Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 19:06
EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

Le notti bianche de Luchino Visconti

Selon la légende, Menton aurait été fondée sur une terre miraculeuse au climat bienfaiteur, qu’Eve aurait elle-même ensemencée en y plantant un fruit d’or, le citron, emporté du Paradis. Elle choisit ce lieu du bout du monde, oasis ultime d’une route que Dante Alighieri désignera plus tard comme la plus solitaire, pour y reproduire son jardin d’Eden.

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2
EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

Tout ici rappelle en effet le calme préservé et la volupté des Hespérides, même s’il n’en fut pas toujours ainsi; le destin du lieu sera souvent marqué par les guerres et la convoitise d’autres royaumes (suivez mon regard vers l’ouest). L’un des sens donnés au nom de Menton est celui d’un mont qui domine la mer.

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

Amarcord de Fellini avec Maria Antonietta Beluzzi : la buraliste

Menton abandonne la culture céréalière et viticole pour celle du citron. L’agrumiculture se développe ainsi dès le XVe siècle et, légende ou réalité, profite d’une terre fertile unique au monde, nourrie par les reliefs montagneux et le climat doux mais humide. Les jardins de petite superficie se multiplient, enchâssant la cité dans une véritable citronneraie à ciel ouvert.

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

Huit et Demi avec Anouk Aimée et Claudia Cardinale

Le rendement est alors raisonnable, de 30 000 à 35 000 citrons par hectare, mais le « fruit d’or » s’exporte déjà bien. Y compris jusqu’à la cour des rois. Il connaît son plein essor jusqu’au XVIIIe siècle, avec la promulgation de textes qui régissent sa culture et son commerce, par les Princes de Monaco alors souverains de Menton.

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

En 1671, le Prince Louis 1er institue ainsi le « Magistrat des Citrons ». L’agrume, source de revenus conséquents pour la Principauté, voit sa production encadrée de façon plutôt favorable aux petits exploitants, qu’elle protège d’une domination éventuelle du négoce à grande échelle. En 1701, le « Magistrat de Santé » est créé pour veiller à l’état sanitaire des exportations du fruit d’or, qui ne cessent de s’accroître et seront encore réglementées en 1733.

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

Les nuits chaudes de Cléopatre

L’agrumiculture atteint ici sa période la plus faste, un siècle durant. Les vertus du citron, le plus souvent avérées, contre le scorbut ou d’autres maladies, le rendent de plus en plus populaire: Europe du Nord, Russie et même Amérique du Nord... Il devient connu du monde entier ! Ce succès permet aux familles mentonnaises de vivre et de subsister malgré le morcellement de leurs terres. La préparation des caisses et le calibrage des citrons offrent également un emploi à de nombreux habitants.

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

Les têtes et personnages de la fête du citron sont confectionnés par les carnavaliers niçois.

Le milieu du XIXe siècle marque le début du déclin, précipité par une succession de malheurs. Localement, le gel va décimer les plantations à deux reprises. Les techniques agricoles n’ont de surcroît pas évolué depuis le Moyen-Âge, s’ajoutant à un réseau d’irrigation archaïque qui entraîne de grandes fluctuations dans les récoltes.

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

Le colosse de Rhodes

Les grandes exploitations étant alors de plus en plus prisées, les négociants abandonnent le relief mentonnais, dont les surfaces cultivables ont été trop morcelées, pour se tourner vers l’Italie et l’Espagne. Une tendance accentuée par l’absence d’un port dans la cité, celui-ci ne sera construit qu’en 1890, qui oblige les échanges à se faire via Marseille, Nice ou Gênes, augmentant de trop le prix de l’agrume.

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

Plus généralement, la Riviera française se tourne dans le même temps vers l’économie du tourisme. Celui-ci, en pleine révolution dès le rattachement de Menton à la France (1861), modifie durablement le visage de la commune. Construction d’hôtels, de ports, de gares, de casinos et de jardins remarquables... Menton vit un siècle d’urbanisation et de progrès jamais connus encore.

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

Les gelati de Marcelino

Le résultat en est cependant la raréfaction d’un foncier cultivable et accessible aux exploitants. Peu à peu, les citronneraies disparaissent. C’était toutefois compter sans la volonté de la municipalité qui, dès 1989, entreprend de la relancer. Dans un premier temps, la Ville de Menton encourage son développement à la fois en octroyant des aides financières aux agrumiculteurs et en préservant les terres agricoles.

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

Plus de 5000 citronniers sont ainsi replantés sur les terres du pays mentonnais. Cette renaissance s’accélère au début des années 2000. Dix ans plus tard environ, au prix de nombreux efforts, l’Union européenne délivre le précieux label au Citron de Menton. Celui-ci est désormais reconnu, identifié par des critères et des conditions de récolte qui en assurent les propriétés uniques et, surtout, il est ainsi protégé dans le monde entier au même titre qu’une marque.

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

Il est beau mon triporteur ! les piaggio on les voit toujours dans les rues etroites des villages italiens...indémodable !

Deux siècles après son âge d’or, la légende millénaire du Citron de Menton va connaître un nouveau chapitre, passionnant. La Fête qui lui est dédiée depuis les années 1930 continue, elle, d’en écrire la belle histoire.

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

Mais à quoi reconnait on un vrai citron de Menton ?

L’habitat naturel du fruit d’or se situe alors entre les 40° parallèles nord et sud, ce qui comprend notamment le bassin méditerranéen. Il n’est pas étonnant que ce soit ici, au cœur de la mer nourricière dont Menton est un épicentre, que le citron s’épanouit le mieux, entre mer et montagne.

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2
EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

Un miracle de la nature, sorte d’exception botanique, qui donne à l’agrume toute sa spécificité. Car s’il existe autant de variétés de citrons que de lieux pour les cultiver, toutes ne se valent pas. On les distingue donc selon différents critères: forme, épaisseur de peau, nombre de pépins, couleur, arôme, acidité...

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

En Europe, seules huit variétés de citrons bénéficient d’une Indication géographique protégée (IGP). Sept d’entre elles sont italiennes et souvent acides. Dans ces conditions, on comprend mieux l’importance du Citron de Menton qui vient de rejoindre ce cercle très fermé grâce à ses propriétés gustatives uniques au monde !

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

Mentone, Reine du Citron

Le Citron de Menton est issu de l’espèce Citrus Limon qui comprend les variétés Adamo, Cerza, Eureka, Santa Térésa. Sa variété, logiquement dénommée « Menton », se distingue de ses cousins italiens ou espagnols par sa forme elliptique (et non pas ronde), et par sa couleur qui varie en fonction des saisons. Plutôt jaune clair, voire verdâtre, au début de sa culture, il se pare d’un jaune presque lumineux, d’où son nom de« fruit d’or», quand il arrive à maturité optimale.

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

En haut de la passerelle pour la partie inferieure de l'expo

Son écorce finement granulée est très parfumée et dégage des essences aromatiques très prononcées sur la citronnelle fraîche. Son jus limpide à reflets jaunes est intensément parfumé, avec une acidité douce, et sans amertume. Le Citron de Menton doit ses particularités à son mode de culture ainsi qu’au climat dont il bénéficie.

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2
EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

La proximité de la mer Méditerranée et la protection naturelle d’un amphithéâtre montagneux offrent au terroir un microclimat propice à l’épanouissement des agrumes. La barrière de montagnes au nord protège le citronnier des dégâts induits par les vents, notamment en période de fructification. Quant à la brise marine, elle permet de son côté de l’aérer.

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

Les flancs de colline du pays mentonnais, à la roche-mère gréseuse offrent un P.H. quasi neutre qui participe pleinement aux vertus de l’agrume mentonnais. L’hygrométrie proche de celle d’un climat tropical, la douceur de l’air iodé des brises marines et les faibles amplitudes des températures entre le jour et la nuit participent également à limiter l’accumulation en sucre et favorisent le goût, acidulé et sans amertume, du fruit.

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

De même, le froid tout relatif dans le pays mentonnais entre la mi-janvier et le début du mois de février a un rôle favorable sur la couleur soutenue, ses qualités gustatives et sa conservation. Protégé par des pluies de courtes durées, préservé par les brumes estivales lors des périodes les plus chaudes, et jouissant d’un ensoleillement important tout au long de l’année, le Citron de Menton est non seulement un miracle de la nature mais également un fruit d’exception, plébiscité par les plus grands chefs étoilés.

EXTRAORDINAIRE FETE DU CITRON 2016 PART 2

Les clowns de Fellini est une réflexion en forme de faux documentaire sur les rapports du cirque et de la réalité.

 

                           DIAPORAMA DE LA FETE 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by freerider06 - dans Provence

Retour Blog Principal & Commentaire