Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 20:00

octobre2001-0003.JPG La rivière "Le Loup" prend sa source dans les hauteurs boisées de la commune d'Andon-Thorenc à 1250 metres d'altitude au pied de la station de ski de l’Audibergue, la plus proche station du littoral de la Cote D’azur. Sur le territoire des bisons et des chevaux de Przewalski, cet espace de 700 hectares que je vous avais fait découvrir dans un article : La réserve biologique des Monts d’Azur au domaine du haut Thorenc.

octobre2001-0036-copie-1.JPGLe loup nait ici dans ce sanctuaire de la faune et de la flore européenne, au milieu d'une mosaïque de milieux ouverts (falaises rocheuses, éboulis, pelouses) et de boisements remarquables (chênes pubescents, charmes houblons, hêtres, sorbiers…) ainsi qu'une faune particulièrement riche et variée : chamois, cerf, chevreuil, aigle royal, pic noir, tétras-lyre… et bien sur le loup le gardien de la nature.

octobre2001-0043.JPGLong de 45 km, le cours d'eau s'est frayé un chemin à travers les Préalpes de Grasse jusqu'à la plaine du Loup, où il rejoint la Méditerranée entre Villeneuve-Loubet et Cagnes sur Mer. C’est ici qu’au mois de Novembre, suite aux pluies torrentielles, il déborda de son lit pour inonder quelques malheureux résidents se trouvant proches de ses berges.  On le sait, le « Loup » peut piquer de grosses colères une fois dans l’année, quand quelques un de ses affluents descendant des autres massifs montagneux l’alimentent généreusement.

octobre2001-0049.JPGoctobre2001-0052.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Ses gorges bénéficient d'une voie de pénétration qui permet aux amoureux de la moto d'en découvrir aisément la beauté, ce qui en fait un pôle très attractif de la Côte d'Azur, entre Grasse et Vence. De jolies cascades se jettent dans ses eaux turbulentes. Imprévisible et impétueux en période de crue, son débit est faible pendant la saison sèche et ses rives offrent tout au long du parcours, de nombreuses possibilités de promenades et d'activités diverses comme le canyoning.

octobre2001-0095.JPGLes gorges du Loup sont à elles seules un trésor pour les sportifs, qui offrent aux amateurs de sensations fortes des sites d’escalades à vous couper le souffle, du vol libre à vous faire tourner la tête ainsi que des canyons aquatiques vertigineux.
Le hameau du  « Pont du Loup » annonce l'entrée des Gorges du Loup. A partir de cet instant, il faut lever les yeux sur les falaises abruptes qui nous entourent.

octobre2001-0065.JPGoctobre2001-0092-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Direction Gréolières (la seconde station de Ski Grassoise), la route serpente entre les parois rocheuses et longe le Loup. De tunnels en ponts, les Gorges dévoilent ses paysages et vous mènent au site classée de la cascade de Courmes, qui se jette de plus de soixante cinq mètres de haut , puis à la cascade et au site du Saut du Loup.

octobre2001-0111-copie-1.JPGLa route (D3) qui joint Bramafan à Gourdon (classé dans les plus beaux villages de France) offre un superbe panorama sur les Gorges et le charmant village de Courmes. Toujours au départ du Pont du Loup, un petit sentier non balisé, qui longe la Confiserie Florian (arrêt indispensable pour tous les gourmands), permet de remonter la rivière et de profiter des nombreux trous d'eau et clues naturelles.

octobre2001-0161.JPGPénétrant dans les Gorges, nous admirons bientôt les excavations arrondies que le temps a polies et que l'on nomme ici des marmites. Puis à la sortie d’un tunnel apparaît un énorme bloc mégalithique sur lequel a poussé un saule pleureur qui signale l'entrée d’un site remarquable. Une petite descente par des escaliers aménagés vous emmène aux cascades des Demoiselles avec leurs eaux saturées de chaux qui calcifient les végétaux environnants.

octobre2001-0185-copie-1.JPGoctobre2001-0202.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Grande Marmite s'est formée durant les aires tertiaire et quaternaire par l'érosion du Loup. On atterri là dans un autre monde, propice à la réflexion, au calme, au repos des sens. Dans un monde où la nature est reine, et où l'homme se doit d'être vigilant s'il veut assister au spectacle des eaux, en contrebas d'une petite route en lacet.

Ici, l’impetueux cours du Loup passe en contrebas des villages de Gréolières et Cipières (village de mon beau frère et de ma belle sœur).

octobre2001-0228.JPGDe là, il faut lever les yeux vers le ciel, pour apercevoir le village de Gourdon, perché au-dessus des falaises. Pas loin de trois fois la hauteur de la Tour Eiffel nous sépare de ces maisons inscrites dans l'azur. Mais aujourd’hui, je n’irai pas dans ce village « classé plus beau de France » je l’ai déjà fait découvrir à maintes occasions. Mais à partir du pont de Bramafan, j’emprunte la route qui mène à Courmes.

octobre2001-0240-copie-1.JPGoctobre2001-0254-copie-1.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Courmes est un village qui n’existe pas, ni pour les touristes, ni pour les habitants des Alpes Maritimes. Celui-ci se trouve au bout d’une route sinueuse en sens issue. Seuls les 80 habitants du village y parviennent pour le garder secret. Moi-même, j’y suis allé pour la première fois en votre compagnie, alors que celui-ci se situe à quelques poignées d’accélérateur de mon domicile.

octobre2001-0300.JPGC’est un minuscule village de moyenne montagne blotti au pied du Puy de Tourrettes. La route s'arrête là, après avoir serpenté sur plusieurs kilomètres, vous êtes au bout du monde... mais à seulement 45 minutes de l'aéroport de Nice…. Et , je suis bluffé, conquis par la beauté d’un village de pierres dont aucun office de tourisme ne mentionne l'existence. Un air pur et léger, une végétation du sud exubérante, un calme absolu.

octobre2001-0260.JPGoctobre2001-0266.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une allée de platane me conduit jusqu'à l'entrée du village, ses maisons en pierre jaune merveilleusement restaurées, son lavoir, ses énormes portes en bois construites à la Renaissance. Cette Seigneurie du Moyen Age a pratiquement été dépeuplé après la dernière guerre, Courmes revit peu à peu, se ranime grâce à des citadins en mal de nature et des résidences secondaires parfaitement entretenues.

octobre2001-0338.JPGAprès cette petite halte, je retourne sur mes pas pour suivre la rivière vers la mer et des villages qui eux par contre, sont connus des touristes du monde entier : Le Bar sur Loup du comte de Grasse instigateur de l'independance Americaine, Tourrettes sur Loup la cité des violettes ou encore Saint Paul de Vence le village des artistes .

octobre2001-0289-copie-1.JPGoctobre2001-0335.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans cette portion encore sauvage de la rivière qui est le paradis des pêcheurs, la vallée du Loup se présente comme un parcours de toutes les rencontres, vous entraînant dans une nature sauvage sur les traces de notre culture et du passé mouvementé de nos proches vallées. Il faut savoir que la partie basse du Loup était exploitées par les Romains. Je fais une halte au niveau d'une chapelle bâtie au bord même du Loup. C'est l' Hermitage Saint Arnoux, du nom d'un abbé de Lérins qui s'y était retiré jadis pour fuir le monde. L’édifice religieux a une histoire incroyable.

octobre2001-0367.JPGEn 1482, le comte Jacques de Grasse est accueilli avec effusion par ses sujets après son mariage. Il veut les remercier en donnant un bal. Mais il choisit pour cela la période sacrée du Carême, malgré les interdictions. La justice divine frappe les danseurs qui trépassent subitement. Le Comte épouvanté invoqua Saint Arnoux et lui promit, s'il l'épargnait, d'édifier une chapelle dans les Gorges du Loup. Ménagé, il tint parole. Le bâtiment actuel, reconstruit, ne remonte qu'au 13e siècle. Depuis ces temps lointains, la chapelle a été l'objet d'un pèlerinage et la fête d'août est la consécration de ce pieux souvenir. Le loup ici devient légende …

octobre2001-0385.JPG

                          DIAPORAMA DE LA BALADE


 
Partager cet article
Repost0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES

Retour Blog Principal & Commentaire