Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 19:10

OU LA NATURE MISE A NU 

JUILLET2013-9658.JPG

Agapanthe dans le Jardin Renoir

La villa Renoir est située au cœur d'un magnifique domaine planté d'oliviers et d'agrumes, d'où l'on découvre un superbe panorama qui s'étend jusqu'au Cap d'Antibes. Avec ses collections, ses 15 toiles originales, ses sculptures, son mobilier et son atelier... il constitue le témoignage émouvant de l'univers créatif et familier du Maître impressionniste qui aura passé les 12 dernières années de sa vie à Cagnes-sur-Mer.

JUILLET2013-0072-copie-1.JPGL'histoire de ce littoral béni des Dieux commence toujours ainsi: Le Cros-de-Cagnes n'est alors que marécages et galets jusqu'au parvis de l'actuelle Chapelle, avec quelques cabanons isolés abritant des familles de pêcheurs originaires de Gênes. Ces pêcheurs professionnels viennent au Cros-de-Cagnes 2 fois par an pour les qualités de ce lieu très poissonneux (lieu de passage du poisson bleu) et bien abrité ("Cros" signifie d'ailleurs "creux").

JUILLET2013-0006.JPGJUILLET2013-9711.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Très vite, ils décident de s'installer définitivement sur ces rivages protégés, alors imités par de jeunes Cagnois choisissant de délaisser leurs métiers (agriculteurs ou commerçants) pour devenir pêcheurs. La pêche devient un enjeu économique et les quelques bateaux deviennent rapidement insuffisants. Il faut une flottille de pointus... et c'est ainsi que 6 charpentiers venus de Gènes et de Naples assurent la fabrication des "pointus" et commencèrent à développer le village.

JUILLET2013-0010.JPGEn 1866, le village du Cros-de-Cagnes est mis sous la protection de Saint-Pierre, patron de l'abondance et la Chapelle est édifiée par les pêcheurs avec en son sommet un petit campanile. Ce petit paradis autrefois fief des Grimaldi devient tres vite au debut de la belle époque prisé de l'aristocratie européene.

JUILLET2013-0044.JPGJUILLET2013-0051.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est en 1908 que Renoir s'installe aux Collettes suite à un coup de cœur pour son oliveraie millénaire, ses orangers et sa fermette du XIXe siècle. A l'époque la propriété faisait 11 hectares. Il y avait des fermes, car la région était très agricole au début du 20ème siècle. Le climat lui convient, la lumière et le paysage le subjuguent, lui offrant la possibilité de reproduire en plein air sur la toile les couleurs chatoyantes des oliviers, des fleurs, des fruits de son domaine mais aussi les corps lumineux et sensuels de jeunes Cagnoises. Renoir aime la Méditerranée, il est fasciné par Cagnes sur Mer.

JUILLET2013-9680.JPGC'est aussi à Cagnes-sur-Mer qu'il aborde la sculpture pour la première fois. N'ayant plus tout à fait le libre usage de ses mains (mains déformées par les rhumatismes), il fait appel à un jeune élève de Maillol, Richard Guino, qui sert avec intelligence et sensibilité ses besoins de sculpture. Affaibli par la maladie, Renoir peint jusqu'à sa mort, avec bonheur et frénésie, faisant éclater sa joie de vivre sur les toiles ne cessant de peindre cette région merveilleuse.

JUILLET2013-0056.JPGJUILLET2013-9705.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La villa Renoir reste un merveilleux témoignage de l'univers créatif du Maître avec ses 15 toiles, son mobilier d'époque, son atelier et ses objets familiers. Cagnes-sur-Mer est véritablement imprégné de la lumière de Renoir. Renoir fascine toujours autant aujourd'hui... au point que le réalisateur Gilles Bourdos ait consacré un film, sorti sur les écrans le 2 janvier 2013, à la période cagnoise de Renoir, magnifiquement interprété par Michel Bouquet.

JUILLET2013-9699.JPG

Le chateau des Grimaldi


 "Cagnes" est un nom d'origine ligure qui signifie " lieu habité sur une colline arrondie ". Cet éperon rocheux, qui culmine à 91 mètres d'altitude, offrait à nos ancêtres une position de surveillance et de défense idéale, à proximité d'une rivière et de bonnes terres. Au début du XXe siècle, lorsque Renoir vient s'établir dans la ville, de 1903 à sa mort en 1919, Cagnes est chef-lieu de canton avec environ 3 000 habitants.

JUILLET2013-9727.JPGJUILLET2013-9729.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Attirés par la célébrité du maître impressionniste, beaucoup d'artistes peintres amoureux de la lumière méditerranéenne viendront s'établir dans ce bourg pittoresque que l'on surnomme "Le Montmartre de la Côte d'Azur", et qui attire des célébrités du monde des arts et du spectacle jusque dans les années 60.

JUILLET2013-9837.JPGParmi les plus célèbres, séjournèrent ou vécurent dans le Haut-de-Cagnes, Pierre Auguste Renoir, Chaim Soutine, Foujita, Yves Klein, Georges Simenon (au 98, montée de la Bourgade), Mouloudji (chanteur poète et compositeur), Suzy Solidor (chanteuse et directrice de cabaret), Georges Ulmer ou encore Brigitte Bardot... Il reçoit dans sa villa ses contemporains Henri Matisse, Aristide Maillol, Amedeo Modigliani, Auguste Rodin, Pablo Picasso, Claude Monet ... Quand Rodin viendra voir Renoir aux Collettes, Mme Renoir lui précisera bien "Ne vous attendez pas à voir ici ce que vous trouvez à Giverny... c'est la nature méditerranéenne à l'état pur !"

JUILLET2013-9757.JPGJUILLET2013-9779.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auguste Renoir découvre Cagnes-sur-Mer. Il aime flâner dans cette petite bourgade, plus particulièrement dans la vallée de la Cagne, une rivière où se retrouvent les lavandières... source d'inspiration de la série de ses baigneuses. Combien de fois Renoir est-il venu dans ce vallon observer ces femmes tapant le linge ? Il s'en est imprégné pour compléter les nus réalisés en atelier.

JUILLET2013-9959.JPGRenoir aime se définir comme "peintre de figures". Il est beaucoup plus sensible à la présence humaine qu'à celle des objets. Nus féminins, portraits et études d'après modèles peints en atelier ou en plein air, entre intimité et grandeur nature...

JUILLET2013-9793.JPGJUILLET2013-9891.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Toujours le look glamour et raffinement des années 50 pour les femmes de la Cote


Au Domaine des Collettes il peut peindre dehors et dedans : dans ce paysage sauvage baigné d'une lumière gris bleu qui le fascine tant et dans son atelier.

Le domaine des Collettes est un musée labélisé Musée de France, classée au titre des monuments historiques et labellisée « Patrimoine du XXe siècle ». C'est une propriété de 2,5 hectares.

JUILLET2013-0058.JPG

apprenti peintre dans le parc


 A l'oliveraie originelle préservée, sont venus s'ajouter d'autres espèces (pins, palmiers, eucalyptus...) et des zones d'agrément aménagées au temps de Renoir (verger-roseraie...). Les jardins, aujourd'hui parc public municipal, n'ont pas subi de transformation majeure, mais ils se présentent de manière plus entretenue, plus "léchée" qu'au temps du peintre. Au centre, l'ancienne ferme du XIXe siècle, devenue lieu d'accueil, est entourée de ses dépendances (citerne, four, bûcher, lavoir).

JUILLET2013-9923.JPGJUILLET2013-9977.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l'est, la maison de Renoir est une grosse bâtisse bourgeoise de plan carré, sur deux niveaux. Les pièces les plus évocatrices de la vie aux Collettes au temps du peintre sont la salle à manger du rez-de-chaussée et le grand atelier de l'étage. Un peu partout sont présentés des pièces du mobilier d'origine, des objets, des souvenirs, des photographies anciennes, des reproductions, des œuvres d'artistes amis de Renoir.

JUILLET2013-9818.JPGJUILLET2013-9834.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quinze peintures du maître et la moitié de ses rares sculptures enrichissent les collections. Ce qu'il y a d'étonnant quand on entre au Domaine des Collettes à Cagnes-sur-Mer, c'est l'authenticité du lieu. On a l'impression que l'endroit n'a pas changé depuis son acquisition, en 1907, par Auguste Renoir. Comme si la nature, les objets et la lumière ici attendaient, en vain, le retour du peintre...

JUILLET2013-9992.JPG

                                  DIAPORAMA DU DOMAINE


Partager cet article

Repost 0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES

Retour Blog Principal & Commentaire