Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 06:23

DSC_0035.JPG
Cette année, Biot et les Templiers s’ouvrent sur l’Europe en accueillant des troupes d’animation templières italiennes d’un pays voisin et ami. L’ensemble des troupes proposera d’ailleurs des reconstitutions de la vie de l’Ordre du Temple, ses règles et ses principes, mettant ainsi à l’honneur les 10 000 commanderies alors présentes en Occident en l’an 1200.

DSC_0011-copie-1.JPGDSC_0043.JPG

 



















Les différentes troupes templières, venues de la France entière, ont plongé la ville dans une atmosphère chevaleresque en reconstituant les scènes de la vie médiévale. Plus de 10 000 personnes été présentes pour assister à la reconstitution de la donation de Biot aux Templiers et vivre durant 3 jours au 13ème siècle

DSC_0085.JPGL’Ordre des Templiers apparaît au 12ème siècle, suite à la prise de Jérusalem par les Perses et les Arabes. En ces temps de croisades, les pèlerinages en Terre Sainte deviennent dangereux et les chemins incertains. En mars 1209, le Comte Alphonse II de Provence délivre aux Templiers un acte de donation autorisant la jouissance des terres biotoises. Les chevaliers du Temple forment alors l’unité territoriale de Biot, ils constituent un important domaine.

DSC_0124.JPGDSC_0188.JPG

 



















La création de l’ordre du Temple nécessite l’établissement d’une règle permettant d’introduire et de légaliser l’arrivée des templiers dans la société médiévale du 12ème siècle. Ainsi, en 1128, un concile se réunit à Troyes pour rédiger la règle primitive de l’ordre sur la base des travaux de Saint-bernard.

DSC_0334-copie-1.JPGLa règle primitive, également nommée « règle latine », définit tous les préceptes de la vie des moines soldats. Elle prévoit effectivement les statuts hiérarchiques, l’élection du Maître de l’Ordre, les pénalités, la vie conventuelle des frères, les chapitres, les pénitences et la réception des étrangers dans l’ordre.

DSC_0100-copie-1.JPGDSC_0112.JPG

 



















Le document original de la règle de l’Ordre du temple, datant du 12ème siècle, a été exposé du 26 au 28 mars 2010, au Musée d’Histoire et de Céramique Biotoises, dans le Centre Historique.
Les troupes italiennes quand à elles sont fondé en 1561 par le Grand Duc Cosimo de Médicis de Toscane, pour combattre les corsaires, l’Ordre de Saint Etienne de Toscane suit la règle des Bénédictins. L’Ordre italien comporte quatre classes composées de chevaliers issus de sang noble, de chapelains, de sergents et de canonniers.

DSC_0338.JPGle pont de la brague au pied du village


Les chevaliers siègent dans le couvent de la ville de Pise et sont vêtus du blanc manteau comportant une ligne rose et la Croix de Malte à liseré or sur le côté gauche.
En entrant dans le centre historique biotois, les visiteurs traversent les couloirs du temps pour faire un saut de 800 ans dans le passé. Echoppes, campements, artisans d’antan, gueux, gentes dames et preux chevaliers investirent les ruelles et les places pour reconstituer la vie médiévale du 13ème siècle.

DSC_0204-copie-1.JPGDSC_0225-copie-1.JPG

 


















Des ateliers ludiques, des initiations à la culture médiévale telles que le tir à l’arc, la calligraphie et les danses médiévales ou encore une chasse aux trésors permettent à certains de tester leur hardiesse et leur vertu tandis que d’autres se laissent porter sur des airs musicaux d’un autre temps. Au détour d’une ruelle, le public n’a qu’à tendre l’oreille pour découvrir les contes enchantés et chevaleresques des troubadours animé par la compagnie "les Loups de Ravel".

DSC_0216.JPGle village de Biot au bout du campement de la fontanette


L’un des temps forts de cette manifestation a été sans aucun doute le défilé aux flambeaux, et l’accueil majestueux et solennel des Chevaliers de l’Ordre du Temple par les visiteurs, qui se laissent guider au son des tambours vers la place aux Arcades pour assister à une saynète théâtrale rappelant la vie de l’Ordre en l’an 1200.

DSC_0219.JPGDSC_0239.JPG




















Un spectacle équestre réalisé par la compagnie "l'hippogriffe" où cavaliers et montures évoluent en harmonie pour le plaisir de petits et grands marque également un des grands moments de la fête, sans oublier le concert de chants grégoriens et polyphonies du 12ème siècle donné par le remarquable ensemble Gilles Binchois en l’église Sainte Marie-Madeleine.

DSC_0247.JPGL’Ordre des Templiers apparaît au 12ème siècle, suite à la prise de Jérusalem par les Perses et les Arabes. En ces temps de croisades, les pèlerinages en Terre Sainte deviennent dangereux et les chemins incertains. C’est pourquoi, en 1118, Hugues de Payns, vivant sous la règle des chanoines de Saint Augustin, regroupe ses compagnons dans un ordre nommé « Les Pauvres Chevaliers du Christ », formé pour assurer la « police de la route » entre « les territoires occidentaux » et Jérusalem et ainsi veiller à la sécurité des pèlerins. Vous pouvez revoir mes articles sur l'edition 2009: Article 1  et Article 2 et revoir les photos des scénes de combat.

DSC_0297.JPGDSC_0307.JPG

 



















D’abord concentrés en Orient, les chevaliers sont très appréciés du roi Baudoin II de Jérusalem. Celui-ci les accueille alors dans son palais et leur attribue le Temple de Salomon, c’est ainsi que les Pauvres Chevaliers du Christ deviennent Chevaliers du Temple ou Templiers.
En 1128 et 1140, les règles de l’Ordre sont établies dans le détail. Les chevaliers se doivent alors de porter une tenue spécifique, composée d’une robe blanche à croix vermeille sur le cœur ou sur l’épaule.

DSC_0302-copie-1.JPGPlus tard, le Temple de Salomon est consigné dans des « retraits », l’Ordre des Templiers s’étend grâce aux multiples donations et une gestion rigoureuse des terres. Les Templiers s’installent alors dans des « maisons », appelées plus tardivement « commanderies ». Dès 1150, 29 « maisons » sont recensées en Provence, et à la fin du 13ème siècle, on compte déjà 9 000 commanderies en Occident dont 3 000 en France. Les Templiers vivent dans les commanderies de façon monastique. En effet, hors de leur mission de protection, ils ne sont plus soldats et répondent aux vœux de pauvreté, de chasteté et de prière.

DSC_0097.JPGDSC_0004-copie-1.JPG

 


















Les templiers de Biot avant leur arrestation avait des moyens considérables dans leur commanderie pourtant lors de celle-ci, ils vivaient assez pauvre.
Qu'est ce que cela peut bien cacher ? Pourquoi les Hospitaliers n'ont pas préservé la prédominance de Biot sur la partie orientale de la Provence, comme l'avaient fait les Templiers ? Pourquoi certaines choses ont-elles disparu ?

DSC_0282.JPGY aurait-il, là, dessous, une histoire plus secrète comme l'ont signalé quelques auteurs récents se basant sur un quatrain de Nostradamus qui laissent supposer que Biot, Vence ou Nice aient pu renfermer une partie du trésor des Templiers ? Le trésor des Templiers à Biot, Mythe ou réalité ?

Dans mon prochain épisode , ne le manquez surtout pas ,j'ai été dans les confidences d'un templier et de celle de dame Rosemonde de Pourderolle.

              DIAPORAMA DES FESTIVITES



Partager cet article
Repost0
Published by freerider06 - dans Provence

Retour Blog Principal & Commentaire