Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 05:09

AVRIL-2014-8850.JPG

Freida Pinto et la haie d'honneur des éléves de la préparation militaire marine de Cannes

 

Contrairement à ce que vous pensez, ce n'est pas par les stars du cinéma dont, je vais vous parlez immédiatement dans mon article, mais de personnages de l'ombre qui ont fait ce que le festival de Cannes est devenu, une icone mondiale ! Enfin, si on peut vraiment parler d'ombre pour des personnages comme Cocteau ou Malraux.

_DSC8289.JPG

la voiture de mon jardinier saoudien !


 En 1972, Maurice Bessy succède à Robert Favre Le Bret, au poste de délégué général du Festival de Cannes. Maurice Bessy est vu comme un homme « affable, disert, pince-sans-rire et, surtout, fort cultivé, ». On assure qu'il a vu au moins quatre-vingt mille films; sa préférence va à Charlot soldat de Charlie Chaplin de 1918. Son père est exploitant d'une salle de cinéma à Nice ville où il est né en 1910, ce qui a fait naître sa passion pour le cinéma.

_DSC8205.JPG_DSC8207.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il a dirigé la revue Cinémonde, s'est occupé d'une chronique "Le Journal d'un menteur", publiée dans le Bulletin du Festival et a écrit de nombreux ouvrages sur le septième art,  en participant à la réalisation d'une encyclopédie en sept volumes: Histoire du cinéma: encyclopédie des films, aux éditions Pygmalion, sortie en 1986.

_DSC8281.JPGExposition de sculptures de Rabarama


Dès son arrivée au Festival de Cannes, il comprend immédiatement l'importance des sélections parallèles pour la manifestation: elles permettent au Festival de s'ouvrir sur d'autres genres de films et lui évitent la concurrence avec la Quinzaine des réalisateurs. Il est à l'origine de l'ouverture de nouvelles sections qui vont accroitre l'ampleur du marché international du film.

_DSC8223.JPG_DSC8235.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ils ont le look "petit bateau"

 

Véronique Cayla entre au ministère de la Culture en 1973 pour travailler au Fonds d'intervention culturelle. Elle prend ses fonctions de conseillère cinéma. Nommée en 1982 à la Vidéothèque de Paris, Véronique Cayla en devient directrice générale en 1989 avant de passer, trois ans plus tard, à la direction générale du groupe cinématographique MK2.

AVRIL-2014-8825.JPGJuliette Binoche

Nommée en janvier 1999 membre du Conseil supérieur de l'Audiovisuel (CSA), elle devient en 2001 directrice générale du Festival de Cannes. Véronique Cayla est directrice générale du Centre national de la Cinématographie et présidente, par intérim, de l'École nationale supérieure des métiers de l'image et du son.

_DSC8323.JPG_DSC8371.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Les starlettes de Cannes

 

 

Journaliste, François Chalais se spécialise dans les chroniques cannoises dès les premières éditions de la manifestation. Il anime de nombreuses émissions télévisées ou reportages (Aux marches du Palais, Cannes en noir et blanc, Reflets de Cannes) recevant les vedettes présentes au Festival. Il est le journaliste français qui représentera le mieux Cannes.

AVRIL-2014-8722.JPGJean Cocteau, poète et cinéaste, présente son film Orphée en 1950 au Festival de Venise : il y obtient le Prix international de la Critique. Un an plus tard, en France, il est nommé président du Syndicat des auteurs et compositeurs de musique. En 1953, il est président du jury cannois.

_DSC8337.JPGEt une Ferrari à la fourriére,  une !


 Représentant du monde artistique et de l'élégance sur la Croisette, on lui prête une certaine autorité. Il s'amuse de la situation et aime passer pour celui qui « dirige secrètement le Festival, »  confie-t-il. Il n'hésite pas à donner aux critiques des avis contradictoires afin de brouiller les pistes; de plus, il évite généralement les réceptions déclarant avec humour que son nom « n'est pas le pluriel de cocktails. » 

AVRIL-2014-8742.JPGAVRIL-2014-8774.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petite pause à l'espace Variety 

 

Pour les dirigeants du Festival de Cannes, la nomination de Jean Cocteau fut une expérience concluante; ils la réitèrent l'année suivante. Cependant, la présidence du jury revient dès 1955, par tradition, à un académicien. Jean Cocteau est également président d'honneur du Jury en 1957, titre qui jusque-là n'avait été attribué qu'à Louis Lumière en 1939.

AVRIL-2014-8765.JPGAndré Malraux, homme de lettres et ancien résistant, est nommé par le général De Gaulle en 1958 au poste de ministre des Affaires Culturelles. Il ne tarde pas à être considéré comme « l'ambassadeur des arts », engageant de vastes entreprises : inventaire général des richesses artistiques, création des Maisons de la Culture, expositions, célébrations de grands artistes disparus… tous les Français sont invités à participer à la réalisation de son grand dessein humaniste.

_DSC8239.JPG_DSC8243.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

c'est moi qui l'a le plus gros ! 


Son ministère obtient également le patronage du Festival de Cannes. Il participe à la reconnaissance de la Nouvelle Vague en sélectionnant le film de François Truffaut, jeune réalisateur, Les Quatre cents coups représentant la France dans le concours cannois; le film est récompensé par deux prix en 1959.

AVRIL-2014-4250.jpgHarisson Ford et Stalone pris sur le plateau de Canal +


La même année, André Malraux retient le film d'Alain Resnais, Hiroshima mon amour, pour la compétition cannoise. L'Espagne constitue l'un des grands chapitres de la vie de Malraux. Durant la guerre civile, il s'engage dans le combat contre l'armée franquiste en organisant l'escadrille España.

AVRIL-2014-8794.JPGSVP des billets !


André Malraux, durant ses années de pouvoir (1959-1969), ne manque pas de se rendre à de nombreuses réceptions cannoises. Il reste la personnalité politique associée à l'événement.

AVRIL-2014-8778.JPGAVRIL-2014-8785.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Festival de Cannes de 1955 voit naître sa Palme d'or, mais il voit aussi la naissance d'une star à la française, qui symbolise la femme libérée et le naturel. Brigitte Bardot n'a tourné que quelques films et ce n'est que l'année suivante que Roger Vadim l'immortalise dans Et Dieu créa la femme. Elle revient à Cannes  en 1967; longue attente car Brigitte Bardot estime que le Festival l'a lancée. L'ascension de Brigitte Bardot, dont le point de départ a été le Festival, a participé au formidable développement du phénomène starlettes. Elle est l'icone même du festival de Cannes.

_DSC8265.JPGDes clichés osés de Robert Mitchum aux manifestations d'intermittents du spectacle, en passant par l'intervention des CRS en 1973, le Festival de Cannes a connu de nombreux débordements depuis sa création. La Croisette, ses stars, son tapis rouge... et ses scandales, car rien ne vaut un gros tapage pour entrer dans la légende.

_DSC8357.JPGPour cette édition 2014, si Grace de Monaco a débuté le festival avec le boycott de la famille princière, la Palme de la polémique revient au film qui a réalisé la performance de choquer pour son contenu et de faire grand bruit par ailleurs, cette année. Un  long métrage qui fait couler beaucoup d'encre depuis des semaines: le sulfureux "Welcome to New York", inspiré par l'affaire DSK, avec Gérard Depardieu dans le rôle titre. 

_DSC8386.JPGDes palaces à la plage, tout est bon aussi pour assurer sa promotion, des immenses affiches placardées sur les façades... au char d'assaut ! C'est le moyen très spectaculaire qu'ont trouvé les poids lourds d'Hollywood Sylvester Stallone, Harrison Ford, Mel Gibson ou encore Arnold Schwarzenegger, tous à l'affiche de "The Expandables 3" pour débarquer le dimanche 18 Mai au Carlton ou j'ai assisté à une montée des marches historique qui est devenu le plus grand casting de star au monde  pour un film.

AVRIL-2014-8865.JPGMontée des marches de DSK (Depardiou super kon)


Plus pacifiquement, l'équipe de la comédie française "Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ?" Avec plus de 6 millions d'entrées au compteur, est venue elle aussi faire un tour à Cannes célébrer le succès phénoménal du film qui entend combattre les préjugés entre communautés. Cannes, c'est aussi la liberté d'expression ....

AVRIL-2014-8923.JPGSylverster Stalone en veste mauve, Harisson Ford, Jason Statham


Pour terminer quelques chiffres pour ce 67e festival de Cannes qui donnent le vertige: 19 feuilles d’or 18 carats recouvrent la palme signée Chopard; 250 m2 : la taille de l’affiche toilée du festival posée sur le palais par des alpinistes. 58 : le nombre d’années séparant le réalisateur en compétition le plus jeune (Xavier Dolan, 25 ans) du plus vieux (Jean-Luc Godard, 83 ans).

AVRIL-2014-8884.JPGTommy Lee Jones et Hilary Swank


32 000 personnes participent au plus gros marché du film du monde (chiffre d’affaire : 1 milliard de dollars).100 pays sont représentés au marché du film. 200 millions d’euros : le montant des retombées économiques pour la seule ville de Cannes, avec notamment 5 000 personnes travaillant  pour l’occasion.

AVRIL-2014-8906.JPGMel Gibson avec la barbichette blanche, Dolph Lundgren avec les lunettes noires à gauche.


Les seules retombées médiatiques sont évaluées à 40 millions d’euros. 250 000 : le nombre de résidents cannois pendant le festival. Ils ne sont que 70 000 en temps normal. Plus de 2 millions de personnes participent pendant les 10 jours.

AVRIL-2014-8970.JPGAu cinema de la plage: présentation du film sur la coupe du monde avec Sepp Blatter


Un million d’euros : c’est le budget coquet des plus grosses soirées privées qui se font sur les yachts ou les villas de la Californie (quartier des hauteurs cannoises). 20 000 bouteilles de champagne sont débouchées au seul Majestic Barrière. 39 000 euros : le tarif sympathique de la suite Penthouse Majestic pour une nuit. Pour ce prix, on dispose d’une piscine privée dominant la baie.

_DSC8197.JPGAVRIL-2014-8989.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tu viens, j'ai une bouteille de vodka dans ma chambre.. 


La plus belle suite du Carlton ( 380 m2 ) s’affiche, elle, à 20 000 euros la nuit, mais il faut la réserver minimum 8 nuits. 3 500 cigares s’envolent en fumée sur les terrasses de l’Hôtel Martinez. 400: le nombre, environ, d'empreintes de mains prises par l'artiste Nadine Seul qui, chaque année, demande aux plus grandes stars de presser un bloc d'argile, avant d'effectuer des moulages d'acier qui ornent "l'Allée des Etoiles" autour du Palais des Festivals.

AVRIL-2014-8977.JPG

Le "Nouveau Russe" pro Poutine incarnant le pays de la liberté ! nashe zdorovie, Za mir vo vsem miré ! 

 

                                DIAPORAMA DU FESTIVAL


  
Partager cet article
Repost0
Published by freerider06 - dans ALPES MARITIMES

Retour Blog Principal & Commentaire