Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 08:50

Juin-2011-0001.JPG Cemenelum est une cité romaine antique qui connut son développement du Ier siècle au IVe siècle de notre ère et dont il subsiste aujourd'hui d'importants vestiges dans le quartier de Cimiez à Nice. A l'époque romaine, la cité était la préfecture des Alpes-Maritimes. (et oui ! deja)

Juin-2011-0119.JPGJuin-2011-0120.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certaines hypothèses prétendent que le quartier doit son nom à l'extraordinaire hauteur des arbres qui jonchaient la colline et dont la légende disait que les cimes tutoyaient le ciel. La version scientifique par contre est attestée par l'histoire pluri-millénaire du site : Cimiez était la base de la tribu des Ligures Vedianti. Son nom latin Cemenelum fut choisi par l'empereur Auguste en 14 av. J.-C. pour désigner le chef-lieu de la province des « Alpes Maritimes ».

Juin-2011-0005.JPG  Lors de la conquête de la gaule et de la Provence actuelle, les Romains s'installent à distance du comptoir grec de Nikaïa (Nicea ou Nice), situé au bord de la mer ligure. Ils s'implantent militairement, puis administrativement, non loin de l'ancien oppidum des Védiantii tribu ligure dominante de la région. Leur cité va s'appeler Cemenelum. Elle est desservie par une importante voie romaine, la Via Julia Augusta (voir mon article sur le trophée d'Auguste) qui vient de La Turbie et dessert la nouvelle Provincia Romana.

Juin-2011-0006.JPG La ville sera pourvue d'un amphithéâtre et de thermes. Ces équipements laissent penser que la cité a dû au moins compter plus de 20 000 habitants, l'amphithéâtre pouvant accueillir 5 000 spectateurs. La cité antique de Cemenelum se trouve aujourd'hui pour majeure partie sous les villas et immeubles du quartier de Cimiez à Nice juste à coté du palais Regina.

Juin-2011-0013-copie-1.JPG Dégagés de la terre accumulée par les siècles, ces "complexes de sport et de loisirs de l'Antiquité" comportaient, sur près de deux hectares, piscines, salles de bains froids, tièdes et chauds, étuves, palestres... Il n'est pas rare qu'à l'occasion de travaux de terrassement on découvre des traces d'occupation antique, rues ou sols de villas. Toutefois, des vestiges remarquables encore visibles se trouvent à proximité immédiate du musée archéologique. 

Juin-2011-0073.JPG Il s'agit des arènes de Cimiez et des thermes romains. Sur le site des thermes, on peut encore admirer une voie dallée orientée Est-Ouest qui était le decumanus de Cemenelum. Cette voie se trouve à environ deux mètres en dessous du niveau actuel du sol. De part et d'autre de la voie, on observe les traces d'échoppes de commerçants avec des gorges creusées dans leur pierre de seuil qui étaient destinées à recevoir leurs panneaux de fermeture. Sous le decumanus passe un égout antique.

Juin-2011-0022.JPG Les fouilles effectuées sur le site ont permis de retrouver de nombreux vestiges archéologiques qui sont conservés et présentés au musée, en particulier une statue d'Antonia, la grand-mère de l'empereur Claude. On a aussi exhumé un socle de statue dédié à l'impératrice Cornelia Salonina qui serait venue dans la région de Nice pour se soigner et aurait effectué des actes de clémence en faveur des chrétiens. On a retrouvé également de nombreuses monnaies dont la datation a permis de mettre en évidence une activité importante des thermes de Cemenelum au IIIe siècle et au IVe siècle. On a également mis au jour un remarquable baptistère paléo-chrétien, encore visible sur le site des thermes.

Juin-2011-0024.JPG Vous pouvez visiter gratuitement le musée archéologique à l'entrée des arénes, celui ci présente les témoignages archéologiques de l'histoire ancienne de Nice, des objets de toute la région ainsi que ceux découverts dans l'épave de la Fourmigue  au large de Golfe-juan.Parmi ces objets, il faut citer le petit masque de Silène en bronze, très belle pièce du Ier siècle av. J.-C, des bornes milliaires de l’époque d’Auguste et d’Hadrien qui jalonnaient la via Julia Augusta.

Juin-2011-0033.JPG Toujours en bronze, le faune dansant du Ier siècle, trouvé à Cimiez ou le sanglier-enseigne d'Ilonse. Ces pièces et toutes les autres, statues, stèles, sarcophages, statuettes, vases, vaisselle, bijoux, flacons à parfum, épingles, monnaies, fragments de mobilier et autres objets permettent d'évoquer la vie quotidienne des populations, leur organisation sociale, leur cadre administratif, leur spiritualité.

Juin-2011-0044.JPG  Il faut savoir qu’antérieurement aux Grecs et aux Romains, deux peuplades dominaient la terre et la mer à l’est du bassin méditerranéen. Ces peuples étaient ceux des étrusques et des Ligures. Quoi qu'il en soit, le peuple que les Grecs désignaient sous le nom de Tyrrhéniens (étrusque) a précédé comme puissance maritime les Grecs et les Phéniciens eux-mêmes. Les étrusques venaient de l’actuelle Toscane et posséderont des comptoirs jusqu'à Nice.

Juin-2011-0052.JPGJuin-2011-0053.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tandis qu’au nord de l'Étrurie, le long des côtes de l'Italie vivaient des peuples connus sous le nom de Ligures et dont l'origine est aussi mystérieuse que celle des Étrusques.  Les étrusques et les Ligures se livrèrent de nombreux combats pour la possession de l’espace maritime. Ce furent les phocéen qui viendront arbitrer ces batailles. Alliés avec Rome, les Phocéens parvinrent à donner la sécurité aux navigateurs. Les Ligures se retirèrent alors dans les montagnes, où ils résistèrent pendant un demi-siècle aux Romains alors que la Gaule avait été conquise par les Romains en seulement quatre jours...

Juin-2011-0077.JPGCa, c’est pour le passé trois fois millénaire de Nice car à l’origine du lieu, on a découvert l'un des plus anciens foyers d'Europe du Paléolithique inférieur. Les fouilles effectuaient au pied de la colline Niçoise dateraient de 400 000 ans avant notre ère. La Grotte du Lazaret était une halte de chasse pour les anténéandertaliens. Grâce aux ossements et à l'industrie lithique laissés par l'homme, leurs découvertes ont permis de dater les occupations du site. Pour ceux qui sont intéressés par ce passé très très tres lointain, le musée de Terra Amata se trouve sur le boulevard Carnot et il est bien sur gratuit comme les autres. Je rappelle à tous ceux qui veulent découvrir cette ville au patrimoine remarquable que Nice est la deuxième ville de France après Paris en nombre de musées.

Juin-2011-0095.JPGJuin-2011-0080-copie-1.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  A la difference de la capitale Francaise , à Nice on a aucun centime à débourser pour visiter la vingtaine de musées et de galeries appartenant à la municipalité. Enfin ! pour revenir sur le quartier des arènes de Cimiez et  pour les amateurs d'arts, on y trouve le musée Henri Matisse à l’entrée du site archéologique et juste un peu plus bas, le musée Chagall qui complétera votre visite de ce magnifique quartier Niçois.

8ecoline.jpg  Voici un livre qui permet de redécouvrir la qualité de ce fabuleux site archéologique de Nice Cimiez. Critique presse: "La 8e Colline de Rome se lit comme un péplum avec cette différence qu'içi, tout est vrai " (Nice-Matin)

 

                              DIAPORAMA DU SITE


 
Partager cet article
Repost0
Published by freerider06 - dans comté de Nice

Retour Blog Principal & Commentaire