Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 23:00

photos-2010a-0001.JPG Ce sont deux villes mythiques, plurietniques, ancrées dans un passé trois fois millénaires pour l’une et perdu dans la nuit des temps pour l’autre…
A 18000 kilomètres l’une de l’autre, chacune dans son hemisphere, dans ses eaux, dans son cadre de montagne, leur comparaison et leur similitude est passionnante parfois étonnante, un rien incroyable, je découvre des nombreux traits d’union.

photos-2010a-0363.JPGLe jumelage de Nice et de Papeete est l’aboutissement d’une déjà très longue histoire entre les deux peuples de la mer et de la montagne. Vous avez pu lire dans mes articles, oh combien Nice est ouverte au monde, oh combien les Niçois ont parcouru les terres lointaines et notamment le « héros des deux monde » Guiseppe Garibaldi ; du Brésil à l’Uruguay, de la jeune république des Etats Unis à l’Argentine, l’Europe entière ….

photos-2010a-0010.JPGphotos-2010a-0011.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des liens divers, multiples et solides se sont établis entre la victorieuse cité millénaire au passé prestigieux, cinquième ville de France et la petite ville Tahitienne de 26000 habitants capitale du territoire français aux ancêtres polynésiens immémoriaux. Toutes proportions gardées, nos deux cités présentent de nombreuses similitudes. La communauté tahitienne sur la cote d’Azur est la plus importante de France. Entre autres, les deux villes ont une vocation touristique. Elles possèdent un patrimoine historique unique et cherchent à le préserver tout en le valorisant. Elles partagent le même attachement aux valeurs traditionnelles d’accueil et de convivialité.

photos-2010a-0145.JPGClin d’œil symbolique à la promenade des Anglais de la part de la municipalité de Papeete, il y aura désormais une petite cousine aux antipodes. L’une des rues de la ville polynésienne sera rebaptiser « promenade de Nice ». C’est un grand honneur que fait le peuple Tahitien au peuple Niçois.
photos-2010a-0020-copie-2.JPGC’est l’histoire d’un jumelage  qui remonte à la nuit des temps pour ces deux lieux qui font rêver le plus grand nombre de gens dans le monde: Tahiti et la Cote d’Azur, la Riviera et la Polynésie deux icones du tourisme de rêve.
Au départ il y a une baie, ligne pure, l’une des plus belles du monde ; et une rade, dans une ile des plus mythique. Chacune dans ses eaux. Méditerranée pour l’ancienne Nikaia et Pacifique pour la resplendissante cité du bout du monde. L’une dans son cadre montagneux des Alpes, l’autre dans son volcan polynésien. Toutes deux synonymes de paradis, nature somptueuse, généreuse, jardins de fleurs et de fruits, climat clément, heureux, chaleur, beau temps, soleil ardent, lumière intense.

photos-2010a-0028.JPGphotos-2010a-0034.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Leur renommée touristique remonte à la même époque à quelques années prés. Elles sont toutes les deux sources d’inspiration d’artistes, ecrivains, peintres, cinéastes sans autre équivalent en France pour la ville de métropole. Leur union avec le pays actuel s’effectue presque au même moment. 1860 pour Nice et 1880 pour Tahiti et l’établissement d’un protectorat.  Aujourd’hui ces deux terres sont un collier de perles éblouissantes pour le prestige du pays qui les a annexés.
L’une sur les pentes d’un volcan ou se creuse des vallées et des monts recouvert de végétation ou se distinguent le taro, le cocotier, l’arbre à pain. L’autre entre la mer et les Préalpes ou trône l’olivier « l’arbre immortel » l’arbre méditerranéen par excellence parmi les orangers, les citronniers, les mimosas.

photos-2010a-0075-copie-1.JPGphotos-2010a-0178.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De cette cote du sud du continent européen jusqu'à cette ile du monde insulaire océanien dans le pacifique sud, des liens s’élaborèrent après l’évolution des deux pays. La constitution des différents royaumes, de différents états dans l’un ; l’établissement d’un protectorat, la décolonisation, l’autonomie dans l’autre. La première rencontre entre les deux cultures se fit au siècle des lumières, au cours des voyages autour du monde qu’entreprirent de nombreux niçois à la recherche de la terra incognita australis. Deux mondes, deux ethnies se découvrirent.

photos-2010a-0104-copie-1.JPGEntre Nice et Papeete, des correspondances, des associations, des transmissions se multiplièrent. Des Niçois se sont installés à Papeete comme la fille ainée de la légendaire Helene Barrale, des tahitiens vivent à Nice en grand nombre. Parmi les nombreux traits d’union, certains descendants des Pomare, les derniers rois de Tahiti s’établirent à Nice. Deux sociétés maritimes aux origines les plus anciennes, aux techniques de navigation, aux etoiles, aux nuages, aux couleurs de la mer continuent le trait d’union. Deux peuples de navigateurs, mais aussi de cultivateurs à l’origine, chasseurs-cueilleurs nomades. Parce qu’ils avaient un système d’irrigation pour leurs tarodières, les polynésiens sont même qualifiés d’horticulteurs. Tels sont encore, les Niçois dont les fleurs sont célèbres à tout jamais pour la parfumerie …

photos-2010a-0080.JPGphotos-2010a-0096.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux peuples pour qui le sens de l’hospitalité est ancestral et perdure. Il est spontané et la porte des vrais Niçois s’ouvre, grande, devant l’étranger qui se présente (j’ai encore fait la connaissance d’une Iranienne qui tient boutique face aux jardins et ce n’est que du bonheur cette ouverture d’esprit). Cette tradition de l’accueil prend source dans l’hospitalité antique qui allait de l’offre de nourriture, l’hebergement, les dons…. Le mot hospitalité vient du latin. Une tradition apprise par mes parents, grands Parents, arrière grands parents Niçois, Breillois, Mentounasc,Grassois,Corse …. Son équivalent tahitien est le « haere mai tamaa » qui signifie viens manger, phrase adressé à toute personne qui passe devant le foyer. Pareil pour le don qualité marquante du tahitien qui aime vous offrir ce qu’il a, même quand il a peu.

photos-2010a-0172.JPGphotos-2010a-0187.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les deux langues sont un facteur primordial de ces deux cultures, les identités niçoises et maohi en découlent. Les nationalismes s’en réclament… Le niçois n’est pas un dialecte, le reo maohi n’est pas une langue morte indigène. Et si tous les deux ont été interdits par l’état colonial, ils n’ont pas disparu. L’attachement des Niçois à leur langue subsiste, est manifeste avec l’hymne « Nissa la Bella » chantée avec emotion, avec FIERTE (j’insiste), à l’issue de toutes manifestations officielles. Le reo maohi est la langue des ancêtres qui s’est transmise sans interruption malgré les interdictions de génération en génération. L’histoire des 2 pays est faite de conquêtes  par des puissances ennemies, de guerres et de rivalités entre clan ou bien entre pays voisins avant d’être tout les deux annexés dans la nation Française.

photos-2010a-0268.JPGphotos-2010a-0318.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parmi les passagers des bateaux à vapeur, cargos mixtes au charme suranné ou modestes paquebots qui faisaient escales dans le port de Papeete, certains tracèrent des liens entre Nice et Papeete. Certains de ces voyageurs sont anonymes, restés dans l’ombre, d’autres célèbres ont marqué leur époque. C’est le cas d’Henri Matisse, le plus illustre de ces traits d’union, la dynastie des pomare,  Romain Gary, Jacques Médecin, d’Helene Barrale une icône Niçoise, Michel  buillard le maire de Papeete, tous sont amoureux de  ces deux villes, tous vous diront que ce sont les deux plus beaux endroits du monde avec une conviction absolu, avec une conviction certaine.

photos-2010a-0356-copie-1.JPGphotos-2010a-0369.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour moi cela a été des rencontres magiques et chaleureuses, notamment une belle amitié qui s’est instauré pendant cette semaine avec la plus tahitienne des Niçoises, sa mère Helene Barale était une légende à Nice, elle est elle-même devenu une légende à Tahiti. Grande amie de Jacques Brel, Paule Laudon est docteur en chimie, œnologue, passionnée de montagne et de peinture, Paule vit depuis 1966 à Tahiti. Profondément impliquée dans la vie locale, elle y est reconnue comme femme d'actions et d'entreprises dans le domaine culturel et sportif, et comme écrivain. Ses derniers livres publiés : Tahiti et ses îles. Matisse, le voyage en Polynésie, Tahiti-Gauguin. Mythe et vérités, C'était hier autour de l'Hôtel Tahiti, Montagnes à Tahiti. 

photos-2010a-0348.JPGPassionnée de montagne elle a escaladé son 1er Mont Blanc en 1965, 1er Aorai en 1966 et 1er Orohena en 1970.
Elle a participé à des fouilles archéologiques à Huahine et Papenoo avec Maeva Navarro. Pendant 20 ans, elle sillonne les vallées, les crêtes et les plateaux avec les chasseurs de chèvre et Henry Jay.

photos-2010a-0118.JPGHélène Barale sa mère était exceptionnelle, volcanique, intransigeante, qui prônait les valeurs ancestrales et l'amour du travail jusqu'à l'excès, qui pétillait de bon sens, d'humour, de réparties fulgurantes... sa vie qui fut rude, simple, et vraie avec les plus modestes comme avec les plus grands de ce monde ; son célèbre restaurant, lieu magique, temple des traditions niçoises, musée d'art populaire, à la folle ambiance, son quartier de Riquier et le " petit peuple " d'antan , et Nice, sa ville, à laquelle elle voua un véritable culte.

photos-2010a-0227.JPGphotos-2010a-0358.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le prochain épisode, nous parlerons  de la culture Tahitienne et de sa géographie. Ne le manquez surtout pas ! Ce sont les couleurs de la joie de vivre, du bonheur et du soleil, même dans la difficulté, dans l’adversité certains peuples gardent le bonheur sur leur visage, ce sont les peuples du soleil …

         DIAPORAMA DE LA JOURNEE TAHITIENNE


Partager cet article

Repost 0
Published by freerider06 - dans comté de Nice

Retour Blog Principal & Commentaire