Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 08:25

AOUT-2014-2982.JPG Tout ce qui est mots, paroles, expressions libres, images, musiques associées, théâtre, lectures, voix hautes, voix basses, voix libres surtout, tout cela est dans le festival de Mouans-Sartoux, (un village qui se trouve à peine à 900 métres de la maison). Le livre vivant, dans un festival participatif, où la parole libre est reine.

AOUT-2014-3006.JPGAOUT-2014-3014.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus de 70 000 personnes viennent chaque année de toute la grande région découvrir livres et auteurs « en vrai », participer activement aux 50 débats et entretiens, aux projections autour des questions de société qui animent notre monde contemporain.

AOUT-2014-3021.JPGÉvolution du monde, droits humains, droits des femmes, humanisme, transition écologique, jeunesse, solidarités nouvelles se reflètent dans les échanges souvent toniques. Après nous avoir invités à "rallumer les étoiles", ou bien de ne pas "avoir peur", pas peur de l'avenir, pas peur du changement, pas peur des autres, le festival nous enjoint donc pour cette édition 2014 avec le thème " Ou vont nos rêves".

AOUT-2014-3029.JPGCette année encore, spectacles, lectures, concerts, siestes littéraires, expositions, nombreuses animations jeunesse, concerts littéraires classiques, concerts poétiques, spectacles de contes, performances de rue, viennent enrichir ces trois jours de fête !

Le festival du livre de Mouans-Sartoux, créé en 1988 est organisé chaque année en octobre par la ville de Mouans-Sartoux l'une des villes les plus dynamiques des Alpes Maritimes.

AOUT-2014-3040.JPGAvec une fréquentation de plus en plus importante, il est devenu l'une des références de l'hexagone. Le festival se compose de 5 grands sites: Espace Littérature, BD et café littéraire, espace café beaux livres, espace citoyen, espace jeunesse, BD, ado sur un site entièrement dédié à la jeunesse, ou se trouvent 60 auteurs et illustrateurs, 35 éditeurs et exposants. Il y a aussi l'espace livres anciens bouquiniste et l'espace conférences et débats  au cinéma la Strada.

AOUT-2014-3049.JPGAOUT-2014-3050.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mouans-Sartoux, c'est un festival, et c'est aussi une histoire. Fondée en 1988, cette manifestation régionale a réussi en un peu plus de vingt ans à se forger une stature nationale en jouant une carte punchy. En témoignent les thèmes des années précédentes, "Où allons-nous si vite ?" en 2011, ou encore "Etats d'urgences" en 2010, "Et si on rallumait les étoiles ?" en 2012 qui sonnait comme un appel au réenchantement, ce réenchantement que les belles lectures et les échanges ont encore le pouvoir de distiller.

AOUT-2014-3052.JPGA Mouans-Sartoux, l'ambiance ne porte pas aux salutations mondaines, mais aux vraies rencontres. Le mot équipe recouvre une réalité: c'est un grand plaisir de retrouver chaque année les bénévoles qui exercent pendant trois jours, avec un plaisir manifeste et une grande efficacité, leur fonction de chauffeur, d'hôte à l'accueil général, à l'entrée de chaque salle ou dans le jardin du Château : le déjeuner y est servi autour de grandes tables dressées au soleil. Ils se montrent attentifs à chaque détail. Les auteurs eux mêmes sont tous disponibles et ne se prennent pas pour le nombril du monde comme on peut le voir sur certains festivals que je ne citerai pas !

AOUT-2014-3069.JPGEt pourtant que de personnalités présentes !  Je ne vais pas toutes vous les citer, mais en voici une liste pour vous donner un aperçu de l'importance de ce salon: Fréderic Lenoir, François Morel, Kenneth White, Guy Bedos, Jean François Kahn, Pierre Joxe, Dany Cohn Bendit, José Bové, Lilian Thuram, Corine Lepage, Mazarine Pingeot, Lio, Fellag, Yoyo Maeght, Cyril Dion, Serge Moati, Edith Cresson etc....

AOUT-2014-3082.JPGAOUT-2014-3030.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les amateurs de BD ont également été gâtés, puisque qu’ils avaient la possibilité de se faire dessiner le croquis de leur choix sur les albums des spécialistes du genre comme Kristian. Cet artiste, capable de résumer en quelques traits une situation complexe et d'en tirer tout l'humour, a débuté par la presse.

AOUT-2014-3089.JPGDepuis les années 80, il a réalisé des dessins d'humour et d'actualité pour la presse écrite nationale, internationale, la télévision, le Festival International du Film de Cannes, la coupe du monde de foot, des dessins publicitaires, des affiches, des logos, des dessins de communication d’entreprise, des décors de théâtre, des maquettes de chars pour le carnaval de Nice, des décorations de carrosserie de véhicules, de nombreuses expos en France et à l'étranger...

AOUT-2014-3084.JPGIl y avait aussi Vuillemin le célèbre dessinateur de l'Écho des savanes, Hara-kiri ou encore Charlie Mensuel digne des Got, Reiser et Choron.  Ne reculant devant aucun tabou, jouant parfois de la provocation, se spécialisant dans l'humour féroce et sans concession, il assure la continuation, après Coluche, de la série des "Sales Blagues de l’Écho".

AOUT-2014-3092.JPGParmi ces personnalités, je dois aussi citer Paul Watson qui a bien failli créer un raz de marée à Mouans-Sartoux. Parce qu’un castor avec qui il s’était lié d’amitié est tué par des trappeurs, le jeune Paul Watson âgé de onze ans écume les alentours de son village du Nouveau-Brunswick pour trouver et détruire les pièges… C’est le point de départ de quarante ans d’activisme pour celui que le Time Magazine désignera en 2000 comme l’un des plus grands héros écologistes du XXe siècle ! 

AOUT-2014-3086.JPGEn 1969, à tous justes dix-huit ans, Paul Watson devient le plus jeune cofondateur de Greenpeace. C’est aussi le premier homme à s’interposer entre une baleine et un harpon. En 1977, il quitte Greenpeace pour fonder Sea Shepherd Conservation Society (berger de la mer) qui devient dès lors l’organisation de défense des océans la plus combattive au monde : une dizaine de baleiniers illégaux coulés à quai, plusieurs navires éperonnés en mer, des centaines de longues lignes et de filets dérivants confisqués, plus de deux cent cinquante expéditions dans toutes les mers du monde…

AOUT-2014-3113.JPG

et des centaines de milliers d’animaux marins sauvés. Jamais aucun blessé, jamais aucune inculpation retenue mais pour ses opposants, Watson n’en est pas moins un « pirate », un « éco terroriste » – y compris pour ceux qui dirigent le Greenpeace d’aujourd’hui. Pour ceux qui, en revanche, pensent que « les pétitions et les banderoles ne suffiront pas à sauver les océans », il est un véritable héros.

AOUT-2014-3123.JPGLe 4 avril 2008, des propos de Paul Watson au sujet de la mort accidentelle de quatre chasseurs de phoques durant le remorquage de leur navire, créent une controverse. Un communiqué de Sea Shepherd énonce « la mort de quatre chasseurs de phoques est une tragédie mais [...] le massacre de centaines de milliers de bébés phoques est une tragédie encore plus importante ». Des habitants et pêcheurs des îles Saint-Pierre et Miquelon choqués de cette déclaration chassent alors Paul Watson et l'équipage du Farley Mowat de l'archipel. Il a d'ailleurs traité les chasseurs de phoques de « singes » armés « de gourdins » qui terrifient des « bébés phoques impuissants ».

AOUT-2014-3009.JPG

Cette édition 2014 de Mouans-Sartoux fut un grand millésime... Mais, ou vont nos rêves ? Qu'avons nous fait de nos rêves ? Car , je trouve que nos rêves sont en train de virer au cauchemar sur cette planete....

AOUT-2014-3145.JPG

      Trois nouveaux livres qui completent ma collection sur le regionalisme.


                            DIAPORAMA DU FESTIVAL


  
Partager cet article
Repost0
Published by freerider06 - dans Provence

Retour Blog Principal & Commentaire