez pas à le visiter, il est l'un des plus beaux villages des Alpes Maritimes. Avec Luceram, j'entame ma dernière étape avant d'arriver dans la capitale du comté. Une balade d'environ 200 km au cœur des Alpes du Sud, dans le massif du Mercantour, à environ 94 kilomètres de Nice et aux frontières de l'Italie. Physique et périlleux en moto , mais tellement spectaculaire !

Mai-2012-0395-copie-1.JPG

 

                                DIAPORAMA DE LA BALADE


  
Repost 0
Published by freerider06 - dans comté de Nice
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 19:02

Mai-2012-0080.JPG

Arrivée du gang à Triora

 

Mais, s’arrêter en si bon chemin serait bien dommage, tant le bourg recèle des secrets. Maisons abandonnées, escaliers cachés, ruines, Triora est un labyrinthe marqué par l’histoire et beaucoup de bâtiments viennent rappeler la chasse aux sorcières. Tout ou presque, à Triora, est gentiment voué au culte de Satan. Sur la place du village, c'est même une statue de sorcière qui accueille les visiteurs : chaque année plusieurs milliers font le déplacement !

Mai-2012-9978.JPGMai-2012-9979.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment ce bourg transalpin de trois cents âmes, est-il devenu le royaume de la reine de Sabbat ? Bien sur, le folklore touristique à pris le dessus sur l'une des pages les plus cruélles de l'inquisition dans notre région. Aujourd'hui les prétendu sorcières de Triora ont le beau rôle et vendent aux curieux, filtre d'amour à base d'alcool de prune ou de raisin et poupées de chiffon représentant l'image classique de la sorcière sur son balai, ainsi que des petits kit de poupées et d'aiguilles qui vous permettrons de jeter un sort sur votre nouveau président... Mario Monti évidemment !

Mai-2012-0150.JPGOn retrouve les traces de Molina di Triora à la date du XIIIe siècle, quand les comtes de Vintimille s'installent sur les terres de Triora. Dans ce siècle le bourg devient un important centre de production d'huile d'olive grâce à la construction de vingt-trois moulins le long des rivières Roe et Argentina, ce qui alimente une grande partie des intérêts de la République de Gênes.

Mai-2012-0059.JPGMai-2012-0064-copie-1.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après une courte domination Napoléonienne, Triora repasse dans le royaume de Sardaigne avec le comté de Nice avant d'être finalement incorporé dans le nouveau royaume d'Italie à partir de 1861. C'est au cours de la Seconde Guerre mondiale que le village a subi des pertes sévères à cause des nombreuses représailles nazies contre les partisans, nombreux dans la région. De plus les habitations de nombreux civils ont été gravement endommagées par des bombes.  Aujourd'hui, après un travail important de reconstruction,  celui ci est devenu un important centre touristique et commercial de la vallée de l'Argentina. Au 16e siècle le village connu le plus terrible des cauchemars: L'inquisition.

Mai-2012-0040-copie-3.JPG une belle gamelle d'escargots de Triora

 

Pour la 52ème édition du "Festival de l'escargot", ce Dimanche 09 Septembre 2012 , les organisateurs ont prévu pour le "Polenta Guinness World Record" d'essayer de faire la plus grande polenta du monde. Au programme de l'événement du samedi soir, concert avec un "Hommage à Lucio Battisti" et un "Cuba Libre" dédié aux amoureux de la boisson. Ici, on est bien loin des interdictions à la Française, mais c'est tout de même contrôlé par les caribinieri au cas où un fêtard éméché voudrait prendre sa voiture ce qui est bien évidemment proscrit.

Mai-2012-0028.JPGMai-2012-0036.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le dimanche, il y a un concours qui récompense la meilleure recette pour les escargots en cuisson. Molina Di Triora est la capitale des sorcières en Ligure Italienne et les escargots semblent représenter un des aliments préférés des sorcières de la vallée: c'est désormais la spécialité de la région  de Triora. Il y a bien longtemps, ils étaient nombreux dans les jardins et les prairies, mais l'abandon des champs et l'utilisation d'insecticide ont considérablement réduit leurs effectifs de manière à conduire les municipalités à interdire toute forme de pesticide et d'urbanisation.

Mai-2012-0070.JPG Le legendaire Santo Spirito. Ce sont des sorcieres qui vous servent au restaurant

 

Les recettes originales, ont été notées dans un vieux cahier pendant de longues années par les familles nobles du pays, en tant que plat principal de somptueux banquets avec des pouvoirs magiques qui lui sont attribuées. Le fête se déroule actuellement tous  les mois de Septembre, un Festival des escargots depuis plus de cinquante ans au cours de laquelle sont mis sur le  feux de gigantesques gamelles remplies d'escargots, accompagné d'un verre de vin et du pain fraîchement sorti du four distribués à de nombreux invités.

Mai-2012-0055.JPGLes restaurants du village quand à eux proposent de nombreux plats issue des recettes de la tradition paysanne comme le "civet d'escargots."  Ou encore le porc et les escargots à la sauce "polenta"  qui est essentiel avec les escargots,  ou l'on voue un véritable culte pour les connaisseurs gastronomiques en Italie. La cuisson des escargots est profondément enracinée dans la mémoire historique du territoire, apprécié et consommé dans les zones socialement élevés comme ceux de la Cour de la Maison de Savoie et du royaume Sarde.

Mai-2012-0067.JPGMai-2012-0068-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec l'aspect culinaire, on a voulu prendre en compte les goûts des gens. Ainsi, autour de l'escargot, qui est cependant, le plat fort de la fête, il est donné une sauce qui, comme une alternative au jus de l'escargot peut être apprécié tout simplement de tomate et de basilic. Aussi, à côté de la "poêle à frire d'escargots" il est proposé: "le sanglier" en plus de la classique rostelle, des saucisses et des frites.

Mai-2012-0077.JPG benvenuti chez les sorcieres

 

L'affaire des sorcières de Triora est un procès en sorcellerie qui se déroule au XVIe siècle dans le village fortifié de Triora, au nord de la Ligurie, dans les pré-Alpes au-dessus de San Remo, non loin du col de Tende et du parc du Mercantour. Il est comparable au procès des sorcières de Salem aux états unis par son ampleur. Le village appartenait, au moment où l’affaire éclate, à la République de Gênes. Deux familles, les Borelli et les Faraldi, tiraient les ficelles de l’économie locale dont elles avaient le monopole et s’en partageaient les bénéfices.

Mai-2012-0090.JPGMai-2012-0097-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Borelli étaient une famille de propriétaires terriens, et à celle-ci appartenait une certaine Franchetta qui fut accusée de sorcellerie. Unanimement considérée par ses concitoyens, Franchetta était une femme agréable ayant eu des mœurs légères dans sa jeunesse, elle était riche, enviée et avait de nombreuses relations. Un autre membre de cette famille s’était trouvé impliqué dans une conspiration filo-savoyarde et fut soupçonné de pratiquer la sorcellerie. Dans  la famille Faraldi appartenait un chanoine qui, en 1588, fut dénoncé comme faux-monnayeur et alchimiste.

Mai-2012-0042-copie-1.JPGMai-2012-0044-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces deux familles s’enrichissaient très probablement en spéculant sur les denrées alimentaires de la région, en les bloquant dans leurs magasins pour les revendre aux meilleurs offrants qu’étaient les piémontais, les génois ou les huguenots, provoquant la disette qui accablait les villageois de Triora. Leur misère fut imputée aux sorcières. Confrontés à une famine et à la sécheresse, les paysans exaspérés et superstitieux parlaient donc de sorcières responsables de leurs maux. Et bien sur arriva ce qu'il devait arriver, la venue d'un Inquisiteur ....

Mai-2012-0102.JPGMai-2012-0112.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des femmes pour la plupart, de toutes conditions sociales, furent interrogées sous la torture. Treize femmes, quatre fillettes et un garçonnet furent inculpés. Dans son rapport à l’évêque, le vicaire Girolamo Del Pozzo déclara à toute fin justificative n’avoir utilisé le supplice des braises que sur cinq « sorcières », assurant que « le feu mis sous les pieds n’avait pas dépassé le temps maximum d’une heure » et concluait que « toutes les femmes avaient été assez bien traitées.  Il fut décidé d’envoyer ces sorcières dans les prisons de Gênes par le Gouvernement même de la République Génoise.

Mai-2012-0116-copie-1.JPGMai-2012-0118.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais, ce n'était pas fini, l'inquisiteur commença à ratisser plus large. Quatorze étaient déjà mortes sous la torture dans les prisons de Gênes. Sur 33 femmes accusées de sorcellerie et quelques centaines d’inculpées, il restait encore à instruire le procès de 13 femmes et un homme à Gênes. Girolamo était un spécialiste de la chasse aux sorcières, décidé à en découdre avec le Malin et à envoyer au bûcher tous les suspects, il élargit considérablement la chasse sur le territoire selon une tactique bien définie, encerclant le village par des « nettoyages » concentriques, pour donner l’assaut final à ce bourg fortifié, convaincu que là résidait le fond du problème.

Mai-2012-0123-copie-1.JPGMai-2012-0126.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il apparaît que la majorité des femmes accusées de sorcellerie étaient des « herboristes », c’est-à-dire des guérisseuses, des femmes-médecines. Il devenait facile, dès lors, à partir de l’équation femme-médecine = sorcière, de leur attribuer la grêle, le mauvais temps et la disette ; la figure de la « sorcière permettait toutes les accusations, mêmes les plus absurdes et les plus invraisemblables. Dame Franchetta, torturée une première fois, fut libérée sur caution de mille écus et assignée à résidence, aux arrêts domiciliaires. Elle s’enfuit, et aurait pu disparaître à tout jamais pour fuir ses tortionnaires, sans qu'on sache pourquoi, elle décida de revenir une fois guérie de ses blessures ; peut-être pour ne pas mettre sa famille en danger.

Mai-2012-0135.JPGDe retour, elle fut torturée une seconde fois, ne confessa rien. Elle mourut quelques années plus tard de mort naturelle et fut inhumée en terre catholique consacrée. Mais au fait, existe-t-il encore de vraies sorcières à Triora ? C'est la question que tous les visiteurs se posent... D'autant que, d'après un habitant, dont je tairais le nom, il se murmurerait encore, dans certaines familles, de drôles de litanies, des prières à l'envers, mais pour le bien de tous, uniquement. L’on viendrait en effet de partout en Ligurie consulter les rebouteuses de Triora. Car elles sont toujours détentrices des pratiques médicinales ancestrales qui ont fait tour à tour le malheur et le renom de la vallée de l'Argentina.

Mai-2012-0156.JPGMai-2012-0164.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous voulez rencontrer le Diable dans le pays de Nice ? Sur ces terres chargées de contrastes où s’opposent mer et montagne, au carrefour de la Provence et de l’Italie ? Ici, le Diable est aussi à l’aise sur la Côte d’Azur où s’étalent d’outrageantes richesses que  vers l’intérieur où se cache une humilité austère. Puits du Diable, Château du Diable, Cime du Diable, longue est la liste des sites, marqués par la forte empreinte de celui qualifié par Bernanos de « Singe de Dieu ». De Nice, à la Vallée des Merveilles, devenue son « domaine réservé », le Diable hante les villages, plastronne sur les murs des chapelles et persiste à enflammer l’imaginaire de ses habitants. Laissez-vous entraîner, à travers les siècles, sur la piste attrayante et mouvementée, de l’éternel et fascinant tourmenteur du cœur et de l’âme. Si vous le désirez, je vous servirai de guide ....

Mai-2012-0169-copie-1.JPG

                           DIAPORAMA DE LA BALADE


 
Repost 0
Published by freerider06 - dans Italie

Retour Blog Principal & Commentaire