Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 18:34

DSC_0208.JPG
En Nissart, puis traduction en Français :


Lou festin dei cougourdoun pilha lou sieu noum dóu mercat que si debanava sus la plaça de la gleia denan lou mounastèri de Cimies. Lou cougourdoun es lou noum nissart dounat à la frucha d’una planta de la familha dei cougourda. Aquestou lieume que noun si pòu manjà, vengut en lou nouòstre paìs au sècoulou 16, siguet fouòrça lèu adoutat dai nissart per li siéu qualità particulièri.

DSC_0184.JPG

Impermeable après avé secat au soulèu, es souven utilisat couma aise de couhina. Aqueli fourma ouriginali animon lu mesteirant d’art. Souventifès pintat, es finda entalhat de moutiéu geométricou e d’entressadura que li dounon una dimensioun estètica e decourouha. Lu musicant descuerbon ensin en aquèu lieume pas couma lu autre, una fouòrça capacità musicala. Countinua d’ensouflà musicant e artista nissart que mantenon e revison la tradicioun dóu cougourdoun.

DSC_0157-copie-1.JPGDSC_0167.JPG



















Le festin des “Courgourdons” tire son nom du marché qui se tenait sur la place de l’église devant le monastère de Cimiez. Le “cougourdon” est le nom niçois donné au fruit d’une plante de la famille des cucurbitacées. Ce légume non comestible, introduit dans notre région au XVIe siècle, fut très vite adopté par les niçois pour ses qualités propres. Imperméable, après avoir séché au soleil, il est souvent employé comme ustensiles de cuisine.

DSC_0192.JPGDSC_0202.JPG



















Ces formes originales inspirent les artisans d’art. Souvent peint, il est aussi gravé de motifs géométriques ou d’entrelacs lui donnant une dimension esthétique et décorative. Les musiciens décèlent aussi dans ce légume atypique un fort potentiel musical. Il continue d’inspirer musiciens et artistes niçois qui perpétuent et revisitent la tradition du “cougourdon ”.

DSC_0221.JPG

Des siècles que cela dure et que le rituel enchante des milliers de Niçois. Ils y viennent souvent en famille, un ballon ou un « pilou » dans la main, un drap ou une couverture pour s’allonger dans l’herbe au milieu de l’une des plus belles oliveraies de la cote d’azur. Accessoirement, la glacière et la paire de boule complètent le tableau.

DSC_0215.JPGDSC_0225.JPG



















En ce dernier dimanche de Mars, les uns cherchaient déjà l’ombre et d’autres n’aspiraient qu’au soleil dans les jardins de Cimiez, la ou Louis Armstrong, Dizzy Gillespie, Django Reinhardt, Charlie Mingus, Herbie Hancock  ont écrits les plus belles pages du jazz en Europe.

DSC_0323.JPGpic nic au milieu du roi des arbres

Tandis que sur la place du monastère et sur la scène du parvis du musée Matisse, les groupes folkloriques s’embarquaient pour des pas de danse et des aubades.
Coté « ripailles » passage obligé par « l’échaudé » ou la fougassette. Et coté curiosité, débauche de cougourdons, bien sur. Car c’était le jour ou jamais pour sortir les courges non comestible, vidées et séchées pendant l’hiver.

DSC_0383.JPG

A peindre, à décorer en objets usuels voire même en instruments de musique prêts à fonctionner ou bien en appareil photo comme celui que me présentera Yves Rousguisto célèbre artiste Niçois qui m’a fait l’honneur de me dédicacer une étonnante photo prise à partir de son cougourdon d’appareil.(voir photo article précedent)

DSC_0224.JPGDSC_0230.JPG

 



















Yves Rousguisto fabrique ses objets à partir d'éléments cueillis dans la nature ou cultivés dans son jardin. Puis il expose leurs aventures entre Vence, Amsterdam, Alexandrie, Nice, Weggis, Arte Sella, Rome, Marseille, Naples, ou Paris. L'habile Niçois a transformé les cougourdons en fabuleux instruments à vent, à cordes, percussions, réalisés dans la plus grande tradition de la lutherie populaire niçoise. plasticien-musicien ces expositions sont partout dans le monde admiré par les plus grands spécialistes du genre.

DSC_0272.JPGla ciamada nissarda -le plus beau des groupes folkloriques

Puis tout d’un coup, c’est l’énorme surprise, en me retournant pour prendre en photo une jolie Niçoise de l’academia et sans faire de bruit, je tombe nez à nez avec deux ministres venus célébrer ensemble cette pittoresque fête Niçoise.

DSC_0330.JPGmaman en est sure ! la releve est assurée

Sans aucun doute, un gros coup de pub pour le maire de Nice contesté par l’ensemble des vrais Niçois qui lui reprochent de vouloir anéantir la culture du pays sous les ordres du pouvoir parisien. On assiste tous médusé quand Frédérique Mitterrand le ministre de la culture entonne l’hymne Nissart « Nissa la Bella » au moment de la remise de la gerbe au monument aux morts grâce au texte confié par son collègue de l’industrie .

DSC_0371.JPGDSC_0373.JPG

 




















On est tous heureux aussi d’avoir entendu les premiers mots de ce ministre* atypique : « Quelle beauté ici … c’est extraordinaire ! « les yeux grands ouverts quand il découvre la vue imprenable depuis le fort du Mont Alban.
« Je voulais depuis longtemps visiter tous les lieux culturels de Nice. Je me rends bien compte qu’une journée ne suffira pas et j’ai hâte de revenir très vite dans ce pays magnifique. » Nice est candidat pour 2013 pour être capitale culturelle de l’Europe.

DSC_0291.JPG

Mais la plus grande fierté du peuple Niçois est ce challenge international qui représentera la France dans le monde pour les traditions Folkloriques de chaque pays à travers la planète. De Johannesburg à Sao Polo, de Singapour à Tokyo, de Moscou à Stockholm, de Montréal à Los Angeles, de La Paz à Barcelone, la Ciamada Nissarda  s’apprête a porté le sourire, les fleurs, le ciel bleu et le soleil de Nice à travers le monde culturel. On souhaite bonne chance à cette troupe qui consacrera Nice comme la plus belle capitale culturelle d’Europe…

DSC_0343.JPGfarandole niçoise improvisé avec les fifres de li barragnas

Mention spéciale aussi à la jolie Aurélie Basso qui présentera toutes les animations et les spectacles en langue Niçoise traduit ensuite en Français par son compére Gilles Roches.

DSC_0337.JPGDSC_0412.JPG

 



















Une belle equipe jeune et dynamique qui prouve que la jeunesse du "pais Nissart" s'investit complétement ..... Aurelie est une Niçoise de 26 ans, elle a appris le nissart de la bouche de son grand-père ou elle l'enseigne à présent à l'école bilingue "La Calandreta".

DSC_0340.JPG
les couleurs des costumes changent pour le haut pays Nissart. Ici celui de la parpaiola de Drap


Sans oublier l'orchestre "Li Barragnas" qui a mis une ambiance de folie avec fifres et tambours. D'ailleurs le public ne s'y est pas trompé en dansant la farandole sur le parvis Matisse. Lou Festin Dei Cougourdon c'est la fete gaie , joyeuse , ensoleillée par excellence ! le vrai bonheur de Nissa la Bella ....
DSC_0415.JPG
* aprés mes articles avec mes petites anecdotes , voici celui avec la phrase culte  du jour dite par un ministre de la culture: Frederico Mitteranni.
"Ce serait bien que Tim Burton vienne un jour ici,car il y a dans l'histoire de Nice quelque chose de légendaire qui pourrait tout à fait stimuler son imagination."

Monsieur le ministre vous avez oublier que les plus grands realisateurs ont deja tourné à Nice : De frederico Fellini à Alfred Hitckock , de Claude Autant- Lara à Visconti personne ne resiste à Nissa la Bella ..... Issa Nissa

             DIAPORAMA DES FESTIVITES


Partager cet article

Repost 0
Published by freerider06 - dans comté de Nice

Retour Blog Principal & Commentaire