Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 17:55
LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

Toureta francisé en Tourrette Levens

Souvenez vous, l’année dernière, je vous emmenais à Diano Marina dans la province italienne d’Imperia pour « L’infiorata », le Corpus Domini, ou l’on recouvre les rues et la place centrale de cette ville balnéaire de la Riviera de fresques florales avant le passage de la procession religieuse.

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

Chaque année pour la Fête-Dieu, se déroule à Tourrette-Levens dans les Alpes Maritimes, comme dans d’autres communes de l’ancien Comté de Nice, une procession aux lumières, dite « Proucession daï Limassa ». La tradition veut que les maisons situées sur le parcours soient illuminées avec une multitude de coquilles d’escargot remplies d’huile et munies d’une petite mèche.

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

Les petits nissarts sont heureux de participer à l'élaboration des fresques florales

Les participants peuvent également créer des motifs religieux ou non à l’aide de gazon, fleurs et sable pendant l’après-midi. A la tombée de la nuit, la procession sort de l’église défilant au rythme des chants liturgiques et parcourt les rues du village décorées et éclairées de « lumières d’escargots ».

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

La population des villages se mobilise pour préparer la procession. Son nom courant et généralisé dans la région révèle une particularité locale : le mot limassa signifie escargot en nissart (la limace sans coquille dans le pays niçois est nommée bavoua).

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

une fois les décoations florales terminées, on installe les coquilles d'escargot

Des coquilles d’escargots sont disposées le long des ruelles, sur le rebord des fenêtres, dans les anfractuosités rocheuses, sur des petits tas de sable, ou de terre glaise, distants d’une trentaine de centimètres. Pourvues d’une mèche et remplies d’huile d’olives, elles sont allumées lorsque la nuit tombe, quand la procession au son des cloches, sort de l’église pour accomplir son périple.

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

Les rues et les maisons sont décorées de fleurs, qui forment parfois des motifs. Dans les villages perchés du Moyen pays niçois, le parcours de la procession, bordé de rubans de lumières sinueux dessinés par les lumignons, est jonché de pétales de fleurs, des autels sont dressés.

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

L’usage des lumignons, même s’il a pris naissance dans des sociétés agro-pastorales aujourd’hui disparues, ne suffit pas à étayer ou à infirmer l’hypothèse de la superposition du rituel catholique à une célébration religieuse soit antérieure, soit parallèle au christianisme. L’usage des coquilles d’escargot ou de lumignons de quelque sorte que ce soit, n’est nullement prescrit par l’Eglise dans le rituel de célébration du Saint-Sacrement.

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

Pétales de rose et d'oeillets

En ce sens, on peut lui attribuer une origine " populaire ", si l’on s’en tient à la définition du " populaire " comme " relevant de ce qui est le moins institué ". Au cours du rituel, les coquilles d’escargots pas plus que les décorations florales ne vont acquérir un caractère sacré, analogue à celui des " rameaux " bénits du temps pascal.

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS
LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

Ces éléments n’ont aucune incidence sur le déroulement de la liturgie ; ils ont une fonction ornementale, relevant de l’esthétique, au même titre que les végétaux traditionnellement utilisés pour la Fête Dieu. L’église peut, de ce fait, parfaitement tolérer cet usage comme participant d’une forme d’expression qui ressort d’une sensibilité locale.

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

Tous ces lumignons témoignaient tout de même de la ferveur reconnaissante envers la Sainte Marie ou le saint et la sainte locale qui s’est substitué à une tradition païenne et animisme récupéré par la foi catholique sans heurter les croyances ancestrales.

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

Coquille d'escargot et son lumignon

Alors que les confréries sont souvent considérées comme les vecteurs des traditions religieuses populaires, l’absence de confréries de pénitents dans les villages, de plus en plus nombreux, où se déroule "la procession aux limaces", indique qu’elles ne sont pas, en l’occurrence, les seuls artisans de la transmission.

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

Il faudrait se garder de considérer cette manifestation religieuse comme un événement " folklorique " au sens courant du terme. A Gorbio, comme à Sigale, " la procession aux limaces " se déroule dans le recueillement et les participants n’y assistent pas en spectateurs mais en fidèles manifestant leur piété. Ces processions attirent quelques curieux mais ne sont prétexte à aucune activité commerciale.

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

Cette tradition remonterait au Moyen-Age. C’est le pape Urbain IV qui décida en 1264 de célébrer par une fête spéciale le sacrement de l’Eucharistie. Son successeur Jean XXII la dote d’une octave comme les grandes fêtes religieuses et prescrit une procession du Saint-Sacrement.

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS
LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

Longtemps organisée par le comité des fêtes puis par le foyer chrétien avec la participation de nombreuses associations tourrettannes, cette fête prend un nouveau souffle avec la création d’une association qui lui est spécialement dédiée: l’association «Limassa». La procession aux limaces est une expression d’une ancienne piété populaire du pays niçois, ou à l’octave de la Fête-Dieu ou Fête du Saint Sacrement, appelée également « procession de l'outava », a été instituée la coutume d’une fête « la procession aux limaces, pour remercier la Vierge de la bonne récolte d’huile d’olives » l’or liquide du pays niçois.

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

Maintenant il s’agit en fait de la fête du Saint Sacrement, devenu ici la marque identitaire du passé agro-pastoral du village. Les habitants prennent beaucoup de soin à décorer les rues et les maisons avec des fleurs provenant directement de leur jardin, pouvant former des figures comme un cœur, une croix, une colombe ou les armoiries du quartier par exemple, et tout au long du parcours sont déposés au sol des coquilles d’escargots remplis d’huile dans laquelle trempe une mèche, et des reposoirs ou autels sont disposés en différents endroits le long du parcours.

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

La cérémonie commence de nuit à l’église par la messe qui y est dite, suivie de la procession dédiée à l’adoration du Saint Sacrement, qui part au son des cloches, conduite par le prêtre portant l’ostensoir avec l’hostie consacrée, suivi de toute la population dans un profond recueillement.

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

Le prêtre marque l’arrêt devant les autels ou les fidèles adorent le Saint Sacrement, conduit la procession jusqu'à une chapelle du village, puis s’en retourne à l’église ou se termine la cérémonie.

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

Tourette est un joli village médiéval sur les hauteurs de la capitale du comté. Il vient du mot tour. Appelé à partir du Xème siècle « Castrum de Turre », le village reçut ensuite le nom de « Castrum Turretarum » et « Oppidum Turretarum » à cause des nombreuses tours qui flanquaient les remparts du château.

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

Tradicioun e festa religiousa dintre lou pais nissart

Des six tours anciennes, dont trois étaient rondes et trois carrées, il n'en subsiste qu'une seule, au château actuel réparé au siècle dernier. Après le congrès de Vienne et l’annexion du Pays niçois par la France revolutionnaire, Tourretas de Nizza devient Tourette-les-Nice et en 1920 Tourette-Levens.

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

La cause de la résistance niçoise contre l’envahisseur français suscita un héros à Tourrette : Guiseppe Maria Louis Tordo, qui s'engagea à 18 ans dans les chasseurs de Nice (les « cacciatori » brigade commandé par Garibaldi pour la libération du pays) au service du Roi Amédée et fit avec eux la guerre aux révolutionnaires.

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

A l’entrée du village trône la belle fresque du General Tordo avec le héros des deux mondes: Guiseppe Garibaldi. Tourrette est aussi l’un des fiefs des résistants niçois appelés les barbets qui feront une guerre sans merci aux soldats de la république. Des héros que l’histoire à oublié !

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS
LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

Mode d’emploi pour les novices de la procession aux limaces:

• Etaler le sable sur le sol de la taille du motif que vous souhaitez confectionner.

• A l’aide du gazon créer les lignes de votre dessin

• Décorer avec les pétales de fleurs

• Poser les coquilles d’escargot de façon à bien éclairer votre motif au moment venu.

LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

• Mettre une mèche puis remplir d’huile d’olive ou d’alcool à bruler.

  • A la tombée de la nuit attendre le top départ pour allumer
  • Puis profiter de la beauté du spectacle !
LA LIMASSIERA DE TOURRETTE LEVENS

Notre seul héritage, c'est notre terre, notre sang, notre identité. Nous sommes les héritiers de notre destin et nous n’oublierons jamais.. Forza Nissa per sempre

                                ​DIAPORAMA DE LA FETE

Partager cet article

Repost 0
Published by freerider06 - dans comté de Nice

Retour Blog Principal & Commentaire