Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 18:25

photos-septembre-2010-0004.JPG SAORGE se situe au confluent de deux routes venant du Sud qui s'y réunissent pour n'en faire plus qu'une, vers Tende et le Piémont.
Ces routes sont: D'une part celle de la Ligurie, qui, par le col de Muratone et le bassin de la Nervia, conduit notamment à Pigna, village Italien cousin et très proche au cœur des vieux saorgiens,  nombre de familles ont encore des attaches d'un village à l'autre, rappelant les étroits rapports du passé.

photos-septembre-2010-0015.JPGLes noms de famille, la toponymie, les langues et le folklore rappellent encore ce voisinage. Cette route était celle d'une transhumance pastorale intense, et sans doute d'un commerce d'huile, de laine etc.
L'autre, c'est la route du sel, qui permettait le transit de cette précieuse denrée, indispensable pour la conservation des aliments, depuis le port de Nice vers la capitale savoyarde Turin.

photos-septembre-2010-0027.JPG  la neige sur les contreforts du Mercantour en ce mois d'Octobre

 

Ainsi, fort loin de la situation actuelle, SAORGE était le lieu de passage obligé, jusqu'à la fin du seizième siècle, d'un important trafic (on parle de dix mille mulets par an, soit une moyenne de trente par jour !) qui entretenait une population d'aubergistes, maréchaux ferrants et autres bourreliers, professions liées au service des gens du voyage de l'époque.

photos-septembre-2010-0094.JPGphotos-septembre-2010-0107.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la rue vue d'en bas et la rue d'en haut

 

Ce bourg médiéval surélevé et déployé en amphithéâtre au-dessus de la vallée de la Roya, est un des plus remarquables ensemble urbains du département formé de hautes maisons datées du 15 ème au 17 ème siècle. Les habitations typiques de l'architecture médiévale des villages perchés sont colorées de tons ocre ou bleutés avec des encadrements de portes en pierre de taille et des toits de lauzes. La Madonna del Poggio est une ancienne église construite vers le 11ème siècle. Son clocher, haut de 30 mètres, de type roman lombard date du 15ème siècle.

photos-septembre-2010-0137.JPGphotos-septembre-2010-0195.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Saorge est classé « Village Monumental », il est l'un des 40 plus beaux villages de France. Saorge existe depuis l'époque romaine.

photos-septembre-2010-0189.JPGAutrefois défendu par trois châteaux, la place forte de Saorge, réputée imprenable, était surnommée "le verrou de la Roya". On comprend pourquoi en observant de loin ce bourg médiéval qui se déploie en amphithéâtre en surplomb des vertigineuses gorges de la Roya. Saorge est incontestablement l'un des plus beaux villages perchés qu'il soit (si ce n'est le plus beau).

photos-septembre-2010-0207.JPGphotos-septembre-2010-0250.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Construit à même le rocher, à 550 m d'altitude, il domine de façon impressionnante la vallée de la Roya, avec une concentration de maison blotties les unes contre les autres, hautes de plusieurs étages, et étagées sur plusieurs niveaux. L'intérieur du village, qui se parcourt exclusivement à pied, est un dédale de ruelles étroites et pentues, et pour certaines, obscures. Aucune voiture ne peut circuler dans ses ruelles étroites qui se transforment parfois en tunnel, en souterrain ou bien encore en passerelle pour relier une maison à une autre. J’ai mis plusieurs jours avant que mes vieilles articulations ne me fassent plus souffrir. J’admire le facteur des lieux…

photos-septembre-2010-0232.JPG

on aperçoit encore sur la facade de gauche des impacts de balles de la seconde guerre mondiale

 

Votre œil s'arrêtera ça et là sur des détails architecturaux pittoresques : linteaux, porches voûtés, cadrans solaires, fontaines et lavoirs, peintures murales et frises rustiques... Aucune des plaques de signalisation des rues sont en Français mais uniquement en langue royasque, le patois de la vallée proche du Nissart.

photos-septembre-2010-0265.JPGphotos-septembre-2010-0262.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le village, situé entre Breil-sur-Roya et Tende, possède 2 accès qui ne sont pas reliés entre eux : le premier à l'est qui permet d'avoir une vue d'ensemble exceptionnelle du village et de son cadre ; le second, qui constitue l'accès principal est accessible depuis la commune de Fontan. Depuis le couvent, vous aurez sous un autre angle un point de vue magnifique de l'ensemble du village. Dominant le village, le baroque Monastère des Franciscains à la façade peinte en trompe-l’œil, renferme de superbes boiseries alors que le cloître du couvent est orné de fresques retraçant la vie de St François d'Assises et de superbes cadrans solaires.

photos-septembre-2010-0259.JPGDe là-haut, la vue sur le village est saisissante d’harmonie, entre le bleu-mauve des toits en tuiles de Lauzes, la presque blancheur des façades, magnifiquement usées par le soleil, et les touches de couleurs vives fournies par les tuiles vernissées de quelques clochers.
Profitez-en aussi pour faire une halte dans la miellerie à l'entrée du village, place Capiane, où le miel, les nougats et pains d'épice sont absolument délicieux.
Saorge est un village aussi étonnant et singulier que sa position géographique et son allure générale le démontrent.

photos-septembre-2010-0061.JPGphotos-septembre-2010-0064.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Surplombant la vallée de la Roya, immense linéament géologique, il est aussi à la quasi intersection de deux vallées qui se sont manquées : la vallée de la Bendola, une des plus authentiquement sauvages des vallées des Alpes maritimes, et la vallée du Caïros, autrefois potager et vignoble des Saorgiens.

photos-septembre-2010-0427.JPGphotos-septembre-2010-0428.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vallée de la Bendola s'élève à l'est jusqu'au pied de la Cime de Marta, du Toraggio et du Pietravecchia. Encore une fois après avoir fait une pause casse croute à midi sous l’ombre d’un olivier car en cette fin du mois d’octobre le soleil cogne toujours, je continue ma route vers Tende et la brigue.

photos-septembre-2010-0327.JPGPiène Haute (piena Alta), Libre (libra) Tende (tenda), la brigue (la briga) etc ...  Furent italiens jusqu’à la fin de la guerre 1939-1945, ils sont devenus français par décision d’annexion signée par le Général De Gaulle en 1947, car tout ces villages n’avaient pas rejoint l’annexion du comté de Nice en 1860.

photos-septembre-2010-0352.JPG  ruines du chateau des Lascaris

 

Le village de la Brigue tout entier est une merveille, à commencer, sur la place, par la Collégiale St Martin, imposante église baroque à la façade peinte en trompe l’œil et à côté, une étonnante chapelle arrondie. Le reste du village est un enchantement également, avec ses nombreuses ruelles pavées, ses longs passages voûtés bordant la rivière, ses maisons richement ornées de trompe-l’œil de couleurs gaies, ou solidement bâties en pierre verte de la Roya.

photos-septembre-2010-0325.JPGphotos-septembre-2010-0346.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sans doute remarquerez-vous, au dessus des portes, des linteaux sculptés, de motifs variés parfois mystérieux, où l’on retrouve souvent un agneau ou les trois lettres IHS. Si l'agneau  fait référence à la forte tradition pastorale de la cité, les trois lettres signifient “Iesus Hominum Salvatori”, (Dieu Sauveur des Hommes). La croix de Savoie quand à elle , se trouve de partout dans le village.Je termine ma promenade avec le village de tende, bourg construit en étages à flanc de montagne lui aussi.

photos-septembre-2010-0377.JPGJe vais voir la somptueuse Collégiale magnifiquement rénovée, à la façade flamboyante, mêlant les rouges et les jaunes, agrémentée de touches de bleus. Mais je vous en parlerai dans un autre article, car la vallée fait parti de la route du baroque Nisso Ligure et les monuments religieux, églises, orgues, chapelles et monastères sont remarquables de cet art représentatif de la région. C'est à mon avis, la plus belle de toutes les vallées du Comté Niçois....

DIAPORAMA DE SAORGE ET DE LA BRIGUE

Partager cet article
Repost0
Published by freerider06 - dans comté de Nice

Retour Blog Principal & Commentaire