Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 07:24
J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Dolceacqua est un petit village de Ligurie que je connais depuis fort longtemps et que j’aime énormément. Je reviens toujours avec  grand plaisir dans ce village de la Ligurie du ponente, surtout lorsque l'envie de faire est la bonne nourriture et la bonne chère.

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !
J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Les Scarsasse: les plus mysterieuses des "carugi"

Située dans la vallée de la Nervia à 8 km de Vintimille et à 12 de Bordighera. Il appartenait au comté de Nice jusqu'en 1860. Le territoire fut séparé suite à l’annexion de la France et de l’Italie qui se partagèrent les terres de l’ancien Royaume de Piémont Sardaigne. Le village est connu pour son excellente huile d’olive (d’une douceur incomparable) et pour son vin : le Rossese di Dolceacqua possédant la magnifique couleur rouge des fleurs de pêche. 

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Le Ponte Vecchio

Mais ce qui impressionne le plus ce sont les ruines de son château. Un château comme dans les contes ou les livres d’histoire, immense au sommet d’un rocher avec deux grosses tours et des maisonnettes à ses pieds.

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !
J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Pettegolezzi tra uomo ! On dit ficanas en nissart

Puis, son pont à une seule arche dont Claude Monet tomba éperdument amoureux. Il écrivit dans une lettre à Rodin : "Il faudrait peindre ici avec de l'or et des pierreries. C'est admirable ». « il y a un pont qui est un bijou de légèreté ». Bien sûr depuis le pont s'appelle: le pont Monet.

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Scarsasse vecchia

Construit par les comtes de Vintimille, le château forteresse devint propriété de la famille Doria (Andrea Doria, Amiral de la République de Gênes, ennemi juré des Grimaldi) à la renaissance et fut détruit plusieurs fois, il finit en ruine sous les coups de l'artillerie française en 1744.

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !
J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Mais ce dont je voulais vous parler aujourd’hui, c'est d’une spécialité gourmande de Dolceacqua: la michetta (prononcer miquétté). Entendez par la, une brioche qui ne faut pas confondre avec le petit pain rond milanais et qui est proposé aux villageois tous les matins en attente dans les fours des boulangeries et des alimentations.

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Les formes proposées de cette brioche, les mélanges et la tenue de cuisson est différente d’un établissement à un autre, cependant, depuis 2008 la Municipalité a reconnu et protégé par l'Appellation d'Origine, la reconnaissance officielle qui assure les particularités de cette douceur gourmande.

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !
J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

La sagra de la michetta est une fête intime presque confidentielle entre villageois et amis. Vous ne la trouverez pas dans le calendrier de l’office du tourisme, ni sur des affiches annonçant la date des festivités. Elle est presque secrète car c’est au bon vouloir des jeunes du village et de leurs ainés si elle se réalise le matin ou pas… Oui mais voila, méme à Dolceacqua, j'ai des contacts !

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Elle se limite souvent à un « Jazz Band » qui va parcourir dans la matinée les ruelles du village ou l’attendent commerçants (bars et épiceries) qui seront prêt à accueillir cette équipe de fêtards par un buffet d’antipasti et de vin du pays directement aménagé dans la rue et offert à tous bien sur !

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Si vous décidez d’accompagner ces joyeux lurons, attendez vous à boire et à manger plus que de raison. Toutes les spécialités culinaires d’antipasti locaux y passent et toutes les boissons du terroir : Vin blanc mousseux, vin rouge et rosé et bière brassée maison. Il vaut mieux être accompagné par votre conductrice préféré pour rentrer ensuite à la « casa ».

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Le parking auto est gratuit (panorama sur la ville nouvelle)

Mais surtout, visitez le village avant d’entreprendre cette fiesta locale, ce serait trop bête de ne pas découvrir ce magnifique bourg aux rues pratiquement "souterraines" où l’on se retrouve des siècles en arrière, prêt à voir surgir des personnages d’antan.... c’est indescriptible, il faut visiter pour comprendre.... Pour moi, il est l’un des plus beaux de Ligurie avec Apricale et Cervo.

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Comme vous le savez tous, en Italie comme en France, il y a l’appellation «Plus beaux villages de ». Cette appellation complètement surfaite ne représente pas tout à fait les vrais villages d’exception. Puisque celle ci a été crée pour des raisons touristiques, voire plutot économique que pour l'harmonie ou la beauté atypique des lieux.

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

la chiesa de S. Antonio Abate

Les municipalités payent même l’association pour avoir le droit d’apposer le panneau « plus beaux villages… » en espérant avoir des retombés touristiques bien évidemment. A titre d’exemple, dans les Alpes Maritimes, il y en a 4 qui ont cette distinction. Je ne citerai pas de nom, mais ils sont grandement moins beaux et spectaculaires que Saint Paul de Vence, Eze village ou Saorge dans la vallée de la Roya qui ne possèdent pas ce titre et qui sont remarquables en tout point.

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Oratoire de San Filippo Neri

Mais revenons à l’histoire de la michetta. L'histoire de cette spécialité ligurienne voit sa naissance, en 1300, époque ou les Doria seigneurs de Dolceacqua et son Marquis dont la réputation de cruauté avait outrepassé les limites des terres soumises à lui s'octroyaient le droit de cuissage ou "droit de la première nuit" (Jus primea noctis). 

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

C’est à cette condition que les jeunes mariées du territoire pouvait réaliser leur rêve si la jeune fille passait nuit de noces avec le Marquis. La jeune épousée passe donc sa nuit de noce dans la couche du seigneur. Tout commence au cours du XIVe siècle, Lucrèzia et Basso se marient en secret.  

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Chateau des Doria

Lucrèzia est une fille de dix-neuf ans, dont la beauté avait interpellé le Marquis un certain temps, mais le jeune couple fut découvert. Les soldats viennent chercher la jeune mariée, mais, elle refuse de se donner au seigneur qui, fou de rage la fait enfermer dans une geôle convaincu que cette punition la soumettra à ses désirs. Mais Lucrezia ne change pas d'avis et, dans sa cellule, le Marquis l’abandonne où elle meurt de soif et de faim.

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Les nouvelles se propagent dans tout le pays et, aveuglé par la colère, tous les habitants du village, dirigés par le marié trouve dans la nuit la façon de se venger. Par la ruse, il pénètre dans le château ou il force  le seigneur avec un couteau sur la gorge de délivrer un édit qui abolirait le «droit de cuissage». Le lendemain, le 15 Août, l'ensemble du pays, malgré les nouvelles de l'annulation de l'édit, pleurait la mort de la jeune Lucrèzia.

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Pour fêter cette victoire les femmes de la cité inventèrent une petite brioche en forme de sexe féminin. Dès que la pâte fut préparée et cuite, toutes les femmes se précipitèrent dans les rues en criant: «  A vous les hommes, maintenant  notre « Michetta » nous la donnerons à ceux que nous voudrons … ».

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Les Michette

La coutume s'est perpétuée et, encore de nos jours dans la nuit du 16 août les hommes de Dolceacqua vont demander à leur bien-aimée une michette. Le 16 août ? Le lendemain de la fête de la Vierge, coïncidence ou clin d'œil ? Et donc, depuis lors, le 16 Août à Dolceacqua, c’est devenu la fête de Michetta.

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Chez Francesca la Torta Tacunà (di pasta frolla con marmellata alle albicocche) est un délice

Vous pouvez en trouver toute l'année chez les bons pâtissiers de la région, les déguster avec un bon chocolat chaud (chocolat italien épais de la marque Ciobar le préféré de Soso), une orange pressée ligurienne ou un verre de Rossese.  Pour ceux qui voudraient faire ces petites "michetta" voici la recette.... pour la forme à vous de voir ?

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !
J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Photo du haut: le "brandacugliun (morue) sur des morceaux de pane. En bas le dolcetto d'Asti

  • 1kg de farine de froment, 350 grs de sucre, 250 grs de beurre, 100 grs de levure de bière, 
  • 4 œufs, le zeste d'un citron, deux pincée de sel, eau tiède pour la levure, un peu de Marsala (facultatif) 
  • Faire fondre la levure dans l'eau tiède et rajouter la farine. 
  • Ajouter les œufs, le sucre, le beurre, le zeste de citron, le sel et le Marsala. 
J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !
  • Laisser reposer la pâte pendant une heure, la pétrir cinq minutes et former des petites brioches de forme ovale comme sur mes photos. 
  • Disposer les sur une plaque huilée (huile d'olives) 
  • Laisser lever une heure à nouveau. 
  • Enfourner à 180/200° en humidifiant de temps en temps la partie supérieure. 
  • Saupoudrer de sucre fin et déguster
  • Forza michetta, forza italia
J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !
J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Attention Mesdames de ne pas trop abuser de chinotto et de limoncello

Vous comprenez maintenant pourquoi j’adore l’Italie… on y déguste de belles et bonnes michette ! Qualcosa bolle in pentola hein ?

J’ADORE MANGER UNE « MICHETTA » !

Cosa ti posso offrire da bere ? Pat

 

                          DIAPORAMA DE LA FESTA

 

Partager cet article

Repost 0
Published by freerider06 - dans comté de Nice

Retour Blog Principal & Commentaire